Discussion:
Radio ssélectionnées pour la RNT dans le Nord, Alsace et Lyon
(trop ancien pour répondre)
F1TAY
2016-12-03 12:02:30 UTC
Permalink
Raw Message
http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/La-RNT-bientot-dans-le-Nord-l-Alsace-et-la-region-lyonnaise
Thierry VIGNAUD
2016-12-03 13:06:14 UTC
Permalink
Raw Message
On Sat, 03 Dec 2016 13:02:30 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/La-RNT-bientot-dans-le-Nord-l-Alsace-et-la-region-lyonnaise
Juste pour rappel, mon post remontant à.... 10 jours, annonçant la publication
de ceci, par le CSA, au Journal Officiel.
:-)
------------------------------------------
From: Thierry VIGNAUD <***@no-spam_laposte.net>
Newsgroups: fr.rec.radio
Subject: [RNT] Liste des candidats pour les CTR Dijon, Lille, Lyon et Nancy
Date: Wed, 23 Nov 2016 09:02:56 +0100

Le CSA a publié au journal officiel du 23 novembre 2016 la liste des
candidats pour l'exploitation de services de radio numériques.

Le plus intéressant est peut-être à voir du côté des candidats des
catégories D et E (services nationaux à vocation thématique et
généraliste), extraits parmi d'autres :

Catégorie D
(Radio Nova)
(Radio Classique)
(Skyrock) <--------------- Fini la radio en "IP broadcast" ?
(Radio FG)
(Latina FM)
(MFM Radio)

Catégorie E :
(Sud Radio)

L'ensemble des candidatures est ici :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000033452007
--------------------------------------
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
F1TAY
2016-12-03 13:21:54 UTC
Permalink
Raw Message
Il ne s'agit plus de candidature mais des candidats sélectionnés.
Post by Thierry VIGNAUD
On Sat, 03 Dec 2016 13:02:30 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/La-RNT-bientot-dans-le-Nord-l-Alsace-et-la-region-lyonnaise
Juste pour rappel, mon post remontant à.... 10 jours, annonçant la
publication de ceci, par le CSA, au Journal Officiel.
:-)
------------------------------------------
Newsgroups: fr.rec.radio
Subject: [RNT] Liste des candidats pour les CTR Dijon, Lille, Lyon et Nancy
Date: Wed, 23 Nov 2016 09:02:56 +0100
Le CSA a publié au journal officiel du 23 novembre 2016 la liste des
candidats pour l'exploitation de services de radio numériques.
Le plus intéressant est peut-être à voir du côté des candidats des
catégories D et E (services nationaux à vocation thématique et
Catégorie D
(Radio Nova)
(Radio Classique)
(Skyrock) <--------------- Fini la radio en "IP broadcast" ?
(Radio FG)
(Latina FM)
(MFM Radio)
(Sud Radio)
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?dateTexte=&categorieLien=id&cidTexte=JORFTEXT000033452007
--------------------------------------
Thierry VIGNAUD
2016-12-03 17:47:22 UTC
Permalink
Raw Message
On Sat, 03 Dec 2016 14:21:54 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
Il ne s'agit plus de candidature mais des candidats sélectionnés.
Oui, erreur de ma part et ce type de liste a l'avantage d'indiquer la zone où
les radios veulent diffuser, et elles sont loin d'avoir été toutes
sélectionnées, les 31 projets éliminés :

2016 LLS A002 Association Témoins sur les ondes
2016 LLS A003 Association LNA Radio
2016 LLS A010 Association Radio Cité Vauban
2016 LLS A013 Association Valras Comédie Club
2016 LLS A016 Association Fréquence Verte
2016 LLS A020 Association Fédération des radios associatives du nord de la
France
2016 LLS A027 Association RAJE Lille
2016 LLS A029 Association RAJE Lyon
2016 LLS A030 Association Bleu Pomme
2016 LLS A031 Association Batiste et Laite Caudry
2016 LLS A047 Association Radio source de vie Lyon
2016 LLS A050 Association Radio Triunfo
2016 LLS A053 Association Passerelle FM
2016 LLS A054 Association RACIF
2016 LLS A056 Association Jazz in Clap'Coop
2016 LLS A059 Association Radio Rhino
2016 LLS A060 Association Santé totale
2016 LLS B003 SARL Publimax
2016 LLS B013 Association Zéro Six
2016 LLS B015 SARL Cool Médias
2016 LLS B016 SAS Agence de promotion culturelle et d'information (APROCI)
2016 LLS B024 SARL Ephata
2016 LLS B027 SAS Eurocontact
2016 LLS B030 SASU Société de production Live News Drôme Ardèche
2016 LLS B031 SARL Euromedmultimédia
2016 LLS B034 Association Radio Sun FM
2016 LLS C001 SARL Radio Emotion FM
2016 LLS C002 SARL MFM Région Développement
2016 LLS D003 Association Radio Espérance RNT
2016 LLS D010 SARL Berbère Télévision (BRTV)
2016 LLS D013 Association Union des fédérations des activités culturelles et
sociales adventistes (UFACSA)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
S. Veron
2016-12-04 01:16:38 UTC
Permalink
Raw Message
Heureusement qu'il y a un peu de variété dans les thématiques, et peu de radio communautaires/religieuses dans le futur multiplexe de la plaque régionale Alsace, et l'arrivée de FIP.

Ce n'est pas avec le multiplexe local de 7 radios dont 3 existent déjà en FM, et les autres proposent la même programmation, que je vais m'enthousiasmer pour la RNT !

Heureusement que je peux déjà capter 130 stations allemandes et suisses.

Au passage on prépare une cannibalisation des réseaux locaux qui vont se partager un marché publicitaire fragile en dehors de leurs zones d'émissions d'origine.

Et si l'État a préempté régionalement pour 3 réseaux, il a court-circuité France Bleu Elsass dont l'espoir était d'émettre sur ce multiplexe. C'est un enterrement de première classe.

Stéphane
Thierry VIGNAUD
2016-12-04 09:17:17 UTC
Permalink
Raw Message
On Sat, 3 Dec 2016 17:16:38 -0800 (PST), "S. Veron"
Post by S. Veron
Heureusement qu'il y a un peu de variété dans les thématiques, et peu de radio communautaires/religieuses dans le futur multiplexe de la plaque régionale Alsace, et l'arrivée de FIP.
Ce n'est pas avec le multiplexe local de 7 radios dont 3 existent déjà en FM, et les autres proposent la même programmation, que je vais m'enthousiasmer pour la RNT !
Heureusement que je peux déjà capter 130 stations allemandes et suisses.
Au passage on prépare une cannibalisation des réseaux locaux qui vont se partager un marché publicitaire fragile en dehors de leurs zones d'émissions d'origine.
Et si l'État a préempté régionalement pour 3 réseaux, il a court-circuité France Bleu Elsass dont l'espoir était d'émettre sur ce multiplexe. C'est un enterrement de première classe.
Comme je l'avais signalé, dans l'audition du pdg de Radio France à l'Assemblée
nationale, le responsable du réseau France Bleu qui était à ses côtés, à la
question d'un député qui demandait quelle était l'audience de FB Elsass via
internet, n'a pas répondu autre chose que les équipes étaient motivées, ce qui
veut tout dire :-)

C'est à se demander combien de temps elle va tenir le coup uniquement via un
stream audio.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
François Guillet
2016-12-04 14:52:06 UTC
Permalink
Raw Message
Thierry VIGNAUD a présenté l'énoncé suivant :
...
Post by Thierry VIGNAUD
Comme je l'avais signalé, dans l'audition du pdg de Radio France à
l'Assemblée nationale, le responsable du réseau France Bleu qui était à ses
côtés, à la question d'un député qui demandait quelle était l'audience de FB
Elsass via internet, n'a pas répondu autre chose que les équipes étaient
motivées, ce qui veut tout dire :-)
...

Ca veut surtout dire que c'est un menteur par omission et couardise,
parmi les autres menteurs. Radio France avait en effet accompagné son
annonce de la suppression des ondes moyennes comme un progrès lié à
l'évolution vers le numérique, mensonge qui ne trompait que les
ignorants du domaine de la radio. Qu'ils n'osent pas ouvertement
l'avouer aujourd'hui en donnant les chiffres sûrement ridiculissime de
leur écoute via Internet n'a donc rien de surprenant.
Kosmiko2000
2016-12-04 17:37:28 UTC
Permalink
Raw Message
Post by François Guillet
...
Post by Thierry VIGNAUD
Comme je l'avais signalé, dans l'audition du pdg de Radio France à
l'Assemblée nationale, le responsable du réseau France Bleu qui était
à ses côtés, à la question d'un député qui demandait quelle était
l'audience de FB Elsass via internet, n'a pas répondu autre chose que
les équipes étaient motivées, ce qui veut tout dire :-)
...
Ca veut surtout dire que c'est un menteur par omission et couardise,
parmi les autres menteurs. Radio France avait en effet accompagné son
annonce de la suppression des ondes moyennes comme un progrès lié à
l'évolution vers le numérique, mensonge qui ne trompait que les
ignorants du domaine de la radio. Qu'ils n'osent pas ouvertement
l'avouer aujourd'hui en donnant les chiffres sûrement ridiculissime de
leur écoute via Internet n'a donc rien de surprenant.
Est-ce que quelqu'un connait un ou des sondages récents qui donne(nt) :
- un pourcentage et/ou un nombre brut d'auditeurs de RMC, RTL, Europe 1,
France Inter en GO
- même chose pour France Info, France Inter et France Bleu en OM/MW ?
Je n'ai pas trouvé.
François Guillet
2016-12-04 17:57:54 UTC
Permalink
Raw Message
Kosmiko2000 a formulé ce dimanche :
...
Est-ce que quelqu'un connait un ou des sondages récents qui donne(nt) : - un
pourcentage et/ou un nombre brut d'auditeurs de RMC, RTL, Europe 1, France
Inter en GO
...

Je doute que RMC, RTL ou Europe conservent leurs émetteurs sans savoir
s'ils en ont réellement besoin. Tout ce qu'on peut dire c'est qu'il y a
fort à parier que le surplus d'auditeurs par ces modes paye au moins le
coût de fonctionnement et de maintenance des émetteurs.
F1TAY
2016-12-04 15:18:21 UTC
Permalink
Raw Message
A propos de la préemption pour Radio France s'agit'il de la préemption
de 3 places sur un multiplex ou de la préemption d'un multiplex entier
? Dans ce dernier cas diffuser 3 ou 8 programmes coûte le même prix.
Daniel
Post by Thierry VIGNAUD
On Sat, 3 Dec 2016 17:16:38 -0800 (PST), "S. Veron"
Post by S. Veron
Heureusement qu'il y a un peu de variété dans les thématiques, et peu de
radio communautaires/religieuses dans le futur multiplexe de la plaque
régionale Alsace, et l'arrivée de FIP.
Ce n'est pas avec le multiplexe local de 7 radios dont 3 existent déjà en
FM, et les autres proposent la même programmation, que je vais
m'enthousiasmer pour la RNT !
Heureusement que je peux déjà capter 130 stations allemandes et suisses.
Au passage on prépare une cannibalisation des réseaux locaux qui vont se
partager un marché publicitaire fragile en dehors de leurs zones d'émissions
d'origine.
Et si l'État a préempté régionalement pour 3 réseaux, il a court-circuité
France Bleu Elsass dont l'espoir était d'émettre sur ce multiplexe. C'est un
enterrement de première classe.
Comme je l'avais signalé, dans l'audition du pdg de Radio France à
l'Assemblée nationale, le responsable du réseau France Bleu qui était à ses
côtés, à la question d'un député qui demandait quelle était l'audience de FB
Elsass via internet, n'a pas répondu autre chose que les équipes étaient
motivées, ce qui veut tout dire :-)
C'est à se demander combien de temps elle va tenir le coup uniquement via un
stream audio.
Thierry VIGNAUD
2016-12-04 19:15:21 UTC
Permalink
Raw Message
On Sun, 04 Dec 2016 16:18:21 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
A propos de la préemption pour Radio France s'agit'il de la préemption
de 3 places sur un multiplex ou de la préemption d'un multiplex entier
? Dans ce dernier cas diffuser 3 ou 8 programmes coûte le même prix.
Daniel
Extrait de mon compte rendu du 23 novembre sur l'audition de Mathieu Gallet à
l'assemblée nationale :
--------------------
...Toutefois il est favorable à mettre non pas un mux Radio France, mais à
diffuser en RNT dans les zones où certaines stations de Radio France sont peu
audibles à forte urbanisation tel que MOUV' à Strasbourg et FIP à Lyon et
Lille....
------------------
Il n'a pas dit MOUV' à Lyon et Lille ou FIP à Strasbourg. A mon avis sur les 2
stations de Radio France si les 3 régions étaient concernées il aurait
simplement dit : diffusion de MOUV' et FIP à Strasbourg, Lille et Lyon !

Sur le site web du CSA c'est plus nébuleux il n'indique pas que c'est limité
uniquement aux radios peu audibles dans les zones concernées, mais c'est ce
qu'a bien affirmé le pdg de Radio France.
http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/La-RNT-bientot-dans-le-Nord-l-Alsace-et-la-region-lyonnaise

Vu que RFI ne dépend pas de Radio France mais de France Médias Monde et qui
n'a pas accumulé des dettes de plusieurs dizaines de millions d'euros, le site
du CSA annonce que la station est concernée, on peut supposer qu'elle aura les
moyens de diffuser sur les 3 régions :-)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Thierry VIGNAUD
2017-02-03 22:38:01 UTC
Permalink
Raw Message
On Sun, 04 Dec 2016 20:15:21 +0100, Thierry VIGNAUD
Post by Thierry VIGNAUD
On Sun, 04 Dec 2016 16:18:21 +0100, F1TAY
Post by F1TAY
A propos de la préemption pour Radio France s'agit'il de la préemption
de 3 places sur un multiplex ou de la préemption d'un multiplex entier
? Dans ce dernier cas diffuser 3 ou 8 programmes coûte le même prix.
Daniel
Extrait de mon compte rendu du 23 novembre sur l'audition de Mathieu Gallet à
--------------------
...Toutefois il est favorable à mettre non pas un mux Radio France, mais à
diffuser en RNT dans les zones où certaines stations de Radio France sont peu
audibles à forte urbanisation tel que MOUV' à Strasbourg et FIP à Lyon et
Lille....
------------------
Il n'a pas dit MOUV' à Lyon et Lille ou FIP à Strasbourg. A mon avis sur les 2
stations de Radio France si les 3 régions étaient concernées il aurait
simplement dit : diffusion de MOUV' et FIP à Strasbourg, Lille et Lyon !
Sur le site web du CSA c'est plus nébuleux il n'indique pas que c'est limité
uniquement aux radios peu audibles dans les zones concernées, mais c'est ce
qu'a bien affirmé le pdg de Radio France.
http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/La-RNT-bientot-dans-le-Nord-l-Alsace-et-la-region-lyonnaise
Vu que RFI ne dépend pas de Radio France mais de France Médias Monde et qui
n'a pas accumulé des dettes de plusieurs dizaines de millions d'euros, le site
du CSA annonce que la station est concernée, on peut supposer qu'elle aura les
moyens de diffuser sur les 3 régions :-)
Concernant la diffusion des radios de service public, le CSA a publié sur son
site web, le 3 février 2017 ceci :
--------------------------
"Le CSA a été saisi par la ministre de la culture et de la communication, en
application de l’article 26 de la loi du 30 septembre 1986, d’une demande
d’attribution à titre prioritaire du droit d’usage de la ressource
radioélectrique dans le cadre de l’appel aux candidatures en RNT du 1er juin
2016 (décision n° 2016-478) pour la diffusion des services
FIP sur les allotissements locaux de Lille et Lyon,
Mouv’ sur l’allotissement local de Strasbourg
et RFI sur les allotissements locaux de Lille, Strasbourg et Lyon.
.../...
En conséquence, le CSA a accordé à Radio France et à France Médias Monde les
autorisations d’émettre les programmes FIP, Mouv’ et RFI dans ces zones et
d’informer la ministre de la culture et de la communication et les sociétés
Radio France et France Médias Monde de cette décision. "

http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Appel-a-candidatures-RNT-du-1er-juin-2016-reservation-prioritaire-de-la-ressource-radioelectrique-au-benefice-de-Radio-France-et-de-France-Medias-Monde-a-Lille-Lyon-et-Strasbourg
-------------------------
Donc confirmation par le CSA de mon post du 4 décembre qui reprenait la
déclaration du Pdg de Radio France devant les parlementaires sur le fait que
FIP et Mouv' ne seraient pas diffusées chacunes sur les 3 zones Strasbourg,
Lille et Lyon.

Par contre le CSA confirme ma supposition, que l'autre station qui ne relève
pas de Radio France, RFI, sera elle diffusée dans les 3 zones.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
S. Veron
2017-02-05 06:44:42 UTC
Permalink
Raw Message
Merci pour l'info.

Bon, ben pas de jaloux, ça en restera aux allotissements locaux pour RFI, Fip et Mouv'. Cela aurait été étonnant d'avoir Fip en local en FM et Mouv' en régional en DAB+ ou inversement. Gens de la campagne, la RNT ne vas pas changer grand chose du côté de RF. Vive les "petits nouveaux" privés.

C'est à se demander à quoi ça a servi que des gens bossent sur des couvertures continues par des multiplexes régionaux.

Stéphane
Lionel
2017-02-07 19:09:43 UTC
Permalink
Raw Message
Post by S. Veron
Merci pour l'info.
Bon, ben pas de jaloux, ça en restera aux allotissements locaux pour RFI, Fip et Mouv'. Cela aurait été étonnant d'avoir Fip en local en FM et Mouv' en régional en DAB+ ou inversement. Gens de la campagne, la RNT ne vas pas changer grand chose du côté de RF. Vive les "petits nouveaux" privés.
C'est à se demander à quoi ça a servi que des gens bossent sur des couvertures continues par des multiplexes régionaux.
Stéphane
Vu de Paris les ruraux c'est... France Bleu un point c'est tout ! Même France Info est inaudible sur 20% du territoire et pourtant RF n'est pas candidate pour cette radio en RNT. On sent que RF y va à reculons et à ce rythme là le développement de la RNT va prendre 30 ans !! Moi qui espérait pouvoir écouter FIP un jour dans ma ville je crois que c'est pas pour demain...
Thierry VIGNAUD
2017-02-07 20:42:42 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Lionel
Post by S. Veron
Merci pour l'info.
Bon, ben pas de jaloux, ça en restera aux allotissements locaux pour RFI, Fip et Mouv'. Cela aurait été étonnant d'avoir Fip en local en FM et Mouv' en régional en DAB+ ou inversement. Gens de la campagne, la RNT ne vas pas changer grand chose du côté de RF. Vive les "petits nouveaux" privés.
C'est à se demander à quoi ça a servi que des gens bossent sur des couvertures continues par des multiplexes régionaux.
Stéphane
Vu de Paris les ruraux c'est... France Bleu un point c'est tout ! Même France Info est inaudible sur 20% du territoire
Et en % de la population cela fait combien France Info ?
Post by Lionel
et pourtant RF n'est pas candidate pour cette radio en RNT. On sent que RF y va à reculons et à ce rythme là le développement de la RNT va prendre 30 ans !!
Radio France n'y va pas à reculons, il faut considérer qu'elle avait abandonné
la RNT mais y revient, par la petite porte, comme moyen alternatif, pour
combler un manque d'émetteurs FM.

Lors de l'appel initial (2008 si j'ai bonne mémoire), un multiplex national
était réservé au service public : toutes les stations de Radio France + RFI.
Mais après le gel des appels prévus, par le CSA, du fait que les réseaux
privés nationaux se sont concertés pour ne pas postuler, pour raisons
financières : coût d'une double diffusion FM et RNT. Lors de la relance des
appels, les préemptions gouvernementales de la ressource du multiplex en
question ont été annulées du fait des déboires (financiers également) de Radio
France.

La société nationale était pour la première fois, après 40 ans d'existence, en
déficit de plusieurs dizaines de millions d'euros et pour une bonne part en
raison de la réhabilitation de la maison de la radio en cours depuis plus de
12 ans (dont la fin est prévue, selon un article du Monde daté du 7/2/2017, en
2023 avec un coût actuellement estimé à 500 millions d'euros dont 70 millions
pour la rénovation des studios). 500 millions d'euros ça fait plus de 30 ans
de frais de diffusion en modulation d'amplitude en GO et PO !

Donc la RNT est à l'heure actuelle en France un moyen complémentaire de
recevoir la radio tout comme le sont les ondes moyennes, les ondes courtes,
les réseaux de téléphonie mobile, internet, etc.... Tant que les réseaux
nationaux privés ou publics qui représentent 80 % de l'écoute radio en France
n'iront pas sur la RNT, il n'y aura aucun espoir qu'elle ne se développe, sauf
si de manière réglementaire le pouvoir exécutif ne décide l'abandon en France
de la diffusion FM à une date déterminée.

Sauf que là on voit tout de suite les réactions des auditeurs qui reçoivent
parfaitement en FM les radios qui les intéresse avec leur récepteurs vieux de
XX années et qui ne comprendront pas pourquoi ils devraient acheter de
nouveaux récepteurs pour écouter la même chose. Et la radio numérique n'est
pas la TV numérique. En radio depuis la libération des ondes FM de 1981 on n'a
pas l'équivalent du désert télévisuel de 6 programmes nationaux analogiques de
2005, (dont un crypté à 75 %), multipliés par plus de 5 à ce jour.
Post by Lionel
Moi qui espérait pouvoir écouter FIP un jour dans ma ville je crois que c'est pas pour demain...
On n'est plus dans les années 70 ou 80 avec uniquement la réception hertzienne
terrestre qui limitait la réception autour d'un émetteur.

Si tu as la possibilité d'installer une parabole... c'est une solution, ou
sinon à domicile il existe des récepteurs compatibles FM/Wifi qui se
connectent, donc sans fil à une box internet et permettent d'écouter les
radios du monde entier (et FIP) sans avoir besoin d'allumer un ordinateur.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Lionel
2017-02-08 17:05:01 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Lionel
Post by S. Veron
Merci pour l'info.
Bon, ben pas de jaloux, ça en restera aux allotissements locaux pour RFI, Fip et Mouv'. Cela aurait été étonnant d'avoir Fip en local en FM et Mouv' en régional en DAB+ ou inversement. Gens de la campagne, la RNT ne vas pas changer grand chose du côté de RF. Vive les "petits nouveaux" privés.
C'est à se demander à quoi ça a servi que des gens bossent sur des couvertures continues par des multiplexes régionaux.
Stéphane
Vu de Paris les ruraux c'est... France Bleu un point c'est tout ! Même France Info est inaudible sur 20% du territoire
Et en % de la population cela fait combien France Info ?
Je crois qu'on est dans les 85% de la population couverte ce qui signifie que 10 millions de personnes ne reçoivent pas cette radio. C'est beaucoup pour une radio de service public qui a 30 ans.
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Lionel
et pourtant RF n'est pas candidate pour cette radio en RNT. On sent que RF y va à reculons et à ce rythme là le développement de la RNT va prendre 30 ans !!
Radio France n'y va pas à reculons, il faut considérer qu'elle avait abandonné
la RNT mais y revient, par la petite porte, comme moyen alternatif, pour
combler un manque d'émetteurs FM.
Lors de l'appel initial (2008 si j'ai bonne mémoire), un multiplex national
était réservé au service public : toutes les stations de Radio France + RFI.
Mais après le gel des appels prévus, par le CSA, du fait que les réseaux
privés nationaux se sont concertés pour ne pas postuler, pour raisons
financières : coût d'une double diffusion FM et RNT. Lors de la relance des
appels, les préemptions gouvernementales de la ressource du multiplex en
question ont été annulées du fait des déboires (financiers également) de Radio
France.
La société nationale était pour la première fois, après 40 ans d'existence, en
déficit de plusieurs dizaines de millions d'euros et pour une bonne part en
raison de la réhabilitation de la maison de la radio en cours depuis plus de
12 ans (dont la fin est prévue, selon un article du Monde daté du 7/2/2017, en
2023 avec un coût actuellement estimé à 500 millions d'euros dont 70 millions
pour la rénovation des studios). 500 millions d'euros ça fait plus de 30 ans
de frais de diffusion en modulation d'amplitude en GO et PO !
Donc la RNT est à l'heure actuelle en France un moyen complémentaire de
recevoir la radio tout comme le sont les ondes moyennes, les ondes courtes,
les réseaux de téléphonie mobile, internet, etc.... Tant que les réseaux
nationaux privés ou publics qui représentent 80 % de l'écoute radio en France
n'iront pas sur la RNT, il n'y aura aucun espoir qu'elle ne se développe, sauf
si de manière réglementaire le pouvoir exécutif ne décide l'abandon en France
de la diffusion FM à une date déterminée.
Avouons que ce serait pas mal que les pouvoirs publics s'engagent franchement sur ce dossier.
Post by Thierry VIGNAUD
Sauf que là on voit tout de suite les réactions des auditeurs qui reçoivent
parfaitement en FM les radios qui les intéresse avec leur récepteurs vieux de
XX années et qui ne comprendront pas pourquoi ils devraient acheter de
nouveaux récepteurs pour écouter la même chose. Et la radio numérique n'est
pas la TV numérique. En radio depuis la libération des ondes FM de 1981 on n'a
pas l'équivalent du désert télévisuel de 6 programmes nationaux analogiques de
2005, (dont un crypté à 75 %), multipliés par plus de 5 à ce jour.
Post by Lionel
Moi qui espérait pouvoir écouter FIP un jour dans ma ville je crois que c'est pas pour demain...
On n'est plus dans les années 70 ou 80 avec uniquement la réception hertzienne
terrestre qui limitait la réception autour d'un émetteur.
Si tu as la possibilité d'installer une parabole... c'est une solution, ou
sinon à domicile il existe des récepteurs compatibles FM/Wifi qui se
connectent, donc sans fil à une box internet et permettent d'écouter les
radios du monde entier (et FIP) sans avoir besoin d'allumer un ordinateur.
Pour ma part au domicile j'écoute la radio en Wifi avec un vieil iPhone posé sur la base de la chaine hifi avec une appli dédiée ou avec l'ordinateur. Le problème se pose surtout lors des déplacements en voiture.

En tout cas merci pour toutes ces informations complémentaires qui donnent un éclairage sur le politique de RF en matière d'investissement.
Post by Thierry VIGNAUD
--
Thierry VIGNAUD
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Thierry VIGNAUD
2017-02-08 21:10:17 UTC
Permalink
Raw Message
On Wed, 8 Feb 2017 09:05:01 -0800 (PST), Lionel <***@orange.fr>
wrote:

J'aurai pu ajouter hier que tout est un problème d'argent pour la RNT des
radios tant privées que public. Le problème c'est que quand il s'agit de
payer, il n'y a plus personne : sociétés ou individus, c'est toujours
"l'autre" qui doit payer.

Si l'on en reste aux radios publiques, elles sont financées par des taxes,
impôts et principalement par ceux qui disposent de téléviseurs déclarés. Quand
on voit les difficultés que cela pose aux parlementaires d'augmenter la
contribution audiovisuelle de 2 euros par an et par ménage comme le demandait
le gouvernement et qu'ils n'ont voté que 1 euro par démagogie pour l'année
2017... On peut comprendre le difficultés du service public avec un taux qui
se situe dans la moitié inférieure à ce qui est payé dans les autres pays
européens.

Il y a quantités de financements de services publics qui sont financés par
quantités de contribuables qui ne sont pas concernés par la perception d'un
avantage ou financement d'un service public. On peut faire la même chose pour
le financement de l'audiovisuel public.

Donc à ce même titre (ceux qui n'écoutent pas la radio publique ou n'auraient
pas téléviseurs qui déclencherait l'assujettissement à la contribution à
l'audiovisuel public), il suffirait que la contributionr soit remplacée par
une ressource équivalente que je majorerai de 10 % pour compenser le le
non-suivi de l'inflation depuis 30 ans et c'est ainsi que je suggère un
financement de l'audiovisuel public par une augmentation du taux de la TVA
pour que personne n'y échappe.

Et là Radio France devrait pouvoir avoir les moyens de se développer en
national en RNT et très certainement aurait pu conserver ses modes de
diffusion en modulation d'amplitude avant qu'il ne soit trop tard... Mais vu
l'impopularité de ce que je préconise...
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Lionel
2017-02-09 18:53:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Thierry VIGNAUD
J'aurai pu ajouter hier que tout est un problème d'argent pour la RNT des
radios tant privées que public. Le problème c'est que quand il s'agit de
payer, il n'y a plus personne : sociétés ou individus, c'est toujours
"l'autre" qui doit payer.
Si l'on en reste aux radios publiques, elles sont financées par des taxes,
impôts et principalement par ceux qui disposent de téléviseurs déclarés. Quand
on voit les difficultés que cela pose aux parlementaires d'augmenter la
contribution audiovisuelle de 2 euros par an et par ménage comme le demandait
le gouvernement et qu'ils n'ont voté que 1 euro par démagogie pour l'année
2017... On peut comprendre le difficultés du service public avec un taux qui
se situe dans la moitié inférieure à ce qui est payé dans les autres pays
européens.
Il y a quantités de financements de services publics qui sont financés par
quantités de contribuables qui ne sont pas concernés par la perception d'un
avantage ou financement d'un service public. On peut faire la même chose pour
le financement de l'audiovisuel public.
Donc à ce même titre (ceux qui n'écoutent pas la radio publique ou n'auraient
pas téléviseurs qui déclencherait l'assujettissement à la contribution à
l'audiovisuel public), il suffirait que la contributionr soit remplacée par
une ressource équivalente que je majorerai de 10 % pour compenser le le
non-suivi de l'inflation depuis 30 ans et c'est ainsi que je suggère un
financement de l'audiovisuel public par une augmentation du taux de la TVA
pour que personne n'y échappe.
Et là Radio France devrait pouvoir avoir les moyens de se développer en
national en RNT et très certainement aurait pu conserver ses modes de
diffusion en modulation d'amplitude avant qu'il ne soit trop tard... Mais vu
l'impopularité de ce que je préconise...
--
Thierry VIGNAUD
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
C'est pourtant une bonne idée l'augmentation de la TVA.

Au Danemark quand on demande à la population si elle accepterait une augmentation de la TVA la réponse est oui majoritairement. Alors qu'en France c'est exactement le contraire. Mais si c'est le cas c'est aussi parce que le contribuable français n'a pas l'impression d'avoir un "retour sur investissement" et d'une manière générale il a plutôt l'impression de payer de plus en plus pour avoir de moins en moins. Si les Danois sont aussi favorables à l'impôt c'est parce qu'ils retrouvent dans leur quotidien un service public à la hauteur de leur contribution.

Si on disait au contribuable qu'en échange d'une augmentation de la redevance (ou de la TVA...) qu'il soit en milieu rural ou en ville, il puisse recevoir 100% des radios publiques (en hertzien), avec un vrai réseau F. Bleu de proximité, où l'on y parle de ce qui passe réellement sur les territoires (sans faire du café du commerce...) alors peut-être que oui il accepterait plus facilement une augmentation de la redevance.
Loading...