Discussion:
Allouis... vous voulez rire , joyeux contribuables ?
(trop ancien pour répondre)
avocat_du_diable
2017-01-18 11:07:17 UTC
Permalink
Raw Message
je remonte le topic pour vous faire rire un peu....

si vous vous calez sur 162 kHz : y'a la porteuse :

donc un ou deux mégawatts rayonnés juste pour passer l'heure...

y z'aurait pu garder la modulation. !

on est gouvernés par des pignouf !

et devinez qui paye ?
François Guillet
2017-01-18 16:41:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by avocat_du_diable
je remonte le topic pour vous faire rire un peu....
donc un ou deux mégawatts rayonnés juste pour passer l'heure...
y z'aurait pu garder la modulation. !
on est gouvernés par des pignouf !
un euphémisme.
Post by avocat_du_diable
et devinez qui paye ?
+1
Thierry VIGNAUD
2017-01-18 18:14:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by avocat_du_diable
je remonte le topic pour vous faire rire un peu....
donc un ou deux mégawatts rayonnés juste pour passer l'heure...
y z'aurait pu garder la modulation. !
on est gouvernés par des pignouf !
et devinez qui paye ?
Ça paraît au premier abord effectivement un gros gaspillage pour ne plus
alimenter que des horloges professionnelles (principalement françaises ?)
alors que des millions d'utilisateurs européens d'horloges et appareils
radio-pilotés sont en réception de l'émetteur allemand DCF77 sur 77,5 kHz avec
50 kW.

Radio France a clairement abandonné la diffusion sur les grandes ondes et a
restitué la ressource au CSA.

On n'a plus qu'à attendre que le CSA nous donne la suite de son "Appel à
manifestion d'intérêt" pour l'usage du 162 kHz dont le terme de la
consultation était le 16 janvier. Nous devrions savoir prochainement si une
radio est intéressée à diffuser sur 162 kHz
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Frequence-radio-162-kHz-appel-a-manifestation-d-interet
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
F1TAY
2017-01-18 18:29:50 UTC
Permalink
Raw Message
Ici même dans un message daté du 26 février 2015 j'avais soulevé le
problème posé par la diffusion des signaux horaires et que leur arrêt
n'était pas envisageable à court terme. Le manque d'anticipation de nos
décideurs n'est malheureusement pas limité au 162 kHz. Dans de nombreux
autre domaine leur incompétence est encore plus grave et inquiétante
pour l'avenir.
Post by Thierry VIGNAUD
Post by avocat_du_diable
je remonte le topic pour vous faire rire un peu....
donc un ou deux mégawatts rayonnés juste pour passer l'heure...
y z'aurait pu garder la modulation. !
on est gouvernés par des pignouf !
et devinez qui paye ?
Ça paraît au premier abord effectivement un gros gaspillage pour ne plus
alimenter que des horloges professionnelles (principalement françaises ?)
alors que des millions d'utilisateurs européens d'horloges et appareils
radio-pilotés sont en réception de l'émetteur allemand DCF77 sur 77,5 kHz
avec 50 kW.
Radio France a clairement abandonné la diffusion sur les grandes ondes et a
restitué la ressource au CSA.
On n'a plus qu'à attendre que le CSA nous donne la suite de son "Appel à
manifestion d'intérêt" pour l'usage du 162 kHz dont le terme de la
consultation était le 16 janvier. Nous devrions savoir prochainement si une
radio est intéressée à diffuser sur 162 kHz
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Frequence-radio-162-kHz-appel-a-manifestation-d-interet
Thierry VIGNAUD
2017-01-18 19:55:00 UTC
Permalink
Raw Message
On Wed, 18 Jan 2017 19:29:50 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
Ici même dans un message daté du 26 février 2015 j'avais soulevé le
problème posé par la diffusion des signaux horaires et que leur arrêt
n'était pas envisageable à court terme. Le manque d'anticipation de nos
décideurs n'est malheureusement pas limité au 162 kHz. Dans de nombreux
autre domaine leur incompétence est encore plus grave et inquiétante
pour l'avenir.
Et les Suisses ils ont arrêté en 2011 leur station de signaux horaires HBG sur
75 kHz, on n'a pas entendu parler de problèmes ? :-)

Peut-être que les sociétés qui utilisaient ses services avaient été prévenues
et migré vers d'autres solution de réception de l'heure précise ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89metteur_HBG_de_Prangins
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
F1TAY
2017-01-19 00:01:55 UTC
Permalink
Raw Message
Reste a savoir en combien de temps les suisses ont effectués la
migration. Dans le cas d'Allouis l'annonce officielle de l'arrêt a été
effectuée que quelques mois avant l'arrêt effectif. Le délais était
bien trop court pour changer les horloges. Dans les entreprises
utilisatrices il faut faire une étude pour choisir un autre système,
prévoir les financements, lancer les appels d'offres (obligatoire dans
certain cas), passer les commandes, planifier la mise en place du
nouveau matériel. Tout ceci dans certaine entreprises demande des
années.
On peut arrêter les signaux horaires d'Allouis mais pas avant plusieurs
années.
Post by Thierry VIGNAUD
On Wed, 18 Jan 2017 19:29:50 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
Ici même dans un message daté du 26 février 2015 j'avais soulevé le
problème posé par la diffusion des signaux horaires et que leur arrêt
n'était pas envisageable à court terme. Le manque d'anticipation de nos
décideurs n'est malheureusement pas limité au 162 kHz. Dans de nombreux
autre domaine leur incompétence est encore plus grave et inquiétante
pour l'avenir.
Et les Suisses ils ont arrêté en 2011 leur station de signaux horaires HBG
sur 75 kHz, on n'a pas entendu parler de problèmes ? :-)
Peut-être que les sociétés qui utilisaient ses services avaient été prévenues
et migré vers d'autres solution de réception de l'heure précise ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89metteur_HBG_de_Prangins
F1TAY
2017-01-19 00:13:55 UTC
Permalink
Raw Message
Si j'en crois Wikipédia la migration en Suisse a prit 2 ans et demi,
je cite : Département fédéral de justice et police (DFJP), 26 août
2009, Communiqué de presse, L'émetteur de signaux horaires HBG de
Prangins (VD) cessera son activité fin 2011 [archive].

En France une vague annonce lors d'une conférence de presse du
président de Radio France à peine 18 mois avant l'arrêt et une annonce
officielle moins d'un an avant et une véritable publicité de l'arrêt
moins de 3 mois avant.
Et il y avait probablement beaucoup moins d'horloges à changer en
Suisse que en France.
Reste a savoir en combien de temps les suisses ont effectués la migration.
Dans le cas d'Allouis l'annonce officielle de l'arrêt a été effectuée que
quelques mois avant l'arrêt effectif. Le délais était bien trop court pour
changer les horloges. Dans les entreprises utilisatrices il faut faire une
étude pour choisir un autre système, prévoir les financements, lancer les
appels d'offres (obligatoire dans certain cas), passer les commandes,
planifier la mise en place du nouveau matériel. Tout ceci dans certaine
entreprises demande des années.
On peut arrêter les signaux horaires d'Allouis mais pas avant plusieurs
années.
Post by Thierry VIGNAUD
On Wed, 18 Jan 2017 19:29:50 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
Ici même dans un message daté du 26 février 2015 j'avais soulevé le
problème posé par la diffusion des signaux horaires et que leur arrêt
n'était pas envisageable à court terme. Le manque d'anticipation de nos
décideurs n'est malheureusement pas limité au 162 kHz. Dans de nombreux
autre domaine leur incompétence est encore plus grave et inquiétante pour
l'avenir.
Et les Suisses ils ont arrêté en 2011 leur station de signaux horaires HBG
sur 75 kHz, on n'a pas entendu parler de problèmes ? :-)
Peut-être que les sociétés qui utilisaient ses services avaient été prévenues
et migré vers d'autres solution de réception de l'heure précise ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89metteur_HBG_de_Prangins
marc
2017-01-18 23:07:54 UTC
Permalink
Raw Message
Post by F1TAY
Dans de nombreux
autre domaine leur incompétence est encore plus grave et inquiétante pour
l'avenir.
Il faut pas se facher des actionnaires! Les docteurs ont une fabrique de plastoch, qui aime faire des nouveuax amis !
Nicolas Croiset
2017-01-21 07:09:03 UTC
Permalink
Raw Message
Prenons le problème à l'envers si les utilisateurs du signal horaire
avait payé leur contribution à la diffusion des signaux horaires depuis
le début sur le 162 kHz, France Inter aurait payé une diffusion moins
chère et serait moins en déficit aujourd'hui. Les utilisateurs de ce
signal horaire aurait perçu longtemps à l'avance ce coût et aurait
peut-être déjà migré vers des systèmes moins onéreux.
Post by F1TAY
Ici même dans un message daté du 26 février 2015 j'avais soulevé le
problème posé par la diffusion des signaux horaires et que leur arrêt
n'était pas envisageable à court terme. Le manque d'anticipation de nos
décideurs n'est malheureusement pas limité au 162 kHz. Dans de nombreux
autre domaine leur incompétence est encore plus grave et inquiétante
pour l'avenir.
On Wed, 18 Jan 2017 12:07:17 +0100, "avocat_du_diable"
Post by avocat_du_diable
je remonte le topic pour vous faire rire un peu....
donc un ou deux mégawatts rayonnés juste pour passer l'heure...
y z'aurait pu garder la modulation. !
on est gouvernés par des pignouf !
et devinez qui paye ?
Ça paraît au premier abord effectivement un gros gaspillage pour ne plus
alimenter que des horloges professionnelles (principalement françaises ?)
alors que des millions d'utilisateurs européens d'horloges et appareils
radio-pilotés sont en réception de l'émetteur allemand DCF77 sur 77,5
kHz avec 50 kW.
Radio France a clairement abandonné la diffusion sur les grandes ondes et a
restitué la ressource au CSA.
On n'a plus qu'à attendre que le CSA nous donne la suite de son "Appel à
manifestion d'intérêt" pour l'usage du 162 kHz dont le terme de la
consultation était le 16 janvier. Nous devrions savoir prochainement si une
radio est intéressée à diffuser sur 162 kHz
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Frequence-radio-162-kHz-appel-a-manifestation-d-interet
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Thierry VIGNAUD
2017-01-21 09:20:30 UTC
Permalink
Raw Message
On Sat, 21 Jan 2017 08:09:03 +0100, Nicolas Croiset
Post by Nicolas Croiset
Prenons le problème à l'envers si les utilisateurs du signal horaire
avait payé leur contribution à la diffusion des signaux horaires depuis
le début sur le 162 kHz, France Inter aurait payé une diffusion moins
chère et serait moins en déficit aujourd'hui. Les utilisateurs de ce
signal horaire aurait perçu longtemps à l'avance ce coût et aurait
peut-être déjà migré vers des systèmes moins onéreux.
Je crois que ça a été évoqué dans l'une des questions de parlementaires sur ce
sujet, qu'actuellement, l'entité qui a récupéré en 2004 le financement et la
gestion était la CFHM (Chambre Française de l'Horlogerie et des
Microtechniques)
http://www.cfhm.com/blog-item-1.php laquelle paye un montant de l'ordre de
50 000 €/an. Un montant dérisoire par rapport aux +/- 6 millions d'euros payés
par Radio France.

Auparavant c'étaient des entités publiques qui en avaient la responsabilité :
le CNET, puis au fil des privatisations, c'est devenu France Télécom R&D, puis
Orange Labs et ça s'est terminé par le fait que l'entreprise privatisée ne
devait plus comprendre pourquoi elles finançait un service gratuit pour les
utilisateurs :-(

J'ai essayé au fil des années de faire un résumé historique de la diffusion de
l'heure sur Allouis (via mon site web) :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/am/allouis/allouis-heure.htm
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Nicolas Croiset
2017-01-21 12:32:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
On Sat, 21 Jan 2017 08:09:03 +0100, Nicolas Croiset
Post by Nicolas Croiset
Prenons le problème à l'envers si les utilisateurs du signal horaire
avait payé leur contribution à la diffusion des signaux horaires depuis
le début sur le 162 kHz, France Inter aurait payé une diffusion moins
chère et serait moins en déficit aujourd'hui. Les utilisateurs de ce
signal horaire aurait perçu longtemps à l'avance ce coût et aurait
peut-être déjà migré vers des systèmes moins onéreux.
Je crois que ça a été évoqué dans l'une des questions de parlementaires sur ce
sujet, qu'actuellement, l'entité qui a récupéré en 2004 le financement et la
gestion était la CFHM (Chambre Française de l'Horlogerie et des
Microtechniques)
http://www.cfhm.com/blog-item-1.php laquelle paye un montant de l'ordre de
50 000 €/an. Un montant dérisoire par rapport aux +/- 6 millions d'euros payés
par Radio France.
Salut Thierry,

le CFHM finance le système de génération du signal pas sa diffusion :)

A+
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Thierry VIGNAUD
2017-01-21 12:51:59 UTC
Permalink
Raw Message
On Sat, 21 Jan 2017 13:32:47 +0100, Nicolas Croiset
Post by Nicolas Croiset
Post by Thierry VIGNAUD
On Sat, 21 Jan 2017 08:09:03 +0100, Nicolas Croiset
Post by Nicolas Croiset
Prenons le problème à l'envers si les utilisateurs du signal horaire
avait payé leur contribution à la diffusion des signaux horaires depuis
le début sur le 162 kHz, France Inter aurait payé une diffusion moins
chère et serait moins en déficit aujourd'hui. Les utilisateurs de ce
signal horaire aurait perçu longtemps à l'avance ce coût et aurait
peut-être déjà migré vers des systèmes moins onéreux.
Je crois que ça a été évoqué dans l'une des questions de parlementaires sur ce
sujet, qu'actuellement, l'entité qui a récupéré en 2004 le financement et la
gestion était la CFHM (Chambre Française de l'Horlogerie et des
Microtechniques)
http://www.cfhm.com/blog-item-1.php laquelle paye un montant de l'ordre de
50 000 €/an. Un montant dérisoire par rapport aux +/- 6 millions d'euros payés
par Radio France.
Salut Thierry,
le CFHM finance le système de génération du signal pas sa diffusion :)
Merci de cette précision.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
F1TAY
2017-01-21 14:09:22 UTC
Permalink
Raw Message
Avant le 162 kHz la France possédait plusieurs stations horaires :
une gérée par le CNET sur 2500 kHz dont l'émetteur était situé à Issy
les Moulineaux avant d'être déplacé à Sainte Assisse.
une autre gérée par le Bureau International de l'Heure sur 91 khz
(Saint André de Corcy) et 7428 - 10775 et 13873 kHz (Pontoise).
Daniel
Post by Thierry VIGNAUD
On Sat, 21 Jan 2017 08:09:03 +0100, Nicolas Croiset
Post by Nicolas Croiset
Prenons le problème à l'envers si les utilisateurs du signal horaire
avait payé leur contribution à la diffusion des signaux horaires depuis
le début sur le 162 kHz, France Inter aurait payé une diffusion moins
chère et serait moins en déficit aujourd'hui. Les utilisateurs de ce
signal horaire aurait perçu longtemps à l'avance ce coût et aurait
peut-être déjà migré vers des systèmes moins onéreux.
Je crois que ça a été évoqué dans l'une des questions de parlementaires sur
ce sujet, qu'actuellement, l'entité qui a récupéré en 2004 le financement et
la gestion était la CFHM (Chambre Française de l'Horlogerie et des
Microtechniques)
http://www.cfhm.com/blog-item-1.php laquelle paye un montant de l'ordre de
50 000 €/an. Un montant dérisoire par rapport aux +/- 6 millions d'euros
payés par Radio France.
le CNET, puis au fil des privatisations, c'est devenu France Télécom R&D,
puis Orange Labs et ça s'est terminé par le fait que l'entreprise privatisée
ne devait plus comprendre pourquoi elles finançait un service gratuit pour
les utilisateurs :-(
J'ai essayé au fil des années de faire un résumé historique de la diffusion
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/am/allouis/allouis-heure.htm
Thierry VIGNAUD
2017-01-21 16:37:43 UTC
Permalink
Raw Message
On Sat, 21 Jan 2017 15:09:22 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
une gérée par le CNET sur 2500 kHz dont l'émetteur était situé à Issy
les Moulineaux avant d'être déplacé à Sainte Assisse.
une autre gérée par le Bureau International de l'Heure sur 91 khz
(Saint André de Corcy) et 7428 - 10775 et 13873 kHz (Pontoise).
Daniel
Oui j'ai beaucoup utilisé ses services dans les années 70, au moins le signal
était parfait en région parisienne, dommage qu'elle n'émettait pas en
permanence.

Voici la plaquette reçue (avec un fragment de l'enveloppe) en octobre 1977
suite à un rapport d'écoute que je leur avais envoyé
http://www5.zippyshare.com/v/zi76A1RR/file.html
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
François Guillet
2017-01-21 14:50:38 UTC
Permalink
Raw Message
Prenons le problème à l'envers si les utilisateurs du signal horaire avait
payé leur contribution à la diffusion des signaux horaires depuis le début
sur le 162 kHz, France Inter aurait payé une diffusion moins chère et serait
moins en déficit aujourd'hui.
Si la consommation électrique est l'élément déterminant, l'énergie de
l'information de phase du signal horaire est très faible par rapport à
l'énergie de la modulation AM (laquelle nécessite en plus un niveau
considérable de porteuse), et au prorata les utilisateurs du signal
horaire n'aurait pas payé grand-chose. Bien sûr si le personnel, le
bâtiment, la maintenance ont un coût significatif par rapport à la
conso électrique, le calcul reste à faire.
Nicolas Croiset
2017-01-21 17:08:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Prenons le problème à l'envers si les utilisateurs du signal horaire
avait payé leur contribution à la diffusion des signaux horaires
depuis le début sur le 162 kHz, France Inter aurait payé une diffusion
moins chère et serait moins en déficit aujourd'hui.
Si la consommation électrique est l'élément déterminant, l'énergie de
l'information de phase du signal horaire est très faible par rapport à
l'énergie de la modulation AM (laquelle nécessite en plus un niveau
considérable de porteuse), et au prorata les utilisateurs du signal
horaire n'aurait pas payé grand-chose. Bien sûr si le personnel, le
bâtiment, la maintenance ont un coût significatif par rapport à la conso
électrique, le calcul reste à faire.
C'est clair qu'il y a les couts fixes et les couts variables, je ne
connais pas la nouvelle consommation électrique avec la modulation
horaire uniquement, le rendement de l'émetteur n'est pas 100% également
:) Reste le problème la maintenance qui reste la même en cout et
l'obligation de renouveler l'émetteur dans les années à venir.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
avocat_du_diable
2017-01-19 14:27:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
On n'a plus qu'à attendre que le CSA nous donne la suite de son "Appel à
manifestion d'intérêt" pour l'usage du 162 kHz dont le terme de la
consultation était le 16 janvier. Nous devrions savoir prochainement si une
radio est intéressée à diffuser sur 162 kHz
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Frequence-radio-162-kHz-appel-a-manifestation-d-interet
--
Thierry VIGNAUD
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
y'a plus qu'à ressusciter RADIO PARIS !


Loading...