Discussion:
Le Bureau de la Radio se désengage officiellement de la RNT.
(trop ancien pour répondre)
Denis
2012-05-31 17:09:37 UTC
Permalink
http://www.challenges.fr/media/20120531.AFP7850/radio-numerique-candidatures-des-independants-les-grands-groupes-renoncent.html

et aussi

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202089952091-radio-numerique-terrestre-rtl-et-europe1-jettent-a-leur-tour-l-eponge-328967.php

Le dernier lien mentionne l'arrivée de nouveaux entrants intéressés par
la place ainsi laissée vacante.
--
Denis.
Delta Ophiuchus
2012-05-31 17:36:15 UTC
Permalink
Post by Denis
http://www.challenges.fr/media/20120531.AFP7850/radio-numerique-candidatures-des-independants-les-grands-groupes-renoncent.html
et aussi
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202089952091-radio-numerique-terrestre-rtl-et-europe1-jettent-a-leur-tour-l-eponge-328967.php
Le dernier lien mentionne l'arrivée de nouveaux entrants intéressés par
la place ainsi laissée vacante.
Ça ma déprime. Moi qui voulait acheter un récepteur pour la RNT.
François Guillet
2012-05-31 19:47:07 UTC
Permalink
"Denis" <***@ici> a écrit dans le message de news:
4fc7a5d2$0$1701$***@news.free.fr...
|
http://www.challenges.fr/media/20120531.AFP7850/radio-numerique-candidatures-des-independants-les-grands-groupes-renoncent.html

" les quatre groupes "renoncent à demander une fréquence RNT, convaincus que
l'avenir de la radio numérique se fera via les réseaux IP""

On en avait déjà parlé. Evidemment, leur position enviable dans la FM leur
fait trainer les pieds pour la RNT, mais sur le fond, à plus ou moins longue
échéance, ils n'ont pas tout à fait tort.

La question est plutôt de savoir si la longue échance est trop longue et
nécessite quand même une situation intermédiaire avec RNT, ou si la 3G et
bientôt la 4G, sont prêtes pour l'alternative et en situation d'éviter
d'avoir à monter en parallèle un autre réseau numérique dédié radio.
zrt
2012-05-31 22:21:33 UTC
Permalink
Post by Denis
|
http://www.challenges.fr/media/20120531.AFP7850/radio-numerique-candidatures-des-independants-les-grands-groupes-renoncent.html
" les quatre groupes "renoncent à demander une fréquence RNT, convaincus que
l'avenir de la radio numérique se fera via les réseaux IP""
La question est plutôt de savoir si la longue échance est trop longue et
nécessite quand même une situation intermédiaire avec RNT, ou si la 3G et
bientôt la 4G, sont prêtes pour l'alternative et en situation d'éviter
d'avoir à monter en parallèle un autre réseau numérique dédié radio.
En 3G ou 4G, il faut se connecter à un serveur pour écouter la radio :
celle-ci peut donc cibler pas mal de choses (où on est, quelle pub envoyer
selon la position...)
Imaginons que cela remporte un franc succès, combien de personnes
peuvent-elles se connecter simultanément aux serveurs d'une radio en GSM
(2G, 3G, 4G...) ? Quelques milliers ? Dizaines de milliers ?

En Fm ou en GO, pas de souci, un émetteur arrose un pays, une région, une
ville, mais en GSM, il faut avoir les capacités de satisfaire la demande...
Zeldus
2012-06-01 09:17:50 UTC
Permalink
Bonjour,

Ce débat est sans fin, il a eu lieu ici-même il y a 2 ou 3 ans et beaucoup
annonçaient que la radio sur IP n'avait aucun avenir et n'était
techniquement pas viable. Quand on lit le communiqué de presse du bureau de
la radio, ça fait sourire...

Pour rappel:

les technologies mobiles 3G et 4G offrent un mode broadcast optionnel

La 3G et à fortiori la 4G ont des montées exponentielles en débit et le
raccord des nouvelles stations de base se fait essentiellement soit en fibre
optique, soit en FH Paquet avec des débit actuels d'au moins 400 Mbits/sec.
La 4G table plutôt sur des débits de l'ordre d'1 Gigabits/sec pour une seule
station de base. Je te laisse imaginer le nombre d'auditeurs potentiels à
128 kbits/sec pour une portée max de quelques kms...

Les nouveaux forfaits mobiles incluent largement de quoi écouter la radio
pendant de longues heures pour moins de 20 euros par mois et permettent en
plus de téléphoner (accessoirement)

La plupart des français renouvellent leurs smartphones ou téléphones tous
les 2 à 3 ans qui incluent sans cesse des débits plus élevés et des
fonctions plus évoluées.

La RNT, tant que des récepteurs viables ne seront pas massivement
disponibles à bas prix ne pourra pas décoler en France, ce qui est loin
d'être gagné. Il faudra convaincre les gens de changer leurs récepteurs
radio ce qui est encore une autre gageure. Le retrait des grands groupes
montre juste le refus d'une prise de risque forcément préjudicable en cas
d'échec.

A suivre...

Pierrot
Denis
2012-06-01 14:39:35 UTC
Permalink
Post by Zeldus
Bonjour,
Ce débat est sans fin, il a eu lieu ici-même il y a 2 ou 3 ans et beaucoup
annonçaient que la radio sur IP n'avait aucun avenir et n'était
techniquement pas viable. Quand on lit le communiqué de presse du bureau de
la radio, ça fait sourire...
les technologies mobiles 3G et 4G offrent un mode broadcast optionnel
La 3G et à fortiori la 4G ont des montées exponentielles en débit et le
raccord des nouvelles stations de base se fait essentiellement soit en fibre
optique, soit en FH Paquet avec des débit actuels d'au moins 400 Mbits/sec.
La 4G table plutôt sur des débits de l'ordre d'1 Gigabits/sec pour une seule
station de base. Je te laisse imaginer le nombre d'auditeurs potentiels à
128 kbits/sec pour une portée max de quelques kms...
Alors voyons :

1 Gb = 1 024 x 1 024 = 1 048 576 kb
1 048 576 / 128 = 8 192

Donc, pour une cellule débitant 1 Gb/s pourra "alimenter" 8192 auditeurs
instantanément. Ca marche à conditions qu'il n'y ait aucune autre
utilisation comme par exemple de l'accès à internet, à de la vidéo ou
toutes autres ressources exigeant de la bande passante. Je ne suis pas
sûr que dans les grands centres urbains à forte densité de population ça
ne coince pas...
Post by Zeldus
Les nouveaux forfaits mobiles incluent largement de quoi écouter la radio
pendant de longues heures pour moins de 20 euros par mois et permettent en
plus de téléphoner (accessoirement)
La RNT, c'est un abonnement mensuel à 0 € !
Post by Zeldus
La plupart des français renouvellent leurs smartphones ou téléphones tous
les 2 à 3 ans qui incluent sans cesse des débits plus élevés et des
fonctions plus évoluées.
La plupart ? Ou bien seulement celle des jeunes urbains actifs à revenus
médian supérieur ? Non parce que, il faut quand-même les cracher, les
centaines d'euros. Pour info, le dernier Samsung Galaxy S III c'est 650
€ à sortir ! C'est ça la radio du futur, média populaire et accessible ?
Post by Zeldus
La RNT, tant que des récepteurs viables ne seront pas massivement
disponibles à bas prix ne pourra pas décoler en France, ce qui est loin
d'être gagné. Il faudra convaincre les gens de changer leurs récepteurs
radio ce qui est encore une autre gageure. Le retrait des grands groupes
montre juste le refus d'une prise de risque forcément préjudicable en cas
d'échec.
Les récepteurs accessibles et viables existent là où les normes ont été
établie depuis longtemps par les industriels, les éditeurs radio, les
diffuseurs et les pouvoirs en place, tout ce petit monde travaillant en
symbiose. Et pour ce qui est de convaincre les gens de changer de radio,
on a qu'à prendre les mêmes ficelles commerciales qui poussent les gens
à changer de portable tous les 2 ou 3 ans !
--
Denis.
z***@free.fr
2012-06-02 03:59:27 UTC
Permalink
Post by Denis
1 Gb = 1 024 x 1 024 = 1 048 576 kb
1 048 576 / 128 = 8 192
Donc, pour une cellule débitant 1 Gb/s pourra "alimenter" 8192 auditeurs
instantanément. Ca marche à conditions qu'il n'y ait aucune autre
utilisation comme par exemple de l'accès à internet, à de la vidéo ou
toutes autres ressources exigeant de la bande passante. Je ne suis pas
sûr que dans les grands centres urbains à forte densité de population ça
ne coince pas...
Tes calculs sont simplistes et totalement erronnés:

Tout d'abord, il n'y a pas qu'un seul opérateur mais 4 soit 8 192 * 4 soit plus de 32 000 connexions possibles simultanément dans un rayon d'1 ou 2 kms en zone urbaine (et encore, ce sera surement moins dans la bande des 2,6 Ghz).

Enfin, tu ne tiens pas compte qu'une majorité d'utilisateurs utilisent le Wifi pour se connecter à l'Internet quand ils sont chez eux, donc, il n'y aura jamais besoin d'autant de connexions simultanées en 3G ou 4G.

Et surtout, tout le monde n'écoute pas la radio en même temps.

Enfin, si le besoin se fait ressentir, la 4G permet une augmentation des débits par station de base largement supérieure au gigabits/sec (jusqu'à 10 Gbits/sec en Ethernet 10 Giga sur fibre).

En se basant sur tes calculs initiaux cette fois corrigés en rapport avec la réalité du terrain, on serait à plus de 320 000 utilisateurs simultané possibles rien qu'en mobilité dans un périmètre d'1 ou 2 kms...

Et j'oubliais, si vraiment le besoin se faisait ressentir, l'activation du mode optionnel broadcast est aussi possible !!
Post by Denis
La RNT, c'est un abonnement mensuel à 0 € !
Ben voyons, comme 100% ou presque des utilisateurs de la RNT ont un mobile, ça ne leur coutera pas bcp plus cher pour écouter la radio que ce qu'ils paient déjà pour leur mobile...
Post by Denis
La plupart ? Ou bien seulement celle des jeunes urbains actifs à revenus
médian supérieur ? Non parce que, il faut quand-même les cracher, les
centaines d'euros. Pour info, le dernier Samsung Galaxy S III c'est 650
€ à sortir ! C'est ça la radio du futur, média populaire et accessible ?
Parce que tu crois que la RNT ne s'adresse pas à une partie de la population au minimum technophile ?? 20 millions de français utilisent déjà Internet sur leur mobile et possèdent un smartphone, il y en aura combien en 2015 ? Un smartphone Android moyen de gamme, c'est 10 euros avec un forfait mobile !
Post by Denis
Les récepteurs accessibles et viables existent là où les normes ont été
établie depuis longtemps par les industriels, les éditeurs radio, les
diffuseurs et les pouvoirs en place, tout ce petit monde travaillant en
symbiose. Et pour ce qui est de convaincre les gens de changer de radio,
on a qu'à prendre les mêmes ficelles commerciales qui poussent les gens
à changer de portable tous les 2 ou 3 ans !
Non, il n'y a pas de récepteurs RNT en France facilement "achetables". Exemple, va chez Darty ou Boulanger et demande leur un récepeteur RNT, tu vas voir ce qu'on va te répondre (expérience vécue personnellement)...

Heuh, la RNT, c'est quoi ?

Les grands groupes de radio ont compris que les applis mobiles du genre iphone ou Android étaient en train de générer bien plus de revenus que ce que la RNT est susceptible de leur apporter avec un risque financier minime par rapport à une double diffusion FM / RNT.

Pierrot
F1TAY
2012-06-02 11:37:49 UTC
Permalink
"Non, il n'y a pas de récepteurs RNT en France facilement "achetables".
Exemple, va chez Darty ou Boulanger et demande leur un récepeteur RNT,
tu vas voir ce qu'on va te répondre (expérience vécue
personnellement)..."

En 2005 il n'y avait pratiquement pas d'adaptateur TNT en vente en
France
!... vue qu'il n'y avait pas d'émetteur en TNT en France...
Le jour où il y aura des stations en RNT à Paris; les récepteurs seront
en vente dans tout les supermarchés et Leclerc, Auchan et compagnie
feront des promotions pour Noël.
Daniel

P.S. En 1990 aucun téléphone G.S.M. n'était en vente en France pas plus
que en 1980 il n'y avait en vente de lecteur de CD.
Post by z***@free.fr
Post by Denis
1 Gb = 1 024 x 1 024 = 1 048 576 kb
1 048 576 / 128 = 8 192
Donc, pour une cellule débitant 1 Gb/s pourra "alimenter" 8192 auditeurs
instantanément. Ca marche à conditions qu'il n'y ait aucune autre
utilisation comme par exemple de l'accès à internet, à de la vidéo ou
toutes autres ressources exigeant de la bande passante. Je ne suis pas
sûr que dans les grands centres urbains à forte densité de population ça
ne coince pas...
Tout d'abord, il n'y a pas qu'un seul opérateur mais 4 soit 8 192 * 4 soit
plus de 32 000 connexions possibles simultanément dans un rayon d'1 ou 2 kms
en zone urbaine (et encore, ce sera surement moins dans la bande des 2,6
Ghz).
Enfin, tu ne tiens pas compte qu'une majorité d'utilisateurs utilisent le
Wifi pour se connecter à l'Internet quand ils sont chez eux, donc, il n'y
aura jamais besoin d'autant de connexions simultanées en 3G ou 4G.
Et surtout, tout le monde n'écoute pas la radio en même temps.
Enfin, si le besoin se fait ressentir, la 4G permet une augmentation des
débits par station de base largement supérieure au gigabits/sec (jusqu'à 10
Gbits/sec en Ethernet 10 Giga sur fibre).
En se basant sur tes calculs initiaux cette fois corrigés en rapport avec la
réalité du terrain, on serait à plus de 320 000 utilisateurs simultané
possibles rien qu'en mobilité dans un périmètre d'1 ou 2 kms...
Et j'oubliais, si vraiment le besoin se faisait ressentir, l'activation du
mode optionnel broadcast est aussi possible !!
Post by Denis
La RNT, c'est un abonnement mensuel à 0 € !
Ben voyons, comme 100% ou presque des utilisateurs de la RNT ont un mobile,
ça ne leur coutera pas bcp plus cher pour écouter la radio que ce qu'ils
paient déjà pour leur mobile...
Post by Denis
La plupart ? Ou bien seulement celle des jeunes urbains actifs à revenus
médian supérieur ? Non parce que, il faut quand-même les cracher, les
centaines d'euros. Pour info, le dernier Samsung Galaxy S III c'est 650
€ à sortir ! C'est ça la radio du futur, média populaire et accessible ?
Parce que tu crois que la RNT ne s'adresse pas à une partie de la population
au minimum technophile ?? 20 millions de français utilisent déjà Internet sur
leur mobile et possèdent un smartphone, il y en aura combien en 2015 ? Un
smartphone Android moyen de gamme, c'est 10 euros avec un forfait mobile !
Post by Denis
Les récepteurs accessibles et viables existent là où les normes ont été
établie depuis longtemps par les industriels, les éditeurs radio, les
diffuseurs et les pouvoirs en place, tout ce petit monde travaillant en
symbiose. Et pour ce qui est de convaincre les gens de changer de radio,
on a qu'à prendre les mêmes ficelles commerciales qui poussent les gens
à changer de portable tous les 2 ou 3 ans !
Non, il n'y a pas de récepteurs RNT en France facilement "achetables".
Exemple, va chez Darty ou Boulanger et demande leur un récepeteur RNT, tu vas
voir ce qu'on va te répondre (expérience vécue personnellement)...
Heuh, la RNT, c'est quoi ?
Les grands groupes de radio ont compris que les applis mobiles du genre
iphone ou Android étaient en train de générer bien plus de revenus que ce que
la RNT est susceptible de leur apporter avec un risque financier minime par
rapport à une double diffusion FM / RNT.
Pierrot
François Guillet
2012-06-02 14:46:39 UTC
Permalink
"F1TAY" <***@wanadoo.fr> a écrit dans le
message de news: ***@wanadoo.fr...
...
| En 2005 il n'y avait pratiquement pas d'adaptateur TNT en vente en
| France
| !... vue qu'il n'y avait pas d'émetteur en TNT en France...
| Le jour où il y aura des stations en RNT à Paris; les récepteurs seront
| en vente dans tout les supermarchés et Leclerc, Auchan et compagnie
| feront des promotions pour Noël.
| Daniel
...

C'est l'histoire de l'oeuf et de la poule.
Mais la différence de la RNT et de la TNT, c'est que la RNT est
investissement bien moins attractif pour l'auditeur, que la TNT, qui
permettait de recevoir plein de nouvelles chaînes, l'était pour le
téléspectateur. Contrairement à la TNT, la RNT ne pourrait pas démarrer si
elle était livrée au seul marché.
Thierry VIGNAUD
2012-06-02 15:52:58 UTC
Permalink
On Sat, 02 Jun 2012 13:37:49 +0200, F1TAY
Post by F1TAY
"Non, il n'y a pas de récepteurs RNT en France facilement "achetables".
Exemple, va chez Darty ou Boulanger et demande leur un récepeteur RNT,
tu vas voir ce qu'on va te répondre (expérience vécue
personnellement)..."
J'étais justement en train de me balader dans un Darty parisien hier à l'heure
du déjeuner, au stand des récepteurs radio de table (une trentaine de modèles)
figuraient 2 récepteurs RNT de marque PURE.

On peut dire que dans les grandes surfaces parisiennes il n'est plus rare de
trouver des récepteurs de table RNT, notamment à Darty et à la FNAC et comme
je l'ai déjà signalé il y a quelques mois, le record du choix est au BHV.

L'incompétence des vendeurs ne remet pas en cause la présence ou non de
certains appareils, il suffit de savoir lire les étiquettes ou la sérigraphie
des récepteurs et personnellement je n'ai pas besoin d'un vendeur pour me
faire la lecture :-)

Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Delta Ophiuchus
2012-06-02 16:38:55 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
J'étais justement en train de me balader dans un Darty parisien hier à l'heure
du déjeuner, au stand des récepteurs radio de table (une trentaine de modèles)
figuraient 2 récepteurs RNT de marque PURE.
On peut dire que dans les grandes surfaces parisiennes il n'est plus rare de
trouver des récepteurs de table RNT, notamment à Darty et à la FNAC et comme
je l'ai déjà signalé il y a quelques mois, le record du choix est au BHV.
L'incompétence des vendeurs ne remet pas en cause la présence ou non de
certains appareils, il suffit de savoir lire les étiquettes ou la sérigraphie
des récepteurs et personnellement je n'ai pas besoin d'un vendeur pour me
faire la lecture:-)
Et en passant par leur site Internet, c'est bien plus que deux récepteurs :
http://www.darty.com/dossier/audio_hifi/la_radio_numerique_terrestre_la_rnt.html
http://www.darty.com/nav/extra/list?cat=662&s=def&c=1423092-1423094

Carrefour va supprimer son rayon électro-ménager en magasin car les gens
achètent de plus en plus par Internet ce genre de matériel. Acheter un
récepteur RNT se fera de plus en plus cette façon aussi.
mpx958
2012-06-04 11:11:18 UTC
Permalink
Post by z***@free.fr
Et surtout, tout le monde n'écoute pas la radio en même temps.
Si vous voulez une base calcul, sachez que le QHM, pour l'ensemble de
la radio en France, en semaine, se situe à 6,7 millions d'auditeurs en
moyenne. Le plus gros QH est le 8h-8h15, en semaine, avec plus de 14
millions d'auditeurs simultanés (Médiamétrie, 126000 radio, portant
sur les 13 ans et plus, janvier-mars 2012). Et c'est une tranche ou la
radio se consomme beaucoup en mobilité...
z***@free.fr
2012-06-05 15:14:20 UTC
Permalink
Post by mpx958
Post by z***@free.fr
Et surtout, tout le monde n'écoute pas la radio en même temps.
Si vous voulez une base calcul, sachez que le QHM, pour l'ensemble de
la radio en France, en semaine, se situe à 6,7 millions d'auditeurs en
moyenne. Le plus gros QH est le 8h-8h15, en semaine, avec plus de 14
millions d'auditeurs simultanés (Médiamétrie, 126000 radio, portant
sur les 13 ans et plus, janvier-mars 2012). Et c'est une tranche ou la
radio se consomme beaucoup en mobilité...
Attention, pour l'accès radio sur IP, il faut bien séparer le wifi de la 3G - 4G. Le wifi, tout le monde ou presque là chez soi et 128 kbits/sec sur une box, c'est pour ainsi dire pas grand chose en terme de bande passante. Les gens qui disent que la radio sur IP, ça ne marche pas, je me demande avec quel récepteur ils font leurs tests car chez moi, depuis 2 ans d'écoute régulière, en plein centre urbain, aucun problème et un son bien meilleur qu'en FM. Et pour faire plaisir à Denis, il est tout à fait possible de prendre des récepteurs Hi-Fi wifi pour mettre dans sa cuisine, son séjour et pour les autres, les smartphones savent recevoir la radio via Wifi avec n'importe quelle appli qui va bien.

L'avantage ? Une diversité inégalée, des radios dans toutes les langues pour tous les goûts, avec une liberté de choix sans pareil.

Et même en mobilité 3G - 4G, quand les réseaux auront progressé en débit, les chiffres d'écoute nationale que tu donnes ne posent aucun problème en terme d'écoulement pour un réseau IP moderne avec le multicast en IP v6...

Pour rappel, on est aujourd'hui capable de faire passer 1700 Gbits/sec sur *une seule fibre optique* en WDM dernière génération. Soit près de 14 millions de flux 128 kbits/sec en simultanée, le trafic d'écoute national sur toute la France, sur une fibre de la taille d'un cheveu... Et des fibres dans un cable, on peut en même des centaines, des milliers... Aujourd'hui, le débit IP n'est plus un problème même avec chaque Français qui écoute une radio en même temps, du moins, pas pour des flux à 128 kbits/Sec.

Pierrot
mpx958
2012-06-05 17:26:19 UTC
Permalink
Post by z***@free.fr
Post by mpx958
Post by z***@free.fr
Et surtout, tout le monde n'écoute pas la radio en même temps.
Si vous voulez une base calcul, sachez que le QHM, pour l'ensemble de
la radio en France, en semaine, se situe à 6,7 millions d'auditeurs en
moyenne. Le plus gros QH est le 8h-8h15, en semaine, avec plus de 14
millions d'auditeurs simultanés (Médiamétrie, 126000 radio, portant
sur les 13 ans et plus, janvier-mars 2012). Et c'est une tranche ou la
radio se consomme beaucoup en mobilité...
Attention, pour l'accès radio sur IP, il faut bien séparer le wifi de la 3G - 4G. Le wifi, tout le monde ou presque là chez soi et 128 kbits/sec sur une box, c'est pour ainsi dire pas grand chose en terme de bande passante. Les gens qui disent que la radio sur IP, ça ne marche pas, je me demande avec quel récepteur ils font leurs tests car chez moi, depuis 2 ans d'écoute régulière, en plein centre urbain, aucun problème et un son bien meilleur qu'en FM. Et pour faire plaisir à Denis, il est tout à fait possible de prendre des récepteurs Hi-Fi wifi pour mettre dans sa cuisine, son séjour et pour les autres, les smartphones savent recevoir la radio via Wifi avec n'importe quelle appli qui va bien.
L'avantage ? Une diversité inégalée, des radios dans toutes les langues pour tous les goûts, avec une liberté de choix sans pareil.
Et même en mobilité 3G - 4G, quand les réseaux auront progressé en débit, les chiffres d'écoute nationale que tu donnes ne posent aucun problème en terme d'écoulement pour un réseau IP moderne avec le multicast en IP v6...
Pour rappel, on est aujourd'hui capable de faire passer 1700 Gbits/sec sur *une seule fibre optique* en WDM dernière génération. Soit près de 14 millions de flux 128 kbits/sec en simultanée, le trafic d'écoute national sur toute la France, sur une fibre de la taille d'un cheveu... Et des fibres dans un cable, on peut en même des centaines, des milliers... Aujourd'hui, le débit IP n'est plus un problème même avec chaque Français qui écoute une radio en même temps, du moins, pas pour des flux à 128 kbits/Sec.
Pierrot
Je ne pense pas que le streaming vers les fixes (via adsl, sdsl, ftth)
soit un problème. Enfin pas d'un point de vue infrastructure réseau
(c'est plus problématique en terme de budget pour les radios).

Le multicast en IPV6, pour l'instant, dans la pratique, ne fonctionne
pas, car les opérateurs ne veulent pas faire le travail de réplication
des flux de données (ils ne sont pas fous, ils préfèrent louer des
gros tuyaux et facturer du volume).
Nicolas Croiset
2012-06-05 19:14:06 UTC
Permalink
Post by z***@free.fr
Post by mpx958
Post by z***@free.fr
Et surtout, tout le monde n'écoute pas la radio en même temps.
Si vous voulez une base calcul, sachez que le QHM, pour l'ensemble de
la radio en France, en semaine, se situe à 6,7 millions d'auditeurs en
moyenne. Le plus gros QH est le 8h-8h15, en semaine, avec plus de 14
millions d'auditeurs simultanés (Médiamétrie, 126000 radio, portant
sur les 13 ans et plus, janvier-mars 2012). Et c'est une tranche ou la
radio se consomme beaucoup en mobilité...
Attention, pour l'accès radio sur IP, il faut bien séparer le wifi de la 3G - 4G. Le wifi, tout le monde ou presque là chez soi et 128 kbits/sec sur une box, c'est pour ainsi dire pas grand chose en terme de bande passante. Les gens qui disent que la radio sur IP, ça ne marche pas, je me demande avec quel récepteur ils font leurs tests car chez moi, depuis 2 ans d'écoute régulière, en plein centre urbain, aucun problème et un son bien meilleur qu'en FM. Et pour faire plaisir à Denis, il est tout à fait possible de prendre des récepteurs Hi-Fi wifi pour mettre dans sa cuisine, son séjour et pour les autres, les smartphones savent recevoir la radio via Wifi avec n'importe quelle appli qui va bien.
L'avantage ? Une diversité inégalée, des radios dans toutes les langues pour tous les goûts, avec une liberté de choix sans pareil.
Et même en mobilité 3G - 4G, quand les réseaux auront progressé en débit, les chiffres d'écoute nationale que tu donnes ne posent aucun problème en terme d'écoulement pour un réseau IP moderne avec le multicast en IP v6...
Pour rappel, on est aujourd'hui capable de faire passer 1700 Gbits/sec sur *une seule fibre optique* en WDM dernière génération. Soit près de 14 millions de flux 128 kbits/sec en simultanée, le trafic d'écoute national sur toute la France, sur une fibre de la taille d'un cheveu... Et des fibres dans un cable, on peut en même des centaines, des milliers... Aujourd'hui, le débit IP n'est plus un problème même avec chaque Français qui écoute une radio en même temps, du moins, pas pour des flux à 128 kbits/Sec.
La fibre arrive sur certaines cellules mais pas la majorité. Chez Orange
vu qu'ils sont propriétaires des conduits ils profitent pour faire
passer la fibre pour alimenter leurs cellules, pour les autres
opérateurs télécoms ont travaille essentiellement en FH, et là le débit
est limité. La fibre est utilisée que dans les grandes villes dès que
l'on est à la campagne c'est LL ou FH en fonction des opérateurs et on
retrouve la même limitation, car tirer des km de fibres c'est quand même
très cher, surtout que contrairement à la paire de cuivre il faut
l'enfouir.

A+
François Guillet
2012-06-09 20:14:35 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
| ***@free.fr wrote :
...
| La fibre arrive sur certaines cellules mais pas la majorité. Chez Orange
| vu qu'ils sont propriétaires des conduits ils profitent pour faire
| passer la fibre pour alimenter leurs cellules, pour les autres
| opérateurs télécoms ont travaille essentiellement en FH, et là le débit
| est limité.
...

Il faut croire que non :
98% de la population couverte en 3G.

Les faisceaux FH aussi ont progressé, et puis tout n'est pas en FH chez les
autres opérateurs qu'Orange.
Nicolas Croiset
2012-06-10 05:05:18 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| La fibre arrive sur certaines cellules mais pas la majorité. Chez Orange
| vu qu'ils sont propriétaires des conduits ils profitent pour faire
| passer la fibre pour alimenter leurs cellules, pour les autres
| opérateurs télécoms ont travaille essentiellement en FH, et là le débit
| est limité.
...
98% de la population couverte en 3G.
Les faisceaux FH aussi ont progressé, et puis tout n'est pas en FH chez les
autres opérateurs qu'Orange.
Ce n'est pas parce que la cellule annonce 3G que le débit pourra être
utilisé à 100%. Le chiffre de 98% est l'objectif théorique demandé par
l'ARCEP au 31/12/2011. Ne pas oublier que les opérateurs télécoms
avaient été mis en demeure car ils ne respectaient pas leurs engagement
en terme de couverture.

concernant les FH, il suffit de regarder le nombre de paraboles
présentes sur les pylones pour se faire une idée. tout n'est pas FH, il
y a également de la LL.
François Guillet
2012-06-10 14:18:24 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
| "François Guillet" <***@wanadoo.fr> wrote :
...
| Ce n'est pas parce que la cellule annonce 3G que le débit pourra être
| utilisé à 100%. Le chiffre de 98% est l'objectif théorique demandé par
| l'ARCEP au 31/12/2011. Ne pas oublier que les opérateurs télécoms
| avaient été mis en demeure car ils ne respectaient pas leurs engagement
| en terme de couverture.

93% de couverture 3G rien que pour Bouygues, c'est la valeur actuelle, pas
une prévision.
Les deux autres opérateurs tournent autour de 98% chacun, et 99% prévu à la
fin de l'année.

A opposer au 70% de la RNT prevu... en 2015 !

Y'a pas photo.

| concernant les FH, il suffit de regarder le nombre de paraboles
| présentes sur les pylones pour se faire une idée.

Une idée de rien du tout si l'on ne connait pas le débit des faisceaux.

Et ce débit étant lié à la capacité du relais, si c'est un relais 3G,
évidemment, le débit de liaison permet de passer le flux 3G. Dans le cas
contraire les mesures arcep le mettrait vite en évidence.
mpx958
2012-06-11 11:10:39 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Une idée de rien du tout si l'on ne connait pas le débit des faisceaux.
Et ce débit étant lié à la capacité du relais, si c'est un relais 3G,
évidemment, le débit de liaison permet de passer le flux 3G. Dans le cas
contraire les mesures arcep le mettrait vite en évidence.
Les mesures publiée par l'Arcep pour les niveaux de champs mesurés ne
valent rien (cf. autre discussion), par contre, les mesures de l'Arcep
sur la qualité de la couverture 3G seraient bonnes ?

Parler de couverture ne veut rien dire si l'on ne considère pas la
population couverte par un relais et le nombre de d'abonnés qui sont
susceptible d'en consommer la bande passante. Et une mesure à un
instant T ne me parait pas valable pour estimer ce que pourrait donner
un développement rapide de l'usage de smartphones pour des
applications consommant de la bande-passante sur des durées plus
longues qu'une simple consultation de page web. Et je ne suis pas sûr
que l'Arcep mesure le débit global des cellules.

Juste à titre indicatif, le flux destiné à l'appli iPhone de l'une des
radios que dont je m'occupe a connu une progression de 50% environ (en
nombre d'ip uniques connectées par tranches de 24h) en l'espace d'une
semaine, entre fin décembre et début janvier. Il semblerait donc que
cet appareil ait été massivement offert à Noël, et ce que je constate
s'inscrit probablement dans une tendance générale d'augmentation
rapide de la consommation de bande-passante.
François Guillet
2012-06-11 16:41:01 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Une idée de rien du tout si l'on ne connait pas le débit des faisceaux.
Et ce débit étant lié à la capacité du relais, si c'est un relais 3G,
évidemment, le débit de liaison permet de passer le flux 3G. Dans le cas
contraire les mesures arcep le mettrait vite en évidence.
| Les mesures publiée par l'Arcep pour les niveaux de champs mesurés ne
| valent rien (cf. autre discussion), par contre, les mesures de l'Arcep
| sur la qualité de la couverture 3G seraient bonnes ?

http://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/rapport_4op_Directique_couverture_op-mobile.pdf

| Parler de couverture ne veut rien dire si l'on ne considère pas la
| population couverte par un relais et le nombre de d'abonnés qui sont
| susceptible d'en consommer la bande passante. Et une mesure à un
| instant T ne me parait pas valable pour estimer ce que pourrait donner
| un développement rapide de l'usage de smartphones pour des
| applications consommant de la bande-passante sur des durées plus
| longues qu'une simple consultation de page web. Et je ne suis pas sûr
| que l'Arcep mesure le débit global des cellules.

Ca fait beaucoup d'interprétations et de spéculations très personnelles.

| Juste à titre indicatif, le flux destiné à l'appli iPhone de l'une des
| radios que dont je m'occupe a connu une progression de 50% environ (en
| nombre d'ip uniques connectées par tranches de 24h) en l'espace d'une
| semaine, entre fin décembre et début janvier. Il semblerait donc que
| cet appareil ait été massivement offert à Noël, et ce que je constate
| s'inscrit probablement dans une tendance générale d'augmentation
| rapide de la consommation de bande-passante.

Probable
mpx958
2012-06-10 11:00:41 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| La fibre arrive sur certaines cellules mais pas la majorité. Chez Orange
| vu qu'ils sont propriétaires des conduits ils profitent pour faire
| passer la fibre pour alimenter leurs cellules, pour les autres
| opérateurs télécoms ont travaille essentiellement en FH, et là le débit
| est limité.
...
98% de la population couverte en 3G.
Les faisceaux FH aussi ont progressé, et puis tout n'est pas en FH chez les
autres opérateurs qu'Orange.
Dans le cas de Paris, allez voir ce qu'il y a sur le toit du Concorde
Lafayette (site utilisé - entre autre - par SFR pour alimenter ses
relais)... Il ne fa
Thierry VIGNAUD
2012-06-10 11:48:32 UTC
Permalink
Post by mpx958
Dans le cas de Paris, allez voir ce qu'il y a sur le toit du Concorde
Lafayette (site utilisé - entre autre - par SFR pour alimenter ses
relais)... Il ne fa
Photos de la "forêt" du Concorde Lafayette, en 2006 :-)
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/galerie/tv-fm/75paris-concorde_lafayette.htm

Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
François Guillet
2012-06-10 14:05:17 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| La fibre arrive sur certaines cellules mais pas la majorité. Chez Orange
| vu qu'ils sont propriétaires des conduits ils profitent pour faire
| passer la fibre pour alimenter leurs cellules, pour les autres
| opérateurs télécoms ont travaille essentiellement en FH, et là le débit
| est limité.
...
98% de la population couverte en 3G.
Les faisceaux FH aussi ont progressé, et puis tout n'est pas en FH chez les
autres opérateurs qu'Orange.
| Dans le cas de Paris, allez voir ce qu'il y a sur le toit du Concorde
| Lafayette (site utilisé - entre autre - par SFR pour alimenter ses
| relais)... Il ne fa

Eh bien on voit qu'ils ont mis les moyens pour passer le flux 3G !
mpx958
2012-06-04 10:38:18 UTC
Permalink
Post by Zeldus
Bonjour,
Ce débat est sans fin, il a eu lieu ici-même il y a 2 ou 3 ans et beaucoup
annonçaient que la radio sur IP n'avait aucun avenir et n'était
techniquement pas viable. Quand on lit le communiqué de presse du bureau de
la radio, ça fait sourire...
Oui, cela fait sourire. Car quand on connait ces gens, on sait qu'ils
sont les champions de la promotion des systèmes dont ils sont sûrs
qu'ils ne leur apporteront pas trop de concurrence. S'ils disent que
la radio sur IP est l'avenir, c'est qu'ils sont persuadés du contraire
(du moins à court ou moyen terme, ces gens - comme tant d'autres -
ayant parfois du mal à se projeter dans le long terme). Ce qui peut se
comprendre, s'ils s'amusent à comparer leurs audiences en streaming à
leurs audiences en FM.


Pour le reste, la question de savoir si la radio via IP est
techniquement viable ne se pose pas: oui, techniquement, c'est
faisable, ce n'est qu'une question de dimensionnement. Il reste juste
à régler la petite question des coûts des investissements nécessaires
pour y parvenir, et le temps que cela prendra. Et évidement, savoir
qui paiera ! S'il faut déployer la 4G, multiplier les relais dans des
zones denses ou personne n'a envie d'avoir des relais en face de chez
soit, on se dit que ça peut prendre un certain temps et que cela ne
sera pas gratuit. Alors que 3 opérateurs pleurnichent que l'arrivée de
Free bouffe leurs marges et réduit leurs capacités d'investissement,
et que certains envisagent d'utiliser la 4G et la qualité de bande-
passante pour tirer les prix des abonnements vers le haut (offres
"haut de gamme"), on peut se dire que le broadcast écoutable sans
abonnement a toute sa place. Et les radios ont tout intérêt à être
présentes sur tous les supports.
François Guillet
2012-06-09 20:16:14 UTC
Permalink
"mpx958" <***@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
af93ca8e-1610-4e5a-9ec6-***@d6g2000vbe.googlegroups.com...
|... S'il faut déployer la 4G,

Quelle drôle d'idée, la 3G suffit.
mpx958
2012-06-04 10:46:04 UTC
Permalink
Post by Zeldus
La RNT, tant que des récepteurs viables ne seront pas massivement
disponibles à bas prix ne pourra pas décoler en France, ce qui est loin
d'être gagné. Il faudra convaincre les gens de changer leurs récepteurs
radio ce qui est encore une autre gageure. Le retrait des grands groupes
montre juste le refus d'une prise de risque forcément préjudicable en cas
d'échec.
A suivre...
Pierrot
Les récepteurs commencent à être disponibles. Y compris dans des zones
ou il n'y a pas l'ombre d'une expérimentation de RNT. J'ai ainsi vu
toute la gamme pure chez "Planet Saturn" (ce n'est pas vraiment un
magasin "underground" pour geeks spécialisés), lors d'un déplacement à
Angers, en décembre dernier. Simple exemple. Ces récepteurs reçoivent
aussi la FM avec RDS.

La prise de risque est souvent préjudiciable en cas d’échec. Mais elle
peut être bénéfique en cas de réussite...
Ces groupes ont choisi de laisser plus de places aux autres, c'est
aussi un risque. Car ce n'est pas parce que ces groupes n'y vont pas
que les places resteront vide.
z***@free.fr
2012-06-05 15:25:23 UTC
Permalink
Post by mpx958
Post by Zeldus
La RNT, tant que des récepteurs viables ne seront pas massivement
disponibles à bas prix ne pourra pas décoler en France, ce qui est loin
d'être gagné. Il faudra convaincre les gens de changer leurs récepteurs
radio ce qui est encore une autre gageure. Le retrait des grands groupes
montre juste le refus d'une prise de risque forcément préjudicable en cas
d'échec.
A suivre...
Pierrot
Les récepteurs commencent à être disponibles. Y compris dans des zones
ou il n'y a pas l'ombre d'une expérimentation de RNT. J'ai ainsi vu
toute la gamme pure chez "Planet Saturn" (ce n'est pas vraiment un
magasin "underground" pour geeks spécialisés), lors d'un déplacement à
Angers, en décembre dernier. Simple exemple. Ces récepteurs reçoivent
aussi la FM avec RDS.
La prise de risque est souvent préjudiciable en cas d’échec. Mais elle
peut être bénéfique en cas de réussite...
Ces groupes ont choisi de laisser plus de places aux autres, c'est
aussi un risque. Car ce n'est pas parce que ces groupes n'y vont pas
que les places resteront vide.
En même temps, il n'y a aucun pays dans le monde ou la RNT a pris le pas sur la FM... Quelle est l'intérêt de s'équiper avec un poste à plus de 100 euros aujourd'hui pour avoir à peu près la même chose qu'en FM ? Pour le grand public non passionné de radio, aucun...Et pour la diversité des radios, seul vrai argument pour faire équiper les gens, les radios sur IP sont imbattables et déjà écoutables...

Pas besoin d'être devin pour deviner que la partie est loin d'être gagnée...

Et si certaines radios comptent sur les pouvoirs publics pour financer la double diffusion analogique - numérique, je crois qu'elles risque d'être déçues, car même si Ayrault est pro-RNT, les caisses de l'état sont plutôt vides actuellement mais c'est un autre débat.

Pierrot
mpx958
2012-06-05 17:48:14 UTC
Permalink
Post by z***@free.fr
En même temps, il n'y a aucun pays dans le monde ou la RNT a pris le pas sur la FM... Quelle est l'intérêt de s'équiper avec un poste à plus de 100 euros aujourd'hui pour avoir à peu près la même chose qu'en FM ? Pour le grand public non passionné de radio, aucun...Et pour la diversité des radios, seul vrai argument pour faire équiper les gens, les radios sur IP sont imbattables et déjà écoutables...
1 - On trouve des récepteurs fiables à moins de 80€
2 - On est d'accord, répliquer la FM n'aurait aucun intérêt. La
réussite de la RNT ne peut s'envisager que si elle accroit d'une
manière suffisamment significative l'offre.
3 - Le problème du modèle économique dans un "écosystème" qui ne
serait limité que par le nombre d'adresse IP disponible n'est pas
anodin ! Les "pure players" du web ont du mal à vivre, l'offre est
trop diluée, et pour les webradios, leurs audiences dépendent trop des
référencements (et donc du bon vouloir) de WMP, iTunes et autres !
Aujourd'hui, les entreprises qui s'en sortent le mieux sur le web sont
spécialisées dans les technologies, pas dans les contenus. Exemples:
Facebook, Google, Youtube ont conçus des outils, mais ne produisent
aucun contenu. Je ne connais pas beaucoup d'entreprises (pure player
web) qui tirent une vraie rentabilité de la production de contenus.
Pour l'instant, le web est un bon (et indispensable) complément à
d'autres supports.
Post by z***@free.fr
Pas besoin d'être devin pour deviner que la partie est loin d'être gagnée...
Mais qui ne tente rien n'obtient rien. Ne bouger que lorsque l'on est
certain de gagner ne favorise pas le changement ou l'innovation. Mais
personne ne force ceux qui préfèrent l'immobilisme à bouger !
Post by z***@free.fr
Et si certaines radios comptent sur les pouvoirs publics pour financer la double diffusion analogique - numérique, je crois qu'elles risque d'être déçues, car même si Ayrault est pro-RNT, les caisses de l'état sont plutôt vides actuellement mais c'est un autre débat.
Hormis les associatives et le service public, tout sera financé par de
l'investissement privé. Ce qui semble normal. Pour le service public,
il me semble que c'est déjà dans le COM de Radio France.
Nicolas Croiset
2012-06-05 19:21:26 UTC
Permalink
Post by z***@free.fr
En même temps, il n'y a aucun pays dans le monde ou la RNT a pris le pas sur la FM... Quelle est l'intérêt de s'équiper avec un poste à plus de 100 euros aujourd'hui pour avoir à peu près la même chose qu'en FM ? Pour le grand public non passionné de radio, aucun...Et pour la diversité des radios, seul vrai argument pour faire équiper les gens, les radios sur IP sont imbattables et déjà écoutables...
En angleterre, il est question d'arrêter la FM, des travaux sont en
cours en ce sens.

Au Danemark, 34% des foyers sont équipés d'au moins un récepteur DAB (au
31/12/2011).

La norvège a planifié l'arrêt de la FM pour 2017 et doit achever la
couverture de 99.5% de la population en 2015.

Cela avance contrairement à ce que tu dis.

A+
Jean Veuplut
2012-06-06 11:44:25 UTC
Permalink
Pour moi la RNT n'aurait d'intérêt que si sa portée était très longue et sur
une fréquence identique
sur toute la France, un peu comme les grandes ondes dans le temps mais avec
une bonne
qualité de son. Dommage que pour l'instant rien n'existe dans ce dommaine,
car la FM c'est plutôt la galère dans certaines régions.

<***@free.fr> a �crit dans le message de news:bbefc9f0-90b5-49ba-87e9-***@googlegroups.com...
En même temps, il n'y a aucun pays dans le monde ou la RNT a pris le pas sur
la FM... Quelle est l'intérêt de s'équiper avec un poste à plus de 100 euros
aujourd'hui pour avoir à peu près la même chose qu'en FM ? Pour le grand
public non passionné de radio, aucun...Et pour la diversité des radios, seul
vrai argument pour faire équiper les gens, les radios sur IP sont
imbattables et déjà écoutables...

Pas besoin d'être devin pour deviner que la partie est loin d'être gagnée...

Et si certaines radios comptent sur les pouvoirs publics pour financer la
double diffusion analogique - numérique, je crois qu'elles risque d'être
déçues, car même si Ayrault est pro-RNT, les caisses de l'état sont plutôt
vides actuellement mais c'est un autre débat.

Pierrot
Nicolas Croiset
2012-06-06 18:29:19 UTC
Permalink
Post by Jean Veuplut
Pour moi la RNT n'aurait d'intérêt que si sa portée était très longue et sur
une fréquence identique
sur toute la France, un peu comme les grandes ondes dans le temps mais avec
une bonne
qualité de son. Dommage que pour l'instant rien n'existe dans ce dommaine,
car la FM c'est plutôt la galère dans certaines régions.
Bonsoir,

le DAB (RNT) sait émettre sur tout un pays sur une seule fréquence grâce
à une technique qui se nomme SFN (Single Frequency Network) qui
fonctionne depuis des années sans souci dans les pays voisins tel que la
Belgique, la Suisse et l'Angleterre.

A+
avour
2012-06-07 15:45:06 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Post by Jean Veuplut
Pour moi la RNT n'aurait d'intérêt que si sa portée était très longue et sur
une fréquence identique
sur toute la France, un peu comme les grandes ondes dans le temps mais avec
une bonne
qualité de son. Dommage que pour l'instant rien n'existe dans ce dommaine,
car la FM c'est plutôt la galère dans certaines régions.
Bonsoir,
le DAB (RNT) sait émettre sur tout un pays sur une seule fréquence grâce
à une technique qui se nomme SFN (Single Frequency Network) qui
fonctionne depuis des années sans souci dans les pays voisins tel que la
Belgique, la Suisse et l'Angleterre.
A+
dite moi quid de Radio France ?
sachant maintenant que les autres RTL, Europe et NRJ...ne veulent y
aller (pour le moment!) quid de la présence future de la diversité du
groupe Radio France en RNT ??
--
blog installation HC : http://avour79.blogspot.com
Thierry VIGNAUD
2012-06-07 16:32:33 UTC
Permalink
Post by avour
Post by Nicolas Croiset
Post by Jean Veuplut
Pour moi la RNT n'aurait d'intérêt que si sa portée était très longue et sur
une fréquence identique
sur toute la France, un peu comme les grandes ondes dans le temps mais avec
une bonne
qualité de son. Dommage que pour l'instant rien n'existe dans ce dommaine,
car la FM c'est plutôt la galère dans certaines régions.
Bonsoir,
le DAB (RNT) sait émettre sur tout un pays sur une seule fréquence grâce
à une technique qui se nomme SFN (Single Frequency Network) qui
fonctionne depuis des années sans souci dans les pays voisins tel que la
Belgique, la Suisse et l'Angleterre.
A+
dite moi quid de Radio France ?
sachant maintenant que les autres RTL, Europe et NRJ...ne veulent y
aller (pour le moment!) quid de la présence future de la diversité du
groupe Radio France en RNT ??
Ils ont déjà avec RFI leur place réservée sur la RNT, en tant que "service
public" ils les sociétés nationale ne passent pas par les appels à
candidatures.

Le Gouvernement a demandé au CSA la priorité d'attribution sur les fréquences
pour Radio France et Radio France International par courriers en date des
12/2/2009 et 15/5/2009.

Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
avour
2012-06-07 18:20:05 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Post by avour
Post by Nicolas Croiset
Post by Jean Veuplut
Pour moi la RNT n'aurait d'intérêt que si sa portée était très longue et
sur une fréquence identique
sur toute la France, un peu comme les grandes ondes dans le temps mais
avec une bonne
qualité de son. Dommage que pour l'instant rien n'existe dans ce dommaine,
car la FM c'est plutôt la galère dans certaines régions.
Bonsoir,
le DAB (RNT) sait émettre sur tout un pays sur une seule fréquence grâce
à une technique qui se nomme SFN (Single Frequency Network) qui
fonctionne depuis des années sans souci dans les pays voisins tel que la
Belgique, la Suisse et l'Angleterre.
A+
dite moi quid de Radio France ?
sachant maintenant que les autres RTL, Europe et NRJ...ne veulent y
aller (pour le moment!) quid de la présence future de la diversité du
groupe Radio France en RNT ??
Ils ont déjà avec RFI leur place réservée sur la RNT, en tant que "service
public" ils les sociétés nationale ne passent pas par les appels à
candidatures.
Le Gouvernement a demandé au CSA la priorité d'attribution sur les fréquences
pour Radio France et Radio France International par courriers en date des
12/2/2009 et 15/5/2009.
Thierry VIGNAUD
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
certes
à condition qu'il reste de la place avec le spectre dédié à cette RNT,
le groupe radio france contient pas mal de radios à diffuser 8-o donc à
un moment va bien falloir faire des choix :-Z
--
blog installation HC : http://avour79.blogspot.com
Nicolas Croiset
2012-06-07 18:28:28 UTC
Permalink
Post by avour
Post by Thierry VIGNAUD
Post by avour
dite moi quid de Radio France ?
sachant maintenant que les autres RTL, Europe et NRJ...ne veulent y
aller (pour le moment!) quid de la présence future de la diversité du
groupe Radio France en RNT ??
Ils ont déjà avec RFI leur place réservée sur la RNT, en tant que "service
public" ils les sociétés nationale ne passent pas par les appels à
candidatures.
Le Gouvernement a demandé au CSA la priorité d'attribution sur les fréquences
pour Radio France et Radio France International par courriers en date des
12/2/2009 et 15/5/2009.
certes
à condition qu'il reste de la place avec le spectre dédié à cette RNT,
le groupe radio france contient pas mal de radios à diffuser 8-o donc à
un moment va bien falloir faire des choix :-Z
La France a eu en coordination internationale 6 multiplex minimum sur
100% du territoire, chaque multiplex transporte 1152kbit/s, si chaque
radio demande 128kbit/s, cela fait 9 radios par multiplex soit 54
radios. La France travaille à la coordination de multiplex
suplémentaires sur les zones urbaines.

A+
froggy
2012-06-09 16:02:06 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
La France a eu en coordination internationale 6 multiplex minimum sur
100% du territoire, chaque multiplex transporte 1152kbit/s, si chaque
radio demande 128kbit/s, cela fait 9 radios par multiplex soit 54
radios. La France travaille à la coordination de multiplex
suplémentaires sur les zones urbaines.
A+
A quand France Musique(s) et FIP à 320 kbps?
François Guillet
2012-06-09 20:21:29 UTC
Permalink
"froggy" <***@gotham.city> a écrit dans le message de news:
4fd3737e$0$2005$***@news.free.fr...
...
|
| A quand France Musique(s) et FIP à 320 kbps?

Pourquoi pas en FLAC ou en APE directement? :-)

Il y a déjà sur Internet des radios sans compression destructrice.
mpx958
2012-06-10 11:19:53 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
|
| A quand France Musique(s) et FIP à 320 kbps?
Pourquoi pas en FLAC ou en APE directement?    :-)
Il y a déjà sur Internet des radios sans compression destructrice.
Le problème du FLAC, c'est que le débit peut varier dans des
proportions assez importantes, selon ce qu'il y a encoder. Ce n'est
pas gênant pour du stockage, mais pour de la transmission, c'est assez
embêtant...
François Guillet
2012-06-10 14:17:10 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
|
| A quand France Musique(s) et FIP à 320 kbps?
Pourquoi pas en FLAC ou en APE directement? :-)
Il y a déjà sur Internet des radios sans compression destructrice.
| Le problème du FLAC, c'est que le débit peut varier dans des
| proportions assez importantes, selon ce qu'il y a encoder. Ce n'est
| pas gênant pour du stockage, mais pour de la transmission, c'est assez
| embêtant...

Suivant le type de musique (jazz, chanson...), on tourne de 3 à 5 Mo la mn
soit moins de 700kb/s.
Evidemment, si l'on s'amuse à transmettre un bruit blanc comme audio dans un
canal à débit fixe ajusté pour 700kb/s, là il est sûr qu'on aura un pb. Tout
dépendra alors de la taille du buffer qu'on s'accorde pour absorber les
pics, lequel impactera le délai d'attente en début d'écoute.
Nicolas Croiset
2012-06-10 05:12:27 UTC
Permalink
Post by froggy
Post by Nicolas Croiset
La France a eu en coordination internationale 6 multiplex minimum sur
100% du territoire, chaque multiplex transporte 1152kbit/s, si chaque
radio demande 128kbit/s, cela fait 9 radios par multiplex soit 54
radios. La France travaille à la coordination de multiplex
suplémentaires sur les zones urbaines.
A+
A quand France Musique(s) et FIP à 320 kbps?
Le débit ne veut rien dire !! Si je fais du Wav à 320kbit/s le son sera
pourri, si on fait du MP2 à 320kbit/s le signal sera considéré comme
transparent, en AAC, ce débit n'existe pas, le max est 192kbit/s et
c'est considéré comme transparent.
froggy
2012-06-10 07:28:33 UTC
Permalink
...... et c'est considéré comme transparent.
Par qui?
Nicolas Croiset
2012-06-10 21:14:26 UTC
Permalink
Post by froggy
...... et c'est considéré comme transparent.
Par qui?
Lors de blind test fait pour tester la qualité des encodeurs suivants
les tests MUSHRA.
François Guillet
2012-06-09 20:19:10 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
...
| La France a eu en coordination internationale 6 multiplex minimum sur
| 100% du territoire, chaque multiplex transporte 1152kbit/s, si chaque
| radio demande 128kbit/s, cela fait 9 radios par multiplex soit 54
| radios.
...

Ca ne fait qu'un peu plus du double de la FM. Décevant. J'imaginais que ce
serait bien plus.
Il y a pourtant de la place en bande III.
Nicolas Croiset
2012-06-10 05:10:00 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| La France a eu en coordination internationale 6 multiplex minimum sur
| 100% du territoire, chaque multiplex transporte 1152kbit/s, si chaque
| radio demande 128kbit/s, cela fait 9 radios par multiplex soit 54
| radios.
...
Ca ne fait qu'un peu plus du double de la FM. Décevant. J'imaginais que ce
serait bien plus.
Il y a pourtant de la place en bande III.
Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues en
FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
double...

J'ai pris un débit de 128kbit/s pour toutes les radios, c'est un débit
très confortable permettant de faire du 5+1.

Cela évite d'avoir une discussion sur les débits en disant que le débit
est trop faible.
froggy
2012-06-10 07:33:32 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues en
FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
double...
J'ai pris un débit de 128kbit/s pour toutes les radios, c'est un débit
très confortable permettant de faire du 5+1.
Cela évite d'avoir une discussion sur les débits en disant que le débit
est trop faible.
Ça c'est le genre de discussion que je préférerais avoir avec un
musicien metteur en ondes (
http://www.telerama.fr/radio/avec-le-musicien-metteur-en-ondes-le-son-devient-plus-harmonieux,31616.php)
plutôt qu'avec des épiciers qui veulent concentrer un maximum de radios
par block en se fichant complétement de la qualité du son....
mpx958
2012-06-10 11:06:47 UTC
Permalink
Post by froggy
Post by Nicolas Croiset
Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues en
FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
double...
J'ai pris un débit de 128kbit/s pour toutes les radios, c'est un débit
très confortable permettant de faire du 5+1.
Cela évite d'avoir une discussion sur les débits en disant que le débit
est trop faible.
Ça c'est le genre de discussion que je préférerais avoir avec un
musicien metteur en ondes (http://www.telerama.fr/radio/avec-le-musicien-metteur-en-ondes-le-son...)
plutôt qu'avec des épiciers qui veulent concentrer un maximum de radios
par block en se fichant complétement de la qualité du son....
Plutôt qu'une discussion, il faut faire des écoutes comparatives en
aveugle.
Cela donne parfois des résultats amusants.
François Guillet
2012-06-10 14:17:56 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
...
| Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues en
| FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
| double...

Je prends l'exemple d'une grande agglomération comme celle où je suis. C'est
plus de 30 programmes FM.

54, ça ne fait même pas deux fois plus. Si l'on compare au gain qu'a apporté
la TNT, on est bien en-deça.
F1TAY
2012-06-10 14:52:16 UTC
Permalink
Donc on passerait dans ta ville de 30 programmes à 84 soit prêt de 3
fois plus !
Car l'intérêt de la RNT c'est de pouvoir diffusé de nouveaux programmes
par de relayer ce qui existe déjà sur la FM.
Daniel
Post by François Guillet
...
Post by Nicolas Croiset
Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues en
FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
double...
Je prends l'exemple d'une grande agglomération comme celle où je suis. C'est
plus de 30 programmes FM.
54, ça ne fait même pas deux fois plus. Si l'on compare au gain qu'a apporté
la TNT, on est bien en-deça.
François Guillet
2012-06-11 16:44:01 UTC
Permalink
"F1TAY" <***@wanadoo.fr> a écrit dans le
message de news: ***@wanadoo.fr...
| Donc on passerait dans ta ville de 30 programmes à 84 soit prêt de 3
| fois plus !

Ton raisonnement est bizarre. Tu crois sérieusement que les stations de la
FM resteront à l'écart de la RNT ?!

| Car l'intérêt de la RNT c'est de pouvoir diffusé de nouveaux programmes
| par de relayer ce qui existe déjà sur la FM.

Donc s'il relayent, cela fera 54-30 = 24 programmes nouveaux seulement.



| François Guillet avait énoncé :
...
| > Je prends l'exemple d'une grande agglomération comme celle où je suis.
C'est
| > plus de 30 programmes FM.
| >
| > 54, ça ne fait même pas deux fois plus. Si l'on compare au gain qu'a
apporté
| > la TNT, on est bien en-deça.
|
|
Nicolas Croiset
2012-06-11 03:49:56 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues en
| FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
| double...
Je prends l'exemple d'une grande agglomération comme celle où je suis. C'est
plus de 30 programmes FM.
J'ai dit 6 multiplex minimim ! et j'ai dit "La France travaille à la
coordination de multiplex suplémentaires sur les zones urbaines."

Certaines zones ont déjà 8 voir 9 multiplexes.

reste q'une grande agglomération est un cas particulier. Il ne faut pas
généraliser à partir d'un cas particulier.
François Guillet
2012-06-11 16:52:16 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
| "François Guillet" <***@wanadoo.fr> wrote :
|
| >
| >"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a écrit dans le message de
| >news: ***@4ax.com...
| >...
| >| Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues en
| >| FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
| >| double...
| >
| >Je prends l'exemple d'une grande agglomération comme celle où je suis.
C'est
| >plus de 30 programmes FM.
| >
|
| J'ai dit 6 multiplex minimim ! et j'ai dit "La France travaille à la
| coordination de multiplex suplémentaires sur les zones urbaines."

Il n'y a déjà personne à vouloir payer un réseau à 6 multiplex, alors les
supplémentaires, ce n'est sûrement pas demain la veille. "La France
travaille", on a vu ce que ça a donné avec les multplex de base : toujours
aucun déploiement massif alors qu'il est question de RNT depuis des années.

| Certaines zones ont déjà 8 voir 9 multiplexes.
|
| reste q'une grande agglomération est un cas particulier. Il ne faut pas
| généraliser à partir d'un cas particulier.

Une grande agglomération n'est pas un cas particulier, puisque la plupart de
la population vit dans les grandes agglomérations et les grandes villes.
Nicolas Croiset
2012-06-11 17:30:51 UTC
Permalink
Post by François Guillet
|
| >
| >...
| >| Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues en
| >| FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
| >| double...
| >
| >Je prends l'exemple d'une grande agglomération comme celle où je suis.
C'est
| >plus de 30 programmes FM.
| >
|
| J'ai dit 6 multiplex minimim ! et j'ai dit "La France travaille à la
| coordination de multiplex suplémentaires sur les zones urbaines."
Il n'y a déjà personne à vouloir payer un réseau à 6 multiplex, alors les
supplémentaires, ce n'est sûrement pas demain la veille. "La France
travaille", on a vu ce que ça a donné avec les multplex de base : toujours
aucun déploiement massif alors qu'il est question de RNT depuis des années.
Le développement a été mis en stand-by pour des raisons politique.
L'appel à candidatures en cours montrent bien que la demande est
présente et qu'elle est supérieure à la ressource mise à disposition
pour cet appel.
Post by François Guillet
| Certaines zones ont déjà 8 voir 9 multiplexes.
|
| reste q'une grande agglomération est un cas particulier. Il ne faut pas
| généraliser à partir d'un cas particulier.
Une grande agglomération n'est pas un cas particulier, puisque la plupart de
la population vit dans les grandes agglomérations et les grandes villes.
ah bon !!
http://www.statistiques-locales.insee.fr/carto/ESL_CT_cartethematique.asp?nivgeo=COM&indic_id=1

Compare les zones de densité urbaines avec ma carte que j'ai généré avec
ma base radios.

Loading Image...

Tu verras que la moyenne des radios recues n'est pas de 30, mais
nettement moins.
François Guillet
2012-06-12 18:58:48 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
| "François Guillet" <***@wanadoo.fr> wrote :
|
| >
| >"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a écrit dans le message de
| >news: ***@4ax.com...
| >| "François Guillet" <***@wanadoo.fr> wrote :
| >|
| >| >
| >| >"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a écrit dans le message
de
| >| >news: ***@4ax.com...
| >| >...
| >| >| Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues
en
| >| >| FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
| >| >| double...
| >| >
| >| >Je prends l'exemple d'une grande agglomération comme celle où je suis.
| >C'est
| >| >plus de 30 programmes FM.
| >| >
| >|
| >| J'ai dit 6 multiplex minimim ! et j'ai dit "La France travaille à la
| >| coordination de multiplex suplémentaires sur les zones urbaines."
| >
| >Il n'y a déjà personne à vouloir payer un réseau à 6 multiplex, alors les
| >supplémentaires, ce n'est sûrement pas demain la veille. "La France
| >travaille", on a vu ce que ça a donné avec les multplex de base :
toujours
| >aucun déploiement massif alors qu'il est question de RNT depuis des
années.
|
| Le développement a été mis en stand-by pour des raisons politique.

Le passage au-delà de 6 multiplex peut très bien l'être aussi pour la même
raison.

| L'appel à candidatures en cours montrent bien que la demande est
| présente et qu'elle est supérieure à la ressource mise à disposition
| pour cet appel.



| >| Certaines zones ont déjà 8 voir 9 multiplexes.
| >|
| >| reste q'une grande agglomération est un cas particulier. Il ne faut pas
| >| généraliser à partir d'un cas particulier.
| >
| >Une grande agglomération n'est pas un cas particulier, puisque la plupart
de
| >la population vit dans les grandes agglomérations et les grandes villes.
|
|
| ah bon !!
|
http://www.statistiques-locales.insee.fr/carto/ESL_CT_cartethematique.asp?nivgeo=COM&indic_id=1
|
| Compare les zones de densité urbaines avec ma carte que j'ai généré avec
| ma base radios.
|
| http://www.annuradio.fr/nb-radios.png
|
| Tu verras que la moyenne des radios recues n'est pas de 30, mais
| nettement moins.

Il y a au moins deux biais dans ta façon de traiter le problème.

Premièrement une moyenne ne veut rien dire si elle n'est pas rapportée à la
taille de la population.
Si la moyenne est de 15 mais que pour 80% de la population, vivant dans les
grandes agglomérations et les grandes villes, coïncidant avec tes points
verts et jaunes, elle est de 25, cette dernière valeur est bien plus
significative que l'autre.

Secundo qu'appelles-tu "radios présentes" ? Ce qui compte ce sont les radios
reçues. Par exemple je vois deux points rouges entre Angers et Nantes, donc
moins de 10 radios, alors que le site de mixture avec une recherche sur
Ancenis nous indique 25 stations, ce qui est tout à fait raisonnable. 10
programmes FM seulement à mi-chemin entre Nantes et Angers, ce n'est pas
réaliste.
Nicolas Croiset
2012-06-12 20:40:52 UTC
Permalink
Post by François Guillet
| >Il n'y a déjà personne à vouloir payer un réseau à 6 multiplex, alors les
| >supplémentaires, ce n'est sûrement pas demain la veille. "La France
toujours
| >aucun déploiement massif alors qu'il est question de RNT depuis des
années.
|
| Le développement a été mis en stand-by pour des raisons politique.
Le passage au-delà de 6 multiplex peut très bien l'être aussi pour la même
raison.
quand on est dans de la négo internationale, la politique interne
n'interfère pas vraiment. La preuve il y a 6 multiplex planifié alors
que plus rien en bougeait depuis des années.
Post by François Guillet
| >| Certaines zones ont déjà 8 voir 9 multiplexes.
| >|
| >| reste q'une grande agglomération est un cas particulier. Il ne faut pas
| >| généraliser à partir d'un cas particulier.
| >
| >Une grande agglomération n'est pas un cas particulier, puisque la plupart
de
| >la population vit dans les grandes agglomérations et les grandes villes.
|
|
| ah bon !!
|
http://www.statistiques-locales.insee.fr/carto/ESL_CT_cartethematique.asp?nivgeo=COM&indic_id=1
|
| Compare les zones de densité urbaines avec ma carte que j'ai généré avec
| ma base radios.
|
| http://www.annuradio.fr/nb-radios.png
|
| Tu verras que la moyenne des radios recues n'est pas de 30, mais
| nettement moins.
Il y a au moins deux biais dans ta façon de traiter le problème.
Premièrement une moyenne ne veut rien dire si elle n'est pas rapportée à la
taille de la population.
Si la moyenne est de 15 mais que pour 80% de la population, vivant dans les
grandes agglomérations et les grandes villes, coïncidant avec tes points
verts et jaunes, elle est de 25, cette dernière valeur est bien plus
significative que l'autre.
Secundo qu'appelles-tu "radios présentes" ? Ce qui compte ce sont les radios
reçues. Par exemple je vois deux points rouges entre Angers et Nantes, donc
moins de 10 radios, alors que le site de mixture avec une recherche sur
Ancenis nous indique 25 stations, ce qui est tout à fait raisonnable. 10
programmes FM seulement à mi-chemin entre Nantes et Angers, ce n'est pas
réaliste.
Radios présente : Il s'agit des radios recues correctement au niveau de
la Mairie des unités urbaines les plus grandes.

Mixture est extrémement optimiste. j'ai vu de nombreux cas ou les radios
listées n'étaient pas recues dans des conditions convenables ou pas
recues du tout (en réception à l'intérieur des bâtiments).

comme toutes statistiques, il y a des tas de moyens pour les
interprétées, moi je regarde le % de points rouges par rapport au % de
points verts (10 zones ayant plus de 30 radios FM). Quand on constate
des zones comme Lille, Strasbourg, Mulhouse dont la population est
extrémement importante et ont peu de radios, cela fait fléchir ta
moyenne.

A+
François Guillet
2012-06-13 16:49:49 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
...
| Mixture est extrémement optimiste. j'ai vu de nombreux cas ou les radios
| listées n'étaient pas recues dans des conditions convenables ou pas
| recues du tout (en réception à l'intérieur des bâtiments).
...

Mixture est très réaliste. Je reçois d'ailleurs plus de stations que ce
qu'il indique (mais pas plus de programmes).
Nicolas Croiset
2012-06-13 19:09:25 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| Mixture est extrémement optimiste. j'ai vu de nombreux cas ou les radios
| listées n'étaient pas recues dans des conditions convenables ou pas
| recues du tout (en réception à l'intérieur des bâtiments).
...
Mixture est très réaliste. Je reçois d'ailleurs plus de stations que ce
qu'il indique (mais pas plus de programmes).
Bien sûr, tu es dans une zone place (Nantes), dès que l'on rentre dans
des zones valonnées le moteur mixture est extrémement optimiste. J'ai eu
l'occasion de comparer les résultats à de multiples reprises, j'ai mis
près de 4 ans pour "fine tuner" mon moteur. Etant équipé de suystème
d'analyse de spectre, je compare les mesures obtenuies avec ce que me
donne mon site en mode ingénieur.

Comme indiqué dans un autre message cela dépends du seuil que l'on
indique pour faire apparaitre la radio ou non dans la liste qui est
décidé en fonction de la méthode d'écoute désirée.
François Guillet
2012-06-14 16:43:19 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
...
| Bien sûr, tu es dans une zone place (Nantes), dès que l'on rentre dans
| des zones valonnées le moteur mixture est extrémement optimiste.

J'ai fait le constat inverse. Comme dit ailleurs, je reçois plus de stations
que n'en indique Mixture.
Si tu veux, on va à Ancenis, et l'on verra bien s'il n'y a que 10 stations
reçues par un auto-radio. Je te parie une caisse de 12 Veuve Cliquot qu'il y
en a plus.
mpx958
2012-06-13 10:22:11 UTC
Permalink
Post by François Guillet
|
| >
| >|
| >| >
de
| >| >...
| >| >| Le double par rapport à quoi, la moyenne du nombre de radios recues
en
| >| >| FM est de 15. Si on passe de 15 à 54 cela fait largement plus du
| >| >| double...
| >| >
| >| >Je prends l'exemple d'une grande agglomération comme celle où je suis.
| >C'est
| >| >plus de 30 programmes FM.
| >| >
| >|
| >| J'ai dit 6 multiplex minimim ! et j'ai dit "La France travaille à la
| >| coordination de multiplex suplémentaires sur les zones urbaines."
| >
| >Il n'y a déjà personne à vouloir payer un réseau à 6 multiplex, alors les
| >supplémentaires, ce n'est sûrement pas demain la veille. "La France
toujours
| >aucun déploiement massif alors qu'il est question de RNT depuis des
années.
|
| Le développement a été mis en stand-by pour des raisons politique.
Le passage au-delà de 6 multiplex peut très bien l'être aussi pour la même
raison.
| L'appel à candidatures en cours montrent bien que la demande est
| présente et qu'elle est supérieure à la ressource mise à disposition
| pour cet appel.
| >| Certaines zones ont déjà 8 voir 9 multiplexes.
| >|
| >| reste q'une grande agglomération est un cas particulier. Il ne faut pas
| >| généraliser à partir d'un cas particulier.
| >
| >Une grande agglomération n'est pas un cas particulier, puisque la plupart
de
| >la population vit dans les grandes agglomérations et les grandes villes.
|
|
| ah bon !!
|http://www.statistiques-locales.insee.fr/carto/ESL_CT_cartethematique...
|
| Compare les zones de densité urbaines avec ma carte que j'ai généré avec
| ma base radios.
|
|http://www.annuradio.fr/nb-radios.png
|
| Tu verras que la moyenne des radios recues n'est pas de 30, mais
| nettement moins.
Il y a au moins deux biais dans ta façon de traiter le problème.
Premièrement une moyenne ne veut rien dire si elle n'est pas rapportée à la
taille de la population.
Si la moyenne est de 15 mais que pour 80% de la population, vivant dans les
grandes agglomérations et les grandes villes, coïncidant avec tes points
verts et jaunes, elle est de 25, cette dernière valeur est bien plus
significative que l'autre.
Secundo qu'appelles-tu "radios présentes" ? Ce qui compte ce sont les radios
reçues. Par exemple je vois deux points rouges entre Angers et Nantes, donc
moins de 10 radios, alors que le site de mixture avec une recherche sur
Ancenis nous indique 25 stations, ce qui est tout à fait raisonnable. 10
programmes FM seulement à mi-chemin entre Nantes et Angers, ce n'est pas
réaliste.
A Ancenis, je ne suis pas sur que la réception de Hitwest soit
optimale (100.9 à Nantes et 100.9 à Angers, sans aucune synchro entre
les deux émetteurs). Évidemment, c'est un cas extrême, mais si vous
regardez une liste de fréquences potentiellement recevables à un
endroit, mais diffusées depuis plusieurs zones de planification, il
convient de regarder les écarts entre les fréquences provenant de ces
différentes zones.

Par ailleurs, le site de Mixture, à ma connaissance, ne tient pas
compte du relief...
François Guillet
2012-06-13 16:52:08 UTC
Permalink
"mpx958" <***@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
d6f0ee8e-7406-437b-96db-***@d17g2000vbv.googlegroups.com...
...
| Par ailleurs, le site de Mixture, à ma connaissance, ne tient pas
| compte du relief...

C'est vrai qu'à Ancenis, au plus profond d'une vallée escarpée, c'est
problématique :-)
François Guillet
2012-06-01 14:58:09 UTC
Permalink
"zrt" <***@fri.fr> a écrit dans le message de news:
jq8qtf$7b2$***@speranza.aioe.org...
| "François Guillet" <***@wanadoo.fr> a écrit dans le message
de
| news: 4fc7cabc$0$2046$***@news.free.fr...
...
| > " les quatre groupes "renoncent à demander une fréquence RNT, convaincus
| > que
| > l'avenir de la radio numérique se fera via les réseaux IP""
| >
| > La question est plutôt de savoir si la longue échance est trop longue et
| > nécessite quand même une situation intermédiaire avec RNT, ou si la 3G
et
| > bientôt la 4G, sont prêtes pour l'alternative et en situation d'éviter
| > d'avoir à monter en parallèle un autre réseau numérique dédié radio.
|
| En 3G ou 4G, il faut se connecter à un serveur pour écouter la radio :
| celle-ci peut donc cibler pas mal de choses (où on est, quelle pub envoyer
| selon la position...)
| Imaginons que cela remporte un franc succès, combien de personnes
| peuvent-elles se connecter simultanément aux serveurs d'une radio en GSM
| (2G, 3G, 4G...) ? Quelques milliers ? Dizaines de milliers ?

Un flux radio, c'est peanuts en 3G, à fortiori 4G.

| En Fm ou en GO, pas de souci, un émetteur arrose un pays, une région, une
| ville, mais en GSM, il faut avoir les capacités de satisfaire la
demande...

La TV sur mobile est déjà incluse dans des abonnements à 35 euros. Quelqu'un
a des problèmes (à part chez Free :-) ) , pour regarder la TV ?
Alors la radio...
Thierry VIGNAUD
2012-05-31 20:32:03 UTC
Permalink
Post by Denis
http://www.challenges.fr/media/20120531.AFP7850/radio-numerique-candidatures-des-independants-les-grands-groupes-renoncent.html
et aussi
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202089952091-radio-numerique-terrestre-rtl-et-europe1-jettent-a-leur-tour-l-eponge-328967.php
Le dernier lien mentionne l'arrivée de nouveaux entrants intéressés par
la place ainsi laissée vacante.
Ça serait amusant de leur demander à ces "groupes" pourquoi ils avaient
postulé lors de l'appel initial et de plus, pour Lagardère, RTL Group ainsi
que NextRadio et déposé des projets spécifiques de radios dédiées à n'être
diffusées que sur la RNT, la seule exception ayant été Europe 1 Sport qui a
diffusé durant un an sur la bande FM parisienne.

Sauf à décider de mesures réglementaires mettant un terme définitif aux
émissions de radiodiffusion analogique en France, cette décision qui concerne
une part énorme de l'audience, confirme qu'on est pas prêt de voir la RNT
mettre fin à l'AM et à la FM.

En admettant que la RNT démarre réellement et qu'elle ne soit pas retardée une
nouvelle fois, on aura donc en France pour écouter la radio :
- l'AM en grandes ondes, petites ondes et éventuellement ondes courtes pour
les rares auditeurs qui l'utilisent ;
- la FM sur la bande VHF II ;
- la RNT sur les bandes VHF III et L.

Après tout, si les auditeurs estiment avoir un besoin de la RNT ils
s'équiperont en conséquence. Par contre, si les radios qu'ils écoutent
actuellement dans des conditions qui leurs conviennent les satisfont et bien
ça sera une autre histoire...

De la part des radios relevant du Bureau de la Radio, là c'est un message fort
qui dit vraiment ce dont ils ne veulent pas et non des mesures fourbes telles
que celles qu'ils avaient fait adopter par le gouvernement comme l'application
de la norme T-DMB (qu'ils viennent juste de déclarer comme non adpatée - de
qui se moquent-ils ?) uniquement en France pour la radio. Le changement de
majorité présidentielle y est peut-être pour quelque chose...

Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Denis
2012-05-31 21:46:23 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Denis
http://www.challenges.fr/media/20120531.AFP7850/radio-numerique-candidatures-des-independants-les-grands-groupes-renoncent.html
et aussi
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202089952091-radio-numerique-terrestre-rtl-et-europe1-jettent-a-leur-tour-l-eponge-328967.php
Le dernier lien mentionne l'arrivée de nouveaux entrants intéressés par
la place ainsi laissée vacante.
Ça serait amusant de leur demander à ces "groupes" pourquoi ils avaient
postulé lors de l'appel initial et de plus, pour Lagardère, RTL Group ainsi
que NextRadio et déposé des projets spécifiques de radios dédiées à n'être
diffusées que sur la RNT, la seule exception ayant été Europe 1 Sport qui a
diffusé durant un an sur la bande FM parisienne.
Sauf à décider de mesures réglementaires mettant un terme définitif aux
émissions de radiodiffusion analogique en France, cette décision qui concerne
une part énorme de l'audience, confirme qu'on est pas prêt de voir la RNT
mettre fin à l'AM et à la FM.
En admettant que la RNT démarre réellement et qu'elle ne soit pas retardée une
- l'AM en grandes ondes, petites ondes et éventuellement ondes courtes pour
les rares auditeurs qui l'utilisent ;
- la FM sur la bande VHF II ;
- la RNT sur les bandes VHF III et L.
Après tout, si les auditeurs estiment avoir un besoin de la RNT ils
s'équiperont en conséquence. Par contre, si les radios qu'ils écoutent
actuellement dans des conditions qui leurs conviennent les satisfont et bien
ça sera une autre histoire...
De la part des radios relevant du Bureau de la Radio, là c'est un message fort
qui dit vraiment ce dont ils ne veulent pas et non des mesures fourbes telles
que celles qu'ils avaient fait adopter par le gouvernement comme l'application
de la norme T-DMB (qu'ils viennent juste de déclarer comme non adpatée - de
qui se moquent-ils ?) uniquement en France pour la radio. Le changement de
majorité présidentielle y est peut-être pour quelque chose...
Thierry VIGNAUD
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
J'ajouterai à ce premier paradoxe un autre non moins étonnant. Il se
trouve que les groupes médias qui ont connu un début de notoriété avec
l'internet tel que Goom Radio en viennent à envisager pour leurs
développements une futur diffusion sur la RNT, ce qui constitue tout
simplement une démarche inverse à celle annoncée ce jour par le Bureau
de la Radio.

En attendant, avec ce nouvel épisode houleux, j'ai hâte de connaître la
position que l'Etat prendra en ce qui concerne Radio France.
--
Denis.
Olivier Boudot
2012-05-31 22:45:51 UTC
Permalink
Post by Denis
Post by Thierry VIGNAUD
De la part des radios relevant du Bureau de la Radio, là c'est un
message fort qui dit vraiment ce dont ils ne veulent pas et non des
mesures fourbes telles que celles qu'ils avaient fait adopter par le
gouvernement comme l'application de la norme T-DMB (qu'ils viennent
juste de déclarer comme non adpatée - de qui se moquent-ils ?)
uniquement en France pour la radio. Le changement de majorité
présidentielle y est peut-être pour quelque chose...
Thierry VIGNAUD
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
J'ajouterai à ce premier paradoxe un autre non moins étonnant. Il se
trouve que les groupes médias qui ont connu un début de notoriété avec
l'internet tel que Goom Radio en viennent à envisager pour leurs
développements une futur diffusion sur la RNT, ce qui constitue tout
simplement une démarche inverse à celle annoncée ce jour par le Bureau
de la Radio.
En attendant, avec ce nouvel épisode houleux, j'ai hâte de connaître la
position que l'Etat prendra en ce qui concerne Radio France.
L'analogie avec la situation qui prévalait au début des années 80 est
vraiment saisissante...
On se retrouve, avec peu ou prou les mêmes intervenants (NRJ ayant changé
de bord étant donné qu'ils se sont institutionnalisés entre-temps) qui font
absolument tout pour éviter de perdre leurs positions établies.
Par la grâce de la loi de 1982, rappelons-nous, TDF conservait le monopole
de diffusion, la PAR des radios "libres" était limitée à 500 W, il était
interdit de constituer des réseaux, a fortiori commerciaux... Les
périphériques pouvait donc espérer dormir sur leurs deux oreilles. L'erreur
stratégique fut patente, il s'il n'y avait eu le plan de GE84, concommitant
à la libération de la sous-bande 104-108 MHz qui leur permirent de "sauver
les meubles" in extremis quatre ans plus tard, eh bien... au final ils
auraient été assez mal.

L'histoire se répétera-elle au point de devoir, d'ici quelques années,
assister à la libération de la sous-bande 225-230 MHz afin de permettre aux
"retardataires" de ne pas se faire distancer ?

Après tout, la TV sur box internet existait déjà au lancement de la TNT, et
la TV connectée fait son apparition sans que ladite TNT ne soit remise en
cause dans son principe, loin de là, car on commence même à réfléchir à
passer en T2 à moyenne échénace pour permettre de généraliser la HD à
grande échelle par voie hertienne terrestre.
Ce simple constat devrait suffire à faire réfléchir les membres du "bureau
de la radio", mais ce n'est apparemment pas le cas...

C'est d'autant plus étonnnnt qu'en refusant de "prendre le premier train"
de la RNT, ils font mécaniquement plus de place pour les autres, et
notamment à d'éventuels acteurs qui, à l'instar de Goom, ne sont pas
présents en FM. Rappelons en effet que c'est précisément l'arrivée de
nouveaux acteurs sur la TNT qui a constitué la principale clé de son succès
auprès du public, même si, au final, la lucrative "valorisation" de la
sous-bande par les Etats européens a été, sur notre continent, la
principale justification d'une marche forcée et extrêmement rapide vers le
basculement de la télévision hertzienne terrestre au tout numérique (en
laissant parfois sur le carreau, en France, plus de la moitié des
réémetteurs analogiques, notamment dans les zones de montagne, c'est dire
qu'il fallait aller vite).

Pour en revenir à NRJ, il est amusant (pour rester poli) de lire ce qu'ils
écrivent sur la radio numérique en Allemagne http://www.energy.de/energy-
empfangen/dab/ où, il est vrai, ils ne peuvent se prévaloir d'une position
aussi... établie en FM qu'elle ne l'est en France ;-)(pour résumer : la
RNT, c'est la radio du futur !)... On constate donc là clairement un double
discours, qui n'est que peu relayé par la presse spécialisée en France.

Au final, c'est effectivement le public qui "décidera". A Lyon désormais,
via les 3 multiplexes regroupant une petite quarantaine de radios, il y a
une majorité de programmes diffusés sur la RNT qui ne consistent pas en un
simulcast de la bande FM locale, qu'il s'agisse d'éditeurs de services
présents en FM ailleurs, mais pas à Lyon (Nova, Oui FM, etc.) ou des
nouveaux programmes tels par exemple qu'Euronews radio (qui possède une
ligne éditoriale à part entière et ne constitue pas la simple reprise du
son de la chaîne de TV homonyme) ou Just Hits (un des programmes de Goom).
--
A+,

Olivier
François Guillet
2012-06-01 15:19:58 UTC
Permalink
"Olivier Boudot" <***@void.com> a écrit dans le message de news:
***@212.27.60.39...
...
| Au final, c'est effectivement le public qui "décidera". A Lyon désormais,
| via les 3 multiplexes regroupant une petite quarantaine de radios, il y a
| une majorité de programmes diffusés sur la RNT qui ne consistent pas en un
| simulcast de la bande FM locale
...

Et à combien est estimé le nombre d'auditeurs ? Tant qu'on n'aura pas des
autoradios numériques en grande surface, et aussi fournis avec les véhicules
neufs, la RNT ne peut être que marginale.

Un second point à voir, c'est le coût d'un déploiement massif d'un réseau
RNT indépendant, par rapport au coût d'une simple extension (peut-être
réduite) des réseaux mobiles pour supporter la radio en plus du reste. J'ai
l'impression que la balance pèse du côté du second.

L'intérêt d'une "vraie" radio, c'est l'indépendance du fournisseur de
programmes quand il a ses propres émetteurs, la possibilité de passer les
frontières, un moindre risque de coupure etc etc.
A partir du moment où l'on constitue un réseau d'émetteurs et qu'on y groupe
les radios, on perd cette indépendance, et on retrouve les mêmes travers que
les réseaux mobiles. Donc est-ce vraiment la peine de monter un réseau en
doublon ? Le seul argument qui reste est bien maigre : l'idée que la
diffusion est plus économique en fréquences que la connexion de chaque
mobile à une voie. Certes. Mais comme par rapport aux autres besoins, la
radio représente de moins en moins en terme de débit, au point qu'on peut
penser que les flux radios auraient des chances d'être marginaux dans le
flux global, cet argument tient de moins en moins.
Nicolas Croiset
2012-06-01 18:44:57 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| Au final, c'est effectivement le public qui "décidera". A Lyon désormais,
| via les 3 multiplexes regroupant une petite quarantaine de radios, il y a
| une majorité de programmes diffusés sur la RNT qui ne consistent pas en un
| simulcast de la bande FM locale
...
Et à combien est estimé le nombre d'auditeurs ? Tant qu'on n'aura pas des
autoradios numériques en grande surface, et aussi fournis avec les véhicules
neufs, la RNT ne peut être que marginale.
n'est pas peur tous les fabricants de voitures annoncent des récepteurs
RNT en première monte déjà dans les pays voisins et incessament sous peu
en France. Il ne faut pas oublier que la loi imposait la présence de ces
récepteurs dans les véhicules pour fin 2013, les constructeurs ont
travaillés dans ce sens et tiennent les objectifs.
Post by François Guillet
Un second point à voir, c'est le coût d'un déploiement massif d'un réseau
RNT indépendant, par rapport au coût d'une simple extension (peut-être
réduite) des réseaux mobiles pour supporter la radio en plus du reste. J'ai
l'impression que la balance pèse du côté du second.
Bof, cela réutilise les pylones existant, les investissements ne sont
pas forcément très important, excepté les émetteurs, feeder et antennes.
Post by François Guillet
L'intérêt d'une "vraie" radio, c'est l'indépendance du fournisseur de
programmes quand il a ses propres émetteurs, la possibilité de passer les
frontières, un moindre risque de coupure etc etc.
A partir du moment où l'on constitue un réseau d'émetteurs et qu'on y groupe
les radios, on perd cette indépendance, et on retrouve les mêmes travers que
les réseaux mobiles. Donc est-ce vraiment la peine de monter un réseau en
doublon ?
Que l'émetteur soit tout seul ou bien en réseau, les radios peuvent
maitriser leur diffusion sur la zone qu'elles souhaitent. C'est déjà le
cas en FM.

Je tiens à rappeler que sur la majorité des abonnements téléphonique le
streaming est interdit et qu'aujourd'hu on peut écouter la radio car
c'est une tolérance de l'opérateur téléphonique.
Post by François Guillet
Le seul argument qui reste est bien maigre : l'idée que la
diffusion est plus économique en fréquences que la connexion de chaque
mobile à une voie. Certes. Mais comme par rapport aux autres besoins, la
radio représente de moins en moins en terme de débit, au point qu'on peut
penser que les flux radios auraient des chances d'être marginaux dans le
flux global, cet argument tient de moins en moins.
Il y a également une économie d'énergie côté réception, le récepteur de
RNT ne fait que recevoir et n'émet pas contrairment au téléphone ;-)
Comment fais tu pour gérer tes 6 ou 7 récepteurs avec un seul abo de
téléphone, quid de la réception de la radio quand tu éteins ton tél car
tu as envie d'être tranquille !

A+
Denis
2012-06-02 13:14:51 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
...
| Au final, c'est effectivement le public qui "décidera". A Lyon désormais,
| via les 3 multiplexes regroupant une petite quarantaine de radios, il y a
| une majorité de programmes diffusés sur la RNT qui ne consistent pas en un
| simulcast de la bande FM locale
...
Et à combien est estimé le nombre d'auditeurs ? Tant qu'on n'aura pas des
autoradios numériques en grande surface, et aussi fournis avec les véhicules
neufs, la RNT ne peut être que marginale.
n'est pas peur tous les fabricants de voitures annoncent des récepteurs
RNT en première monte déjà dans les pays voisins et incessament sous peu
en France. Il ne faut pas oublier que la loi imposait la présence de ces
récepteurs dans les véhicules pour fin 2013, les constructeurs ont
travaillés dans ce sens et tiennent les objectifs.
Post by François Guillet
Un second point à voir, c'est le coût d'un déploiement massif d'un réseau
RNT indépendant, par rapport au coût d'une simple extension (peut-être
réduite) des réseaux mobiles pour supporter la radio en plus du reste. J'ai
l'impression que la balance pèse du côté du second.
Bof, cela réutilise les pylones existant, les investissements ne sont
pas forcément très important, excepté les émetteurs, feeder et antennes.
Post by François Guillet
L'intérêt d'une "vraie" radio, c'est l'indépendance du fournisseur de
programmes quand il a ses propres émetteurs, la possibilité de passer les
frontières, un moindre risque de coupure etc etc.
A partir du moment où l'on constitue un réseau d'émetteurs et qu'on y groupe
les radios, on perd cette indépendance, et on retrouve les mêmes travers que
les réseaux mobiles. Donc est-ce vraiment la peine de monter un réseau en
doublon ?
Que l'émetteur soit tout seul ou bien en réseau, les radios peuvent
maitriser leur diffusion sur la zone qu'elles souhaitent. C'est déjà le
cas en FM.
Je tiens à rappeler que sur la majorité des abonnements téléphonique le
streaming est interdit et qu'aujourd'hu on peut écouter la radio car
c'est une tolérance de l'opérateur téléphonique.
Post by François Guillet
Le seul argument qui reste est bien maigre : l'idée que la
diffusion est plus économique en fréquences que la connexion de chaque
mobile à une voie. Certes. Mais comme par rapport aux autres besoins, la
radio représente de moins en moins en terme de débit, au point qu'on peut
penser que les flux radios auraient des chances d'être marginaux dans le
flux global, cet argument tient de moins en moins.
Il y a également une économie d'énergie côté réception, le récepteur de
RNT ne fait que recevoir et n'émet pas contrairment au téléphone ;-)
Comment fais tu pour gérer tes 6 ou 7 récepteurs avec un seul abo de
téléphone, quid de la réception de la radio quand tu éteins ton tél car
tu as envie d'être tranquille !
A+
Chez moi, j'ai plusieurs récepteurs radio : un dans la cuisine, un dans
le séjour, un dans la salle de bain, 2 dans notre chambre, un dans mon
garage lorsque je bricole, un dans les toilettes (oui bon je sais...) et
1 dans chacun de mes véhicules. Avec la radio sur IP, faudra-t-il autant
d'abonnements 3G ou 4G que de récepteurs ? Ca va douiller rapidement
cette histoire... (avec internet et en utilisant des récepteurs wifi, il
faudra quand-même sortir 30 à 35€ par mois même si on n'est pas
spécialement intéressé par internet). Ou bien dois-je trimballer mon
téléphone-radio IP partout ? Et quid de la qualité sonore ? Les HP de
téléphone ne sont pas hifi, loin de là, et tant que les radios, même
portables, existeront, le rendu sonore sera toujours meilleur qu'avec un
téléphone portable.

La RNT, c'est un centaine d'euros à l'achat (prix actuel mais qui va
diminuer avec le temps, comme pour les récepteurs TNT), c'est un
consommation électrique de 10 à 20 Watts, et c'est tout !
--
Denis.
François Guillet
2012-06-02 14:23:55 UTC
Permalink
"Denis" <***@ici> a écrit dans le message de news:
4fca11cb$0$21927$***@news.free.fr...
...
| Chez moi, j'ai plusieurs récepteurs radio : un dans la cuisine, un dans
| le séjour, un dans la salle de bain, 2 dans notre chambre, un dans mon
| garage lorsque je bricole, un dans les toilettes (oui bon je sais...) et
| 1 dans chacun de mes véhicules.

Et tu es représentatif de la population ?

| Avec la radio sur IP, faudra-t-il autant
| d'abonnements 3G ou 4G que de récepteurs ? Ca va douiller rapidement
| cette histoire... (avec internet et en utilisant des récepteurs wifi, il
| faudra quand-même sortir 30 à 35€ par mois même si on n'est pas
| spécialement intéressé par internet). Ou bien dois-je trimballer mon
| téléphone-radio IP partout ? Et quid de la qualité sonore ? Les HP de
| téléphone ne sont pas hifi, loin de là, et tant que les radios, même
| portables, existeront, le rendu sonore sera toujours meilleur qu'avec un
| téléphone portable.

Il faudra nous expliquer pourquoi la radio devrait être plus chère que la
télé qu'on a déjà sur les mobiles, pourquoi on ne pourrait pas brancher une
clé usb 3G sur un "autoradio" ou n'importe quel base audio avec HP de bonne
qualité, pourquoi il faudrait "sortir 30 à 35€ par mois" pour la radio alors
qu'on les sort déjà pour le téléphone, les sms, voir la TV et que la radio
serait juste en plus...
Tout ce que tu dis est biaisé.

| La RNT, c'est un centaine d'euros à l'achat (prix actuel mais qui va
| diminuer avec le temps, comme pour les récepteurs TNT), c'est un
| consommation électrique de 10 à 20 Watts, et c'est tout !

Une consommation de "10 à 20 Watts" c'est énorme si c'est sur pile. J'espère
qu'on sait faire considérablement mieux pour des postes autonomes.
C'est "tout", mais pour le moment en France, c'est l'arlésienne.
Denis
2012-06-02 15:34:06 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Il faudra nous expliquer pourquoi la radio devrait être plus chère que la
télé qu'on a déjà sur les mobiles, pourquoi on ne pourrait pas brancher une
clé usb 3G sur un "autoradio" ou n'importe quel base audio avec HP de bonne
qualité, pourquoi il faudrait "sortir 30 à 35€ par mois" pour la radio alors
qu'on les sort déjà pour le téléphone, les sms, voir la TV et que la radio
serait juste en plus...
Tout ce que tu dis est biaisé.
Voir la TV sur mobile ? Soit. Mais alors comment se fait-il que la TNT
rencontre un si franc succès alors que les chaînes sont visibles sur
téléphone mobile ? C'est vrai çà, pourquoi pas une soirée en famille
devant le téléphone mobile ? Et pourquoi donc les gens dans ce cas
continuent d'acheter des écrans TV toujours plus performants ? La
réponse est peut-être que les habitudes de consommation ne sont pas
prêtes de changer, la télé c'est avec un récepteur dédié, la radio
aussi, et le téléphone mobile constitue un outil polyvalent de
complément occasionnel, mais pas de remplacement.

Sur ce point je rejoins l'avis d'Olivier Boudot qui met en avant une
complémentarité des 2 technologies, qui dans les faits existe déjà.
Post by François Guillet
| La RNT, c'est un centaine d'euros à l'achat (prix actuel mais qui va
| diminuer avec le temps, comme pour les récepteurs TNT), c'est un
| consommation électrique de 10 à 20 Watts, et c'est tout !
Une consommation de "10 à 20 Watts" c'est énorme si c'est sur pile. J'espère
qu'on sait faire considérablement mieux pour des postes autonomes.
C'est "tout", mais pour le moment en France, c'est l'arlésienne.
Un téléphone à recharger toutes les 3 heures pendant un usage intensif
tel que celui évoqué constitue-t-il un progrès ?
--
Denis.
François Guillet
2012-06-02 18:33:57 UTC
Permalink
"Denis" <***@ici> a écrit dans le message de news:
4fca326a$0$6451$***@news.free.fr...
| Le 02/06/2012 16:23, François Guillet a écrit :
|
| > Il faudra nous expliquer pourquoi la radio devrait être plus chère que
la
| > télé qu'on a déjà sur les mobiles, pourquoi on ne pourrait pas brancher
une
| > clé usb 3G sur un "autoradio" ou n'importe quel base audio avec HP de
bonne
| > qualité, pourquoi il faudrait "sortir 30 à 35€ par mois" pour la radio
alors
| > qu'on les sort déjà pour le téléphone, les sms, voir la TV et que la
radio
| > serait juste en plus...
| > Tout ce que tu dis est biaisé.
|
| Voir la TV sur mobile ? Soit. Mais alors comment se fait-il que la TNT
| rencontre un si franc succès alors que les chaînes sont visibles sur
| téléphone mobile ?

C'est comme si tu nous demandais : pourquoi avons nous un téléphone fixe
quand nous avons aussi un portable ?
Les usages ne sont pas les mêmes pour regarder la télé, si l'on est en
situation de mobilité ou pas ! La TV sur portable n'est pas faite pour
regarder la TV chez soi, question de taille d'écran. Par contre pour la
radio, on ne perd rien si on l'écoute avec un casque sur un portable plutôt
que sur un "transistor". Et de toute façon, c'est moins le portable que la
clé 3G qui peut être l'avenir de la radio.
Denis
2012-06-03 08:39:54 UTC
Permalink
|
|> Il faudra nous expliquer pourquoi la radio devrait être plus chère que
la
|> télé qu'on a déjà sur les mobiles, pourquoi on ne pourrait pas brancher
une
|> clé usb 3G sur un "autoradio" ou n'importe quel base audio avec HP de
bonne
|> qualité, pourquoi il faudrait "sortir 30 à 35€ par mois" pour la radio
alors
|> qu'on les sort déjà pour le téléphone, les sms, voir la TV et que la
radio
|> serait juste en plus...
|> Tout ce que tu dis est biaisé.
|
| Voir la TV sur mobile ? Soit. Mais alors comment se fait-il que la TNT
| rencontre un si franc succès alors que les chaînes sont visibles sur
| téléphone mobile ?
C'est comme si tu nous demandais : pourquoi avons nous un téléphone fixe
quand nous avons aussi un portable ?
Les usages ne sont pas les mêmes pour regarder la télé, si l'on est en
situation de mobilité ou pas ! La TV sur portable n'est pas faite pour
regarder la TV chez soi, question de taille d'écran. Par contre pour la
radio, on ne perd rien si on l'écoute avec un casque sur un portable plutôt
que sur un "transistor". Et de toute façon, c'est moins le portable que la
clé 3G qui peut être l'avenir de la radio.
Un casque audio lorsque tu bricoles, lorsque tu cuisines, lorsque tu
prends ta douche, lorsque tu conduis, lorsque tu es à table, je ne sais
pas pour toi, mais pour moi ça me gène ! Mais il est vrai que je ne suis
pas représentatif...
--
Denis.
François Guillet
2012-06-03 15:09:08 UTC
Permalink
"Denis" <***@ici> a écrit dans le message de news:
4fcb22da$0$6132$***@news.free.fr...
| Le 02/06/2012 20:33, François Guillet a écrit :
| > "Denis"<***@ici> a écrit dans le message de news:
| > 4fca326a$0$6451$***@news.free.fr...
| > | Le 02/06/2012 16:23, François Guillet a écrit :
| > |
| > |> Il faudra nous expliquer pourquoi la radio devrait être plus chère
que
| > la
| > |> télé qu'on a déjà sur les mobiles, pourquoi on ne pourrait pas
brancher
| > une
| > |> clé usb 3G sur un "autoradio" ou n'importe quel base audio avec HP
de
| > bonne
| > |> qualité, pourquoi il faudrait "sortir 30 à 35€ par mois" pour la
radio
| > alors
| > |> qu'on les sort déjà pour le téléphone, les sms, voir la TV et que la
| > radio
| > |> serait juste en plus...
| > |> Tout ce que tu dis est biaisé.
| > |
| > | Voir la TV sur mobile ? Soit. Mais alors comment se fait-il que la TNT
| > | rencontre un si franc succès alors que les chaînes sont visibles sur
| > | téléphone mobile ?
| >
| > C'est comme si tu nous demandais : pourquoi avons nous un téléphone fixe
| > quand nous avons aussi un portable ?
| > Les usages ne sont pas les mêmes pour regarder la télé, si l'on est en
| > situation de mobilité ou pas ! La TV sur portable n'est pas faite pour
| > regarder la TV chez soi, question de taille d'écran. Par contre pour la
| > radio, on ne perd rien si on l'écoute avec un casque sur un portable
plutôt
| > que sur un "transistor". Et de toute façon, c'est moins le portable que
la
| > clé 3G qui peut être l'avenir de la radio.
|
| Un casque audio lorsque tu bricoles, lorsque tu cuisines, lorsque tu
| prends ta douche, lorsque tu conduis, lorsque tu es à table, je ne sais
| pas pour toi, mais pour moi ça me gène ! Mais il est vrai que je ne suis
| pas représentatif...

C'est pourquoi je parle de clé 3G. La plupart des équipements audio en ont
maintenant, y compris des auto-radio.
De toute façon, chez soi, il y a aussi les radios wi-fi.
François Guillet
2012-06-03 15:30:04 UTC
Permalink
"Fran�ois Guillet" <***@wanadoo.fr> a �crit dans le message de news: 4fcb7e18$0$6144$***@news.free.fr...
|
| "Denis" <***@ici> a écrit dans le message de news:
| 4fcb22da$0$6132$***@news.free.fr...
|| Le 02/06/2012 20:33, François Guillet a écrit :
|| > "Denis"<***@ici> a écrit dans le message de news:
|| > 4fca326a$0$6451$***@news.free.fr...
|| > | Le 02/06/2012 16:23, François Guillet a écrit :
|| > |
|| > |> Il faudra nous expliquer pourquoi la radio devrait être plus chère
| que
|| > la
|| > |> télé qu'on a déjà sur les mobiles, pourquoi on ne pourrait pas
| brancher
|| > une
|| > |> clé usb 3G sur un "autoradio" ou n'importe quel base audio avec HP
| de
|| > bonne
|| > |> qualité, pourquoi il faudrait "sortir 30 à 35€ par mois" pour la
| radio
|| > alors
|| > |> qu'on les sort déjà pour le téléphone, les sms, voir la TV et que
la
|| > radio
|| > |> serait juste en plus...
|| > |> Tout ce que tu dis est biaisé.
|| > |
|| > | Voir la TV sur mobile ? Soit. Mais alors comment se fait-il que la
TNT
|| > | rencontre un si franc succès alors que les chaînes sont visibles sur
|| > | téléphone mobile ?
|| >
|| > C'est comme si tu nous demandais : pourquoi avons nous un téléphone
fixe
|| > quand nous avons aussi un portable ?
|| > Les usages ne sont pas les mêmes pour regarder la télé, si l'on est en
|| > situation de mobilité ou pas ! La TV sur portable n'est pas faite pour
|| > regarder la TV chez soi, question de taille d'écran. Par contre pour la
|| > radio, on ne perd rien si on l'écoute avec un casque sur un portable
| plutôt
|| > que sur un "transistor". Et de toute façon, c'est moins le portable que
| la
|| > clé 3G qui peut être l'avenir de la radio.
||
|| Un casque audio lorsque tu bricoles, lorsque tu cuisines, lorsque tu
|| prends ta douche, lorsque tu conduis, lorsque tu es à table, je ne sais
|| pas pour toi, mais pour moi ça me gène ! Mais il est vrai que je ne suis
|| pas représentatif...
|
| C'est pourquoi je parle de clé 3G. La plupart des équipements audio en ont
| maintenant,

(je veux dire des ports USB pour clés)

| y compris des auto-radio.
| De toute façon, chez soi, il y a aussi les radios wi-fi.
Nicolas Croiset
2012-06-03 19:43:23 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Post by François Guillet
| C'est pourquoi je parle de clé 3G. La plupart des équipements audio en ont
| maintenant,
(je veux dire des ports USB pour clés)
Des ports USB oui, mais pour des périphériques de stockage pas pour des
clé 3G.

A+
F1TAY
2012-06-03 20:17:12 UTC
Permalink
Soyons pratique !
Chaque matin ma radio me réveille, je me lève, prends mon transistor et
je le pose dans la salle de bain, je prends ma douche, reprend mon
transistor et je le pose sur la table de la cuisine et je déjeune.
Ça c'est le monde simple et pratique de 2012.
Un saut dans le futur "radieux et moderne" de 2025 :
ce matin , panne d'électricité et panne de réveil car la box non
alimenté n'a pas pu déclencher la radio WIFI qui me sert de réveil.
En ces temps bénis l'écoute de la radio est devenu une science : chez
vous il faut connecter la box, brancher la borne WIFI et allumer son
récepteur radio WIFI. Quand je raconte à mes petits enfants que en 2012
un seul appareil autonome avec des piles suffisait pour écouter la
radio ils rigolent et disent "voilà encore Pépé qui débloque avec ses
histoires à dormir debout".
Daniel
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Olivier Boudot
Post by François Guillet
C'est pourquoi je parle de clé 3G. La plupart des équipements audio en ont
maintenant,
(je veux dire des ports USB pour clés)
Des ports USB oui, mais pour des périphériques de stockage pas pour des
clé 3G.
A+
François Guillet
2012-06-06 17:02:32 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
| "François Guillet" <***@wanadoo.fr> wrote :
|
| >>| C'est pourquoi je parle de clé 3G. La plupart des équipements audio en
ont
| >| maintenant,
| >
| >(je veux dire des ports USB pour clés)
| >
|
| Des ports USB oui, mais pour des périphériques de stockage pas pour des
| clé 3G.

Il y a déjà des auto-radios avec port USB pour clé 3G.
Nicolas Croiset
2012-06-06 18:32:43 UTC
Permalink
Post by François Guillet
|
| >>| C'est pourquoi je parle de clé 3G. La plupart des équipements audio en
ont
| >| maintenant,
| >
| >(je veux dire des ports USB pour clés)
| >
|
| Des ports USB oui, mais pour des périphériques de stockage pas pour des
| clé 3G.
Il y a déjà des auto-radios avec port USB pour clé 3G.
Tu parlais de la plupart des équipements audio, maintenant on parle de
quelques équipements. La nuance est importante.

C'est un marché confidentiel d'autant plus que le marché de 2ème monte
deviens inexistant vu que les autoradios de première monte font
maintenant souvent plus que autoradio mais ils assurent des fonctions
complémentaires pour la configuration du véhicule. Son échange est
devenu très délicat voir impossible certaines fois.

A+
François Guillet
2012-06-08 09:53:32 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
| "François Guillet" <***@wanadoo.fr> wrote :
|
| >
| >"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a écrit dans le message de
| >news: ***@4ax.com...
| >| "François Guillet" <***@wanadoo.fr> wrote :
| >|
| >| >>| C'est pourquoi je parle de clé 3G. La plupart des équipements audio
en
| >ont
| >| >| maintenant,
| >| >
| >| >(je veux dire des ports USB pour clés)
| >| >
| >|
| >| Des ports USB oui, mais pour des périphériques de stockage pas pour des
| >| clé 3G.
| >
| >Il y a déjà des auto-radios avec port USB pour clé 3G.
|
| Tu parlais de la plupart des équipements audio, maintenant on parle de
| quelques équipements. La nuance est importante.

"Quelques équipements", c'est généralement comme ça que commence un marché
qui peut devenir de masse.

| C'est un marché confidentiel d'autant plus que le marché de 2ème monte
| deviens inexistant vu que les autoradios de première monte font
| maintenant souvent plus que autoradio mais ils assurent des fonctions
| complémentaires pour la configuration du véhicule. Son échange est
| devenu très délicat voir impossible certaines fois.

Quand on voit avec quelle vitesse les Chinois ont fourni des mini-émetteurs
FM pour écouter n'importe quel source audio sur la FM de son autoradio, on a
peine à croire que les ports USB pour MP3 des autoradios ne pourraient pas
être utilisés pour une clé 3G, c'est juste un petit interface à développer.
mpx958
2012-06-08 15:52:08 UTC
Permalink
Post by François Guillet
|
| >
| >|
| >| >>| C'est pourquoi je parle de clé 3G. La plupart des équipements audio
en
| >ont
| >| >| maintenant,
| >| >
| >| >(je veux dire des ports USB pour clés)
| >| >
| >|
| >| Des ports USB oui, mais pour des périphériques de stockage pas pour des
| >| clé 3G.
| >
| >Il y a déjà des auto-radios avec port USB pour clé 3G.
|
| Tu parlais de la plupart des équipements audio, maintenant on parle de
| quelques équipements. La nuance est importante.
"Quelques équipements", c'est généralement comme ça que commence un marché
qui peut devenir de masse.
Comme celui des récepteurs de RNT.
Post by François Guillet
| C'est un marché confidentiel d'autant plus que le marché de 2ème monte
| deviens inexistant vu que les autoradios de première monte font
| maintenant souvent plus que autoradio mais ils assurent des fonctions
| complémentaires pour la configuration du véhicule. Son échange est
| devenu très délicat voir impossible certaines fois.
Quand on voit avec quelle vitesse les Chinois ont fourni des mini-émetteurs
FM pour écouter n'importe quel source audio sur la FM de son autoradio, on a
peine à croire que les ports USB pour MP3 des autoradios ne pourraient pas
être utilisés pour une clé 3G, c'est juste un petit interface à développer.
Les coréens intègrent le DMB dans les téléphones portables. Je doute
que les chinois ne soient pas rapidement en mesure de fournir des
récepteurs de RNT à des prix ridicules, à partir du moment ou le
marché devient significatif.
François Guillet
2012-06-09 10:21:11 UTC
Permalink
"mpx958" <***@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
b620beea-4a93-45af-9f57-***@m10g2000vbn.googlegroups.com...
On 8 juin, 11:53, "François Guillet" <***@wanadoo.fr>
wrote:
...
Post by François Guillet
"Quelques équipements", c'est généralement comme ça que commence un marché
qui peut devenir de masse.
| Comme celui des récepteurs de RNT.

Oui, et donc l'argument de la pénurie des équipements au départ, n'est
d'aucune pertinence pour défendre ou attaquer un "camp" plutôt qu'un autre.
...
| Les coréens intègrent le DMB dans les téléphones portables. Je doute
| que les chinois ne soient pas rapidement en mesure de fournir des
| récepteurs de RNT à des prix ridicules, à partir du moment ou le
| marché devient significatif.

Que les terminaux puisse finir par recevoir tout le numérique qui "traine"
sur les ondes, c'est probable. Le problème est moins côté terminaux que
réseau, et l'on revient à l'inutilité possible d'avoir plusieurs réseaux de
normes différentes pour desservir les mêmes terminaux.

D'autant plus que je n'avais pas réalisé que le mode broadcast existe aussi
en téléphonie mobile, et donc que l'un des arguments fort de la RNT
(l'économie de fréquence) est sérieusement écorné.
mpx958
2012-06-11 11:19:17 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
Post by François Guillet
"Quelques équipements", c'est généralement comme ça que commence un marché
qui peut devenir de masse.
| Comme celui des récepteurs de RNT.
Oui, et donc l'argument de la pénurie des équipements au départ, n'est
d'aucune pertinence pour défendre ou attaquer un "camp" plutôt qu'un autre.
On est bien d'accord.
Post by François Guillet
...
| Les coréens intègrent le DMB dans les téléphones portables. Je doute
| que les chinois ne soient pas rapidement en mesure de fournir des
| récepteurs de RNT à des prix ridicules, à partir du moment ou le
| marché devient significatif.
Que les terminaux puisse finir par recevoir tout le numérique qui "traine"
sur les ondes, c'est probable. Le problème est moins côté terminaux que
réseau, et l'on revient à l'inutilité possible d'avoir plusieurs réseaux de
normes différentes pour desservir les mêmes terminaux.
Ce ne peut être le point de vue que de celui qui détiendrait et
contrôlerait le réseau par lequel tout transiterait, et serait en
position de force face aux éditeurs de programmes. Il est est évident
qu'une radio ne saurait accepter de se retrouver soumise aux
opérateurs de téléphonie mobile. Il est vital pour une radio de
pouvoir contrôler un minimum une partie de ses canaux de diffusion.
François Guillet
2012-06-11 16:59:15 UTC
Permalink
"mpx958" <***@hotmail.com> a écrit dans le message de news:
ee54cdec-5777-4af3-a086-***@3g2000vbx.googlegroups.com...
...
Post by François Guillet
Que les terminaux puisse finir par recevoir tout le numérique qui "traine"
sur les ondes, c'est probable. Le problème est moins côté terminaux que
réseau, et l'on revient à l'inutilité possible d'avoir plusieurs réseaux de
normes différentes pour desservir les mêmes terminaux.
| Ce ne peut être le point de vue que de celui qui détiendrait et
| contrôlerait le réseau par lequel tout transiterait, et serait en
| position de force face aux éditeurs de programmes. Il est est évident
| qu'une radio ne saurait accepter de se retrouver soumise aux
| opérateurs de téléphonie mobile. Il est vital pour une radio de
| pouvoir contrôler un minimum une partie de ses canaux de diffusion.

Ce n'est pas vital pour les radios. Le risque est quasi-nul. Il y a
plusieurs opérateurs. Ce n'est pas plus risqué pour une radio de passer par
Orange sur la 3G que de passer par TDF sur la FM. De plus la neutralité du
réseau a toujours été défendue. Un opérateur télécom peut peut-être
interdire le service radio (je doute que ce serait populaire), mais pas
telle ou telle radio plutôt que telle autre.
mpx958
2012-06-11 18:58:20 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
Post by François Guillet
Que les terminaux puisse finir par recevoir tout le numérique qui "traine"
sur les ondes, c'est probable. Le problème est moins côté terminaux que
réseau, et l'on revient à l'inutilité possible d'avoir plusieurs réseaux de
normes différentes pour desservir les mêmes terminaux.
| Ce ne peut être le point de vue que de celui qui détiendrait et
| contrôlerait le réseau par lequel tout transiterait, et serait en
| position de force face aux éditeurs de programmes. Il est est évident
| qu'une radio ne saurait accepter de se retrouver soumise aux
| opérateurs de téléphonie mobile. Il est vital pour une radio de
| pouvoir contrôler un minimum une partie de ses canaux de diffusion.
Ce n'est pas vital pour les radios. Le risque est quasi-nul. Il y a
plusieurs opérateurs. Ce n'est pas plus risqué pour une radio de passer par
Orange sur la 3G que de passer par TDF sur la FM.  De plus la neutralité du
réseau a toujours été défendue. Un opérateur télécom peut peut-être
interdire le service radio (je doute que ce serait populaire), mais pas
telle ou telle radio plutôt que telle autre.
- La diffusion, c'est on ne peut plus vital pour n'importe quelle
radio. Alors oui, on peut considérer que plusieurs réseaux de
distribution, c'est redondant. Mais pour ce qui est vital, la
redondance est plutôt une bonne chose. Et le fait que certains canaux
de distribution puissent être gérés directement par les radios est
stratégique, quoi que vous ou vos amis telcos puissiez penser.

- 4 telcos/FAI, dont 3 ont prouvés qu'ils savaient parfaitement
s'entendre pour défendre des intérêts communs.

- Être diffusé par TDF (ou un autre), c'est signer un contrat avec un
prestataire. Si le prestataire ne fait pas bien le boulot (ce qui peut
arriver), on peut aller chez un autre prestataire, ou se diffuser soi-
même. A l'inverse, pour la diffusion sur Internet, rien ne permet
d'être sur que ce qui sort des serveurs de stream arrivera sans
encombres à l'internaute qui veut écouter telle ou telle radio. Rien
ne permet d'être sur que certains tuyaux servant aux peerings avec tel
ou tel hébergeur ou autre opérateur ne seront pas bridés car ils
génèreraient trop de trafic. Rien ne permet d'être sur qu'un opérateur
en position dominante n'impose des conditions à certains hébergeurs.
Il est impossible de maitriser les choses de bout en bout. Et même si
l'on considérait que les FAI sont pleins de bonnes intentions, rien ne
garanti les débits ou la qualité de service sur Internet, car c'est
juste impossible du fait de la nature même de ce réseau. Ou alors il
faudrait que la diffusion soit faite par des serveurs directement
connectés aux backbones de chaque Telcos/FAI, au plus près des
abonnés, avec des moyens de gestion de QoS.

- Emmerder telle ou telle radio, c'est aussi facile que de rayer une
entrée dans un serveur DNS. Ou de faire en sorte que le débit du
datacenter concerné soit bridé ou dégradé. Hadopi impose aux FAI de
disposer d'outils d'administrations qui pourraient tout à fait être
utilisés à d'autres fins que celles prévues par la réglementation.

- Le neutralité du réseau est défendue par qui ? Les utilisateurs,
certainement. Par l'Arcep, un peu aussi. Par contre je n'ai pas
souvent entendu les telcos ouvrir la bouche à ce sujet lorsqu'il
s'agit d'internet mobile.

- La question du coût n'est pas anodine. Se poser la question des
couts de la RNT, c'est légitime (surtout pour les radios, car pour le
public, rien n'impose à personne d'acheter un récepteur). Mais en
face, le streaming en unicast (le seul qui fonctionne actuellement)
coute cher. Allez vous renseigner sur le prix du TO chez un hébergeur
sérieux.
Zeldus
2012-06-11 22:36:19 UTC
Permalink
Post by mpx958
- La question du coût n'est pas anodine. Se poser la question des
couts de la RNT, c'est légitime (surtout pour les radios, car pour le
public, rien n'impose à personne d'acheter un récepteur). Mais en
face, le streaming en unicast (le seul qui fonctionne actuellement)
coute cher. Allez vous renseigner sur le prix du TO chez un hébergeur
sérieux.
Ah bon, et la TV sur ADSL et FTTH, ça marche avec quoi ? Du bon vieux IP en multicast géré par les opérateurs et ça marche même très bien.

Dire que les opérateurs sont incapables de générer des flux multicast IP, c'est méconnaitre totalement le mode de fonctionnement des réseaux de désertes actuels. Il n'y a même pas d'upgrade à faire, les routeurs sont déjà prêts. On sait faire du multicast IP pour la télé, on saura en faire pour la radio quand le besoin se fera sentir, pas de doute là dessus.

Quant à parler de TDF, ça tombe bien, c'est l'un des premiers mainteneurs des opérateurs mobiles, activité qui lui rapporte de plus en plus par rapport à l'activité broadcast...

De toute façon, je ne comprendrais jamais les gens qui s'évertuent à expliquer aux autres ici que la radio sur IP ne marche pas, je suis actuellement en train d'écouter une radio anglaise sur mon récepteur Pure Sensia en Wifi et je n'ai aucun problème. Equipez-vous d'un récepteur de dernière génération, et venez nous dire précisément ce qui ne marche pas lorsque vous essayez d'écouter la radio plutôt que de sortir des théories fumeuses sur la neutralité des réseaux ou le non fonctionnement supposé du multicast en IP. Il faut être concret. Des millions de gens regardent la TV sur ADSL ou FTTH ou cable en IP et on n'entend pas parler de tout cela sur les forums dédiés à la télé... Cherchez l'erreur

Pierrot
Nicolas Croiset
2012-06-12 04:38:28 UTC
Permalink
Post by Zeldus
Post by mpx958
- La question du coût n'est pas anodine. Se poser la question des
couts de la RNT, c'est légitime (surtout pour les radios, car pour le
public, rien n'impose à personne d'acheter un récepteur). Mais en
face, le streaming en unicast (le seul qui fonctionne actuellement)
coute cher. Allez vous renseigner sur le prix du TO chez un hébergeur
sérieux.
Ah bon, et la TV sur ADSL et FTTH, ça marche avec quoi ? Du bon vieux IP en multicast géré par les opérateurs et ça marche même très bien.
Dire que les opérateurs sont incapables de générer des flux multicast IP, c'est méconnaitre totalement le mode de fonctionnement des réseaux de désertes actuels. Il n'y a même pas d'upgrade à faire, les routeurs sont déjà prêts. On sait faire du multicast IP pour la télé, on saura en faire pour la radio quand le besoin se fera sentir, pas de doute là dessus.
l'IP multicast marche très bien tand que celui-ci fonctionne dans un
géré de bout ne bout par le même opérateur. Dès que l'on est dans un
réseau hétérogène de plusieurs opérateurs, c'est une autre paire de
manche, car le multicast se route également et ce n'est pas si simple.

La BBC fait des tests depuis 2006 d'IP multicats
http://www.bbc.co.uk/multicast/ et pour l'instant ils n'ont toujours pas
validé cette plateforme d'écoute car de nombreux problèmes subsistent.

D'ailleurs, certains FAI ne transportent pas le flux télé/radio vers
leurs DSLAM puis les boxes en IP multicast mais en MPEG2-TS directement.
Post by Zeldus
Quant à parler de TDF, ça tombe bien, c'est l'un des premiers mainteneurs des opérateurs mobiles, activité qui lui rapporte de plus en plus par rapport à l'activité broadcast...
C'est évident il faut amortir les pylones, il ne faut pas oublier que
Bouygues télécom avait également vendu à TDF ces sites, d'ou cette
prestation dont tu parles !
Post by Zeldus
De toute façon, je ne comprendrais jamais les gens qui s'évertuent à expliquer aux autres ici que la radio sur IP ne marche pas, je suis actuellement en train d'écouter une radio anglaise sur mon récepteur Pure Sensia en Wifi et je n'ai aucun problème. Equipez-vous d'un récepteur de dernière génération, et venez nous dire précisément ce qui ne marche pas lorsque vous essayez d'écouter la radio plutôt que de sortir des théories fumeuses sur la neutralité des réseaux ou le non fonctionnement supposé du multicast en IP. Il faut être concret. Des millions de gens regardent la TV sur ADSL ou FTTH ou cable en IP et on n'entend pas parler de tout cela sur les forums dédiés à la télé... Cherchez l'erreur
Et bien je peux te dire que ou je suis l'écoute sur IP ne marche pas,
pourtant je suis à quelques kilomètres de Lyon car je suis en bout de
ligne (presque 6000m). J'ai des copains dans Lyon qui sont dans le même
cas de figure, on promet un NRA HD depuis 2009 et toujours rien.

Cela râle moins maintenant, parce que les gens ont compris qu'il fallait
que les caractéristiques de lignes soient suffisantes pour que cela
fonctionne.
A+
mpx958
2012-06-12 09:18:29 UTC
Permalink
Post by Zeldus
Ah bon, et la TV sur ADSL et FTTH, ça marche avec quoi ? Du bon vieux IP en multicast géré par les opérateurs et ça marche même très bien.
La TV sur ADSL ou FTTH, à ma connaissance, utilise des réseaux dédiés
(réels ou virtuels par gestion de QoS) qui fonctionnent effectivement
en broadcast ou multicast, et qui acheminent les bouquets aux DSLAM.
Et c'est au niveau des DSLAM que se font les envois des programmes
choisis par l'abonné dans le tuyau qui le dessert (qu'il s'agisse de
fibre ou de cuivre, éventuellement en passant Internet et TV dans des
VC ATM distincts sur ce segment final). Mais ces backbones dédiés ne
font pas partie à proprement parler d'Internet. Ce sont les opérateurs
qui décident des contenus des bouquets distribués par ce système (et
non les radios ou une autorité genre CSA). Quand à dire que cela
marche "très bien", c'est un peu exagéré. Avec un peu de chance, ça
peut marcher très bien. Mais pas toujours.
Post by Zeldus
Dire que les opérateurs sont incapables de générer des flux multicast IP, c'est méconnaitre totalement le mode de fonctionnement des réseaux de désertes actuels. Il n'y a même pas d'upgrade à faire, les routeurs sont déjà prêts. On sait faire du multicast IP pour la télé, on saura en faire pour la radio quand le besoin se fera sentir, pas de doute là dessus.
La question n'est pas de savoir s'ils sont capables de le faire ou
non, mais de savoir si c'est ouvert à tous pour tous types
d'applications. La question est de savoir si n'importe quel flux
multicast peut passer dans un réseau réellement "neutre". Si vous
prenez une connexion et un emplacement de baie dans un datacenter, que
vous mettez un serveur de flux qui gère le multicast, est-ce que cela
fonctionne ? Pour l'instant, si l'on fait de l'unicast, ce n'est pas
par plaisir.
Post by Zeldus
De toute façon, je ne comprendrais jamais les gens qui s'évertuent à expliquer aux autres ici que la radio sur IP ne marche pas, je suis actuellement en train d'écouter une radio anglaise sur mon récepteur Pure Sensia en Wifi et je n'ai aucun problème. Equipez-vous d'un récepteur de dernière génération, et venez nous dire précisément ce qui ne marche pas lorsque vous essayez d'écouter la radio plutôt que de sortir des théories fumeuses ...
- Vous faites d'un cas particulier une généralité. Je vous rassure, à
moi aussi il arrive d'écouter la radio via Internet.

- Je n'ai jamais dit que, globalement, la radio via IP ne marchait
pas. Je dis que rien ne garanti, à grande échelle, que cela puisse
donner le même niveau de disponibilité qu'un système dédié genre FM ou
RNT, en particulier pour l'IP mobile.

- Vous exposez votre idée sur la fiabilité de ce que vous utilisez, je
vais donc vous donner mon idée sur ce que je vois depuis l'autre bout
du tuyau. Chaque jour, je surveille mes stats de streaming. Or je
constate souvent des décrochages dans les courbes d'audience
instantanée (issues des serveurs de streaming). Cela va de la perte de
quelques centaines de connectés à des déconnexions de plusieurs
milliers d'auditeurs. Il peut y avoir des jours sans aucune incident,
et des jours catastrophiques. Ces phénomènes sont simplement liés à
des pannes, des modifications de routes, etc. chez tel ou tel
opérateur, qui peuvent d'un coup "casser" les routes entre les
auditeurs et les serveurs. Par exemple, ce matin, à 7h59, déconnexion
massive de 75% de mes auditeurs. Hier, pas d'incident. Ce weekend, pas
d'incident. Vendredi dernier, 900 auditeurs environ perdus d'un coup
entre 17h15 et 17h16 (je précise qu'aucun de ces incidents n'est lié à
un quelconque problème sur la plateforme de streaming ou chez
l'hébergeur). Vous allez me dire qu'il n'y a rien d'extraordinaire là
dedans, c'est la vie d'un grand réseau mondial. Mais en radio, on
cherche la fiabilité avant tout, et EN PARTICULIER aux heures de
pointe de l'audience. (p.s.: ce que je constate, mes confrères
utilisant d'autres plateformes de streaming chez d'autres prestataires
le constatent aussi).

- Soyons clair, il ne s'agit pas de ma part de dénigrer la diffusion
via IP, qu'il s'agisse de tuyaux "privés" ou d'Internet. Cela fait
plus de 12 ans que les radios pour lesquelles je bosse sont diffusées
sur Internet, ce support me semble incontournable, et j'y accorde une
grande importance. Simplement, je ne comprend pas l'intégrisme de
certains anti-RNT primaires, qui s'obstinent à nier les considérations
stratégiques des radios en matière d'indépendance, ou ne comprennent
pas qu'une PME puisse ne pas avoir envie de se retrouver pieds et
poings liés à quelques multinationales cotées en bourse.
François Guillet
2012-06-13 17:05:10 UTC
Permalink
"Zeldus" <***@gmail.com> a écrit dans le message de news:
a22fcbcc-336c-4573-8d74-***@googlegroups.com...
...
| Ah bon, et la TV sur ADSL et FTTH, ça marche avec quoi ? Du bon vieux IP
en multicast géré par les opérateurs et ça marche même très bien.

Et oui. Mais pour le monde du broadcast, les techniques IP c'est le grand
mystère, d'où cette xénophobie technologique.

| Dire que les opérateurs sont incapables de générer des flux multicast IP,
| c'est méconnaitre totalement le mode de fonctionnement des réseaux
| de désertes actuels.
...

Oui, mais plus probablement, c'est dénigrer le parti adverse pour protéger
son propre biftek.

Quand je vois un tel acharnement hors de toute raison (car c'est beaucoup
moins compliqué de passer de la radio sur IP que de la TV, or pour la TV,
c'est fait, ça marche pour la majorité de la population, et qui peut le plus
peut le moins), je me dis que nous ne sommes plus dans une discussion
purement académique mais qu'il y a des enjeux personnels biaisant le débat.
Nicolas Croiset
2012-06-13 19:40:26 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| Ah bon, et la TV sur ADSL et FTTH, ça marche avec quoi ? Du bon vieux IP
en multicast géré par les opérateurs et ça marche même très bien.
Et oui. Mais pour le monde du broadcast, les techniques IP c'est le grand
mystère, d'où cette xénophobie technologique.
Je te rassure on utilise l'IP à fond, on en connait les limites par
conséquent. comme je l'ai déjà dit dans un message précédent, tant que
l'on est dans un réseau géré par un seul opérateur tout se passe bien.
dès quez l'on rentre dans un réseau hétérogène, cela se gâte. Cf
expérience BBC en multicast en grandeur nature avec la majorité des FAI
UK.

Free a parfaitement compris les limites de l'IP et transporte tous ces
flux télé dans du MPEG2-TS (avec correction d'erreur) en ATM directement
sans utiliser l'IP. C'est également le cas entre l'abonné et le DSLAM.
Le code RS du flux MPEG2-TS permet de corriger les erreurs voir même
rattrapper les "paquets" perdus sans générer de bursts. En plus cela
permet de diminuer les buffers, donc un zapping bien plus rapide.
Post by François Guillet
| Dire que les opérateurs sont incapables de générer des flux multicast IP,
| c'est méconnaitre totalement le mode de fonctionnement des réseaux
| de désertes actuels.
...
Oui, mais plus probablement, c'est dénigrer le parti adverse pour protéger
son propre biftek.
Quand je vois un tel acharnement hors de toute raison (car c'est beaucoup
moins compliqué de passer de la radio sur IP que de la TV, or pour la TV,
c'est fait, ça marche pour la majorité de la population, et qui peut le plus
peut le moins), je me dis que nous ne sommes plus dans une discussion
purement académique mais qu'il y a des enjeux personnels biaisant le débat.
On est très largement loin d'une discussion académique mais une
discussion réaliste sur des faits et des expériences personnelle et des
échanges informel entre techniciens souvent très constructifs.

l'IP c'est extrément joli et super sur le papier, reste que l'IP en
mobile reste très fragile, comme les réseaux mobiles d'ailleurs car le
maillage est complexe à maintenir, cf les pannes monstres qui ont
parfois lieu malgré les redondances qui sont prévues à tous les niveaux.

Cf, les réseaux télcoms complètement saturés dès qu'un événement
important se produit. (ex les SMS du 1er janvier...)

Le broadcast permet de diffuser une information quelque soit le nombre
de gens allumanr leurs postes simultanément sans broncher.

Je connais bien l'IP car nous travaillons pbeaucoup sur le transport des
contributons par IP.

Je me suis même ammusé à faire du routage IP avec réception des requêtes
via le DAB (IPcasting), par exemple.

Quoi que tu en penses le broadcast utilise beaucoup l'IP mais avec
toutes les précautions qui s'imposent pour éviter les pannes ou les
coupures intempestives.
François Guillet
2012-06-14 16:57:35 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
...
| Free a parfaitement compris les limites de l'IP et transporte tous ces
| flux télé dans du MPEG2-TS (avec correction d'erreur) en ATM directement
| sans utiliser l'IP. C'est également le cas entre l'abonné et le DSLAM.

Tu ne croyais pas sérieusement que chaque télé s'amuserait à envoyer son
flux IP à chaque abonné ?! Quand des flux importants sont utilisés
massivement, et c'est le cas de la TV, ils sont bien sûr apportés au plus
près de l'abonné.

| l'IP c'est extrément joli et super sur le papier,

Si le protocole IP n'est pas la panacée, il a largement fait ses preuves
partout dans le monde sur le terrain, et c'est ce qui compte. Je n'ai aucun
problème pour écouter n'importe quelle radio du monde entier.

| l'IP en mobile reste très fragile

Pas plus que la FM. Il m'est arrivé de regarder sans problème la TV sur un
iphone, sur autoroute. Alors la radio...

Nicolas Croiset
2012-06-03 09:44:08 UTC
Permalink
Post by François Guillet
...
| Chez moi, j'ai plusieurs récepteurs radio : un dans la cuisine, un dans
| le séjour, un dans la salle de bain, 2 dans notre chambre, un dans mon
| garage lorsque je bricole, un dans les toilettes (oui bon je sais...) et
| 1 dans chacun de mes véhicules.
Et tu es représentatif de la population ?
| Avec la radio sur IP, faudra-t-il autant
| d'abonnements 3G ou 4G que de récepteurs ? Ca va douiller rapidement
| cette histoire... (avec internet et en utilisant des récepteurs wifi, il
| faudra quand-même sortir 30 à 35€ par mois même si on n'est pas
| spécialement intéressé par internet). Ou bien dois-je trimballer mon
| téléphone-radio IP partout ? Et quid de la qualité sonore ? Les HP de
| téléphone ne sont pas hifi, loin de là, et tant que les radios, même
| portables, existeront, le rendu sonore sera toujours meilleur qu'avec un
| téléphone portable.
Il faudra nous expliquer pourquoi la radio devrait être plus chère que la
télé qu'on a déjà sur les mobiles, pourquoi on ne pourrait pas brancher une
clé usb 3G sur un "autoradio" ou n'importe quel base audio avec HP de bonne
qualité, pourquoi il faudrait "sortir 30 à 35€ par mois" pour la radio alors
qu'on les sort déjà pour le téléphone, les sms, voir la TV et que la radio
serait juste en plus...
Tout ce que tu dis est biaisé.
Parce qu'aujourd'hui je sors moins de 2 € par mois pour mon abo
téléphonbique.
Post by François Guillet
| La RNT, c'est un centaine d'euros à l'achat (prix actuel mais qui va
| diminuer avec le temps, comme pour les récepteurs TNT), c'est un
| consommation électrique de 10 à 20 Watts, et c'est tout !
Une consommation de "10 à 20 Watts" c'est énorme si c'est sur pile. J'espère
qu'on sait faire considérablement mieux pour des postes autonomes.
C'est "tout", mais pour le moment en France, c'est l'arlésienne.
La conso des chpiset est OK sur 2 plies AAA donc la valeur donnée est
fausse.

A+
Olivier Boudot
2012-06-02 14:34:14 UTC
Permalink
Post by Denis
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Et à combien est estimé le nombre d'auditeurs ? Tant qu'on n'aura pas
des autoradios numériques en grande surface, et aussi fournis avec les
véhicules neufs, la RNT ne peut être que marginale.
n'est pas peur tous les fabricants de voitures annoncent des récepteurs
RNT en première monte déjà dans les pays voisins et incessament sous
peu en France. Il ne faut pas oublier que la loi imposait la présence
de ces récepteurs dans les véhicules pour fin 2013, les constructeurs
ont travaillés dans ce sens et tiennent les objectifs.
Post by François Guillet
Un second point à voir, c'est le coût d'un déploiement massif d'un
réseau RNT indépendant, par rapport au coût d'une simple extension
(peut-être réduite) des réseaux mobiles pour supporter la radio en
plus du reste. J'ai l'impression que la balance pèse du côté du
second.
Bof, cela réutilise les pylones existant, les investissements ne sont
pas forcément très important, excepté les émetteurs, feeder et antennes.
Post by François Guillet
L'intérêt d'une "vraie" radio, c'est l'indépendance du fournisseur de
programmes quand il a ses propres émetteurs, la possibilité de passer
les frontières, un moindre risque de coupure etc etc.
A partir du moment où l'on constitue un réseau d'émetteurs et qu'on y
groupe les radios, on perd cette indépendance, et on retrouve les
mêmes travers que les réseaux mobiles. Donc est-ce vraiment la peine
de monter un réseau en doublon ?
Que l'émetteur soit tout seul ou bien en réseau, les radios peuvent
maitriser leur diffusion sur la zone qu'elles souhaitent. C'est déjà le
cas en FM.
Je tiens à rappeler que sur la majorité des abonnements téléphonique le
streaming est interdit et qu'aujourd'hu on peut écouter la radio car
c'est une tolérance de l'opérateur téléphonique.
Post by François Guillet
Le seul argument qui reste est bien maigre : l'idée que la
diffusion est plus économique en fréquences que la connexion de chaque
mobile à une voie. Certes. Mais comme par rapport aux autres besoins,
la radio représente de moins en moins en terme de débit, au point
qu'on peut penser que les flux radios auraient des chances d'être
marginaux dans le flux global, cet argument tient de moins en moins.
Il y a également une économie d'énergie côté réception, le récepteur de
RNT ne fait que recevoir et n'émet pas contrairment au téléphone ;-)
Comment fais tu pour gérer tes 6 ou 7 récepteurs avec un seul abo de
téléphone, quid de la réception de la radio quand tu éteins ton tél car
tu as envie d'être tranquille !
A+
Chez moi, j'ai plusieurs récepteurs radio : un dans la cuisine, un dans
le séjour, un dans la salle de bain, 2 dans notre chambre, un dans mon
garage lorsque je bricole, un dans les toilettes (oui bon je sais...) et
1 dans chacun de mes véhicules. Avec la radio sur IP, faudra-t-il autant
d'abonnements 3G ou 4G que de récepteurs ? Ca va douiller rapidement
cette histoire... (avec internet et en utilisant des récepteurs wifi, il
faudra quand-même sortir 30 à 35€ par mois même si on n'est pas
spécialement intéressé par internet). Ou bien dois-je trimballer mon
téléphone-radio IP partout ? Et quid de la qualité sonore ? Les HP de
téléphone ne sont pas hifi, loin de là, et tant que les radios, même
portables, existeront, le rendu sonore sera toujours meilleur qu'avec un
téléphone portable.
La RNT, c'est un centaine d'euros à l'achat (prix actuel mais qui va
diminuer avec le temps, comme pour les récepteurs TNT), c'est un
consommation électrique de 10 à 20 Watts, et c'est tout !
Ne vous fatiguez pas tous à répondre à des contributeurs qui ont une
position idéologique anti-RNT développée avec les mêmes roboratifs éléments
depuis des années, lesquels ne tiennent pas la route au regard de la
réalité des coûts de diffusion et des difficultés de déploiement selon le
type de réseau étudié (ainsi que de l'économie du monde des télécoms,
pourtant connue de chacun). De toute façon, on est au pied du mur
maintenant, et le succès ou l'échec de la RNT tiendra, selon moi, à deux
facteurs principaux : La capacité de cette plateforme à fidéliser un
auditoire, par la diversité et la nouveauté des contenus mis à disposition
(ce qui a fait le succès de la TNT, je le répète) ainsi que la possibilité,
ou non, donnée par la tutelle à Radio-France de se lancer. Si le "oui"
l'emporte à la première question et que la deuxième reçoit un avis positif
avec les crédits qui vont avec (ce qui entrainera l'obligation pour les
trois périphériques de se lancer aussi, car ils ne prendront pas le risque
de voir France-Inter et France-Info se lancer sans eux) eh bien les chances
de succès seront raisonnablement bonnes.
Ce qui n'empêchera pas, comme pour ce qui est de la TV actuellement, de
voir se développer des usages connectés, fixes ou mobiles, via les réseaux
télécoms. Là où ces dernires possèdent un véritable atout, c'est dans la
possibilité de télécharger un riche contenu directement associé (ou non) au
programme RNT en cours d'écoute via des plateformes du type Radio DNS, car
c'est ce type de complémentarité qui offrira un véritable avantage à la
radio numérique, même si, dans le principe, Radio DNS fonctionne déjà avec
certains programmes diffusés en FM.
--
A+,

Olivier
François Guillet
2012-06-02 15:21:31 UTC
Permalink
"Olivier Boudot" <***@void.com> a écrit dans le message de news:
***@212.27.60.40...
...
| Ne vous fatiguez pas tous à répondre à des contributeurs qui ont une
| position idéologique anti-RNT
...

Sophisme ! Essayer d'invalider ce qui est dit en s'attaquant à ceux qui le
disent est un argument fallacieux.

Et comme je serai de ceux qui regretteraient la radio traditionnelle si elle
disparaissait, vu le temps que j'ai passé avec passion à la recevoir et à
l'émettre, on ne pourra pas me taxer d'être un défenseur du lobby de la
téléphonie. C'est seulement une question de lucidité.

Les positions idéologiques, on en trouve des deux côtés, mais surtout du
côté du lobby des équipementiers de la radio traditionnelle, car l'enjeu est
primordial pour eux tandis qu'il est tout à fait mineur pour ceux de la
téléphonie mobile, dont la radio est le cadet de leur souci.
N'êtes vous pas le "Olivier Boudot" qui travaille à VDL ?

Il est vrai qu'on a de quoi s'inquiéter quand on est un professionnel du
secteur. Alors, comme vous le dites, on appelle au pouvoir et au service
public pour pallier l'inintérêt du pur marché.

...
| Là où ces dernires possèdent un véritable atout, c'est dans la
| possibilité de télécharger un riche contenu directement associé (ou non)
au
| programme RNT en cours d'écoute

Exemple typique de lubie qu'on peut avoir quand on n'est moins imprégné par
l'esprit radio que par les hypothétiques débouchés commerciaux qui tournent
autour. La radio, c'est de l'audio, on l'écoute pour ça, en faisant autre
chose souvent. Qu'à la rigueur on ait le nom du chanteur qu'on entend ou le
titre de l'émission, pourquoi pas, mais qu'un contenu riche accessible
serait un atout, c'est illusoire. Qu'est-ce qu'on en ferait ? On se mettrait
à regarder sa radio qu'on a pourtant allumée pour l'écouter ?! On quitterait
son petit déjeuner pour retourner sur son PC parce que la radio chercherait
à nous y rediriger ? Bien sûr que non. Et bien plus sûrement, on devrait
subir des pubs par la nouvelle voie au "contenu riche" !
Un contenu riche, c'est seulement Internet. Et la radio, c'est pour
l'oreille, c'est l'écoute, tout simplement.
F1TAY
2012-06-02 20:08:26 UTC
Permalink
Au moment de l'apparition du cinéma parlant certain prétendait qu'il
n'avait aucun avenir face au muet.
Au moment de l'apparition de la télévision certain prédisait la fin du
cinéma.
Avant 1914, certain croyait (dont Edison) que l'avenir de l'automobile
c'était l'électricité et pas le pétrole. Ils avaient juste un siècle
d'avance...
Dans les années 20 un spécialiste à écrit dans "La Science et la Vie"
(l'actuel "Science et Vie") un article expliquant comment dans un
proche avenir des bateaux-portes- batteries iraient s'approvisionner en
électricité dans les barrages des grands lacs d'Afrique pour alimenter
l'Europe en électricité.
Alors seul l'avenir dira qui a raison entre ceux qui prédisent que la
radio sera par téléphone ou par broadcast.
Daniel
Post by François Guillet
...
Post by Olivier Boudot
Ne vous fatiguez pas tous à répondre à des contributeurs qui ont une
position idéologique anti-RNT
...
Sophisme ! Essayer d'invalider ce qui est dit en s'attaquant à ceux qui le
disent est un argument fallacieux.
Et comme je serai de ceux qui regretteraient la radio traditionnelle si elle
disparaissait, vu le temps que j'ai passé avec passion à la recevoir et à
l'émettre, on ne pourra pas me taxer d'être un défenseur du lobby de la
téléphonie. C'est seulement une question de lucidité.
Les positions idéologiques, on en trouve des deux côtés, mais surtout du
côté du lobby des équipementiers de la radio traditionnelle, car l'enjeu est
primordial pour eux tandis qu'il est tout à fait mineur pour ceux de la
téléphonie mobile, dont la radio est le cadet de leur souci.
N'êtes vous pas le "Olivier Boudot" qui travaille à VDL ?
Il est vrai qu'on a de quoi s'inquiéter quand on est un professionnel du
secteur. Alors, comme vous le dites, on appelle au pouvoir et au service
public pour pallier l'inintérêt du pur marché.
...
Post by Olivier Boudot
Là où ces dernires possèdent un véritable atout, c'est dans la
possibilité de télécharger un riche contenu directement associé (ou non) au
programme RNT en cours d'écoute
Exemple typique de lubie qu'on peut avoir quand on n'est moins imprégné par
l'esprit radio que par les hypothétiques débouchés commerciaux qui tournent
autour. La radio, c'est de l'audio, on l'écoute pour ça, en faisant autre
chose souvent. Qu'à la rigueur on ait le nom du chanteur qu'on entend ou le
titre de l'émission, pourquoi pas, mais qu'un contenu riche accessible
serait un atout, c'est illusoire. Qu'est-ce qu'on en ferait ? On se mettrait
à regarder sa radio qu'on a pourtant allumée pour l'écouter ?! On quitterait
son petit déjeuner pour retourner sur son PC parce que la radio chercherait
à nous y rediriger ? Bien sûr que non. Et bien plus sûrement, on devrait
subir des pubs par la nouvelle voie au "contenu riche" !
Un contenu riche, c'est seulement Internet. Et la radio, c'est pour
l'oreille, c'est l'écoute, tout simplement.
mpx958
2012-06-04 10:57:49 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Bof, cela réutilise les pylones existant, les investissements ne sont
pas forcément très important, excepté les émetteurs, feeder et antennes.
Pour les feeders et les baies, chez quivoussavez, il suffit de
réutiliser ceux de C+ analogique, non ? Et de tourner les antennes
d'un quart de tour pour passer en V !

:-)
Nicolas Croiset
2012-06-04 18:27:41 UTC
Permalink
Post by mpx958
Post by Nicolas Croiset
Bof, cela réutilise les pylones existant, les investissements ne sont
pas forcément très important, excepté les émetteurs, feeder et antennes.
Pour les feeders et les baies, chez quivoussavez, il suffit de
réutiliser ceux de C+ analogique, non ? Et de tourner les antennes
d'un quart de tour pour passer en V !
Salut,

c'est vrai pour certains sites, mais faux pour d'autres.

sur Paris, les antennes bande II sont entrelacées avec les antennes
bande II, donc polar H obligatoire en bande III, ce qui n'est pas
génial.

A+
mpx958
2012-06-04 20:52:20 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Post by mpx958
Post by Nicolas Croiset
Bof, cela réutilise les pylones existant, les investissements ne sont
pas forcément très important, excepté les émetteurs, feeder et antennes.
Pour les feeders et les baies, chez quivoussavez, il suffit de
réutiliser ceux de C+ analogique, non ? Et de tourner les antennes
d'un quart de tour pour passer en V !
Salut,
c'est vrai pour certains sites, mais faux pour d'autres.
sur Paris, les antennes bande II sont entrelacées avec les antennes
bande II, donc polar H obligatoire en bande III, ce qui n'est pas
génial.
A+
Nicolas, c'était une plaisanterie, pour les antennes... Je sais que ce
sera un peu plus compliqué (voir les gribouillages que j'avais fait,
il y a quelque temps, sur une photo de T.V. qui est toujours visible
sur son site, pour ceux qui veulent voir ces antennes de la Tour
Eiffel). S'agissant des anciennes antennes de C+, il me semble
qu'elles ont parfois des diagrammes plus adaptés à la réception par un
râteau sur un toit que par un petit bout de ferraille télescopique à
1m du sol...

Pour le reste, les baies, les feeders, la distribution électrique
peuvent être réutilisés.
En étant un peu joueur, les amplis (linéaires, puisque la télé était
en AM) pourraient même être adaptés à l'OFDM...
Nicolas Croiset
2012-06-05 05:30:40 UTC
Permalink
Post by mpx958
Nicolas, c'était une plaisanterie, pour les antennes... Je sais que ce
sera un peu plus compliqué (voir les gribouillages que j'avais fait,
il y a quelque temps, sur une photo de T.V. qui est toujours visible
sur son site, pour ceux qui veulent voir ces antennes de la Tour
Eiffel). S'agissant des anciennes antennes de C+, il me semble
qu'elles ont parfois des diagrammes plus adaptés à la réception par un
râteau sur un toit que par un petit bout de ferraille télescopique à
1m du sol...
Pour le reste, les baies, les feeders, la distribution électrique
peuvent être réutilisés.
En étant un peu joueur, les amplis (linéaires, puisque la télé était
en AM) pourraient même être adaptés à l'OFDM...
Salut,

je suis d'accord avec toi, pour les amplis c'est également le cas, à
l'exception que les émetteurs appartenaient à C+ et non à TDF.

A+
mpx958
2012-06-04 10:53:10 UTC
Permalink
Post by François Guillet
L'intérêt d'une "vraie" radio, c'est l'indépendance du fournisseur de
programmes quand il a ses propres émetteurs, la possibilité de passer les
frontières, un moindre risque de coupure etc etc.
A partir du moment où l'on constitue un réseau d'émetteurs et qu'on y groupe
les radios, on perd cette indépendance, et on retrouve les mêmes travers que
les réseaux mobiles.
Non.

Négocier avec quelques confrères ayant le même modèle économique que
moi pour monter un multiplex de RNT est bien plus facile que de
négocier avec l'un des 4 FAI/Telco. Ce sont deux mondes distincts, et
pour les FAI/Telco, on n'existe pas.
JKB
2012-06-04 11:03:10 UTC
Permalink
Le Mon, 4 Jun 2012 03:53:10 -0700 (PDT),
Post by mpx958
Post by François Guillet
L'intérêt d'une "vraie" radio, c'est l'indépendance du fournisseur de
programmes quand il a ses propres émetteurs, la possibilité de passer les
frontières, un moindre risque de coupure etc etc.
A partir du moment où l'on constitue un réseau d'émetteurs et qu'on y groupe
les radios, on perd cette indépendance, et on retrouve les mêmes travers que
les réseaux mobiles.
Non.
Négocier avec quelques confrères ayant le même modèle économique que
moi pour monter un multiplex de RNT est bien plus facile que de
négocier avec l'un des 4 FAI/Telco. Ce sont deux mondes distincts, et
pour les FAI/Telco, on n'existe pas.
De toute façon, le broadcast radio à l'ancienne ne pourra pas être
supplanté par la RNT, ne serait-ce que parce que la RNT ne pourra
pas couvrir l'ensemble du territoire. Personnellement, j'habite à 15 km
à vol de piaf d'un réémetteur TNT, et pour être dérangé par la télévision,
il m'a fallu une antenne de compétition et un préampli sérieux au cul
d'icelle (je ne suis pas en vue directe et je ne peux pas avoir
d'antenne sur le toit, elle est sous les ardoises). Je n'ose même pas
imaginer ce qu'il me faudrait comme installation pour recevoir la RNT.
Quant à Internet, comment dire, ma seule solution est le satellite
ou le RTC (le wimax est une fumisterie).

Au passage, j'ai entendu hier un journaliste râler parce que RFI
avait été coupée au Mali. C'est bien fait, ils n'avaient qu'à ne pas
couper les émetteurs à ondes courtes. Le broadcast radio avait cela
d'intéressant, on pouvait capter sur de longues distances les
émissions émises en ondes courtes. C'est même vrai en ondes moyennes
ou longues puisqu'à Paris, en ondes moyennes ou longues, je capte
sans aucun problème avec un un poste à lampes (il est vrai très
sensible) les radios émises au Magreb (et certains jours de Lybie).
Allez faire ça avec la RNT.

JKB
--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
Continuer la lecture sur narkive:
Résultats de la recherche pour 'Le Bureau de la Radio se désengage officiellement de la RNT.' (groupes de discussion et listes de diffusion)
59
réponses
[Iraq] La propagande du Baath continue d'émettre depuis Paris !
démarré 2004-11-23 22:38:47 UTC
alt.fr.guerre.usa-irak
101
réponses
16 Novembre 1962 :
démarré 2012-11-11 20:21:25 UTC
fr.soc.histoire
30
réponses
onu
démarré 2007-12-17 21:11:24 UTC
alt.fr.cicr
38
réponses
Problème d'alimentation électrique
démarré 2010-01-25 13:29:29 UTC
fr.misc.droit.immobilier
Résultats de recherche pour 'Le Bureau de la Radio se désengage officiellement de la RNT.' (Questions et réponses)
2
réponses
La démonstration du décollage quasi vertical du Boeing 787-9 pourrait-elle être réalisée par un Airbus A350?
démarré 2015-06-22 13:29:06 UTC
aviation
1
réponse
Quelle est la signification du rêve de Sherlock?
démarré 2013-12-24 19:14:30 UTC
films
1
réponse
Firefox add-on / userscript pour forcer par défaut une tentative de HTTPS sur chaque domaine?
démarré 2015-01-08 20:11:12 UTC
recommandations de logiciels
1
réponse
Quelle quantité d'eau l'atmosphère perd-elle au profit de l'espace?
démarré 2017-01-19 23:01:36 UTC
sciences de la terre
3
réponses
Quelles sont les grandes lignes de la Défense Horwitz (d4 e6) en plus des Français?
démarré 2016-12-20 15:26:02 UTC
échecs
Sujets non liés mais intéressants
5
réponses
Développer une méthode moins chère est-il jamais considéré comme une originalité dans la recherche académique?
démarré 2014-08-19 19:28:35 UTC
5
réponses
Les universitaires devraient-ils autoriser l'étudiant à soumettre un article éventuellement défectueux?
démarré 2014-04-24 09:05:33 UTC
7
réponses
Que faire des étudiants qui demandent trop souvent de l'aide?
démarré 2014-09-14 14:53:44 UTC
6
réponses
3 examens consécutifs de 3 heures sans interruption. Que puis-je faire?
démarré 2017-01-10 13:36:43 UTC
18
réponses
Comment répondre à un professeur qui a été insulté par un mail détaillant des erreurs dans l'exercice?
démarré 2017-01-29 11:11:22 UTC
Loading...