Discussion:
Encore Allouis
(trop ancien pour répondre)
j***@gmail.com
2017-08-29 21:26:32 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour à tous,
Je suis désolé d y revenir mais à quoi sert, en terme d économie d avoir supprimé la modulation sur Àllouis ondes longues ..?puisque la porteuse contenant les signaux horaires est maintenue...je n ai pas bien perçue l allègement de la facture EDF...
Daviken
2017-08-30 06:07:50 UTC
Permalink
Raw Message
Post by j***@gmail.com
Bonjour à tous,
Je suis désolé d y revenir mais à quoi sert, en terme d économie d avoir supprimé la modulation sur Àllouis ondes longues ..?puisque la porteuse contenant les signaux horaires est maintenue...je n ai pas bien perçue l allègement de la facture EDF...
Bonjour

A priori c'est seulement "celui qui paie" qui n'est plus le même :)
Thierry VIGNAUD
2017-08-30 07:32:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by j***@gmail.com
Bonjour à tous,
Je suis désolé d y revenir mais à quoi sert, en terme d économie d avoir supprimé la modulation sur Àllouis ondes longues ..?puisque la porteuse contenant les signaux horaires est maintenue...je n ai pas bien perçue l allègement de la facture EDF...
La société qui payait à TDF la diffusion sur les grandes ondes s'appelle Radio
France, laquelle a eu jusqu'à un déficit d'une cinquantaine de millions
d'euros, la réhabilitation de la maison de la radio y étant pour beaucoup.

C'est ainsi que Radio France pour faire des économies de diffusion a cessé de
diffuser en ondes moyennes en 2016 et en grandes ondes en 2017 ce qui a réduit
ses dépenses de 15 millions d'euros/an, nonobstant les quelques émetteurs OM
de plus faible puissance qui avaient été coupés quelques années auparavant.

En outre Radio France qui s'était vu attribuer un multiplex national RNTy a
renoncé, toujours pour des questions de déficit budgétaire.

Les sociétés se doivent d'avoir un budget équilibré même celles qui ont l'Etat
comme actionnaire unique. Un budget sain c'est d'avoir des dépenses qui

Quant à l'émetteur d'Allouis il n'appartient pas à Radio France, mais à un
prestataire de diffusion privé qui se nomme TDF et qui, donc, ne facture bien
sûr plus, à Radio France, l'usage du 162 kHz.

Imagines-tu que si Radio France ne fait plus partie des clients de TDF,
qu'elle pourrait revenir sur 162 kHz à titre gratuit ? :-)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
François Guillet
2017-08-30 15:57:48 UTC
Permalink
Raw Message
Thierry VIGNAUD avait prétendu :
...
Post by Thierry VIGNAUD
C'est ainsi que Radio France pour faire des économies de diffusion a cessé de
diffuser en ondes moyennes en 2016 et en grandes ondes en 2017 ce qui a
réduit ses dépenses de 15 millions d'euros/an, nonobstant les quelques
émetteurs OM de plus faible puissance qui avaient été coupés quelques années
auparavant.
En outre Radio France qui s'était vu attribuer un multiplex national RNTy a
renoncé, toujours pour des questions de déficit budgétaire.
Les sociétés se doivent d'avoir un budget équilibré même celles qui ont
l'Etat comme actionnaire unique. Un budget sain c'est d'avoir des dépenses
qui
Quant à l'émetteur d'Allouis il n'appartient pas à Radio France, mais à un
prestataire de diffusion privé qui se nomme TDF et qui, donc, ne facture bien
sûr plus, à Radio France, l'usage du 162 kHz.
Imagines-tu que si Radio France ne fait plus partie des clients de TDF,
qu'elle pourrait revenir sur 162 kHz à titre gratuit ? :-)
Drôle de façon de dédouaner Radio-France donc l'Etat et d'éluder la
question "à quoi sert, en terme d économie d avoir supprimé la
modulation sur Àllouis ondes longues", qui est "à rien".

Radio-France est détenu à 100% par l'Etat, et l'essentiel est payé par
la redevance.
La suppression de la modulation ne permet donc quasiment aucune
économie à l'échelle du pays. Les frais de fonctionnement de l'émetteur
restent les mêmes au delta près de l'énergie nécessaire à produire la
modulation, au coût négligeable par rapport aux frais fixes.

Arrêter la modulation, si cela permet des économies notables à
Radio-France qui n'a plus rien à payer pour Allouis, devient une
gabegie pour le pays : le contribuable continue à payer indirectement
les frais de fonctionnement sans en tirer aucun avantage (qui a une
horloge synchronisée sur Allouis ?), et l'infrastructure qu'on paye
toujours au prix fort est complètement sous-employée par rapport à ses
possibilités.
Bref une ânerie monumentale dont Radio-France a évidemment sa part de
responsabilité. Son incapacité à respecter son budget n'est en aucune
façon la preuve que le problème serait plus celui d'Allouis qu'un
problème de gestion. Et comme Radio-France est sous la houlette de
l'Etat, l'Etat n'a aucune excuse d'avoir accepter la fermeture de
France-Inter GO puisqu'il doit continuer à payer par ailleurs. Pour
faire plus nul, je me demande comment on s'y prendrait !
popol
2017-08-30 17:09:59 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Drôle de façon de dédouaner Radio-France donc l'Etat et d'éluder la
question "à quoi sert, en terme d économie d avoir supprimé la
modulation sur  Àllouis ondes longues", qui est "à rien".
Si je suis d'accord avec votre analyse et celle de T.V., je ne partage
pas votre conclusion ("à rien"). Vous oubliez que les dirigeants,
dirigeants-adjoints ou sous-dirigeants des entreprises plus ou moins
détenues par l'Etat (SNCF, Radio-France, La Poste, Météo-France,
AirBus...) gèrent d'abord, surtout et parfois uniquement leur plan de
carrière.
Pouvoir exhiber des réductions (de personnels ou de budget) est un plus
dans leur CV. On n'est absolument pas dans la logique d'une entreprise
qui doit avoir une approche globale des coûts avec en bas à droite une
ligne bénéfice(s). Il faut refiler le mistigri à quelqu'un d'autres ou
cacher sous le tapis les conséquences négatives en terme de service ou
de production ou d'efficacité. Un bilan insincère aide souvent. Et
l'exemple vient parfois de haut.
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
bilou
2017-08-31 02:51:02 UTC
Permalink
Raw Message
Post by popol
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
+1
Et tout ça pour payer des travaux a la maison de la radio.
Qui vont servir a quoi si y a plus de radios ?
François Guillet
2017-08-31 20:02:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by bilou
Post by popol
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
+1
Et tout ça pour payer des travaux a la maison de la radio.
Qui vont servir a quoi si y a plus de radios ?
Il faut se faire une raison, il n'y a pas d'avenir pour la
radiodiffusion. Internet phagocitera tout. On assiste au début de la
fin d'une époque. Le DAB ne sera qu'un épiphénomène dans la tendance,
histoire de pallier temporairement la petite période de temps actuelle
où en situation de mobilité, les connexions aux réseaux sont encore
imparfaites.

Ensuite il restera sans doute quelques stations marginales ou
quasi-amateurs (comme les stations allemandes du 6 MHz ou les pirates
hollandais), mais les gens ordinaires n'écouteront plus les programmes
que sur leur smartphone, leur PC ou tablette, ou leur "radio" wifi.
JKB
2017-09-02 17:28:42 UTC
Permalink
Raw Message
Le Thu, 31 Aug 2017 22:02:01 +0200,
Post by François Guillet
Post by bilou
Post by popol
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
+1
Et tout ça pour payer des travaux a la maison de la radio.
Qui vont servir a quoi si y a plus de radios ?
Il faut se faire une raison, il n'y a pas d'avenir pour la
radiodiffusion. Internet phagocitera tout. On assiste au début de la
fin d'une époque. Le DAB ne sera qu'un épiphénomène dans la tendance,
histoire de pallier temporairement la petite période de temps actuelle
où en situation de mobilité, les connexions aux réseaux sont encore
imparfaites.
Ensuite il restera sans doute quelques stations marginales ou
quasi-amateurs (comme les stations allemandes du 6 MHz ou les pirates
hollandais), mais les gens ordinaires n'écouteront plus les programmes
que sur leur smartphone, leur PC ou tablette, ou leur "radio" wifi.
Je n'y crois pas cinq minutes, ne serait-ce que parce que la notion
même de broadcast n'existe plus en IPv6. Ce serait une gabegie de
moyens pour un résultat médiocre (sans compter les aléas de
fonctionnement des réseaux IP surtout mobiles).

Le jour où les auditeurs de la matinale d'Inter écouteront tous en
haute fidélité (pas à 128 kbps mais au moins au double pour avoir la
qualité équivalente du broadcast FM) leur matinale sur internet, ça
va faire sauter la bande passante. Alors on me rétorquera qu'il sera
possible de poser plus de fibres, plus d'infrastructures. Mais leur
coût sera beaucoup plus grand que celui d'un broadcast radio.

JKB
--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
olivier B.
2017-09-02 20:53:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by JKB
Le Thu, 31 Aug 2017 22:02:01 +0200,
Post by François Guillet
Post by bilou
Post by popol
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
+1
Et tout ça pour payer des travaux a la maison de la radio.
Qui vont servir a quoi si y a plus de radios ?
Il faut se faire une raison, il n'y a pas d'avenir pour la
radiodiffusion. Internet phagocitera tout. On assiste au début de la
fin d'une époque. Le DAB ne sera qu'un épiphénomène dans la tendance,
histoire de pallier temporairement la petite période de temps actuelle
où en situation de mobilité, les connexions aux réseaux sont encore
imparfaites.
Ensuite il restera sans doute quelques stations marginales ou
quasi-amateurs (comme les stations allemandes du 6 MHz ou les pirates
hollandais), mais les gens ordinaires n'écouteront plus les programmes
que sur leur smartphone, leur PC ou tablette, ou leur "radio" wifi.
Je n'y crois pas cinq minutes, ne serait-ce que parce que la notion
même de broadcast n'existe plus en IPv6. Ce serait une gabegie de
moyens pour un résultat médiocre (sans compter les aléas de
fonctionnement des réseaux IP surtout mobiles).
Le jour où les auditeurs de la matinale d'Inter écouteront tous en
haute fidélité (pas à 128 kbps mais au moins au double pour avoir la
qualité équivalente du broadcast FM) leur matinale sur internet, ça
va faire sauter la bande passante. Alors on me rétorquera qu'il sera
possible de poser plus de fibres, plus d'infrastructures. Mais leur
coût sera beaucoup plus grand que celui d'un broadcast radio.
ça fait un moment que des gros diffuseurs vidéo unicast, depuis Youtube
à Netflix, on fait "exploser" les débits internet, alors les matinales en
audio, ça devrait passer :-)

coté débit, le 128k est amha déjà largement suffisant pour que la
majorité des auditeurs aient une sensation de qualité au moins
équivalente à la FM, par exemple en AAC.
JKB
2017-09-03 08:33:50 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sat, 02 Sep 17 20:53:24 +0000,
Post by olivier B.
Post by JKB
Le Thu, 31 Aug 2017 22:02:01 +0200,
Post by François Guillet
Post by bilou
Post by popol
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
+1
Et tout ça pour payer des travaux a la maison de la radio.
Qui vont servir a quoi si y a plus de radios ?
Il faut se faire une raison, il n'y a pas d'avenir pour la
radiodiffusion. Internet phagocitera tout. On assiste au début de la
fin d'une époque. Le DAB ne sera qu'un épiphénomène dans la tendance,
histoire de pallier temporairement la petite période de temps actuelle
où en situation de mobilité, les connexions aux réseaux sont encore
imparfaites.
Ensuite il restera sans doute quelques stations marginales ou
quasi-amateurs (comme les stations allemandes du 6 MHz ou les pirates
hollandais), mais les gens ordinaires n'écouteront plus les programmes
que sur leur smartphone, leur PC ou tablette, ou leur "radio" wifi.
Je n'y crois pas cinq minutes, ne serait-ce que parce que la notion
même de broadcast n'existe plus en IPv6. Ce serait une gabegie de
moyens pour un résultat médiocre (sans compter les aléas de
fonctionnement des réseaux IP surtout mobiles).
Le jour où les auditeurs de la matinale d'Inter écouteront tous en
haute fidélité (pas à 128 kbps mais au moins au double pour avoir la
qualité équivalente du broadcast FM) leur matinale sur internet, ça
va faire sauter la bande passante. Alors on me rétorquera qu'il sera
possible de poser plus de fibres, plus d'infrastructures. Mais leur
coût sera beaucoup plus grand que celui d'un broadcast radio.
ça fait un moment que des gros diffuseurs vidéo unicast, depuis Youtube
à Netflix, on fait "exploser" les débits internet, alors les matinales en
audio, ça devrait passer :-)
Ben non. Il suffit de voir le débit IP au centre de Paris à, disons,
19h en semaine. J'ai des clients dans le 2e arrondissement qui
arrivent péniblement à 20 Ko/s. Sans compter que le problème youtube
n'est pas le même. Tout le monde ne regarde pas en même temps le
même chat se ramasser la gueule et il y a du cache un peu partout
sur le réseau. Ce qui n'est pas le cas d'une radio qui est censée
être en direct.
Post by olivier B.
coté débit, le 128k est amha déjà largement suffisant pour que la
majorité des auditeurs aient une sensation de qualité au moins
équivalente à la FM, par exemple en AAC.
Donc moins bien pour plus cher avec en prime l'obligation d'avoir un
accès internet. Où s'arrêtera donc le progrès du progrès ?

JKB
--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
olivier B.
2017-09-03 15:12:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by JKB
Post by olivier B.
Post by JKB
Le jour où les auditeurs de la matinale d'Inter écouteront tous en
haute fidélité (pas à 128 kbps mais au moins au double pour avoir la
qualité équivalente du broadcast FM) leur matinale sur internet, ça
va faire sauter la bande passante. Alors on me rétorquera qu'il sera
possible de poser plus de fibres, plus d'infrastructures. Mais leur
coût sera beaucoup plus grand que celui d'un broadcast radio.
ça fait un moment que des gros diffuseurs vidéo unicast, depuis Youtube
à Netflix, on fait "exploser" les débits internet, alors les matinales en
audio, ça devrait passer :-)
Ben non. Il suffit de voir le débit IP au centre de Paris à, disons,
19h en semaine.
Ca m'arrive d'y être à ces horaires
Post by JKB
J'ai des clients dans le 2e arrondissement qui arrivent péniblement à 20
Ko/s.
c'est *très* en deçà des débit moyens constatés, même à Ajaccio on
fait mieu, il s'agit certainement plus d'un abonnement pourri/tombé en
limitation ou, pour être en charte, d'une réception radio très limite,
afin il y a forcément une explication.
Post by JKB
Sans compter que le problème youtube
n'est pas le même. Tout le monde ne regarde pas en même temps le
même chat se ramasser la gueule
Ne pas regarder la même chose ne change rien en unicast, la bande passante
totale nécessaire est la même.
Post by JKB
et il y a du cache un peu partout sur le réseau.
pas chez les opérateurs réseau, lire par exemple
https://korben.info/free-youtube-probleme-solution.html
Post by JKB
Ce qui n'est pas le cas d'une radio qui est censée être en direct.
Tout comme lorsque je regarde la TV avec l'applis SFR,je n'ai pas de
problème de bande passante sauf à être en limite de signal mais là ce
n'est plus un problème de bande passante à proprement dire mais de
liaison radio.
Post by JKB
Post by olivier B.
coté débit, le 128k est amha déjà largement suffisant pour que la
majorité des auditeurs aient une sensation de qualité au moins
équivalente à la FM, par exemple en AAC.
Donc moins bien
J'ai écrit "qualité *au moins* équivalente", si tu n'en est pas
convaincu fais faire quelques tests en aveugle à ton entourage entre une
musique enregistrée sur la FM et la même encodée à AAC 128k à partir
d'un original, ça devrait te fixer.
Post by JKB
pour plus cher avec en prime l'obligation d'avoir un
accès internet. Où s'arrêtera donc le progrès du progrès ?
pour ça je te rejoint c'est une régression totale.
JKB
2017-09-03 21:07:08 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 03 Sep 17 15:12:07 +0000,
Post by olivier B.
Post by JKB
Post by olivier B.
Post by JKB
Le jour où les auditeurs de la matinale d'Inter écouteront tous en
haute fidélité (pas à 128 kbps mais au moins au double pour avoir la
qualité équivalente du broadcast FM) leur matinale sur internet, ça
va faire sauter la bande passante. Alors on me rétorquera qu'il sera
possible de poser plus de fibres, plus d'infrastructures. Mais leur
coût sera beaucoup plus grand que celui d'un broadcast radio.
ça fait un moment que des gros diffuseurs vidéo unicast, depuis Youtube
à Netflix, on fait "exploser" les débits internet, alors les matinales en
audio, ça devrait passer :-)
Ben non. Il suffit de voir le débit IP au centre de Paris à, disons,
19h en semaine.
Ca m'arrive d'y être à ces horaires
Post by JKB
J'ai des clients dans le 2e arrondissement qui arrivent péniblement à 20
Ko/s.
c'est *très* en deçà des débit moyens constatés, même à Ajaccio on
fait mieu, il s'agit certainement plus d'un abonnement pourri/tombé en
limitation ou, pour être en charte, d'une réception radio très limite,
afin il y a forcément une explication.
24 Mbps à 6 heures du mat si tu veux tout savoir. Problème
notoirement connu d'un central parisien.
Post by olivier B.
Post by JKB
Sans compter que le problème youtube
n'est pas le même. Tout le monde ne regarde pas en même temps le
même chat se ramasser la gueule
Ne pas regarder la même chose ne change rien en unicast, la bande passante
totale nécessaire est la même.
Sauf qu'elle ne part par du même endroit. Akamai n'est pas là pour
rien.
Post by olivier B.
Post by JKB
et il y a du cache un peu partout sur le réseau.
pas chez les opérateurs réseau, lire par exemple
https://korben.info/free-youtube-probleme-solution.html
Akamai n'est pas la pour rien. Et Free qui bloque le trafic n'a
_rien_ à voir avec le problème en question.
Post by olivier B.
Post by JKB
Ce qui n'est pas le cas d'une radio qui est censée être en direct.
Tout comme lorsque je regarde la TV avec l'applis SFR,je n'ai pas de
problème de bande passante sauf à être en limite de signal mais là ce
n'est plus un problème de bande passante à proprement dire mais de
liaison radio.
Post by JKB
Post by olivier B.
coté débit, le 128k est amha déjà largement suffisant pour que la
majorité des auditeurs aient une sensation de qualité au moins
équivalente à la FM, par exemple en AAC.
Donc moins bien
J'ai écrit "qualité *au moins* équivalente", si tu n'en est pas
convaincu fais faire quelques tests en aveugle à ton entourage entre une
musique enregistrée sur la FM et la même encodée à AAC 128k à partir
d'un original, ça devrait te fixer.
Justement, le traitement du signal est ma spécialité. Mais comme je
n'ai soutenu que deux thèses là-dessus, je n'ai pas le droit d'en
parler.

JKB
--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
olivier B.
2017-09-04 07:23:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by JKB
Post by olivier B.
Post by JKB
J'ai des clients dans le 2e arrondissement qui arrivent péniblement à 20
Ko/s.
c'est *très* en deçà des débit moyens constatés, même à Ajaccio on
fait mieu, il s'agit certainement plus d'un abonnement pourri/tombé en
limitation ou, pour être en charte, d'une réception radio très limite,
afin il y a forcément une explication.
24 Mbps à 6 heures du mat si tu veux tout savoir. Problème
notoirement connu d'un central parisien.
Donc ne faisons pas d'un problème localisé une généralité, pas plus
qu'on ne peut le faire d'une zone d'ombre sur une couverture radio FM.
Post by JKB
Post by olivier B.
Post by JKB
Sans compter que le problème youtube
n'est pas le même. Tout le monde ne regarde pas en même temps le
même chat se ramasser la gueule
Ne pas regarder la même chose ne change rien en unicast, la bande passante
totale nécessaire est la même.
Sauf qu'elle ne part par du même endroit. Akamai n'est pas là pour
rien.
Akamai n'est pas là pour ce dont on parle, si on est 1000 à écouter une
radio en streamin sur un relais 4G ce dernier distribue 1000 flux unicasts
et le fournisseur de service les supporte sur son infra tout en ne tirant
qu'un seul flux depuis la radio, voir aucun s'il utilise une réception
Hertzienne terrestre ou SAT, comme c'est souvent le cas.
Post by JKB
Post by olivier B.
Post by JKB
et il y a du cache un peu partout sur le réseau.
pas chez les opérateurs réseau, lire par exemple
https://korben.info/free-youtube-probleme-solution.html
Akamai n'est pas la pour rien. Et Free qui bloque le trafic
ils n'ont pas bloqué pas à proprement dire (sauf les pubs google pendant
quelques heure histoire de les émouvoir un peu), il ont laissé un lien
d'interco sous dimensionné pendant un temps afin de faire pression sur YT
pour qu'il en finance une partie, Niel n'est pas un philanthrope.
Post by JKB
n'a _rien_ à voir avec le problème en question.
C'est toi qui introduit Akamail et place donc le débat en amont d'un FAI,
hors à ce niveau là une distribution radio ou tv n'occupe qu'un flux.
Post by JKB
Post by olivier B.
J'ai écrit "qualité *au moins* équivalente", si tu n'en est pas
convaincu fais faire quelques tests en aveugle à ton entourage entre une
musique enregistrée sur la FM et la même encodée à AAC 128k à partir
d'un original, ça devrait te fixer.
Justement, le traitement du signal est ma spécialité. Mais comme je
n'ai soutenu que deux thèses là-dessus, je n'ai pas le droit d'en
parler.
Les compétences en traitement/qualité du signal donnent souvent une vue
erronée au technicien sur ce qui est réellement nécessaire pour que le
*public* perçoive un certain niveau de qualité, moi par exemple, ayant
travaillé sur des machines broadcast et fait de l'ingé vision, je
mettrais facilement moitié de débit supplémentaire sur les flux vidéo
déjà estimés de bonne qualité, pourtant le grand public lui voit
quelque chose de mieux que l'analogique. C'est pour ça que je t'ai
proposé le test aveugle avec des gens lambda, c'est le seul résultat qui
compte parce que les moyens que l'on définit sont pour satisfaire
l'auditeur et non le technicien.

Concernant la qualité de diffusion, le public lui même a montré que pour
du news il se satisfait de bien moins que ce que certains tecos, au travers
d'instances syndicales, soutenaient férocement dans certains télévisions
nationales, il n'y a qu'à voir l'audience que fait une certaine chaine
privée qui se vante d'être en HD mais livre régulièrement de la
bouillie de pixel dans ses directs terrain quand la 3/4G est limite là ou
des TV publique assurent le coups avec du DSNG ou du Ksat.

Bref La norme aujourd'hui c'est beaucoup de vidéo *unicast* sur les
réseaux radio, voir le taux de consultation smartphone de YT, la fonction
Live de FB, la preuve que ces réseau le permettent est que même les pro
l'utilisent pour transmettre de la vidéo en direct, voir le solutions type
liveU, aviwest etc., et avec l'arrivée de la 5G l’agrégat de flux sera
de moins en moins nécessaire.

Et la diffusion d'une radio sur un réseau en l'état, c'est peanuts...

Quand à ton point de vue sur le fait qu'Ip serait inadapté, je le
comprend par rapport à la notion technique de diffusion gratuite, mais je
ne le partage pas au regard de l'existant et ce qui est déjà fait avec.
Nicolas Croiset
2017-09-04 05:23:17 UTC
Permalink
Raw Message
Post by olivier B.
c'est *très* en deçà des débit moyens constatés, même à Ajaccio on
fait mieu, il s'agit certainement plus d'un abonnement pourri/tombé en
limitation ou, pour être en charte, d'une réception radio très limite,
afin il y a forcément une explication.
Post by JKB
Sans compter que le problème youtube
n'est pas le même. Tout le monde ne regarde pas en même temps le
même chat se ramasser la gueule
Ne pas regarder la même chose ne change rien en unicast, la bande passante
totale nécessaire est la même.
Post by JKB
et il y a du cache un peu partout sur le réseau.
pas chez les opérateurs réseau, lire par exemple
https://korben.info/free-youtube-probleme-solution.html
Post by JKB
Ce qui n'est pas le cas d'une radio qui est censée être en direct.
Salut,

ce problème n'est pas un problème de cache mais de lien de peering.

Définition :
- Les accords de peering sont conclus entre deux fournisseurs d'accès,
ici "FA" et "FB", afin d'échanger entre eux de manière privilégiée le
trafic leur étant destiné. Ces deux fournisseurs d'accès possèdent leur
réseau IP mais ont besoin de signer des accords avec d'autres
fournisseurs d'accès ou opérateurs afin d'interconnecter leurs clients.
En d'autres termes, si les réseaux IP de "FA" et "FB" sont distincts,
des accords de peering (ou de transit) constituent un moyen pour leurs
clients, "A" et "B", d'être reliés.

Les accords de peering sont normalement non commerciaux, chaque
fournisseur d'accès prenant en charge le trafic qui lui est adressé. Il
est interdit de passer par un accord de peering pour atteindre un
troisième opérateur. Seuls les paquets issus du premier opérateur à
destination du second opérateur peuvent s'échanger dans le cadre de cet
accord. En cela, le peering exclut le transit.

Donc pour qu'un accord de peering fonctionne, il faut que les débits
soient équilibrés dans chaque sens, lorsqu'il y a un déséquilibre toute
la question de qui doit payer la différence de BP nécessaire dans un
sens, c'est là ou se trouve le désaccord entre Google et Free.

Les radios subissent les mêmes problèmes de lien de peering dès qu'elles
consomment beaucoup de BP.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
olivier B.
2017-09-04 07:25:25 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by olivier B.
c'est *très* en deçà des débit moyens constatés, même à Ajaccio on
fait mieu, il s'agit certainement plus d'un abonnement pourri/tombé en
limitation ou, pour être en charte, d'une réception radio très limite,
afin il y a forcément une explication.
Post by JKB
Sans compter que le problème youtube
n'est pas le même. Tout le monde ne regarde pas en même temps le
même chat se ramasser la gueule
Ne pas regarder la même chose ne change rien en unicast, la bande passante
totale nécessaire est la même.
Post by JKB
et il y a du cache un peu partout sur le réseau.
pas chez les opérateurs réseau, lire par exemple
https://korben.info/free-youtube-probleme-solution.html
Post by JKB
Ce qui n'est pas le cas d'une radio qui est censée être en direct.
Salut,
ce problème n'est pas un problème de cache mais de lien de peering.
- Les accords de peering sont conclus entre deux fournisseurs d'accès,
ici "FA" et "FB", afin d'échanger entre eux de manière privilégiée le
trafic leur étant destiné. Ces deux fournisseurs d'accès possèdent leur
réseau IP mais ont besoin de signer des accords avec d'autres
fournisseurs d'accès ou opérateurs afin d'interconnecter leurs clients.
En d'autres termes, si les réseaux IP de "FA" et "FB" sont distincts,
des accords de peering (ou de transit) constituent un moyen pour leurs
clients, "A" et "B", d'être reliés.
Les accords de peering sont normalement non commerciaux, chaque
fournisseur d'accès prenant en charge le trafic qui lui est adressé. Il
est interdit de passer par un accord de peering pour atteindre un
troisième opérateur. Seuls les paquets issus du premier opérateur à
destination du second opérateur peuvent s'échanger dans le cadre de cet
accord. En cela, le peering exclut le transit.
Donc pour qu'un accord de peering fonctionne, il faut que les débits
soient équilibrés dans chaque sens, lorsqu'il y a un déséquilibre toute
la question de qui doit payer la différence de BP nécessaire dans un
sens, c'est là ou se trouve le désaccord entre Google et Free.
Les radios subissent les mêmes problèmes de lien de peering dès qu'elles
consomment beaucoup de BP.
Le peering équilibré c'est un accord entre FAI pour traiter en direct,
ça ne concerne pas l'accès à des *hébergeurs*
François Guillet
2017-09-03 16:29:09 UTC
Permalink
Raw Message
Post by JKB
Le Thu, 31 Aug 2017 22:02:01 +0200,
Post by François Guillet
Post by bilou
Post by popol
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
+1
Et tout ça pour payer des travaux a la maison de la radio.
Qui vont servir a quoi si y a plus de radios ?
Il faut se faire une raison, il n'y a pas d'avenir pour la
radiodiffusion. Internet phagocitera tout. On assiste au début de la
fin d'une époque. Le DAB ne sera qu'un épiphénomène dans la tendance,
histoire de pallier temporairement la petite période de temps actuelle
où en situation de mobilité, les connexions aux réseaux sont encore
imparfaites.
Ensuite il restera sans doute quelques stations marginales ou
quasi-amateurs (comme les stations allemandes du 6 MHz ou les pirates
hollandais), mais les gens ordinaires n'écouteront plus les programmes
que sur leur smartphone, leur PC ou tablette, ou leur "radio" wifi.
Je n'y crois pas cinq minutes, ne serait-ce que parce que la notion
même de broadcast n'existe plus en IPv6. Ce serait une gabegie de
moyens pour un résultat médiocre (sans compter les aléas de
fonctionnement des réseaux IP surtout mobiles).
C'est un leitmotif mais il ne tient pas une seconde, pour au moins deux
raisons.
D'abord parce la radio, c'est négligeable dans le débit des flux
actuels de la 3G ou 4G exigé par les utilisateurs, par exemple pour
l'accès aux viséos youtube ou autres, et a fortiori sur la fibre, ou
même l'ADSL sauf exception.
Ensuite la tendance est à tout faire passer sur les réseaux IP, pour
preuve la TV qui y est déjà (et l'équipement sat a même baissé en
faveur de la TV sur ADSL ou fibre).
JKB
2017-09-03 21:16:00 UTC
Permalink
Raw Message
Le Sun, 03 Sep 2017 18:29:09 +0200,
Post by François Guillet
Post by JKB
Le Thu, 31 Aug 2017 22:02:01 +0200,
Post by François Guillet
Post by bilou
Post by popol
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
+1
Et tout ça pour payer des travaux a la maison de la radio.
Qui vont servir a quoi si y a plus de radios ?
Il faut se faire une raison, il n'y a pas d'avenir pour la
radiodiffusion. Internet phagocitera tout. On assiste au début de la
fin d'une époque. Le DAB ne sera qu'un épiphénomène dans la tendance,
histoire de pallier temporairement la petite période de temps actuelle
où en situation de mobilité, les connexions aux réseaux sont encore
imparfaites.
Ensuite il restera sans doute quelques stations marginales ou
quasi-amateurs (comme les stations allemandes du 6 MHz ou les pirates
hollandais), mais les gens ordinaires n'écouteront plus les programmes
que sur leur smartphone, leur PC ou tablette, ou leur "radio" wifi.
Je n'y crois pas cinq minutes, ne serait-ce que parce que la notion
même de broadcast n'existe plus en IPv6. Ce serait une gabegie de
moyens pour un résultat médiocre (sans compter les aléas de
fonctionnement des réseaux IP surtout mobiles).
C'est un leitmotif mais il ne tient pas une seconde, pour au moins deux
raisons.
D'abord parce la radio, c'est négligeable dans le débit des flux
actuels de la 3G ou 4G exigé par les utilisateurs, par exemple pour
l'accès aux viséos youtube ou autres, et a fortiori sur la fibre, ou
même l'ADSL sauf exception.
Ahah... Pardon...

Lorsque je vois la qualité de la TV de Free dès qu'on est de l'autre
côté du périphérique (au hasard Vitry où j'étais encore il y a
quelques heures), je peux t'affirmer que ton argument ne tient pas
la route une seconde. IP n'est absolument pas conçu pour faire du
temps réel. Ça tient à peu près aujourd'hui avec des artifices
délirants en terme de réseau et largement plus cer qu'on broadcast
radio.

J'ajoute que comparer youtube avec un service de streaming est juste
ridicule parce qu'on compare des pommes et des poires. Les services
comme youtube utilisent des serveurs répartis. Et aujourd'hui, pour
la télévision, les opérateurs truandent de la même manière avec
_deux_ réseaux parallèles faisant du broadcast entre un serveur
central et les relais répartis. La TV est réinjectée au niveau des
équipements terminaux. Il suffit d'aller faire un tour en salles de
dégroupages des centraux téléphoniques pour s'en convaincre. Et les
réseaux dits grands publics sont tellement merdouilliques que les
opérateurs sérieux font la même chose pour le téléphone version IP.
Post by François Guillet
Ensuite la tendance est à tout faire passer sur les réseaux IP, pour
preuve la TV qui y est déjà (et l'équipement sat a même baissé en
faveur de la TV sur ADSL ou fibre).
La TV n'est pas sur ADSL ni sur IP. Elle est vu comme étant sur IP
par l'heureux abonné, mais l'opérateur ne la fait pas circuler sur
IP. D'une part ça lui coûterait une fortune et demi en terme de
peering, mais ça lui ruinerait aussi toute tentative de QoS.

JKB
--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
François Guillet
2017-09-04 16:31:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by JKB
Le Sun, 03 Sep 2017 18:29:09 +0200,
Post by François Guillet
Post by JKB
Le Thu, 31 Aug 2017 22:02:01 +0200,
Post by François Guillet
Post by bilou
Post by popol
C'est très triste et franchement je ne vois pas de vraies solutions se
dessiner.
+1
Et tout ça pour payer des travaux a la maison de la radio.
Qui vont servir a quoi si y a plus de radios ?
Il faut se faire une raison, il n'y a pas d'avenir pour la
radiodiffusion. Internet phagocitera tout. On assiste au début de la
fin d'une époque. Le DAB ne sera qu'un épiphénomène dans la tendance,
histoire de pallier temporairement la petite période de temps actuelle
où en situation de mobilité, les connexions aux réseaux sont encore
imparfaites.
Ensuite il restera sans doute quelques stations marginales ou
quasi-amateurs (comme les stations allemandes du 6 MHz ou les pirates
hollandais), mais les gens ordinaires n'écouteront plus les programmes
que sur leur smartphone, leur PC ou tablette, ou leur "radio" wifi.
Je n'y crois pas cinq minutes, ne serait-ce que parce que la notion
même de broadcast n'existe plus en IPv6. Ce serait une gabegie de
moyens pour un résultat médiocre (sans compter les aléas de
fonctionnement des réseaux IP surtout mobiles).
C'est un leitmotif mais il ne tient pas une seconde, pour au moins deux
raisons.
D'abord parce la radio, c'est négligeable dans le débit des flux
actuels de la 3G ou 4G exigé par les utilisateurs, par exemple pour
l'accès aux viséos youtube ou autres, et a fortiori sur la fibre, ou
même l'ADSL sauf exception.
Ahah... Pardon...
Lorsque je vois la qualité de la TV de Free dès qu'on est de l'autre
côté du périphérique (au hasard Vitry où j'étais encore il y a
quelques heures), je peux t'affirmer que ton argument ne tient pas
la route une seconde. IP n'est absolument pas conçu pour faire du
temps réel. Ça tient à peu près aujourd'hui avec des artifices
délirants en terme de réseau et largement plus cer qu'on broadcast
radio.
Là n'est pas la question, on parle de l'avenir. La qualité TV sur IP
est moindre que sur le SAT ou la TNT _aujourd'hui_ (raison entre autres
pour laquelle je regarde la TV sur SAT et TNT). Mais ce n'est pas une
question de limite liée au principe. Et au vu de l'évolution des débits
des réseaux telecom ces dernières années, il n'y a aucune raison de
penser que cette limite va perdurer.
Post by JKB
J'ajoute que comparer youtube avec un service de streaming est juste
ridicule parce qu'on compare des pommes et des poires. Les services
comme youtube utilisent des serveurs répartis. Et aujourd'hui, pour
la télévision, les opérateurs truandent de la même manière avec
_deux_ réseaux parallèles faisant du broadcast entre un serveur
central et les relais répartis. La TV est réinjectée au niveau des
équipements terminaux. Il suffit d'aller faire un tour en salles de
dégroupages des centraux téléphoniques pour s'en convaincre. Et les
réseaux dits grands publics sont tellement merdouilliques que les
opérateurs sérieux font la même chose pour le téléphone version IP.
...
Post by JKB
La TV n'est pas sur ADSL ni sur IP. Elle est vu comme étant sur IP
par l'heureux abonné, mais l'opérateur ne la fait pas circuler sur
IP. D'une part ça lui coûterait une fortune et demi en terme de
peering, mais ça lui ruinerait aussi toute tentative de QoS.
JKB
Oui, exact, et alors ?
Ils pourraient le faire pour la radio aussi. Ils ne le font pas parce
que le jeu n'en vaut la chandelle : le débit pour la radio dans le flux
IP commun est suffisant.
Enfin, pour la TV comme pour la radio, l'avenir n'est pas à la
limitation des programmes aux seules chaînes que l'opérateur télécom
aura bien voulu distribuer, mais à un accès global mondial. Les
limitations en BP ne sont que temporaires (il suffit de voir la
recherche actuelle en physique dans ce domaine, avec par exemple
l'ouverture de nouvelles fréquences optiques pouvant passer dans les
fibres déjà installées).
Kosmiko2000
2017-08-30 17:21:55 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Post by j***@gmail.com
Bonjour à tous,
Je suis désolé d y revenir mais à quoi sert, en terme d économie d avoir supprimé la modulation sur Àllouis ondes longues ..?puisque la porteuse contenant les signaux horaires est maintenue...je n ai pas bien perçue l allègement de la facture EDF...
La société qui payait à TDF la diffusion sur les grandes ondes s'appelle Radio
France, laquelle a eu jusqu'à un déficit d'une cinquantaine de millions
d'euros, la réhabilitation de la maison de la radio y étant pour beaucoup.
C'est ainsi que Radio France pour faire des économies de diffusion a cessé de
diffuser en ondes moyennes en 2016 et en grandes ondes en 2017 ce qui a réduit
ses dépenses de 15 millions d'euros/an, nonobstant les quelques émetteurs OM
de plus faible puissance qui avaient été coupés quelques années auparavant.
En outre Radio France qui s'était vu attribuer un multiplex national RNTy a
renoncé, toujours pour des questions de déficit budgétaire.
Les sociétés se doivent d'avoir un budget équilibré même celles qui ont l'Etat
comme actionnaire unique. Un budget sain c'est d'avoir des dépenses qui
Quant à l'émetteur d'Allouis il n'appartient pas à Radio France, mais à un
prestataire de diffusion privé qui se nomme TDF et qui, donc, ne facture bien
sûr plus, à Radio France, l'usage du 162 kHz.
Imagines-tu que si Radio France ne fait plus partie des clients de TDF,
qu'elle pourrait revenir sur 162 kHz à titre gratuit ? :-)
Le problème c'est qu'il n'y a eu aucun "client" pour la reprise du 162
KHz. Donc pour TDF, c'est une perte sèche qui s'élève à 6 millions
d'Euros par an.
A moins que la fin de la diffusion de France Inter sur le 162 KHz ait
généré une baisse des dépenses d'entretien à hauteur des 6 millions par
an que lui procurait Radio France ?? Ce montant m'a toujours étonné, et
encore plus aujourd'hui lorsqu'on sait que toute la structure d'Allouis
va encore servir pour les signaux horaires.

Si l'économie de Radio France est compréhensible, le calcul est assez
étonnant pour TDF non ???
Nicolas Croiset
2017-08-30 18:47:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
Post by Thierry VIGNAUD
Imagines-tu que si Radio France ne fait plus partie des clients de TDF,
qu'elle pourrait revenir sur 162 kHz à titre gratuit ? :-)
Le problème c'est qu'il n'y a eu aucun "client" pour la reprise du 162
KHz. Donc pour TDF, c'est une perte sèche qui s'élève à 6 millions
d'Euros par an.
A moins que la fin de la diffusion de France Inter sur le 162 KHz ait
généré une baisse des dépenses d'entretien à hauteur des 6 millions par
an que lui procurait Radio France ?? Ce montant m'a toujours étonné, et
encore plus aujourd'hui lorsqu'on sait que toute la structure d'Allouis
va encore servir pour les signaux horaires.
Si l'économie de Radio France est compréhensible, le calcul est assez
étonnant pour TDF non ???
Aujourd'hui TDF est payé pour cette prestation par l'ANFR à la demande
de l'état.

L'émetteur ayant été diminué en puissance en passant de 2MW à 1100kW la
facture électrique a diminuée d'autant. La prestation de diffusion
également.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Kosmiko2000
2017-08-31 20:13:33 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by Kosmiko2000
Post by Thierry VIGNAUD
Imagines-tu que si Radio France ne fait plus partie des clients de TDF,
qu'elle pourrait revenir sur 162 kHz à titre gratuit ? :-)
Le problème c'est qu'il n'y a eu aucun "client" pour la reprise du 162
KHz. Donc pour TDF, c'est une perte sèche qui s'élève à 6 millions
d'Euros par an.
A moins que la fin de la diffusion de France Inter sur le 162 KHz ait
généré une baisse des dépenses d'entretien à hauteur des 6 millions
par an que lui procurait Radio France ?? Ce montant m'a toujours
étonné, et encore plus aujourd'hui lorsqu'on sait que toute la
structure d'Allouis va encore servir pour les signaux horaires.
Si l'économie de Radio France est compréhensible, le calcul est assez
étonnant pour TDF non ???
Aujourd'hui TDF est payé pour cette prestation par l'ANFR à la demande
de l'état.
L'émetteur ayant été diminué en puissance en passant de 2MW à 1100kW la
facture électrique a diminuée d'autant. La prestation de diffusion
également.
Merci.

C'est vraiment un jeu de bascule financière. L'ANFR est un établissement
public avec un financement public.

On sait quel est le montant demandé par TDF pour une puissance de 1100Kw
ou c'est top secret ?

Juste pour ma culture : si on diffuse une radio depuis Allouis avec une
puissance de 1100 KW, çà va jusqu'où (je parle d'une réception "normale"
hors effet de propagation etc...) ?

Question subsidiaire de néophyte : ca ne vaudrait vraiment pas la peine
de diffuser une radio en GO avec 1100 KW depuis Allouis ?? Peut-être pas
France Inter qui n'est plus intéressée mais RMC ou BFM ?
Nicolas Croiset
2017-09-01 05:20:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
L'émetteur ayant été diminué en puissance en passant de 2MW à 1100kW
la facture électrique a diminuée d'autant. La prestation de diffusion
également.
Merci.
C'est vraiment un jeu de bascule financière. L'ANFR est un établissement
public avec un financement public.
On sait quel est le montant demandé par TDF pour une puissance de 1100Kw
ou c'est top secret ?
Juste pour ma culture : si on diffuse une radio depuis Allouis avec une
puissance de 1100 KW, çà va jusqu'où (je parle d'une réception "normale"
hors effet de propagation etc...) ?
Question subsidiaire de néophyte : ca ne vaudrait vraiment pas la peine
de diffuser une radio en GO avec 1100 KW depuis Allouis ?? Peut-être pas
France Inter qui n'est plus intéressée mais RMC ou BFM ?
La couverture avec une perte de quasiment 3dB est forcément moins bonne :)

Concernant l'usage le CSA a posé la question :
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz
le résultat est clair.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Kosmiko2000
2017-09-02 08:58:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
L'émetteur ayant été diminué en puissance en passant de 2MW à 1100kW
la facture électrique a diminuée d'autant. La prestation de diffusion
également.
Merci.
C'est vraiment un jeu de bascule financière. L'ANFR est un
établissement public avec un financement public.
On sait quel est le montant demandé par TDF pour une puissance de
1100Kw ou c'est top secret ?
Juste pour ma culture : si on diffuse une radio depuis Allouis avec
une puissance de 1100 KW, çà va jusqu'où (je parle d'une réception
"normale" hors effet de propagation etc...) ?
Question subsidiaire de néophyte : ca ne vaudrait vraiment pas la
peine de diffuser une radio en GO avec 1100 KW depuis Allouis ??
Peut-être pas France Inter qui n'est plus intéressée mais RMC ou BFM ?
La couverture avec une perte de quasiment 3dB est forcément moins bonne :)
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz
le résultat est clair.
La question est franchement mal posée par le CSA. Elle n'envisage pas la
réduction de la puissance.

Pour info, le coût de la diffusion de Bretagne 5 en MW avec 10 KW c'est
18.000 € par an.

Admettons que le coût de la diffusion avec Allouis avec 1100 KW soit
facturé 2.000.000 € par an par TDF, n'y aurait-il vraiment aucune radio
intéressée par ce type de diffusion tout en sachant que l'ANFR en paie
une partie ?
F1TAY
2017-09-02 11:11:22 UTC
Permalink
Raw Message
Quelle est votre source concernant le côut de diffusion de Bretagne 5 ?
Daniel
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
L'émetteur ayant été diminué en puissance en passant de 2MW à 1100kW la
facture électrique a diminuée d'autant. La prestation de diffusion
également.
Merci.
C'est vraiment un jeu de bascule financière. L'ANFR est un établissement
public avec un financement public.
On sait quel est le montant demandé par TDF pour une puissance de 1100Kw
ou c'est top secret ?
Juste pour ma culture : si on diffuse une radio depuis Allouis avec une
puissance de 1100 KW, çà va jusqu'où (je parle d'une réception "normale"
hors effet de propagation etc...) ?
Question subsidiaire de néophyte : ca ne vaudrait vraiment pas la peine de
diffuser une radio en GO avec 1100 KW depuis Allouis ?? Peut-être pas
France Inter qui n'est plus intéressée mais RMC ou BFM ?
La couverture avec une perte de quasiment 3dB est forcément moins bonne :)
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz
le résultat est clair.
La question est franchement mal posée par le CSA. Elle n'envisage pas la
réduction de la puissance.
Pour info, le coût de la diffusion de Bretagne 5 en MW avec 10 KW c'est
18.000 € par an.
Admettons que le coût de la diffusion avec Allouis avec 1100 KW soit facturé
2.000.000 € par an par TDF, n'y aurait-il vraiment aucune radio intéressée
par ce type de diffusion tout en sachant que l'ANFR en paie une partie ?
Kosmiko2000
2017-09-02 18:56:23 UTC
Permalink
Raw Message
Post by F1TAY
Quelle est votre source concernant le côut de diffusion de Bretagne 5 ?
Daniel
Post by Kosmiko2000
Pour info, le coût de la diffusion de Bretagne 5 en MW avec 10 KW
c'est 18.000 € par an.
J'avais ce chiffre en tête. Je ne sais pas s'il est totalement juste.

J'ai vérifié sur leur site sur cette page :
http://www.bretagne5.fr/chiffres-cles/

Je pense que c'est là que j'ai retenu cet ordre de grandeur. Mais
j'ignore si le chiffre intègre la diffusion en FM et en MW.
Thierry VIGNAUD
2017-09-02 12:27:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
L'émetteur ayant été diminué en puissance en passant de 2MW à 1100kW
la facture électrique a diminuée d'autant. La prestation de diffusion
également.
Merci.
C'est vraiment un jeu de bascule financière. L'ANFR est un
établissement public avec un financement public.
On sait quel est le montant demandé par TDF pour une puissance de
1100Kw ou c'est top secret ?
Juste pour ma culture : si on diffuse une radio depuis Allouis avec
une puissance de 1100 KW, çà va jusqu'où (je parle d'une réception
"normale" hors effet de propagation etc...) ?
Question subsidiaire de néophyte : ca ne vaudrait vraiment pas la
peine de diffuser une radio en GO avec 1100 KW depuis Allouis ??
Peut-être pas France Inter qui n'est plus intéressée mais RMC ou BFM ?
La couverture avec une perte de quasiment 3dB est forcément moins bonne :)
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz
le résultat est clair.
La question est franchement mal posée par le CSA. Elle n'envisage pas la
réduction de la puissance.
Pour info, le coût de la diffusion de Bretagne 5 en MW avec 10 KW c'est
18.000 € par an.
Admettons que le coût de la diffusion avec Allouis avec 1100 KW soit
facturé 2.000.000 € par an par TDF, n'y aurait-il vraiment aucune radio
intéressée par ce type de diffusion tout en sachant que l'ANFR en paie
une partie ?
Je suis halluciné par ta non compréhension de la situation. De refuser de voir
la vérité en face.

Donc tu penses quoi ? Que tu en sais plus, que tu es plus compétent que les
professionels de la radio ?
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
François Guillet
2017-09-02 16:37:05 UTC
Permalink
Raw Message
...
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Kosmiko2000
La question est franchement mal posée par le CSA. Elle n'envisage pas la
réduction de la puissance.
Pour info, le coût de la diffusion de Bretagne 5 en MW avec 10 KW c'est
18.000 € par an.
Admettons que le coût de la diffusion avec Allouis avec 1100 KW soit
facturé 2.000.000 € par an par TDF, n'y aurait-il vraiment aucune radio
intéressée par ce type de diffusion tout en sachant que l'ANFR en paie
une partie ?
Je suis halluciné par ta non compréhension de la situation. De refuser de
voir la vérité en face.
Donc tu penses quoi ? Que tu en sais plus, que tu es plus compétent que les
professionels de la radio ?
Le seul souci des "professionels de la radio", et là où ils développent
des compétences, c'est d'améliorer le rapport gain/coût, le gain étant
déterminé par le temps d'écoute global des auditeurs, lequel va faire
vendre la pub.
Il est clair qu'ils estiment que le coût d'Allouis par rapport à ce
gain n'en vaut pas la chandelle, donc pas de repreneur.

En tant qu'auditeur interressé par les ondes longues, et curieux, il va
de soi qu'on peut s'interroger, objecter que le rapport gain/coût n'est
pas un critère suffisant, et poser des questions sur ces coûts afin de
se faire une opinion du bien-fondé des décisions. C'est ce qu'il me
semble, fait Kosmiko2000.

Tu sembles croire qu'il n'y a toujours qu'une seule solution à un
problème et une seule "vérité", celle que les soi-disant experts ont
choisie ! C'est au point que tu t'en prends à ceux qui ont encore un
peu de curiosité et cherchent des éléments pour comprendre.

Je suis halluciné par ton asservissement intellectuel à tout ce qui est
institutionnel ou professionnel.
Kosmiko2000
2017-09-02 18:27:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Kosmiko2000
La question est franchement mal posée par le CSA. Elle n'envisage pas
la réduction de la puissance.
Pour info, le coût de la diffusion de Bretagne 5 en MW avec 10 KW
c'est 18.000 € par an.
Admettons que le coût de la diffusion avec Allouis avec 1100 KW soit
facturé 2.000.000 € par an par TDF, n'y aurait-il vraiment aucune
radio intéressée par ce type de diffusion tout en sachant que l'ANFR
en paie une partie ?
Je suis halluciné par ta non compréhension de la situation. De refuser
de voir la vérité en face.
Donc tu penses quoi ? Que tu en sais plus, que tu es plus compétent que les
professionels de la radio ?
Je pense juste que j'ai le droit sur un newsgroup de m'interroger, de
faire une analyse économique peut-être médiocre et de la partager.
Post by François Guillet
Le seul souci des "professionels de la radio", et là où ils développent
des compétences, c'est d'améliorer le rapport gain/coût, le gain étant
déterminé par le temps d'écoute global des auditeurs, lequel va faire
vendre la pub.
Il est clair qu'ils estiment que le coût d'Allouis par rapport à ce gain
n'en vaut pas la chandelle, donc pas de repreneur.
En tant qu'auditeur interressé par les ondes longues, et curieux, il va
de soi qu'on peut s'interroger, objecter que le rapport gain/coût n'est
pas un critère suffisant, et poser des questions sur ces coûts afin de
se faire une opinion du bien-fondé des décisions. C'est ce qu'il me
semble, fait Kosmiko2000.
Merci M.Guillet. Vous avez effectivement parfaitement résumé mes
interrogations.
A ce stade, il me semble évident que le choix politique qui a été fait
sur Allouis n'est pas économiquement fondé et qu'une alternative à
l'utilisation de la ressource libérée reste possible si le CSA et l'Etat
ouvrent cette possibilité avec un accord avec TDF.
C'est une autre histoire qui ne peut être via qu'à court ou moyen terme,
l'entretien d'Allouis pour faire perdurer les installations devant trés
certainement avoir un coût supérieur à d'éventuelles recettes.
J'arrête là mes considérations.
Post by François Guillet
Tu sembles croire qu'il n'y a toujours qu'une seule solution à un
problème et une seule "vérité", celle que les soi-disant experts ont
choisie ! C'est au point que tu t'en prends à ceux qui ont encore un peu
de curiosité et cherchent des éléments pour comprendre.
Je suis halluciné par ton asservissement intellectuel à tout ce qui est
institutionnel ou professionnel.
Merci M.Guillet.
bilou
2017-09-02 23:17:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Donc tu penses quoi ? Que tu en sais plus, que tu es plus compétent que les
professionels de la radio ?
Bonsoir
Ben moi j'en pense que les "vrais" professionels de la radio doivent etre
pliés en 4
avec notre emetteur de signaux horaires le plus puissant du monde
dans une bande radiodiffusion et sans identification légale.
Une plainte a l'ITU serait pas impossible non plus.
Thierry VIGNAUD
2017-09-03 07:52:20 UTC
Permalink
Raw Message
Post by bilou
Post by Thierry VIGNAUD
Donc tu penses quoi ? Que tu en sais plus, que tu es plus compétent que les
professionels de la radio ?
Bonsoir
Ben moi j'en pense que les "vrais" professionels de la radio doivent etre
pliés en 4
avec notre emetteur de signaux horaires le plus puissant du monde
dans une bande radiodiffusion et sans identification légale.
Une plainte a l'ITU serait pas impossible non plus.
Pour mémoire le résultat de l'appel à manifestion dont Kosmiko2000 refuse
d'admettre la conclusion du CSA :
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz

"...Les contributions des acteurs sont imprécises sur les contours d’éventuels
projets de diffusion pérenne de radio sur cette fréquence et, plus encore, sur
leurs modalités de financement le cas échéant. Or la diffusion d’un signal de
radio sur la fréquence 162 kHz nécessite de disposer de moyens financiers
importants.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel estime donc que les conditions ne sont
pas réunies pour envisager à court terme le lancement d’un appel aux
candidatures...."
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
François Guillet
2017-09-03 16:38:03 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Post by bilou
Post by Thierry VIGNAUD
Donc tu penses quoi ? Que tu en sais plus, que tu es plus compétent que les
professionels de la radio ?
Bonsoir
Ben moi j'en pense que les "vrais" professionels de la radio doivent etre
pliés en 4
avec notre emetteur de signaux horaires le plus puissant du monde
dans une bande radiodiffusion et sans identification légale.
Une plainte a l'ITU serait pas impossible non plus.
Pour mémoire le résultat de l'appel à manifestion dont Kosmiko2000 refuse
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz
"...Les contributions des acteurs sont imprécises sur les contours
d’éventuels projets de diffusion pérenne de radio sur cette fréquence et,
plus encore, sur leurs modalités de financement le cas échéant. Or la
diffusion d’un signal de radio sur la fréquence 162 kHz nécessite de disposer
de moyens financiers importants.
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel estime donc que les conditions ne sont
pas réunies pour envisager à court terme le lancement d’un appel aux
candidatures...."
Si "la diffusion d'un signal de radio sur la fréquence 162 kHz
nécessite de disposer de moyens financiers importants", et que des
professionnels font acte de candidature, c'est qu'ils ont peut-être une
autre vision que le CSA sur la façon de s'y prendre avec leurs moyens
financiers.

Mais le CSA, qui ne donne sa chance à personne, est infaillible...
Amen.
Sacré Thierry, toujours le doigt sur la couture.
Nicolas Croiset
2017-09-03 18:50:21 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Post by bilou
Post by Thierry VIGNAUD
Donc tu penses quoi ? Que tu en sais plus, que tu es plus compétent que les
professionels de la radio ?
Bonsoir
Ben moi j'en pense que les "vrais" professionels de la radio doivent
etre pliés en 4
avec notre emetteur de signaux horaires le plus puissant du monde
dans une bande radiodiffusion et sans identification légale.
Une plainte a l'ITU serait pas impossible non plus.
Pour mémoire le résultat de l'appel à manifestion dont Kosmiko2000 refuse
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz
"...Les contributions des acteurs sont imprécises sur les contours
d’éventuels projets de diffusion pérenne de radio sur cette fréquence
et, plus encore, sur leurs modalités de financement le cas échéant. Or
la diffusion d’un signal de radio sur la fréquence 162 kHz nécessite
de disposer de moyens financiers importants.
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel estime donc que les conditions ne sont
pas réunies pour envisager à court terme le lancement d’un appel aux
candidatures...."
Si "la diffusion d'un signal de radio sur la fréquence 162 kHz nécessite
de disposer de moyens financiers importants", et que des professionnels
font acte de candidature, c'est qu'ils ont peut-être une autre vision
que le CSA sur la façon de s'y prendre avec leurs moyens financiers.
Mais le CSA, qui ne donne sa chance à personne, est infaillible... Amen.
Sacré Thierry, toujours le doigt sur la couture.
Relis bien, le CSA donnes plusieurs raisons pour ne pas donner suite pas
une seule.

De plus il faut lire le questionnaire
http://www.csa.fr/content/download/227913/610504/file/AMI-162%20kHz.pdf
pour bien comprendre les conclusions.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2017-09-03 19:24:47 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Post by bilou
Post by Thierry VIGNAUD
Donc tu penses quoi ? Que tu en sais plus, que tu es plus compétent que les
professionels de la radio ?
Bonsoir
Ben moi j'en pense que les "vrais" professionels de la radio doivent etre
pliés en 4
avec notre emetteur de signaux horaires le plus puissant du monde
dans une bande radiodiffusion et sans identification légale.
Une plainte a l'ITU serait pas impossible non plus.
Pour mémoire le résultat de l'appel à manifestion dont Kosmiko2000 refuse
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz
"...Les contributions des acteurs sont imprécises sur les contours
d’éventuels projets de diffusion pérenne de radio sur cette fréquence et,
plus encore, sur leurs modalités de financement le cas échéant. Or la
diffusion d’un signal de radio sur la fréquence 162 kHz nécessite de
disposer de moyens financiers importants.
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel estime donc que les conditions ne sont
pas réunies pour envisager à court terme le lancement d’un appel aux
candidatures...."
Si "la diffusion d'un signal de radio sur la fréquence 162 kHz nécessite de
disposer de moyens financiers importants", et que des professionnels font
acte de candidature, c'est qu'ils ont peut-être une autre vision que le CSA
sur la façon de s'y prendre avec leurs moyens financiers.
Mais le CSA, qui ne donne sa chance à personne, est infaillible... Amen.
Sacré Thierry, toujours le doigt sur la couture.
Relis bien, le CSA donnes plusieurs raisons pour ne pas donner suite pas une
seule.
De plus il faut lire le questionnaire
http://www.csa.fr/content/download/227913/610504/file/AMI-162%20kHz.pdf pour
bien comprendre les conclusions.
Tu noteras que quelques uns ici ont cherché à avoir d'autres éléments.
Timeo hominem unius libri.
C'est vrai aussi quand il s'agit de la prose du CSA.
Nicolas Croiset
2017-09-04 05:04:41 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Thierry VIGNAUD
"...Les contributions des acteurs sont imprécises sur les contours
d’éventuels projets de diffusion pérenne de radio sur cette
fréquence et, plus encore, sur leurs modalités de financement le cas
échéant. Or la diffusion d’un signal de radio sur la fréquence 162
kHz nécessite de disposer de moyens financiers importants.
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel estime donc que les conditions ne sont
pas réunies pour envisager à court terme le lancement d’un appel aux
candidatures...."
Si "la diffusion d'un signal de radio sur la fréquence 162 kHz
nécessite de disposer de moyens financiers importants", et que des
professionnels font acte de candidature, c'est qu'ils ont peut-être
une autre vision que le CSA sur la façon de s'y prendre avec leurs
moyens financiers.
Mais le CSA, qui ne donne sa chance à personne, est infaillible... Amen.
Sacré Thierry, toujours le doigt sur la couture.
Relis bien, le CSA donnes plusieurs raisons pour ne pas donner suite
pas une seule.
De plus il faut lire le questionnaire
http://www.csa.fr/content/download/227913/610504/file/AMI-162%20kHz.pdf pour
bien comprendre les conclusions.
Tu noteras que quelques uns ici ont cherché à avoir d'autres éléments.
Timeo hominem unius libri.
C'est vrai aussi quand il s'agit de la prose du CSA.
Je te rappelles que le CSA a donné beaucoup de chances aux radios
privées en AM en multipliant les autorisations, elles ont toutes ou
presque disparues ou rendues leurs autorisations.

Le CSA est plutôt du style à ne pas prendre de risque juridiquement. Si
un seul dossier avait la moindre lueur de respecter les textes pour
pouvoir être autorisé le CSA aurait lancé un appel.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2017-09-04 16:43:12 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Post by Thierry VIGNAUD
"...Les contributions des acteurs sont imprécises sur les contours
d’éventuels projets de diffusion pérenne de radio sur cette fréquence
et, plus encore, sur leurs modalités de financement le cas échéant. Or
la diffusion d’un signal de radio sur la fréquence 162 kHz nécessite de
disposer de moyens financiers importants.
Le Conseil supérieur de l’audiovisuel estime donc que les conditions ne sont
pas réunies pour envisager à court terme le lancement d’un appel aux
candidatures...."
Si "la diffusion d'un signal de radio sur la fréquence 162 kHz nécessite
de disposer de moyens financiers importants", et que des professionnels
font acte de candidature, c'est qu'ils ont peut-être une autre vision que
le CSA sur la façon de s'y prendre avec leurs moyens financiers.
Mais le CSA, qui ne donne sa chance à personne, est infaillible... Amen.
Sacré Thierry, toujours le doigt sur la couture.
Relis bien, le CSA donnes plusieurs raisons pour ne pas donner suite pas
une seule.
De plus il faut lire le questionnaire
http://www.csa.fr/content/download/227913/610504/file/AMI-162%20kHz.pdf
pour bien comprendre les conclusions.
Tu noteras que quelques uns ici ont cherché à avoir d'autres éléments.
Timeo hominem unius libri.
C'est vrai aussi quand il s'agit de la prose du CSA.
Je te rappelles que le CSA a donné beaucoup de chances aux radios privées en
AM en multipliant les autorisations, elles ont toutes ou presque disparues ou
rendues leurs autorisations.
Le CSA est plutôt du style à ne pas prendre de risque juridiquement. Si un
seul dossier avait la moindre lueur de respecter les textes pour pouvoir être
autorisé le CSA aurait lancé un appel.
Le CSA a les exigences habituelles de la bureaucratie française. Il
faut montrer patte blanche, faire la preuve de sa capacité avant même
d'avoir commencé.
L'idée de faire confiance a priori et de laisser tenter sa chance au
candidat dans le respect d'un cahier des charges, après tout c'est
essentiellement lui qui prend les risques, n'est pas française. Il
suffit de se souvenir de toutes les tergiversations qu'il y a eu pour
Bretagne 5 ex Littoral AM.
Pourtant quand il n'y a pas pléthore, autant que celui qui le souhaite
ait sa fréquence plutôt que de la laisser vide, et qu'on juge sur les
résultats.
bilou
2017-09-04 08:59:13 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Relis bien, le CSA donnes plusieurs raisons pour ne pas donner suite pas
une seule.
De plus il faut lire le questionnaire
http://www.csa.fr/content/download/227913/610504/file/AMI-162%20kHz.pdf
pour bien comprendre les conclusions.
Bonjour
Un questionnaire sortit de nulle part en Décembre 2016
Valable jusqu'a mi Janvier 2017
Moi je trouve ça déja beau d'avoir eu 10 réponses.
Manifestement le CSA ouvrait le parapluie et assurait ses arrieres.
Vis a vis de TDF
Et d'une opinion publique susceptible de s'inquieter d'un
nouveau gachi de ressources.
Nicolas Croiset
2017-09-04 18:33:53 UTC
Permalink
Raw Message
Post by j***@gmail.com
Post by Nicolas Croiset
Relis bien, le CSA donnes plusieurs raisons pour ne pas donner suite pas
une seule.
De plus il faut lire le questionnaire
http://www.csa.fr/content/download/227913/610504/file/AMI-162%20kHz.pdf
pour bien comprendre les conclusions.
Bonjour
Un questionnaire sortit de nulle part en Décembre 2016
Valable jusqu'a mi Janvier 2017
Moi je trouve ça déja beau d'avoir eu 10 réponses.
Manifestement le CSA ouvrait le parapluie et assurait ses arrieres.
Vis a vis de TDF
Et d'une opinion publique susceptible de s'inquieter d'un
nouveau gachi de ressources.
Les éditeurs de services sont abonnés à la newsletter du CSA et ont donc
été informé immédiatement de cette consultation.

Cette consultation n'a donc pas été réalisée en catimini.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2017-09-05 15:48:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by j***@gmail.com
Post by Nicolas Croiset
Relis bien, le CSA donnes plusieurs raisons pour ne pas donner suite pas
une seule.
De plus il faut lire le questionnaire
http://www.csa.fr/content/download/227913/610504/file/AMI-162%20kHz.pdf
pour bien comprendre les conclusions.
Bonjour
Un questionnaire sortit de nulle part en Décembre 2016
Valable jusqu'a mi Janvier 2017
Moi je trouve ça déja beau d'avoir eu 10 réponses.
Manifestement le CSA ouvrait le parapluie et assurait ses arrieres.
Vis a vis de TDF
Et d'une opinion publique susceptible de s'inquieter d'un
nouveau gachi de ressources.
Les éditeurs de services sont abonnés à la newsletter du CSA et ont donc été
informé immédiatement de cette consultation.
Cette consultation n'a donc pas été réalisée en catimini.
Ils ont beaucoup plus d'exigence de délai envers les autres (réponse
demandée en décembre pour mi-janvier), qu'ils n'en ont envers
eux-mêmes. Pas en catimini, mais si j'avais voulu faire ça à la
sauvette en espérant un minimum de réponses, j'aurais fait comme eux :
juste au moment des fêtes de fin d'année.
bilou
2017-09-05 17:52:10 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
Ils ont beaucoup plus d'exigence de délai envers les autres (réponse
demandée en décembre pour mi-janvier), qu'ils n'en ont envers eux-mêmes.
Pas en catimini, mais si j'avais voulu faire ça à la sauvette en espérant
un minimum de réponses, j'aurais fait comme eux : juste au moment des
fêtes de fin d'année.
+1
Ils ont ainsi confirmation qu'il n'y a plus de radiodiffusion sur cette
fréquence donc en cas de plainte c'est pas leur problème :-)
AMHA c'est de bonne guerre car généralement on leur fait
pas de cadeaux :-)

Nicolas Croiset
2017-09-02 16:28:24 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
La question est franchement mal posée par le CSA. Elle n'envisage pas la
réduction de la puissance.
Pour info, le coût de la diffusion de Bretagne 5 en MW avec 10 KW c'est
18.000 € par an.
Admettons que le coût de la diffusion avec Allouis avec 1100 KW soit
facturé 2.000.000 € par an par TDF, n'y aurait-il vraiment aucune radio
intéressée par ce type de diffusion tout en sachant que l'ANFR en paie
une partie ?
18000€ / an, à mon avis, cela doit correspondre tout juste à la facture
d'électricité, il n'y pas la maintenance des équipements, maintenance du
pylône, l'amortissement du site etc...

Allouis était facturé aux alentours de 6 millions d'Euros me semble t'il
à Radio France. Le contrat était arrivé à échéance au 31/12/2016. si le
contrat était renouvelé c'était pour 20 ans car il faut faire beaucoup
d'investissements sur le site (achat d'un nouvel émetteur par exemple).
Oui l'ANFR ne paie plus ce que payait Radio France, par ce qu'il y a une
puissance moindre, que la maintenance hebdomadaire est faite en journée
et non plus la nuit, la GTR ne doit plus être la même et que
certainement le contrat a été également revu à la baisse car les
investissements ne seront pas fait, mais l'émetteur ne tournera pas non
plus une éternité.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
bilou
2017-09-02 23:43:23 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Synthese-de-l-appel-a-manifestation-d-interet-pour-la-diffusion-d-un-service-de-radio-sur-la-frequence-162-kHz
le résultat est clair.
La question est franchement mal posée par le CSA. Elle n'envisage pas la
réduction de la puissance.
+1
En plus il me semble que le diffuseur est imposé alors qu'en TNT
on peut en changer iainsi que de site pour un oui ou pour un non.
Mais au moins le CSA appuie la ou ça fait mal en soulignant:
"Or la diffusion d'un signal de radio sur la fréquence 162 kHz
nécessite de disposer de moyens financiers importants. "
Donc le gouvernement gaspille notre argent :-)
Thierry VIGNAUD
2017-09-01 08:43:54 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
Post by Kosmiko2000
Post by Thierry VIGNAUD
Imagines-tu que si Radio France ne fait plus partie des clients de TDF,
qu'elle pourrait revenir sur 162 kHz à titre gratuit ? :-)
Le problème c'est qu'il n'y a eu aucun "client" pour la reprise du 162
KHz. Donc pour TDF, c'est une perte sèche qui s'élève à 6 millions
d'Euros par an.
A moins que la fin de la diffusion de France Inter sur le 162 KHz ait
généré une baisse des dépenses d'entretien à hauteur des 6 millions
par an que lui procurait Radio France ?? Ce montant m'a toujours
étonné, et encore plus aujourd'hui lorsqu'on sait que toute la
structure d'Allouis va encore servir pour les signaux horaires.
Si l'économie de Radio France est compréhensible, le calcul est assez
étonnant pour TDF non ???
Aujourd'hui TDF est payé pour cette prestation par l'ANFR à la demande
de l'état.
L'émetteur ayant été diminué en puissance en passant de 2MW à 1100kW la
facture électrique a diminuée d'autant. La prestation de diffusion
également.
Merci.
C'est vraiment un jeu de bascule financière. L'ANFR est un établissement
public avec un financement public.
On n'est plus dans le domaine de la radio mais de celui du fonctionnement du
budget de l'Etat et c'est un peu plus complexe que ce que tu ne le penses.

Tu peux commencer par lire ça pour débuter
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000394028
ou un très simple résumé
https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/budget-comptes-etat#.Wakai1fxOmw
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Kosmiko2000
2017-09-02 08:52:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
Post by Kosmiko2000
Post by Thierry VIGNAUD
Imagines-tu que si Radio France ne fait plus partie des clients de TDF,
qu'elle pourrait revenir sur 162 kHz à titre gratuit ? :-)
Le problème c'est qu'il n'y a eu aucun "client" pour la reprise du 162
KHz. Donc pour TDF, c'est une perte sèche qui s'élève à 6 millions
d'Euros par an.
A moins que la fin de la diffusion de France Inter sur le 162 KHz ait
généré une baisse des dépenses d'entretien à hauteur des 6 millions
par an que lui procurait Radio France ?? Ce montant m'a toujours
étonné, et encore plus aujourd'hui lorsqu'on sait que toute la
structure d'Allouis va encore servir pour les signaux horaires.
Si l'économie de Radio France est compréhensible, le calcul est assez
étonnant pour TDF non ???
Aujourd'hui TDF est payé pour cette prestation par l'ANFR à la demande
de l'état.
L'émetteur ayant été diminué en puissance en passant de 2MW à 1100kW la
facture électrique a diminuée d'autant. La prestation de diffusion
également.
Merci.
C'est vraiment un jeu de bascule financière. L'ANFR est un établissement
public avec un financement public.
On n'est plus dans le domaine de la radio mais de celui du fonctionnement du
budget de l'Etat et c'est un peu plus complexe que ce que tu ne le penses.
Tu peux commencer par lire ça pour débuter
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000394028
ou un très simple résumé
https://www.performance-publique.budget.gouv.fr/budget-comptes-etat#.Wakai1fxOmw
Pas sûr que la lecture intégrale de la LOLF (même résumée) aide à la
compréhension et apporte une réponse directe aux questions posées.

Du côté des dépenses publiques si on résume :
Radio France réalise une économie importante avec la suppression de la
diffusion de F.Inter en GO. Il y a une baisse effective de la dépense
publique et c'est une décision de M.Gallet.
Du côté ANFR, la structure publique doit à elle seule payer une
diffusion à 1100 KW. Il y a certainement une baisse des coûts par
rapport aux 2MW mais une augmentation de la dotation publique pour ce
financement. C'est cela qui m'intéresse... Je ne le trouve pas...

Du côté TDF (structure privée) :
Il y a une baisse importante d'une recette. Pas sûr que la maintenance
d'Allouis et les coûts de fonctionnement couvrent la recette liée à
l'ANFR. Là encore, je fais des suppositions.
Le groupe exploite plus de 10.000 sites de diffusion, Allouis n'est pas
forcément sa priorité. On peut imaginer que l'idée est de laisser mourir
le site à moyen terme sans réaliser de grands investissements.
Thierry VIGNAUD
2017-09-02 12:18:59 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
Pas sûr que la lecture intégrale de la LOLF (même résumée) aide à la
compréhension et apporte une réponse directe aux questions posées.
Radio France réalise une économie importante avec la suppression de la
diffusion de F.Inter en GO. Il y a une baisse effective de la dépense
publique et c'est une décision de M.Gallet.
Du côté ANFR, la structure publique doit à elle seule payer une
diffusion à 1100 KW. Il y a certainement une baisse des coûts par
rapport aux 2MW mais une augmentation de la dotation publique pour ce
financement. C'est cela qui m'intéresse... Je ne le trouve pas...
Quand j'ai cité la LOLF c'est suite au fait que tu faisais un amalgame
continue.

Les établissements (opérateurs selon la LOLF) se doivent d'équilibrer leurs
comptes et on ne mélange pas ou plus les torchons avec les serviettes en
matière de finances publiques et quand du dis que la suppression d'Inter en GO
est un baisse de la dépense publique, il aurait été plus précis de dire que
c'était un équilibre des ressources de Radio France et pas publiques.

Avec la LOLF le but est de rapprocher la comptabilité des établissements
publics sur celles des entreprises privées donc que chacuns sache équilibrer
ses dépenses avec ses ressources et pas que l'Etat soit derrière pour
compenser des dérives de gouvernance, gestion.

Donc c'est à Radio France (qui est une société et pas un établissement public)
de faire avec le budget qui lui est alloué ainsi qu'à ses ressources propres
et à pas à l'Etat de gérer son budget à sa place.

Ceci dit vu le déséquilibre financier de Radio France on a vu que l'Etat a
aussi fait des efforts :
- autorisation de la publicité de marque sur Inter Mouv', Info et France Bleu
- accorder un financement exceptionnel pour combler le déficit dû
principalement aux travaux de la maison de la radio (et ils sont loin d'être
terminés !) et sont estimés en 2016 à 432 millions d'euros ! Soit à montant
constant 27 années de diffusion en OM et OL ! (source : avis du CSA du
27/7/2017)
- compensation par une augmentation de capital de 55 millions d'euros, par
l'Etat, qui fait augmenter le capital de Radio France de 1,56 M€ à 56,56 M€.
On peut supposer que cette "générosité" a pû être accordée en fonction des
soins que Radio France a pris pour faire des économies, entre autres :
économie sur les programmes (augmentation massive des rediffusions),
suppressions d'emplois, abandon de la diffusion nationale en RNT et
suppression des diffusions en modulation d'amplitude.

Comme je l'ai dit on n'est dans un domaine de gestion économique et pas de
radio.

D'une manière ironique, je dirai même, que France Info et France Inter se
portent à merveille dans les sondages depuis qu'elles ne diffusent plus en AM
!
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Kosmiko2000
2017-09-02 18:51:49 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Kosmiko2000
Pas sûr que la lecture intégrale de la LOLF (même résumée) aide à la
compréhension et apporte une réponse directe aux questions posées.
Radio France réalise une économie importante avec la suppression de la
diffusion de F.Inter en GO. Il y a une baisse effective de la dépense
publique et c'est une décision de M.Gallet.
Du côté ANFR, la structure publique doit à elle seule payer une
diffusion à 1100 KW. Il y a certainement une baisse des coûts par
rapport aux 2MW mais une augmentation de la dotation publique pour ce
financement. C'est cela qui m'intéresse... Je ne le trouve pas...
Quand j'ai cité la LOLF c'est suite au fait que tu faisais un amalgame
continue.
Je reste simplement centré sur le sujet qui m'intéresse : le coût de
fonctionnement d'Allouis et l'éventuelle possibilité de conserver (tout
en ayant une rentabilité) cet émetteur.
Effectivement, cela mêle TDF, Radio France, l'ANFR et l'Etat qui apporte
une partie des financements...
Post by Thierry VIGNAUD
Les établissements (opérateurs selon la LOLF) se doivent d'équilibrer leurs
comptes et on ne mélange pas ou plus les torchons avec les serviettes en
matière de finances publiques et quand du dis que la suppression d'Inter en GO
est un baisse de la dépense publique, il aurait été plus précis de dire que
c'était un équilibre des ressources de Radio France et pas publiques.
C'est exact. Abus de langage de ma part, le financement de Radio France
ayant une grande partie pour origine une subvention d'Etat.
Post by Thierry VIGNAUD
Avec la LOLF le but est de rapprocher la comptabilité des établissements
publics sur celles des entreprises privées donc que chacuns sache équilibrer
ses dépenses avec ses ressources et pas que l'Etat soit derrière pour
compenser des dérives de gouvernance, gestion.
Donc c'est à Radio France (qui est une société et pas un établissement public)
de faire avec le budget qui lui est alloué ainsi qu'à ses ressources propres
et à pas à l'Etat de gérer son budget à sa place.
Oui. Dans le cas de Radio France, la participation de l'Etat a tout de
même pas mal augmenté ces derniers temps.
Post by Thierry VIGNAUD
Ceci dit vu le déséquilibre financier de Radio France on a vu que l'Etat a
- autorisation de la publicité de marque sur Inter Mouv', Info et France Bleu
- accorder un financement exceptionnel pour combler le déficit dû
principalement aux travaux de la maison de la radio (et ils sont loin d'être
terminés !) et sont estimés en 2016 à 432 millions d'euros ! Soit à montant
constant 27 années de diffusion en OM et OL ! (source : avis du CSA du
27/7/2017)
- compensation par une augmentation de capital de 55 millions d'euros, par
l'Etat, qui fait augmenter le capital de Radio France de 1,56 M€ à 56,56 M€.
On peut supposer que cette "générosité" a pû être accordée en fonction des
économie sur les programmes (augmentation massive des rediffusions),
suppressions d'emplois, abandon de la diffusion nationale en RNT et
suppression des diffusions en modulation d'amplitude.
Comme je l'ai dit on n'est dans un domaine de gestion économique et pas de
radio.
On s'écarte en effet du sujet.
Sur le fond, il y a eu des choix économiques qu'on peut qualifier de
politiques et qu'on peut aussi contester je crois (je pense à la Maison
de la Radio).
Il est sûr que les baisses annoncées de dépenses (dont la diffusion en
GO) ne compensent pas les choix coûteux pris par Radio France.

Mais si on fait une analyse strictement centrée sur Allouis et la
diffusion radio (cela nous ramène au débat), la puissance de France
Inter aurait peut-être pu être diminuée afin de faire des économies au
lieu de disparaître tout simplement.
Post by Thierry VIGNAUD
D'une manière ironique, je dirai même, que France Info et France Inter se
portent à merveille dans les sondages depuis qu'elles ne diffusent plus en AM
!
Exact mais les sondages n’intègrent pas la réception à l'étranger, ni la
RNT je crois.
Nicolas Croiset
2017-09-03 04:25:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
Post by Thierry VIGNAUD
D'une manière ironique, je dirai même, que France Info et France Inter se
portent à merveille dans les sondages depuis qu'elles ne diffusent plus en AM
!
Exact mais les sondages n’intègrent pas la réception à l'étranger, ni la
RNT je crois.
Faux les sondages intègrent la RNT depuis au moins 2007, c'est comme
cela que des radios ne diffusant pas en FM ont trouvé de l'audience sur
des villes comme Lyon et Nantes.

Les sondages sont fait en France, donc ils n'incluent pas l'audience à
l'étranger.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Kosmiko2000
2017-09-03 08:24:36 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Nicolas Croiset
Post by Kosmiko2000
Post by Thierry VIGNAUD
D'une manière ironique, je dirai même, que France Info et France Inter se
portent à merveille dans les sondages depuis qu'elles ne diffusent plus en AM
!
Exact mais les sondages n’intègrent pas la réception à l'étranger, ni
la RNT je crois.
Faux les sondages intègrent la RNT depuis au moins 2007, c'est comme
cela que des radios ne diffusant pas en FM ont trouvé de l'audience sur
des villes comme Lyon et Nantes.
Merci. Je n'étais pas sûr.
Mais çà doit être minuscule l'audience radio en RNT non ??
Nicolas Croiset
2017-09-03 09:45:22 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Kosmiko2000
Post by Nicolas Croiset
Post by Kosmiko2000
Post by Thierry VIGNAUD
D'une manière ironique, je dirai même, que France Info et France Inter se
portent à merveille dans les sondages depuis qu'elles ne diffusent plus en AM
!
Exact mais les sondages n’intègrent pas la réception à l'étranger, ni
la RNT je crois.
Faux les sondages intègrent la RNT depuis au moins 2007, c'est comme
cela que des radios ne diffusant pas en FM ont trouvé de l'audience
sur des villes comme Lyon et Nantes.
Merci. Je n'étais pas sûr.
Mais çà doit être minuscule l'audience radio en RNT non ??
Suffisamment importante pour apparaitre dans les sondages dès 2007.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
olivier B.
2017-09-02 20:20:15 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Comme je l'ai dit on n'est dans un domaine de gestion économique et pas de
radio.
ha ça...
il y a une vingtaine d'année, ce sont les rédacteurs en chef et les
responsables d'antenne qui "faisaient" la radio et TV, les finances
courbaient l'échine, dépassement de budget systématique, et pas qu'un
peu. Aujourd'hui ça c'est totalement inversé, budgets "psychorigides",
les financiers ont pris les commandes à un point qui frise parfois le
ridicule.
Post by Thierry VIGNAUD
D'une manière ironique, je dirai même, que France Info et France Inter se
portent à merveille dans les sondages depuis qu'elles ne diffusent plus en AM
!
il est certain qu'aujourd'hui un diffusion non "rentable" au regard du
nombre de téléspectateurs/auditeurs qu'elle couvre ne passe pas le cap du
renouvellement de contrat ou de technologie, c'est ainsi qu'a TDF on a pas
adapté/renouvelé l'ensemble des réémeteurs TV analogiques lors du
passage à la TNT, seuls les émetteurs des bassins principaux ont été
adaptés, ce qui avec le relief Corse a obligé à une migration SAT sur
bon nombre de petits villages, au grand bonheur de certains antennistes...

Faut dire quand même qu'à l'époque on était dans l'extrême, on se
déplaçait pour aller vérifier un réémetteur sur un simple appel, on a
eu droit au chat qui avait bougé l'antenne intérieure, aujourd'hui ça a
bien changé.

Désolé pour le coups de nostalgie :-/
marc
2017-09-03 18:28:07 UTC
Permalink
Raw Message
Post by j***@gmail.com
Bonjour à tous,
Je suis désolé d y revenir mais à quoi sert, en terme d économie d avoir
supprimé la modulation sur Àllouis ondes longues ..?puisque la porteuse
contenant les signaux horaires est maintenue...je n ai pas bien perçue l
allègement de la facture EDF...
"C'est l'état qui invente le coeliakie, une genre de taxe pour les artistes, puisque l'etat ne veut pas leur
donner un pension ...."

Le droit d'auteurs coute trop cher, puisque les dxer savent capté FI à Canada!
--
--
What's on Shortwave guide: choose an hour, go!
http://shortwave.tk
700+ Radio Stations on SW http://swstations.tk
300+ languages on SW http://radiolanguages.tk
Loading...