Discussion:
Le Nord/Les "Hauts de France"! pas de DAB/RNT avant 2018?
Add Reply
marc
2017-10-07 19:15:09 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Bonjour,

Prévu pour octobre 2017, il n'y aura pas de RNT/DAB avant 2018....

https://twitter.com/ctalille
http://www.radiodigi.fr/



Marc
--
--
What's on Shortwave guide: choose an hour, go!
http://shortwave.tk
700+ Radio Stations on SW http://swstations.tk
300+ languages on SW http://radiolanguages.tk
Thierry VIGNAUD
2017-10-07 22:36:54 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by marc
Bonjour,
Prévu pour octobre 2017, il n'y aura pas de RNT/DAB avant 2018....
https://twitter.com/ctalille
http://www.radiodigi.fr/
Marc
--
Sur les 3 premières zones de Marseille, Nice et Paris,
les autorisations des radios ont été signées en janvier 2013,
les autorisations des multiplex ont été signées en septembre 2013,
le début des émissions a eu lieu le 20 juin 2014, soit 1 ans et 5 mois après
la délivrance des autorisations. Pour mémoire l'appel à candidature initial
remontait à 2008 ! Le retrait de la quasi totalité des radios nationales
privées y a été pour beaucoup dans ce retard.

Si les délais sont identiques pour le CTR de Lille, signature des
autorisations des radios en juin 2017 + 17 mois, cela nous amènerait à un
début des émissions en novembre 2018. Il reste à savoir comment cela va se
passer entre les radios pour choisir et surtout s'accorder sur leurs
opérateurs de multiplex, on a vu que dans les 3 premières zones il y a eu des
échecs et sauf erreur de ma part, la modification de la loi que souhaitait le
CSA n'a pas été faite (le cas de Sud Radio qui a fait capoter le multiplex 1
sur Paris) pour ne plus reproduire dans le cas où une 1 radio autorisée sur un
multiplex qui ne serait pas d'accord empêche son démarrage.

Ceci dit le CSA n'aura pas à gérer la transformation des décisions délivées en
T-DMB, en DAB+ comme ça a été le cas pour les 3 premières zones.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
François Guillet
2017-10-08 15:47:27 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
Post by marc
Bonjour,
Prévu pour octobre 2017, il n'y aura pas de RNT/DAB avant 2018....
https://twitter.com/ctalille
http://www.radiodigi.fr/
Plus ça traine, plus on aura de chance d'éviter une étape inutile de
l'évolution de la radio.
F1TAY
2017-10-08 15:56:41 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
C'est sur que la radio par IP c'est génial... sauf quand comme à Saint
Martin il n'y a plus d'internet et de téléphonie mobile...
Daniel
Post by François Guillet
Post by marc
Bonjour,
Prévu pour octobre 2017, il n'y aura pas de RNT/DAB avant 2018....
https://twitter.com/ctalille
http://www.radiodigi.fr/
Plus ça traine, plus on aura de chance d'éviter une étape inutile de
l'évolution de la radio.
François Guillet
2017-10-08 16:15:18 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
C'est sur que la radio par IP c'est génial... sauf quand comme à Saint Martin
il n'y a plus d'internet et de téléphonie mobile...
Daniel
Quand il n'y a plus de courant, ou plus de pylône, il n'y a plus de FM
non plus.
Quant à mettre en route une solution de fortune comme ils l'avaient
fait à Haïti lors du dernier tremblement de terre, c'est un peu plus
facile et moins cher avec la FM que le DAB.
Thierry VIGNAUD
2017-10-08 17:03:21 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On Sun, 08 Oct 2017 17:56:41 +0200, F1TAY
Post by F1TAY
C'est sur que la radio par IP c'est génial... sauf quand comme à Saint
Martin il n'y a plus d'internet et de téléphonie mobile...
Daniel
Et plus d'émetteurs FM non plus, d'ailleurs :-)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Thierry VIGNAUD
2017-10-08 17:52:45 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
On Sun, 08 Oct 2017 17:56:41 +0200, F1TAY
Post by F1TAY
C'est sur que la radio par IP c'est génial... sauf quand comme à Saint
Martin il n'y a plus d'internet et de téléphonie mobile...
Daniel
Et plus d'émetteurs FM non plus, d'ailleurs :-)

D'ailleurs plus d'internet, c'est à voir des personnes ont été interviewées en
direct pendant que l'ouragan passait, je n'ai jamais mis les pieds sur l'île
de Saint Martin, mais on peu imaginer que toutes les lignes téléphoniques ne
sont pas forcément aériennes.

Si l'île est connectée via le monde extérieur par des fibres optique cela peut
expliquer que des communication avec l'extérieur aient pu être établies
pendant et juste après le cyclone, d'après les interviews que j'ai entendues,
faites en direct par les radios métropolitaines ou Guadeloupe 1ère.

Maintenant quant aux émetteurs et pylônes sur l'île, une chose est sure, juste
après le cyclone il n'y avait plus d'émissions de radio FM, et sur l'île de
Saint Barthélémy c'était pire, elles ont dû reprendre quelques jours après
Saint Martin. Extrait d'un article publié par Le Point le 12 septembre :
---------------------
"...A Saint-Martin, l'émetteur de Pic Paradis a pu être réparé en urgence.
L'émetteur diffuse aussi Guadeloupe 1ère (sa radio ainsi que sa chaîne de
télévision via la TNT).

Plus au sud, c'est en revanche silence radio sur Saint-Barthélemy. Jeté au sol
par Irma, le pylône de Morne Lurin devrait être remplacé par une solution de
secours en fin de semaine, a précisé l'opérateur TDF à l'AFP. ..."
---------------------
Un cyclone ne choisi pas de détruire (surtout avec des vents à plus de 300
km/h) ou de ne pas détruire des aériens et/ou un pylône selon qu'il comporte
ou non des antennes de téléphonie mobile d'autant qu'énormément de pylônes
d'émission radio ou TV de TDF comporte aussi des antennes de téléphonie.

Il y a eu plusieurs reportages sur Saint Martin où après le cyclône un seul
pylône de téléphonie mobile fonctionnait où tout le monde se rendait pour
téléphoner.

D'après infos et communiqués lus sur le web, l'ouragan qui est passé mercredi
6/jeudi 7 et la téléphonie mobile a commencé à être remise en service le
dimanche suivant... tout comme l'émetteur FM :-)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
F1TAY
2017-10-08 18:06:37 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
La grosse différence entre la téléphonie mobile et un émetteur FM ou
DAB c'est qu'il faut beaucoup plus de site d'émission pour le téléphone
mobile que pour la radiodiffusion et que c'est donc plus long à
rétablir. De plus un relais de téléphonie mobile n'a pas une capacité
illimité et si en plus des appels téléphoniques massifs pour prévenir
ses proches il doit en plus supporter l'écoute de la radio par IP. Le
seul intérêt de la radio par IP est pour le diffuseur de pouvoir ciblé
la publicité en fonction de l'auditeur. De plus un émetteur DAB est la
solution la plus économique et la plus sobre énergiquement pour couvrir
une zone donnée pour diffusé une radio à forte audience.

Daniel
Post by Thierry VIGNAUD
On Sun, 08 Oct 2017 17:56:41 +0200, F1TAY
Post by F1TAY
C'est sur que la radio par IP c'est génial... sauf quand comme à Saint
Martin il n'y a plus d'internet et de téléphonie mobile...
Daniel
Et plus d'émetteurs FM non plus, d'ailleurs :-)
D'ailleurs plus d'internet, c'est à voir des personnes ont été interviewées
en direct pendant que l'ouragan passait, je n'ai jamais mis les pieds sur
l'île de Saint Martin, mais on peu imaginer que toutes les lignes
téléphoniques ne sont pas forcément aériennes.
Si l'île est connectée via le monde extérieur par des fibres optique cela
peut expliquer que des communication avec l'extérieur aient pu être établies
pendant et juste après le cyclone, d'après les interviews que j'ai entendues,
faites en direct par les radios métropolitaines ou Guadeloupe 1ère.
Maintenant quant aux émetteurs et pylônes sur l'île, une chose est sure,
juste après le cyclone il n'y avait plus d'émissions de radio FM, et sur
l'île de Saint Barthélémy c'était pire, elles ont dû reprendre quelques jours
après Saint Martin. Extrait d'un article publié par Le Point le 12 septembre
: ---------------------
"...A Saint-Martin, l'émetteur de Pic Paradis a pu être réparé en urgence.
L'émetteur diffuse aussi Guadeloupe 1ère (sa radio ainsi que sa chaîne de
télévision via la TNT).
Plus au sud, c'est en revanche silence radio sur Saint-Barthélemy. Jeté au
sol par Irma, le pylône de Morne Lurin devrait être remplacé par une solution
de secours en fin de semaine, a précisé l'opérateur TDF à l'AFP. ..."
---------------------
Un cyclone ne choisi pas de détruire (surtout avec des vents à plus de 300
km/h) ou de ne pas détruire des aériens et/ou un pylône selon qu'il comporte
ou non des antennes de téléphonie mobile d'autant qu'énormément de pylônes
d'émission radio ou TV de TDF comporte aussi des antennes de téléphonie.
Il y a eu plusieurs reportages sur Saint Martin où après le cyclône un seul
pylône de téléphonie mobile fonctionnait où tout le monde se rendait pour
téléphoner.
D'après infos et communiqués lus sur le web, l'ouragan qui est passé mercredi
6/jeudi 7 et la téléphonie mobile a commencé à être remise en service le
dimanche suivant... tout comme l'émetteur FM :-)
François Guillet
2017-10-08 19:16:08 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
La grosse différence entre la téléphonie mobile et un émetteur FM ou DAB
c'est qu'il faut beaucoup plus de site d'émission pour le téléphone mobile
que pour la radiodiffusion et que c'est donc plus long à rétablir. De plus un
relais de téléphonie mobile n'a pas une capacité illimité et si en plus des
appels téléphoniques massifs pour prévenir ses proches il doit en plus
supporter l'écoute de la radio par IP.
Oui.
Le seul intérêt de la radio par IP est
pour le diffuseur de pouvoir ciblé la publicité en fonction de
l'auditeur.
Non, c'est même un intérêt si faible qu'il n'est quasiment pas utilisé.

Le gros avantage, c'est que la "couverture" devient mondiale. Et là, la
FM ou le DAB seront toujours à la traine.
De
plus un émetteur DAB est la solution la plus économique et la plus sobre
énergiquement pour couvrir une zone donnée pour diffusé une radio à forte
audience.
Possible, encore faut-il que le public soit équipé, et celui des îles
est loin d'être en avance.

Tout va se jouer sur les attentes des jeunes aujourd'hui. Le smartphone
est devenu leur outil à tout faire. Si les moins de 30 ans se
contentent de leur smartphone pour écouter la radio, et qu'il n'y a
plus d'écoute familiale, la vente de récepteurs chutera. Le seul salut
de la FM et du DAB sera soumis à la bonne volonté ou pas des
constructeurs de smartphones d'y inclure ou pas la FM ou le DAB. Reste
aussi la question des auto-radios, mais comme on se dirige vers la
voiture connectée, la problématique sera à peu près la même.
bilou
2017-10-08 20:06:29 UTC
Réponse
Permalink
Raw Message
De plus un émetteur DAB est la solution la plus économique et la plus
sobre énergiquement pour couvrir une zone donnée pour diffusé une radio à
forte audience.
Possible, encore faut-il que le public soit équipé, et celui des îles est
loin d'être en avance.
Et quand on voit l'autonomie des récepteurs au bout de 2 jours sans
recharger c'est cuit.

Loading...