Discussion:
Que pensez-vous de DAB ?
(trop ancien pour répondre)
Olivier B.
2017-03-05 09:01:58 UTC
Permalink
Raw Message
Pour l'instant j'ai un auto-radio en FM et qui change de
fréquence pour suivre mon émission préférée (parce que mon
véhicule est en mouvement).
On vante la DAB genre de TNT pour la radio.
- Meilleure qualité.
- Pas besoin de changer de fréquence.
Je suppute que si le signal est un peu trop faible on ne
reçoit rien du tout alors qu'avec la FM on est un peu
brouillé, mais ca va.
A ma connaissance le DAB, initialement prévu via satellite, n'a pas
pris, en consultant le CSA je n'en voit pas http://www.csa.fr/Radio

Il ne semble pas y avoir non plus de radio diffusée via DVB
http://www.csa.fr/Television/Les-chaines-de-television/Les-chaines-hertziennes-terrestres
Je regrette "Luxembourg" en ondes longues qui me
permettait de les suivre de Bruxelles à Marseille.
hélas rien ne remplace les ondes longues
je fais suivre sur le groupe fr.rec.radio ou il y aura peut être des
avis plus éclairés.

A+

xpost+fu2 fr.rec.radio
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
Thierry VIGNAUD
2017-03-05 09:48:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
Pour l'instant j'ai un auto-radio en FM et qui change de
fréquence pour suivre mon émission préférée (parce que mon
véhicule est en mouvement).
On vante la DAB genre de TNT pour la radio.
- Meilleure qualité.
- Pas besoin de changer de fréquence.
Je suppute que si le signal est un peu trop faible on ne
reçoit rien du tout alors qu'avec la FM on est un peu
brouillé, mais ca va.
A ma connaissance le DAB, initialement prévu via satellite,
Pas du tout, historique du DAB en Europe et notamment projet Eureka 147
https://fr.wikipedia.org/wiki/Digital_Audio_Broadcasting#Historique

Par contre par satellite depuis le milieu des années 90 que le numérique a
remplacé l'analogique par la radiodiffusion sonore et télévisuelle
(DVB-S/DVB-S2), des centaines de radios diffusent au-dessus de l'Europe en
clair dans les bandes "grand public" des satellite entre 10,75 et 12,75 GHz
Post by Olivier B.
n'a pas
pris, en consultant le CSA je n'en voit pas http://www.csa.fr/Radio
Il y a eu un projet qui a eu une autorisation de fréquence sur Toulouse en DAB
bande L d'un projet qui délivré en fonction d'un appel à candidature T-DMB en
bande L + norme DVB SH (satellite). 2 dossiers ont été déposés et a été retenu
le projet de la SAS Onde numérique qui visait à transmettre des radios (et
notamment une agrégation de radios existantes y compris Radio France) de
manière payante !
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000026980512
Seul l'émetteur de Toulouse a été autorisé, il n'y a bien sûr pas eu de
diffusion satellite.
Vu le fiasco vers lequel s'engageait Onde Numérique (faire payer l'écoute de
radio déjà existantes, mais paraît-il avec pubs occultés pour les
commerciales) on peut comprendre que le projet est tombé à l'eau et le CSA a
retiré l'autorisation en septembre 2016
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000033156786
Post by Olivier B.
Il ne semble pas y avoir non plus de radio diffusée via DVB
http://www.csa.fr/Television/Les-chaines-de-television/Les-chaines-hertziennes-terrestres
En France non, l'utilisation des bandes UHF IV et V c'est réservé à la TV, la
radio c'est sur la bande III que ça se passe. Ça serait un comble d'ailleurs
d'amputer la ressource électrique qui se réduit progressivement au profit des
opérateurs mobiles (bande des 800 MHz, puis bande des 700 MHz) pour soit
amputer le nombre de chaînes, soit leur qualité d'image/son au profit de
radios sur un moyen de diffusion qui n'est pas adapté à l'écoute mobile
(antennes de réception situées à 10 m du sol pour les conditions de réception
des émetteurs DVB-T).

A noter que Numéricable (mais ce n'est pas hertzien) diffuse dans sa bande UHF
(la duplication des émetteurs DVB-T) + 10 radios dans cette norme, c'est au
moins le cas sur le réseau de Paris.
Post by Olivier B.
Je regrette "Luxembourg" en ondes longues qui me
permettait de les suivre de Bruxelles à Marseille.
hélas rien ne remplace les ondes longues
je fais suivre sur le groupe fr.rec.radio ou il y aura peut être des
avis plus éclairés.
Je n'avais pas suivi le 1er message [Je regrette "Luxembourg" en ondes
longues] ????

Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
ce 5 mars 2016 sur 234 kHz :-)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Olivier B.
2017-03-05 10:06:02 UTC
Permalink
Raw Message
On Sun, 05 Mar 2017 10:48:33 +0100, Thierry VIGNAUD
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Olivier B.
Pour l'instant j'ai un auto-radio en FM et qui change de
fréquence pour suivre mon émission préférée (parce que mon
véhicule est en mouvement).
On vante la DAB genre de TNT pour la radio.
- Meilleure qualité.
- Pas besoin de changer de fréquence.
Je suppute que si le signal est un peu trop faible on ne
reçoit rien du tout alors qu'avec la FM on est un peu
brouillé, mais ca va.
A ma connaissance le DAB, initialement prévu via satellite,
Pas du tout, historique du DAB en Europe et notamment projet Eureka 147
https://fr.wikipedia.org/wiki/Digital_Audio_Broadcasting#Historique
Par contre par satellite depuis le milieu des années 90 que le numérique a
remplacé l'analogique par la radiodiffusion sonore et télévisuelle
(DVB-S/DVB-S2), des centaines de radios diffusent au-dessus de l'Europe en
clair dans les bandes "grand public" des satellite entre 10,75 et 12,75 GHz
l'initial satellite était ce que j'avais retenu d'échanges que j'avai
eu en 98, soit ma mémoire défaille soit c'était l'hypothèse du moment
pour arrive à lancer ce support de diffusion
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Olivier B.
n'a pas
pris, en consultant le CSA je n'en voit pas http://www.csa.fr/Radio
Il y a eu un projet qui a eu une autorisation de fréquence sur Toulouse en DAB
bande L d'un projet qui délivré en fonction d'un appel à candidature T-DMB en
bande L + norme DVB SH (satellite). 2 dossiers ont été déposés et a été retenu
le projet de la SAS Onde numérique qui visait à transmettre des radios (et
notamment une agrégation de radios existantes y compris Radio France) de
manière payante !
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000026980512
Seul l'émetteur de Toulouse a été autorisé, il n'y a bien sûr pas eu de
diffusion satellite.
Vu le fiasco vers lequel s'engageait Onde Numérique (faire payer l'écoute de
radio déjà existantes, mais paraît-il avec pubs occultés pour les
commerciales) on peut comprendre que le projet est tombé à l'eau et le CSA a
retiré l'autorisation en septembre 2016
https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000033156786
Post by Olivier B.
Il ne semble pas y avoir non plus de radio diffusée via DVB
http://www.csa.fr/Television/Les-chaines-de-television/Les-chaines-hertziennes-terrestres
En France non, l'utilisation des bandes UHF IV et V c'est réservé à la TV, la
radio c'est sur la bande III que ça se passe. Ça serait un comble d'ailleurs
d'amputer la ressource électrique qui se réduit progressivement au profit des
opérateurs mobiles (bande des 800 MHz, puis bande des 700 MHz) pour soit
amputer le nombre de chaînes, soit leur qualité d'image/son au profit de
radios sur un moyen de diffusion qui n'est pas adapté à l'écoute mobile
(antennes de réception situées à 10 m du sol pour les conditions de réception
des émetteurs DVB-T).
A noter que Numéricable (mais ce n'est pas hertzien) diffuse dans sa bande UHF
(la duplication des émetteurs DVB-T) + 10 radios dans cette norme, c'est au
moins le cas sur le réseau de Paris.
Post by Olivier B.
Je regrette "Luxembourg" en ondes longues qui me
permettait de les suivre de Bruxelles à Marseille.
hélas rien ne remplace les ondes longues
je fais suivre sur le groupe fr.rec.radio ou il y aura peut être des
avis plus éclairés.
Je n'avais pas suivi le 1er message [Je regrette "Luxembourg" en ondes
longues] ????
Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
ce 5 mars 2016 sur 234 kHz :-)
mais un an après ?
nan je plaisante ;-)

peut être le demandeur n'a-t-il plus les moyens de reçevoir, ou
parle-t-il d'un autre emettreur arrêté rescement il me semble.

merci pour tes précisions en tout cas :-)
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
Thierry VIGNAUD
2017-03-05 13:47:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
Post by Thierry VIGNAUD
Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
ce 5 mars 2016 sur 234 kHz :-)
Oui j'ai tapé à tort sur la touche à gauche du 7 :-)
Post by Olivier B.
mais un an après ?
nan je plaisante ;-)
peut être le demandeur n'a-t-il plus les moyens de reçevoir, ou
parle-t-il d'un autre emettreur arrêté rescement il me semble.
merci pour tes précisions en tout cas :-)
Là il aurait fait beaucoup plus d'erreurs que moi sur une touche, à savoir
tapé Luxembourg à la place du nom d'une radio, France Inter ?
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Olivier B.
2017-03-05 13:54:07 UTC
Permalink
Raw Message
On Sun, 05 Mar 2017 14:47:44 +0100, Thierry VIGNAUD
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Olivier B.
Post by Thierry VIGNAUD
Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
peut être le demandeur n'a-t-il plus les moyens de reçevoir, ou
parle-t-il d'un autre emettreur arrêté rescement il me semble.
Là il aurait fait beaucoup plus d'erreurs que moi sur une touche, à savoir
tapé Luxembourg à la place du nom d'une radio, France Inter ?
oui, probablement un sapsus, sinon y-a-t-il d'autres diffusions GO
arrêtée rescement ?
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
Olivier B.
2017-03-05 13:56:06 UTC
Permalink
Raw Message
On Sun, 05 Mar 2017 14:47:44 +0100, Thierry VIGNAUD
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Olivier B.
Post by Thierry VIGNAUD
Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
peut être le demandeur n'a-t-il plus les moyens de reçevoir, ou
parle-t-il d'un autre emettreur arrêté rescement il me semble.
Là il aurait fait beaucoup plus d'erreurs que moi sur une touche, à savoir
tapé Luxembourg à la place du nom d'une radio, France Inter ?
oui, probablement un lapsus, sinon y-a-t-il d'autres diffusions GO/PO
arrêtées rescement ?
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
Thierry VIGNAUD
2017-03-05 15:19:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
On Sun, 05 Mar 2017 14:47:44 +0100, Thierry VIGNAUD
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Olivier B.
Post by Thierry VIGNAUD
Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
peut être le demandeur n'a-t-il plus les moyens de reçevoir, ou
parle-t-il d'un autre emettreur arrêté rescement il me semble.
Là il aurait fait beaucoup plus d'erreurs que moi sur une touche, à savoir
tapé Luxembourg à la place du nom d'une radio, France Inter ?
oui, probablement un lapsus, sinon y-a-t-il d'autres diffusions GO/PO
arrêtées rescement ?
Un suivi est assuré, entre autres, via ces sites
http://mediumwave.info/news.html
http://www.worldofradio.com/dxldmid.html
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Jo Engo
2017-03-05 20:08:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
rescement
récemment
--
La femme coquette est l'agrément des autres et le mal de qui la possède.
-+- Voltaire -+-
Jo Engo
2017-03-05 20:07:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
peut être le demandeur n'a-t-il plus les moyens de reçevoir,
Peu d'auto-radios ont les GO maintenant
--
Le propre du génie est de fournir des idées
aux crétins une vingtaine d'années plus tard.
-+- Guillaume Apollinaire -+-
François Guillet
2017-03-06 22:06:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jo Engo
Post by Olivier B.
peut être le demandeur n'a-t-il plus les moyens de reçevoir,
Peu d'auto-radios ont les GO maintenant
Sur mes 2 véhicules achetés il y a deux ans, il y a bien les GO.
Ray_Net
2017-03-06 00:38:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
On Sun, 05 Mar 2017 10:48:33 +0100, Thierry VIGNAUD
Post by Thierry VIGNAUD
Je n'avais pas suivi le 1er message [Je regrette "Luxembourg" en ondes
longues] ????
Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
ce 5 mars 2016 sur 234 kHz :-)
mais un an après ?
nan je plaisante ;-)
peut être le demandeur n'a-t-il plus les moyens de reçevoir, ou
parle-t-il d'un autre emettreur arrêté rescement il me semble.
merci pour tes précisions en tout cas :-)
Mon auto-radio actuel n'a plus la gamme "ondes-longues"
donc je ne capte plus RTL Luxembourg.
Jojo
2017-03-06 06:20:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
ce 5 mars 2016 sur 234 kHz :-)
Je confirme, lorsque je suis en voiture pour suivre en continue
correctement les programmes je bascule régulièrement sur RTL 234kHz, et
c'est idem pour Europe1 sur 183 kHz je crois... Aucune autre solution
n'est satisfaisante à l'heure actuelle.
François Guillet
2017-03-06 22:09:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Je n'ai pas compris, il y a un émetteur en ondes longues qui émet depuis le
Luxembourg et qui s'appelle RTL depuis près de 50 ans et il fonctionne encore
ce 5 mars 2016 sur 234 kHz :-)
Je confirme, lorsque je suis en voiture pour suivre en continue correctement
les programmes je bascule régulièrement sur RTL 234kHz, et c'est idem pour
Europe1 sur 183 kHz je crois... Aucune autre solution
n'est satisfaisante à l'heure actuelle.
Itou.
Et surtout quand on est en pleine cambrousse (sauf dans l'extrême
sud-est de la France de jour, mais on a RMC et Alger).
Daviken
2017-03-05 14:15:08 UTC
Permalink
Raw Message
SDR, DRM ou DAB, comment s'y retrouver ?

L'avenir n'est - il pas à la radio via internet (fixe ou mobile) qui de surcroit permet de choisir son programme.
F1TAY
2017-03-05 18:11:00 UTC
Permalink
Raw Message
SDR ce n'est pas une norme de diffusion mais une technologie de
récepteur. Un récepteur SDR peut recevoir de l'AM, de la FM, du DAB, du
DRM, la RNT ou autre selon le logiciel qui lui est associé.
DRM c'est un mode numérique en ondes longues, moyennes ou courtes.
Actuellement le seul pays qui est en phase de développement de ce mode
en remplacement de l'AM est l'Inde.
DAB c'est le mode numérique en VHF destiné à compléter ou remplacer la
FM. Implanté dans de nombreux pays : Norvège, Suisse, Allemagne,
Grande-Bretagne, Belgique etc... En cours d'installation en France.
La radio via internet nécessite d'avoir un bon débit internet ce qui
est encore loin d'être le cas partout en France surtout en mobile. De
plus c'est pas gratuit, surtout en mobile où tous le monde n'a pas un
abonnement avec l'internet illimité. Enfin la "radio" par internet
permet de savoir à un pouvoir inquisiteur où aux publicitaires de
savoir qu'elle radio vous écouter. Actuellement si vous écouter Radio
Courtoisie ou Radio Libertaire en FM ou DAB la police l'ignore, ce ne
sera plus forcement le cas avec l'internet.
Daniel
Post by Daviken
SDR, DRM ou DAB, comment s'y retrouver ?
L'avenir n'est - il pas à la radio via internet (fixe ou mobile) qui de
surcroit permet de choisir son programme.
Nicolas Croiset
2017-03-06 05:35:23 UTC
Permalink
Raw Message
Post by F1TAY
SDR ce n'est pas une norme de diffusion mais une technologie de
récepteur. Un récepteur SDR peut recevoir de l'AM, de la FM, du DAB, du
DRM, la RNT ou autre selon le logiciel qui lui est associé.
Non SDR ne veux pas du tout dire cela !!!

SDR : Satellite Digital Radio et c'est bien une norme !
http://www.etsi.org/news-events/news/193-news-release-22nd-february-2007?highlight=YToxOntpOjA7czozOiJzZHIiO30=

Bonne lecture.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Olivier B.
2017-03-06 06:03:29 UTC
Permalink
Raw Message
On Mon, 6 Mar 2017 06:35:23 +0100, Nicolas Croiset
Post by Nicolas Croiset
Post by F1TAY
SDR ce n'est pas une norme de diffusion mais une technologie de
récepteur. Un récepteur SDR peut recevoir de l'AM, de la FM, du DAB, du
DRM, la RNT ou autre selon le logiciel qui lui est associé.
Non SDR ne veux pas du tout dire cela !!!
SDR : Satellite Digital Radio et c'est bien une norme !
http://www.etsi.org/news-events/news/193-news-release-22nd-february-2007?highlight=YToxOntpOjA7czozOiJzZHIiO30=
Bonne lecture.
peut être que cela corespond aux deux ?
par exemple DRM dans le contexte de diffusion radio numérique ça eut
aussi être ça:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_des_droits_num%C3%A9riques
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
F1TAY
2017-03-06 11:39:00 UTC
Permalink
Raw Message
C'est le probléme avec les abréviations !
Car SDR à deux sens dont celui d'une technologie de récepteur. Voir
quelques exemple ici :
http://f4dan.free.fr/sdr.html
http://f8rfl.blogspot.fr/2013/01/rtl-sdr-avec-sdr.html
Post by Nicolas Croiset
Post by F1TAY
SDR ce n'est pas une norme de diffusion mais une technologie de
récepteur. Un récepteur SDR peut recevoir de l'AM, de la FM, du DAB, du
DRM, la RNT ou autre selon le logiciel qui lui est associé.
Non SDR ne veux pas du tout dire cela !!!
SDR : Satellite Digital Radio et c'est bien une norme !
http://www.etsi.org/news-events/news/193-news-release-22nd-february-2007?highlight=YToxOntpOjA7czozOiJzZHIiO30=
Bonne lecture.
Nicolas Croiset
2017-03-06 19:43:20 UTC
Permalink
Raw Message
Je suis d'accord cela veux dire les 2 mais écrire le SDR n'est pas une
norme de diffusion, c'est faux ;)

A+
Post by F1TAY
C'est le probléme avec les abréviations !
Car SDR à deux sens dont celui d'une technologie de récepteur. Voir
http://f4dan.free.fr/sdr.html
http://f8rfl.blogspot.fr/2013/01/rtl-sdr-avec-sdr.html
Post by Nicolas Croiset
Post by F1TAY
SDR ce n'est pas une norme de diffusion mais une technologie de
récepteur. Un récepteur SDR peut recevoir de l'AM, de la FM, du DAB, du
DRM, la RNT ou autre selon le logiciel qui lui est associé.
Non SDR ne veux pas du tout dire cela !!!
SDR : Satellite Digital Radio et c'est bien une norme !
http://www.etsi.org/news-events/news/193-news-release-22nd-february-2007?highlight=YToxOntpOjA7czozOiJzZHIiO30=
Bonne lecture.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2017-03-07 14:27:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by F1TAY
SDR ce n'est pas une norme de diffusion mais une technologie de
récepteur. Un récepteur SDR peut recevoir de l'AM, de la FM, du DAB, du
DRM, la RNT ou autre selon le logiciel qui lui est associé.
Non SDR ne veux pas du tout dire cela !!!
Si, aussi. C'est un "Software Defined Radio".
Post by Nicolas Croiset
SDR : Satellite Digital Radio et c'est bien une norme !
http://www.etsi.org/news-events/news/193-news-release-22nd-february-2007?highlight=YToxOntpOjA7czozOiJzZHIiO30=
Oui, l'un n'empêche pas l'autre.
Nicolas Croiset
2017-03-06 05:41:13 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Daviken
SDR, DRM ou DAB, comment s'y retrouver ?
L'avenir n'est - il pas à la radio via internet (fixe ou mobile) qui de surcroit permet de choisir son programme.
Actuellement le réseau GSM est loin de couvrir 100% du territoire en
data, alors que la FM couvre quasiment 100%.

Tant que l'écoute reste marginale, pas de souci le réseau GSM résistera
mais si tout le monde passe dessus, non. Le réseau GSM n'est pas prévu
pour faire du broadcast.

Nous avons déjà eu de nombreuses discussions à ce sujet dans ce groupe.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
claude bb
2017-03-06 06:19:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by Daviken
SDR, DRM ou DAB, comment s'y retrouver ?
L'avenir n'est - il pas à la radio via internet (fixe ou mobile) qui
de surcroit permet de choisir son programme.
Actuellement le réseau GSM est loin de couvrir 100% du territoire en
data, alors que la FM couvre quasiment 100%.
Tant que l'écoute reste marginale, pas de souci le réseau GSM résistera
mais si tout le monde passe dessus, non. Le réseau GSM n'est pas prévu
pour faire du broadcast.
même avec la 5G?
Nicolas Croiset
2017-03-06 20:00:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by claude bb
Post by Nicolas Croiset
Post by Daviken
SDR, DRM ou DAB, comment s'y retrouver ?
L'avenir n'est - il pas à la radio via internet (fixe ou mobile) qui
de surcroit permet de choisir son programme.
Actuellement le réseau GSM est loin de couvrir 100% du territoire en
data, alors que la FM couvre quasiment 100%.
Tant que l'écoute reste marginale, pas de souci le réseau GSM résistera
mais si tout le monde passe dessus, non. Le réseau GSM n'est pas prévu
pour faire du broadcast.
même avec la 5G?
Même avec la 6G !

Une technologie de communication point à point n'est pas une technologie
de communication point vers multipoints l'une peux pas remplacer l'autre
et inversement.

Dans le cadre des systèmes points à point, on dédie une partie de la
bande passante de la cellule à chaque abonné. Plus il y a d'abonnés sur
une cellule et moins il y a de débit par personne.

Rappelez-vous des pubs au début de la 3G et regardez aujourd'hui ce qui
est possible réellement avec la 3G.

La 5G on en est aux drafts et aux premières discussions pour récupérer
encore du spectre. Bien évidemment depuis la 2G les débits ont largement
évolués mais il faut regarder aussi la quantité de spectre en plus qui a
été ajouté depuis l'avènement de la 2G.
A l'époque de la 2G on utilisait 226MHz
Aujourd'hui on utilise 619MHz de spectre en plus pour la 3G et la 4G.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9quences_de_t%C3%A9l%C3%A9phonie_mobile_en_France

Maintenant les opérateurs sont en train de mettre la main sur nouvelle
bande de fréquences qui est le 1452-1492Mhz pour du downlink exclusivement.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2017-03-06 22:43:57 UTC
Permalink
Raw Message
claude bb avait écrit le 06/03/2017 :
...
Post by claude bb
Post by Nicolas Croiset
Tant que l'écoute reste marginale, pas de souci le réseau GSM résistera
mais si tout le monde passe dessus, non. Le réseau GSM n'est pas prévu
pour faire du broadcast.
même avec la 5G?
Même avec la 4G. Le réseau GSM n'est pas prévu pour faire du broadcast
à l'origine, mais c'est comme la radio via Internet sur son PC : l'ADSL
non plus ni le TCP/IP n'était fait pour la radio, ni pour la télé, mais
ça marche.
Sur Internet, tout ce qui est numérique peut passer, la radio a
fortiori qui a très peu de besoin en bande passante par rapport à la
vidéo, or les réseaux mobiles à partir de la 3G assurent déjà la vidéo.

L'idée que la radio pourrait saturer le GSM est une légende urbaine
entretenue à la fois par des nostalgiques de la radiodiffusion à papa
(j'en suis un peu un donc je ne prêche pas pour ma paroisse) et par les
professionnels du broadcast qui commencent à sentir le sapin pour leur
activité.

Les jeunes n'écoutent en effet quasiment plus la radio, ils sont tous
sur leur smartphone, leur tablette ou leur PC portable, sur youtube,
spotify, facebook ou netflix. Le seul espoir de survie pour la radio
est d'être dispo sur Internet quelque soit ces moyens de connexion, et
elle y est. Comme ces moyens sont généralement connectés en wifi à la
maison, seule la pure mobilité nécessiterait les réseaux mobiles, donc
une petite partie des auditeurs, traditionnellement ceux en voiture,
pas de quoi saturer quoique ce soit. Comme il est question que les
voitures à l'avenir aient une connexion native, ça tombe bien...

Les moyens spécifiques radiodiffusion, quand bien même ils sont
techniquement optimisés pour cet usage, tomberont sûrement en désuétude
quand dans 20 ans la génération actuelle des moins de 25 ans sera aux
manoeuvres dans le pays et les anciens plus en état de faire valoir
leur point de vue (dans le combat des anciens contre les modernes, les
anciens perdent toujours, faute de combattants :-) ).
François Guillet
2017-03-06 22:46:32 UTC
Permalink
Raw Message
claude bb avait écrit le 06/03/2017 :
...
Post by claude bb
Post by Nicolas Croiset
Tant que l'écoute reste marginale, pas de souci le réseau GSM résistera
mais si tout le monde passe dessus, non. Le réseau GSM n'est pas prévu
pour faire du broadcast.
même avec la 5G?
Même la 3/4G résisterait. Le réseau GSM n'est pas prévu pour faire du
broadcast à l'origine, mais c'est comme la radio via Internet sur son
PC : l'ADSL non plus ni le TCP/IP n'était fait pour la radio, ni pour
la télé, mais ça marche.
Sur Internet, tout ce qui est numérique peut passer, la radio a
fortiori qui a très peu de besoin en bande passante par rapport à la
vidéo, or les réseaux mobiles à partir de la 3G assurent déjà la vidéo.

L'idée que la radio pourrait saturer le GSM est une légende urbaine
entretenue à la fois par des nostalgiques de la radiodiffusion à papa
(j'en suis un peu un donc je ne prêche pas pour ma paroisse) et par les
professionnels du broadcast qui commencent à sentir le sapin pour leur
activité.

Les jeunes n'écoutent en effet quasiment plus la radio, ils sont tous
sur leur smartphone, leur tablette ou leur PC portable, sur youtube,
spotify, facebook ou netflix. Le seul espoir de survie pour la radio
est d'être dispo sur Internet quelque soit ces moyens de connexion, et
elle y est. Comme ces moyens sont généralement connectés en wifi à la
maison, seule la pure mobilité nécessiterait les réseaux mobiles, donc
une petite partie des auditeurs, traditionnellement ceux en voiture,
pas de quoi saturer quoique ce soit. Comme il est question que les
voitures à l'avenir aient une connexion native, ça tombe bien...

Les moyens spécifiques radiodiffusion, quand bien même ils sont
techniquement optimisés pour cet usage, tomberont sûrement en désuétude
quand dans 20 ans la génération actuelle des moins de 25 ans sera aux
manoeuvres dans le pays et les anciens plus en état de faire valoir
leur point de vue (dans le combat des anciens contre les modernes, les
anciens perdent toujours, faute de combattants :-) ).
Nicolas Croiset
2017-03-07 05:14:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
L'idée que la radio pourrait saturer le GSM est une légende urbaine
entretenue à la fois par des nostalgiques de la radiodiffusion à papa
(j'en suis un peu un donc je ne prêche pas pour ma paroisse) et par les
professionnels du broadcast qui commencent à sentir le sapin pour leur
activité.
Les lois de la physique sont incontournables, tu as une plage de spectre
qui est finie donc le débit est fini également. Si tu en demandes plus
que ce qui est possible cela ne marche pas, légende urbaine ou pas.

Les opérateurs de diffusion ne font pas que du broadcast mais également
de l'hébergement/maintenance des télécom, et aujourd'hui leur CA est en
majorité avec les télécoms, pas avec le broadcast.

L'objectif de la radio a toujours été d'être disponible sur le plus
supports possible et ce n'est pas nouveau car c'était écrit dans le
rapport d'Anne Coutard sur la radio numérique qui date de 2000.

Concernant l'usage des jeunes de la radio il y a une présentation très
intéressante de médiamétrie à ce sujet même si elle a déjà 4 ans :
https://fr.slideshare.net/NicolasMoulard/lunivers-numrque-des-moins-de-25-ans-etude-mediametrie-radio-20-paris-2014
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Eric Masson
2017-03-07 07:29:45 UTC
Permalink
Raw Message
Nicolas Croiset <***@brume.org> writes:

'Lut,
Post by Nicolas Croiset
Les lois de la physique sont incontournables, tu as une plage de spectre
qui est finie donc le débit est fini également. Si tu en demandes plus
que ce qui est possible cela ne marche pas, légende urbaine ou pas.
La solution existe depuis longtemps, ip multicast. La limite devient
alors le nombre de terminaux supportés par les bts avoisinantes...
--
essai tout simplement
-+- A4 in : <http://www.le-gnu.net> - Neuneu tout simplement -+-
François Guillet
2017-03-07 14:23:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Eric Masson
'Lut,
Post by Nicolas Croiset
Les lois de la physique sont incontournables, tu as une plage de spectre
qui est finie donc le débit est fini également. Si tu en demandes plus
que ce qui est possible cela ne marche pas, légende urbaine ou pas.
La solution existe depuis longtemps, ip multicast.
Bien sûr, et si ça n'existait pas, il aurait encore été temps de faire
évoluer la norme.
Post by Eric Masson
La limite devient alors le nombre de terminaux supportés
par les bts avoisinantes...
lequel est bien dimensionné. Sauf événement exceptionnel concentrant un
grand public, mon portable n'a jamais eu de problème d'inscription sur
un réseau.
Nicolas Croiset
2017-03-07 19:38:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Eric Masson
'Lut,
Post by Nicolas Croiset
Les lois de la physique sont incontournables, tu as une plage de spectre
qui est finie donc le débit est fini également. Si tu en demandes plus
que ce qui est possible cela ne marche pas, légende urbaine ou pas.
La solution existe depuis longtemps, ip multicast. La limite devient
alors le nombre de terminaux supportés par les bts avoisinantes...
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Le multicast est géré au niveau de chaque routeur et c'est le routeur
qui duplique ou non les paquets en direction du routeur voisin.
L'Angleterre et plus particulièrement la BBC a fait des essais de
multicast sur leur territoire en forçant les différents FAI à utiliser
exclusivement les flux multicast à l'attention de leurs abonnés, le
test a duré quelques années et a été abandonné.

cf : http://www.bbc.co.uk/multicast/radio/
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Eric Masson
2017-03-07 21:15:51 UTC
Permalink
Raw Message
Nicolas Croiset <***@brume.org> writes:

'Lut,
Post by Nicolas Croiset
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Pas plus qu'ipv6.

Tant que les réseaux existants encaissent à coups de hack divers et
(a)variés, les abus de ressources et autres détournements de protocoles,
les acteurs présents n'ont aucune raison d'implémenter des alternatives
propres et adaptées aux cas d'usage rencontrés, rien de plus.

Quand le seul outil que l'on a disposition est un marteau, tous les
problèmes finissent par ressembler à des clous...
--
si tu est hacker peut tu me donner des conseil ou minicier car je
suis debutant
PP> Je te conseil 2 bon boukin pour comancé: Bled et Grevisse
-+- MT In <http://www.le-gnu.net> Pas minicier, complètement sciés -+-
Nicolas Croiset
2017-03-08 04:58:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Eric Masson
'Lut,
Post by Nicolas Croiset
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Pas plus qu'ipv6.
L'IPv6 est plus une réalité que le multicast :)

http://www.arcep.fr/index.php?id=13169
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Eric Masson
2017-03-08 07:23:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
L'IPv6 est plus une réalité que le multicast :)
http://www.arcep.fr/index.php?id=13169
Et cela invalide mon propos ?

ipv6 n'a finalement commencé a être déployé que parce que les
alternatives bien moisies à base d'étages de NAT multiples posaient de
vrais problèmes aux acteurs pour lesquels Internet n'est pas juste un
minitel 2.0

Dès lors que la gabegie de ressources liée à la multiplication des flux
unicast pour la diffusion de programmes radios ou tv va poser problème
aux opérateurs, le multicast se généralisera. Par exemple, l'offre iptv
de free est basée sur du multicast.
--
Je parlais au nom de tous les frjviens, ne joue pas au con... VOUS
n'avez pas à détruire NOTRE ng. C'est clair comme ça ou il faut que je
te l'explique avec des mots plus faciles encore ?
-+- in <http://www.le-gnu.net> - Mon niouzegroup à moi ke G -+-
Nicolas Croiset
2017-03-08 19:09:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Eric Masson
Post by Nicolas Croiset
L'IPv6 est plus une réalité que le multicast :)
http://www.arcep.fr/index.php?id=13169
Et cela invalide mon propos ?
ipv6 n'a finalement commencé a être déployé que parce que les
alternatives bien moisies à base d'étages de NAT multiples posaient de
vrais problèmes aux acteurs pour lesquels Internet n'est pas juste un
minitel 2.0
Dès lors que la gabegie de ressources liée à la multiplication des flux
unicast pour la diffusion de programmes radios ou tv va poser problème
aux opérateurs, le multicast se généralisera. Par exemple, l'offre iptv
de free est basée sur du multicast.
L'IP TV de free n'est pas basée sur l'IP multicast mais sur du mpeg2-TS
natif avec la correction d'erreur activée (TS 204) ce qui permet
justement un zapping bien plus rapide que les concurrents utilisant de
l'IP et un overhead bien moindre qu'avec de l'IP.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Jo Engo
2017-03-10 20:07:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
L'IP TV de free n'est pas basée sur l'IP multicast mais sur du mpeg2-TS
ça a juste strictement rien à voir. mpeg2-TS n'a rien à voir avec le
multicast, et le choix du multicast n'a rien à foutre de la manière dont
ce qui est transporté est codée
--
L'oisiveté est la lie de l'existence.
-+- Daniel de Foe -+-
Nicolas Croiset
2017-03-11 03:57:19 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Jo Engo
Post by Nicolas Croiset
L'IP TV de free n'est pas basée sur l'IP multicast mais sur du mpeg2-TS
ça a juste strictement rien à voir. mpeg2-TS n'a rien à voir avec le
multicast, et le choix du multicast n'a rien à foutre de la manière dont
ce qui est transporté est codée
Dans le cadre d'une illumination d'une fibre ou d'un lien ATM on n'est
pas obligé de mettre de l'IP dedans :) Le choix de Free a été d'utiliser
le MPEG-2 TS en natif, on élimine une couche de transport (l'IP) qui
n'apporte rien. Résultat on gagne en débit pour les vraies données.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Olivier B.
2017-03-11 08:40:33 UTC
Permalink
Raw Message
On Sat, 11 Mar 2017 04:57:19 +0100, Nicolas Croiset
Post by Nicolas Croiset
Post by Jo Engo
Post by Nicolas Croiset
L'IP TV de free n'est pas basée sur l'IP multicast mais sur du mpeg2-TS
ça a juste strictement rien à voir. mpeg2-TS n'a rien à voir avec le
multicast, et le choix du multicast n'a rien à foutre de la manière dont
ce qui est transporté est codée
Dans le cadre d'une illumination d'une fibre ou d'un lien ATM on n'est
pas obligé de mettre de l'IP dedans :) Le choix de Free a été d'utiliser
le MPEG-2 TS en natif, on élimine une couche de transport (l'IP) qui
n'apporte rien. Résultat on gagne en débit pour les vraies données.
ça fonctionne comment exatement l'ilumination d'une fibre avec du
MPEG2-TS et le reste (data/telephone/..) ????

ps (merci de rediriger votre réponse sur le groupe kivabien je
suivrais).
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
Nicolas Croiset
2017-03-11 11:16:11 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
On Sat, 11 Mar 2017 04:57:19 +0100, Nicolas Croiset
Post by Nicolas Croiset
Post by Jo Engo
Post by Nicolas Croiset
L'IP TV de free n'est pas basée sur l'IP multicast mais sur du mpeg2-TS
ça a juste strictement rien à voir. mpeg2-TS n'a rien à voir avec le
multicast, et le choix du multicast n'a rien à foutre de la manière dont
ce qui est transporté est codée
Dans le cadre d'une illumination d'une fibre ou d'un lien ATM on n'est
pas obligé de mettre de l'IP dedans :) Le choix de Free a été d'utiliser
le MPEG-2 TS en natif, on élimine une couche de transport (l'IP) qui
n'apporte rien. Résultat on gagne en débit pour les vraies données.
ça fonctionne comment exatement l'ilumination d'une fibre avec du
MPEG2-TS et le reste (data/telephone/..) ????
tout est dit ici :
http://www.ciscopress.com/articles/article.asp?p=106971&seqNum=8

Vous verrez on peux mélanger sans problème des flux IP et du MPEG2-TS
dans un routeur/multiplexeur pour ensuite illuminer la fibre. On peux
même transporter du flux IP dans du flux MPEG2-TS ;)

Dans le modèle OSI le MPEG2-TS est au niveau de la couche 3 comme l'IP.

Maintenant si j'ai bonne mémoire Free achemine 2 fibres à chaque DSLAM
une fibre pour la voix et l'IP et une fibre pour les flux télé et la VOD.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2017-03-08 14:16:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by Eric Masson
'Lut,
Post by Nicolas Croiset
Les lois de la physique sont incontournables, tu as une plage de spectre
qui est finie donc le débit est fini également. Si tu en demandes plus
que ce qui est possible cela ne marche pas, légende urbaine ou pas.
La solution existe depuis longtemps, ip multicast. La limite devient
alors le nombre de terminaux supportés par les bts avoisinantes...
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Le multicast est utilisé actuellement en France pour la TV sur ADSL, et
il se prépare pour la 4G :
http://www.lesnumeriques.com/mobilite/4g-multicast-orange-tv-mobile-demain-a-roland-garros-n34523.html

Plutôt visible pour une "arlésienne".
Nicolas Croiset
2017-03-08 19:14:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Le multicast est utilisé actuellement en France pour la TV sur ADSL, et
http://www.lesnumeriques.com/mobilite/4g-multicast-orange-tv-mobile-demain-a-roland-garros-n34523.html
Plutôt visible pour une "arlésienne".
En 2014 c'était une expérimentation tu n'as rien de plus récent ;)
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2017-03-09 11:14:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Le multicast est utilisé actuellement en France pour la TV sur ADSL, et
http://www.lesnumeriques.com/mobilite/4g-multicast-orange-tv-mobile-demain-a-roland-garros-n34523.html
Plutôt visible pour une "arlésienne".
En 2014 c'était une expérimentation tu n'as rien de plus récent ;)
Pourquoi ?
Il y aurait des problèmes de saturation sur les réseaux mobiles ?
Personne n'investit pour la beauté de la solution technique, mais par
nécessité.
Olivier B.
2017-03-09 11:59:52 UTC
Permalink
Raw Message
On Thu, 09 Mar 2017 12:14:21 +0100, François Guillet
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Le multicast est utilisé actuellement en France pour la TV sur ADSL, et
http://www.lesnumeriques.com/mobilite/4g-multicast-orange-tv-mobile-demain-a-roland-garros-n34523.html
Plutôt visible pour une "arlésienne".
En 2014 c'était une expérimentation tu n'as rien de plus récent ;)
Pourquoi ?
parce qu'il n'est pas crédible d'affirmer que le multicast se prépare
pour la 4G en citant une expérimentation de 2014.
Post by François Guillet
Il y aurait des problèmes de saturation sur les réseaux mobiles ?
Personne n'investit pour la beauté de la solution technique, mais par
nécessité.
donc si on investi dans la 5G c'est bien qu'ily a une saturation
prévue sur les réseau mobiles.
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
François Guillet
2017-03-09 15:07:54 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
On Thu, 09 Mar 2017 12:14:21 +0100, François Guillet
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Le multicast est utilisé actuellement en France pour la TV sur ADSL, et
http://www.lesnumeriques.com/mobilite/4g-multicast-orange-tv-mobile-demain-a-roland-garros-n34523.html
Plutôt visible pour une "arlésienne".
En 2014 c'était une expérimentation tu n'as rien de plus récent ;)
Pourquoi ?
parce qu'il n'est pas crédible d'affirmer que le multicast se prépare
pour la 4G en citant une expérimentation de 2014.
Je ne vois pas pourquoi. Quand on a travaillé dans le domaine, on sait
que d'une part les expérimentations se font très en avance sur les
déploiements massifs et d'autre part que le déploiement d'une nouvelle
technologie ne se fait pas d'un claquement de doigts.
Bien sûr il n'est pas garanti que la 4G avec multicast voit le jour, il
y a aussi les priorités à gérer, d'autres méthodes peuvant être
privilégiées et priorisées comme possiblement la 5G. Mais comme déjà
dit, l'absence de multicast ne serait une question que s'il y avait
saturation sur la TV ou la radio. Ce n'est pas le cas, les opérateurs
assurent.
Post by Olivier B.
donc si on investi dans la 5G c'est bien qu'ily a une saturation
prévue sur les réseau mobiles.
Bien sûr, les opérateurs sont toujours en avance sur le trafic, raison
pour laquelle on n'a pas de saturation malgré le formidable boum du
trafic dû à l'accès Internet par les smartphones, notamment pour la TV
et la vidéo. Si besoin, absorber la radio sera un détail.
Olivier B.
2017-03-09 17:24:34 UTC
Permalink
Raw Message
On Thu, 09 Mar 2017 16:07:54 +0100, François Guillet
Post by François Guillet
Post by Olivier B.
On Thu, 09 Mar 2017 12:14:21 +0100, François Guillet
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Le multicast, c'est l'arlésienne de l'IP :)
Le multicast est utilisé actuellement en France pour la TV sur ADSL, et
http://www.lesnumeriques.com/mobilite/4g-multicast-orange-tv-mobile-demain-a-roland-garros-n34523.html
Plutôt visible pour une "arlésienne".
En 2014 c'était une expérimentation tu n'as rien de plus récent ;)
Pourquoi ?
parce qu'il n'est pas crédible d'affirmer que le multicast se prépare
pour la 4G en citant une expérimentation de 2014.
Je ne vois pas pourquoi. Quand on a travaillé dans le domaine, on sait
que d'une part les expérimentations se font très en avance sur les
déploiements massifs
en l'occurence, une seule, combien d'autres ?
Post by François Guillet
et d'autre part que le déploiement d'une nouvelle
technologie ne se fait pas d'un claquement de doigts.
certes non, mais lorsque la techno est jugée interressante par des
industriels ça bouge un peu autour, là en dehors de de coups de pub
qui releve du concept car qui ne roulera jamais, je n'ai pas
l'impression que le pulticast ip sur gsm soit dans les roadmap
Post by François Guillet
Bien sûr il n'est pas garanti que la 4G avec multicast voit le jour, il
y a aussi les priorités à gérer, d'autres méthodes peuvant être
privilégiées et priorisées comme possiblement la 5G. Mais comme déjà
dit, l'absence de multicast ne serait une question que s'il y avait
saturation sur la TV ou la radio. Ce n'est pas le cas, les opérateurs
assurent.
Post by Olivier B.
donc si on investi dans la 5G c'est bien qu'ily a une saturation
prévue sur les réseau mobiles.
Bien sûr, les opérateurs sont toujours en avance sur le trafic, raison
pour laquelle on n'a pas de saturation malgré le formidable boum du
trafic dû à l'accès Internet par les smartphones, notamment pour la TV
et la vidéo. Si besoin, absorber la radio sera un détail.
pas de saturation ? on ne partage pas les même réseau :-p
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
François Guillet
2017-03-09 18:08:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
On Thu, 09 Mar 2017 16:07:54 +0100, François Guillet
...
Post by Olivier B.
Post by François Guillet
et d'autre part que le déploiement d'une nouvelle
technologie ne se fait pas d'un claquement de doigts.
certes non, mais lorsque la techno est jugée interressante par des
industriels ça bouge un peu autour, là en dehors de de coups de pub
qui releve du concept car qui ne roulera jamais, je n'ai pas
l'impression que le pulticast ip sur gsm soit dans les roadmap
Si c'est le cas, on peut en conclure qu'il n'est pas nécessaire ou pas
encore nécessaire.

...
Post by Olivier B.
Post by François Guillet
Bien sûr, les opérateurs sont toujours en avance sur le trafic, raison
pour laquelle on n'a pas de saturation malgré le formidable boum du
trafic dû à l'accès Internet par les smartphones, notamment pour la TV
et la vidéo. Si besoin, absorber la radio sera un détail.
pas de saturation ? on ne partage pas les même réseau :-p
Peut-être, je pensais au N°1 en France.
François Guillet
2017-03-07 14:18:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
L'idée que la radio pourrait saturer le GSM est une légende urbaine
entretenue à la fois par des nostalgiques de la radiodiffusion à papa
(j'en suis un peu un donc je ne prêche pas pour ma paroisse) et par les
professionnels du broadcast qui commencent à sentir le sapin pour leur
activité.
Les lois de la physique sont incontournables, tu as une plage de spectre qui
est finie donc le débit est fini également.
Faux par omission. Tu oublies le principe fondamental : c'est un réseau
_cellulaire_.

Chaque cellule ré-utilise les mêmes fréquences. Plus on fait les
cellules petites pour couvrir un territoire, et c'est effectivement ce
qui est mis en pratique, plus le nombre d'utilisateurs peut être grand
à débit égal. Il n'y a donc pas de limite théorique, et les lois de la
physique sont toujours valides.

De plus les bandes de fréquence pour la téléphonie mobile
(contrairement à la télédiffusion) sont en constante augmentation, les
pouvoirs publics y veillent car la téléphonie mobile est devenue vitale
pour l'économie.
bilou
2017-03-07 16:08:57 UTC
Permalink
Raw Message
De plus les bandes de fréquence pour la téléphonie mobile (contrairement à
la télédiffusion) sont en constante augmentation, les pouvoirs publics y
veillent car la téléphonie mobile est devenue vitale pour l'économie.
Bonjour
Tu est bien naif :-)
Les pouvoirs public veillent surtout a se faire un maximum de blé en
vendant cher une ressource qui a priori ne leur appartient pas.
Nicolas Croiset
2017-03-07 20:01:32 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Chaque cellule ré-utilise les mêmes fréquences. Plus on fait les
cellules petites pour couvrir un territoire, et c'est effectivement ce
qui est mis en pratique, plus le nombre d'utilisateurs peut être grand à
débit égal. Il n'y a donc pas de limite théorique, et les lois de la
physique sont toujours valides.
Dans ton raisonnement tu oublies les zones de brouillage entre cellule,
la fréquence n'est pas immédiatement réutilisable quel que soit la
taille de la cellule. Comme en FM quoi :)

La multiplication des cellules à l'infini n'est pas forcément
économiquement viable. Chaque cellule à un coût non négligeable.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2017-03-08 14:23:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Chaque cellule ré-utilise les mêmes fréquences. Plus on fait les
cellules petites pour couvrir un territoire, et c'est effectivement ce
qui est mis en pratique, plus le nombre d'utilisateurs peut être grand à
débit égal. Il n'y a donc pas de limite théorique, et les lois de la
physique sont toujours valides.
Dans ton raisonnement tu oublies les zones de brouillage entre cellule,
la fréquence n'est pas immédiatement réutilisable quel que soit la taille de
la cellule. Comme en FM quoi :)
Je n'oublie rien du tout. La réutilisation des fréquences ne dépend pas
de la taille des cellules, ce sont les mêmes règles, elles consistent à
considérer les cellules qui en entourent une.
Post by Nicolas Croiset
La multiplication des cellules à l'infini n'est pas forcément économiquement
viable. Chaque cellule à un coût non négligeable.
Bien sûr. Il n'est pas non plus question de les multiplier à l'infini.
Le plus probable est même que si on les multiplie, ce sera pour des
considération de charges pour la TV, le trafic vidéo, et le trafic en
général, et pas pour la radio qui restera une petite charge par rapport
aux autres.
François Guillet
2017-03-06 22:17:05 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Daviken
SDR, DRM ou DAB, comment s'y retrouver ?
L'avenir n'est - il pas à la radio via internet (fixe ou mobile) qui de
surcroit permet de choisir son programme.
Actuellement le réseau GSM est loin de couvrir 100% du territoire en data,
alors que la FM couvre quasiment 100%.
La FM oui, mais le DAB bien moins que les réseaux de téléphonie mobile.
François Guillet
2017-03-06 22:15:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Daviken
SDR, DRM ou DAB, comment s'y retrouver ?
L'avenir n'est - il pas à la radio via internet (fixe ou mobile) qui de
surcroit permet de choisir son programme.
J'en suis persuadé. Quand je vois que sur autoroute, on peut même avoir
la télé en 3/4G, la radio ce n'est vraiment pas un problème de débit ni
d'encombrement des relais. Le problème actuel c'est la couverture
encore insuffisante en campagne, mais on sait que ce n'est qu'une
question de temps (et puis le DAB fera-t-il mieux ? J'en doute).
Olivier B.
2017-03-05 22:59:13 UTC
Permalink
Raw Message
On Sun, 5 Mar 2017 17:56:46 +0100, Michel MARTIN
(pour ceux qui ne savent pas et pour faire simple, COFDM : procédé pour
éviter la rupture d'un signal numérique lié à l'écho et au trajet
multiple d'une onde radio)
quel rapport avec le multiplexage dont tu viens de parler ?
La qualité? Ils n'en ont rien à foutre.
A l'occasion d'un stage DVB à l'INA, ils nous avaient rapporté que,
les défauts entre l'analogique et le numérique n'étant pas les mêmes,
personne n'était trop d'accord sur le niveau de qualité à diffuser au
telespectateur lors de la réation des premier bouquets numériques, et
que finalement ils se sont principalement appuyé sur des tests
aveugles avec des echantillons de populations pour savoir jusqu'ou ils
pouvaient "gratter".
Le seul avantage est de pouvoir en mettre plusieurs canaux là où il n'y
en avait qu'un.
exactement, et il fallait à l'époque réutiliser l'infrastructure
existante, cad les emetteurs et faisceaux, donc la même bande
passante. Je sais que bien avant la TNT, lors des première
numérisations de faisceaux terrestre (les hyper avec 10Mhz de bp soit
32Mb/s pour les modems de l'époque de mémoire) certains matériels ont
posé des problème de bruit de phase et ont nécéssité l'ajout de
reclockers, pas mal de sites reemeteur se sont éteints de leur belle
morts, incompatible numériques et non budgetés, une bonne partie de la
Corse a migré sur sat, la couverture radio étant pour le moins
problématique.
Cela fait rentrer plus de subsides dans les caisses.
Si la qualité était leur souci premier, on n'aurait pas remplacé le 819
lignes par du 625, on n'aurait pas remplacé le SECAM par le PAL...
heu... à ma connaisance la diffusion (couleur) s'est toujours faite en
SECAM en france, on ne rencontrait le PAL que dans les (car) regies
bon marché de fabrication/production TV, faute de budget (et parfois
place) pour de l'YUV.
Quand à la qualité de la TNT en MPEG4, je peux assurer une chose: en ce
moment, plusieurs chaines ne passent plus chez nous (Languedoc), car
nous avons un émetteur 4G sur le trajet ville-Pic de Nore.
Avant ça passait, maintenant, c'est un jour de temps en temps.
Mais il y a plusieurs chaines là où il n'y en avait qu'une: c'est leur
seule volonté. On a le choix :-))
pour le coups, s'agissant de brouillage, je ne suis pas sur qu'en
analogique c'eut été mieux, il me semble que le problème est lié à la
proximité en fréquence et donc interferences.
Pour ce qui est de la qualité d'écoute, ce sont surtout les filtres qui
rendent cela "très bon" en supprimant des trucs qui passaient avant. Pas
le numérique, encore moins les compressions.
un ami qui tenait une boutique de vinyle opéra (et que opéra) m'avait
fait écouter la différene entre une galette noire et son "jumeau" CD
issu du même master, il faut bien dire que c'était propre, asseptisé,
plat, plus aucune profondeur, certains ingé son ont vraiement fait
n'importe quoi à l'époque de la transition analogique vers numérique,
abusant d'outils pas toujours à propos.
Avant on avait lé réception, certes parfois dégradée, mais elle était
là, en général. Maintenant, c'est tout ou rien. Suivre un film en Morse,
non. Ce n'est plus possible.
lorque la correction d'erreur commence à travailler faute de s/b
suffisant, il reste de mémoire moins de 3 dB de marge pour qu'elle
soit totalement battue, on passe donc facilement d'une réception
parfaite à plus rien du tout, d'ou l'effet "morse" quand on est
limite, c'est vrai qu'en analogique le comportement était plus
permissif.
Et pour le DAB, si ça tarde tant c'est que les premier récepteur étaient
d'un prix "dissuasif". Heureusement, car cela devait DEJA fonctionner,
en supprimant les autres modèles (analogiques).
Michel
peut être au début, mais la techno étant en production dans d'autre
pays, le retard qu'on continu de prendre tient à autre chose je pense.

xpost+suivit fr.rec.radio
--
pas de .turlututu. avant l'@robase
Michel MARTIN
2017-03-06 00:08:00 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Olivier B.
On Sun, 5 Mar 2017 17:56:46 +0100, Michel MARTIN
(pour ceux qui ne savent pas et pour faire simple, COFDM : procédé pour
éviter la rupture d'un signal numérique lié à l'écho et au trajet
multiple d'une onde radio)
quel rapport avec le multiplexage dont tu viens de parler ?
La qualité? Ils n'en ont rien à foutre.
A l'occasion d'un stage DVB à l'INA, ils nous avaient rapporté que,
les défauts entre l'analogique et le numérique n'étant pas les mêmes,
personne n'était trop d'accord sur le niveau de qualité à diffuser au
telespectateur lors de la réation des premier bouquets numériques, et
que finalement ils se sont principalement appuyé sur des tests
aveugles avec des echantillons de populations pour savoir jusqu'ou ils
pouvaient "gratter".
Le seul avantage est de pouvoir en mettre plusieurs canaux là où il n'y
en avait qu'un.
exactement, et il fallait à l'époque réutiliser l'infrastructure
existante, cad les emetteurs et faisceaux, donc la même bande
passante. Je sais que bien avant la TNT, lors des première
numérisations de faisceaux terrestre (les hyper avec 10Mhz de bp soit
32Mb/s pour les modems de l'époque de mémoire) certains matériels ont
posé des problème de bruit de phase et ont nécéssité l'ajout de
reclockers, pas mal de sites reemeteur se sont éteints de leur belle
morts, incompatible numériques et non budgetés, une bonne partie de la
Corse a migré sur sat, la couverture radio étant pour le moins
problématique.
Cela fait rentrer plus de subsides dans les caisses.
Si la qualité était leur souci premier, on n'aurait pas remplacé le 819
lignes par du 625, on n'aurait pas remplacé le SECAM par le PAL...
heu... à ma connaisance la diffusion (couleur) s'est toujours faite en
SECAM en france, on ne rencontrait le PAL que dans les (car) regies
bon marché de fabrication/production TV, faute de budget (et parfois
place) pour de l'YUV.
Quand à la qualité de la TNT en MPEG4, je peux assurer une chose: en ce
moment, plusieurs chaines ne passent plus chez nous (Languedoc), car
nous avons un émetteur 4G sur le trajet ville-Pic de Nore.
Avant ça passait, maintenant, c'est un jour de temps en temps.
Mais il y a plusieurs chaines là où il n'y en avait qu'une: c'est leur
seule volonté. On a le choix :-))
pour le coups, s'agissant de brouillage, je ne suis pas sur qu'en
analogique c'eut été mieux, il me semble que le problème est lié à la
proximité en fréquence et donc interferences.
Pour ce qui est de la qualité d'écoute, ce sont surtout les filtres qui
rendent cela "très bon" en supprimant des trucs qui passaient avant. Pas
le numérique, encore moins les compressions.
un ami qui tenait une boutique de vinyle opéra (et que opéra) m'avait
fait écouter la différene entre une galette noire et son "jumeau" CD
issu du même master, il faut bien dire que c'était propre, asseptisé,
plat, plus aucune profondeur, certains ingé son ont vraiement fait
n'importe quoi à l'époque de la transition analogique vers numérique,
abusant d'outils pas toujours à propos.
Avant on avait lé réception, certes parfois dégradée, mais elle était
là, en général. Maintenant, c'est tout ou rien. Suivre un film en Morse,
non. Ce n'est plus possible.
lorque la correction d'erreur commence à travailler faute de s/b
suffisant, il reste de mémoire moins de 3 dB de marge pour qu'elle
soit totalement battue, on passe donc facilement d'une réception
parfaite à plus rien du tout, d'ou l'effet "morse" quand on est
limite, c'est vrai qu'en analogique le comportement était plus
permissif.
Et pour le DAB, si ça tarde tant c'est que les premier récepteur étaient
d'un prix "dissuasif". Heureusement, car cela devait DEJA fonctionner,
en supprimant les autres modèles (analogiques).
Michel
peut être au début, mais la techno étant en production dans d'autre
pays, le retard qu'on continu de prendre tient à autre chose je pense.
Peut-être à la volonté de certains de ne pas "courir", de ne pas
"avancer" ? Comme l'avait fait France-Télécom en "bloquant" tout ce qui
aurait pu faire avancer Internet, mais cela aurait été contraire au
maintien du Minitel.
http://www.numerama.com/f/125606-t-en-1995-france-telecom-voulait-faire-interdire-internet-en-france.html
Mais ce système "anti-avancement" est utilisé également dans beaucoup
d'autres domaines (énergie, véhicules, agro-alimentaire, ...).
Michel
François Guillet
2017-03-06 12:28:48 UTC
Permalink
Raw Message
Michel MARTIN a utilisé son clavier pour écrire :
...
Post by Michel MARTIN
Peut-être à la volonté de certains de ne pas "courir", de ne pas
"avancer" ? Comme l'avait fait France-Télécom en "bloquant" tout ce qui
aurait pu faire avancer Internet, mais cela aurait été contraire au
maintien du Minitel.
http://www.numerama.com/f/125606-t-en-1995-france-telecom-voulait-faire-interdire-internet-en-france.html
Mais ce système "anti-avancement" est utilisé également dans beaucoup
d'autres domaines (énergie, véhicules, agro-alimentaire, ...).
Michel
Oui, il y a la question des situations de monopole qui incite ceux qui
en bénéficient à trainer des pieds, actuellement les places comptées
sur la FM en sont un de fait, et puis il y a aussi la question du
budget. Radio-France ne court pas pour le numérique, mais ne court pas
non plus pour l'AM qui était pourtant son quasi-monople.
François Guillet
2017-03-06 12:20:30 UTC
Permalink
Raw Message
Olivier B. a formulé ce dimanche :
...
Post by Olivier B.
un ami qui tenait une boutique de vinyle opéra (et que opéra) m'avait
fait écouter la différene entre une galette noire et son "jumeau" CD
issu du même master, il faut bien dire que c'était propre, asseptisé,
plat, plus aucune profondeur, certains ingé son ont vraiement fait
n'importe quoi à l'époque de la transition analogique vers numérique,
abusant d'outils pas toujours à propos.
...

L'excès inverse, c'est le snobisme ambiant concernant ce vinyle revenu
à la mode. Le but d'un système de reproduction, c'est la fidélité. Avec
le vinyle on cumulait les défauts. Il y avait le pleurage, il y avait
la mauvaise séparation gauche/droite, il y avait le bruit de fond, il y
avait les craquements...
Le fait que subjectivement, pour certaines oreilles, ce son avec
défauts serait moins "plat" ou plus "profond" est une insulte aux
artistes qui eux, ne les produisent pas.
On pourrait numériquement simuler les défauts du vinyle à partir d'un
CD, mais je suis persuadé que les férus du vinyle n'en voudraient pas :
cette soi-disante richesse du son analogique est plus le prétexte pour
eux d'un fétichisme envers un objet bien palpable, autant le disque
lui-même au fonctionnement simple à comprendre, que sa pochette. Nous
ne sommes plus dans la technique mais dans l'affect.

Au début de la TNT, j'ai presqu'eu aussi une impression subjective de
dégradation, du fait de l'absence de détails très fins dans l'image, ce
qu'on pouvait imputer au lissage fait par le MPEG.
En fait ces petites subtilités étaient surtout dûes au bruit sur
l'analogique (et bien que j'avais un excellent rapport S/B), elles ne
traduisaient pas un réel avantage de définition de l'analogique sur le
numérique.

Le seul intérêt de l'analogique (et son inconvénient aussi) est, comme
déjà signalé, sa capacité à fournir un signal utile qui même dégradé,
peut encore être plus ou moins exploitable.

Avec le DAB, il est clair que le son est meilleur que la FM et a
fortiori que l'AM, et que c'est un gros avantage pour la musique.
Par contre pour la voix parlée, c'est un faible avantage car on est
prêt à écouter un signal dégradé plutôt que rien du tout, par exemple
celui d'un bulletin d'information, et là l'analogique a tout son
intérêt. Comme les robinets à musique sont pour moi de la sous-radio,
il y a tellement d'autres façons d'écouter de la musique aujourd'hui,
et puis la radio est par essence le direct, la conservation de
l'analogique, en particulier de l'AM à cause de ses avantages en
portée, aurait encore son utilité, contrairement au vinyle ou à la TV
analogique.
marc
2017-03-06 21:08:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Avec le DAB, il est clair que le son est meilleur que la FM et a
fortiori que l'AM, et que c'est un gros avantage pour la musique.
Par contre pour la voix parlée, c'est un faible avantage car on est
prêt à écouter un signal dégradé plutôt que rien du tout, par exemple
celui d'un bulletin d'information, et là l'analogique a tout son
intérêt. Comme les robinets à musique sont pour moi de la sous-radio,
il y a tellement d'autres façons d'écouter de la musique aujourd'hui,
et puis la radio est par essence le direct, la conservation de
l'analogique, en particulier de l'AM à cause de ses avantages en
portée, aurait encore son utilité, contrairement au vinyle ou à la TV
analogique.
Voici une petite "étude" du dab en Flandres/Belgique.

Je compare le 48kbps de 1548khz/Classic Gold avec les 64kbps commerciaux sur le DAB,
et je dis: le 48 est mieux puisqu'ils se limitent a 16khz...

http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/UDdqJzIU

STU BRU est a 160 kbps. Mais avec mplayer sur linux, vous voyez tous les details,
comme échantillonage(khz) / kbps.
Loading...