Discussion:
[FM] puissance 400kw
(trop ancien pour répondre)
jl
2006-10-16 00:46:33 UTC
Permalink
400 kw oui j'ai bien dit 400kw, c'est la puissance de quelques emetteurs
pour radio France en Fm à Septèmes-les-Vallons (aix en provence).
Est ce l' emmeteur Fm le plus puissant de france?
Par curiosité quelqu'un d'entre vous aurait il un plan de couverture . C'est
vraiment par curiosité.!

jean luc
Thierry VIGNAUD
2006-10-16 07:29:49 UTC
Permalink
Post by jl
400 kw oui j'ai bien dit 400kw, c'est la puissance de quelques emetteurs
pour radio France en Fm à Septèmes-les-Vallons (aix en provence).
Est ce l' emmeteur Fm le plus puissant de france?
Il n'y a pas plus puissant que 400 kW PAR, avec France Info Bouvigny
en terme de puissance maximale autorisée.




***@NO-SPAM_laposte.net
Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud
matthieu
2006-10-16 13:31:17 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Post by jl
400 kw oui j'ai bien dit 400kw, c'est la puissance de quelques emetteurs
pour radio France en Fm à Septèmes-les-Vallons (aix en provence).
Est ce l' emmeteur Fm le plus puissant de france?
Il n'y a pas plus puissant que 400 kW PAR, avec France Info Bouvigny
en terme de puissance maximale autorisée.
Les jours de propagations ça porte jusqu'à où ?

Matthieu
Alca
2006-10-16 14:33:35 UTC
Permalink
Ça passe dans le nord des Yvelines : France Inter 103,7 très
régulièrement avec un petit poste de cuisine. Vendredi dernier, au
niveau de La Celle-Saint-Cloud (78), France Info 105,2 avec RDS
écrasait FIP 105,1 pourtant diffusé depuis la Tour Eiffel.
Post by matthieu
Post by Thierry VIGNAUD
Post by jl
400 kw oui j'ai bien dit 400kw, c'est la puissance de quelques emetteurs
pour radio France en Fm à Septèmes-les-Vallons (aix en provence).
Est ce l' emmeteur Fm le plus puissant de france?
Il n'y a pas plus puissant que 400 kW PAR, avec France Info Bouvigny
en terme de puissance maximale autorisée.
Les jours de propagations ça porte jusqu'à où ?
Matthieu
Pierre PANTALÉON
2006-10-16 17:29:32 UTC
Permalink
Post by matthieu
Post by Thierry VIGNAUD
Post by jl
400 kw oui j'ai bien dit 400kw, c'est la puissance de quelques
emetteurs pour radio France en Fm à Septèmes-les-Vallons (aix en
provence).
Est ce l' emmeteur Fm le plus puissant de france?
Il n'y a pas plus puissant que 400 kW PAR, avec France Info Bouvigny
en terme de puissance maximale autorisée.
Les jours de propagations ça porte jusqu'à où ?
c'est surtout du n'importe quoi !
Olivier Boudot
2006-10-16 22:47:55 UTC
Permalink
Post by Pierre PANTALÉON
Post by matthieu
Post by Thierry VIGNAUD
Post by jl
400 kw oui j'ai bien dit 400kw, c'est la puissance de quelques
emetteurs pour radio France en Fm à Septèmes-les-Vallons (aix en
provence).
Est ce l' emmeteur Fm le plus puissant de france?
Il n'y a pas plus puissant que 400 kW PAR, avec France Info Bouvigny
en terme de puissance maximale autorisée.
Les jours de propagations ça porte jusqu'à où ?
La PAR seule ne donne pas d'indication absolue quant à la portée pratique
d'un émetteur. Et en cas de bonne propag (E sporadique, inversion de
température, etc.) on n'est pas à quelques dB près. Emettre dans une
direction donnée avec 56 dBW (400 kW) n'apporte pas "grand chose" de plus
qu'émettre avec 50 dBW (100 kW) en terme de "couverture maximale
théorique", surtout en présence d'une situation favorable.

Par exemple, avec "seulement" 74 kW PAR, un émetteur comme Neuvy (situé
dans les monts du Sancerrois) passe souvent bien mieux que Bouvigny en
région parisienne, et pour un "moustachage" de FIP tour Eiffel par Info à
Bouvigny, on compte généralement quatre ou cinq moustachage d'Orient par
Culture ou de RCJ par Inter dès que l'on s'éloigne de quelques km des
émetteurs locaux. Il arrive même assez fréquemment que BBC R4, émise depuis
Wrotham au sud-est de Londres, sur 93,5 MHz, émetteur pourtant situé bien
plus loin de Paris que Bouvigny, rendre la réception de Culture tour Eiffel
quasiment impossible sur le plateau entre Rambouillet et Versailles,
surtout pendant la période estivale (de mai à septembre). Et pourtant,
Wrotham ne dépasse pas les 250 kW PAR en additionnant les deux plans de
polarisation (H et V) qu'il utilise.

Des émetteurs de puissance bien plus réduite encore, mais bénéficiant d'un
positionnement exceptionnel, peuvent facilement atteindre par tous les
temps une couverture équivalente, voire supérieure à celle de Bouvigny reçu
dans les cas exceptionnels, car leur zone de brouillage est extrèmement
étendue (Le Mont St Baudille peut être reçu en permanence sur la presqu'île
de Cadaques en Espagne avec 18 kW PAR - le Mont Ventoux y est également
très bien reçu avec 4 kW PAR quand la propag est bonne, le Roc Trédudon est
reçu sur la côte du Cotentin à peu près tout le temps avec 200 kW
"seulement" malgré une distance de l'ordre de 250 km, et je ne parle même
pas du Pic du Midi que l'on peut "tenir" jusqu'à Mareuil dans l'extrême
nord de la Dordogne, et sans doute même au-delà dans la Haute Vienne, avec
70 kW PAR).

De nombreux paramètres entrent alors en ligne de compte : dégagement des
aériens, altitude de ceux-ci au-dessus du sol (Pic du Midi, Mont Ventoux),
présence éventuelle d'un trajet partiellement/totalement maritime (Mont St
Baudille, Mont Ventoux, Roc Trédudon) qu'une bonne propag ne viennent
qu'amplifier.

Certains émetteurs principaux, utilisant une puissance électrique de 10 kW
ont, pour des raisons liées à la présence de relief proche (grande Etoile)
ou du fait des contraintes de la planification internationale (Bouvigny)
des restrictions de rayonnement dans des azimuts donnés. C'est ainsi que,
vers l'Est (Ste Baume) la Grande Etoile est limitée à 25 kW PAR, et ne
couvre d'ailleurs même pas jusqu'à Cassis; de même, vers la Belgique,
Bouvigny est limité à 40 kW PAR (tout cela d'après le plan GE84). Il est
alors possible, en utilisant un nombre important de panneaux superposés sur
le pylône, et en distribuant la puissance disponible de manière hétérogène
selon les nappes d'aériens en fonction de leur orientation en azimut,
d'obtenir des PAR très élevées (400 kW à la Grande Etoile comme à Bouvigny
sur certaines fréquences). La raison principale d'un tel choix est souvent
de "gagner" dans les cas extrêmes (fonds de vallée assez éloignés de
l'émetteur, en limite de zone de service) les quelques dB qui manqueraient
avec une puissance légèrement inférieure pour couvrir correctement la zone.
Cela permet par exemple de faire l'économie d'un réémetteur. C'est ainsi
que dans la région de Marseille en Beauvaisis (Oise), France Info, qui ne
dispose pas de fréquence ni à St Just en Chaussée, ni à Grand Couronne
contrairement aux autres stations nationales de Radio-France, peut être
correctement reçue depuis Bouvigny.
Post by Pierre PANTALÉON
c'est surtout du n'importe quoi !
Peux-tu étayer ton affirmation ?
--
A+,

Olivier
Pierre PANTALÉON
2006-10-17 10:34:15 UTC
Permalink
Post by Olivier Boudot
Peux-tu étayer ton affirmation ?
Par rapport à tous tes commentaires, c'est exactement ce que je pense.

En gros, la FM c'est de la propag à vue sauf la nuit sur les couches
atmosphériques.

Utiliser d'aussi grosse puissance, je ne pense pas que économiquement
cela soit si intéressant par rapport à un réémetteur de faible puissance.

De plus, d'aussi grosse puissance polue non seulement loin, notamment la
nuit, mais cela condanne aussi des fréquences trop proches. La
discrimination des postes de réception devant alors être très élevé
lorsqu'on est proche de ce genre d'installation.
Thierry VIGNAUD
2006-10-17 11:19:05 UTC
Permalink
On Tue, 17 Oct 2006 12:34:15 +0200, Pierre PANTALÉON
Post by Pierre PANTALÉON
Post by Olivier Boudot
Peux-tu étayer ton affirmation ?
Par rapport à tous tes commentaires, c'est exactement ce que je pense.
En gros, la FM c'est de la propag à vue sauf la nuit sur les couches
atmosphériques.
Pas du tout, on est pas dans les bandes hectométriques, le jour ou la
nuit n'ont aucune influence en VHF.

Par contre dans cette bande, se sont principalement l'influence de la
couche E sporadique ou en période froide au sol, les inversions de
températures qui permettent aux émetteurs VHF/UHF d'être captés à
plusieurs centaines de km, ou même dépasser le millier de km.

Phénomènes qui peuvent tout aussi bien se produire de jour comme de
nuit.



***@NO-SPAM_laposte.net
Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud
Pierre PANTALÉON
2006-10-17 13:11:19 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
On Tue, 17 Oct 2006 12:34:15 +0200, Pierre PANTALÉON
Post by Pierre PANTALÉON
Post by Olivier Boudot
Peux-tu étayer ton affirmation ?
Par rapport à tous tes commentaires, c'est exactement ce que je pense.
En gros, la FM c'est de la propag à vue sauf la nuit sur les couches
atmosphériques.
Pas du tout, on est pas dans les bandes hectométriques, le jour ou la
nuit n'ont aucune influence en VHF.
disons que cela me rappellait mon enfance, ou je captais les radios
Parisiennes la nuit.
Post by Thierry VIGNAUD
Par contre dans cette bande, se sont principalement l'influence de la
couche E sporadique ou en période froide au sol, les inversions de
températures qui permettent aux émetteurs VHF/UHF d'être captés à
plusieurs centaines de km, ou même dépasser le millier de km.
Phénomènes qui peuvent tout aussi bien se produire de jour comme de
nuit.
Enfin c'était mon impression, et c'est ce qu'il me semblait avoir lu
dans un Quid à l'époque !
Thierry VIGNAUD
2006-10-17 13:37:23 UTC
Permalink
On Tue, 17 Oct 2006 15:11:19 +0200, Pierre PANTALÉON
Post by Pierre PANTALÉON
disons que cela me rappellait mon enfance, ou je captais les radios
Parisiennes la nuit.
Normal, c'était plus facile puisque les émetteurs FM de Radio France
s'arrêtaient la nuit (on parle des années 70/début 80)


***@NO-SPAM_laposte.net
Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud
F1TAY
2006-10-17 15:50:14 UTC
Permalink
Bonjour,
En ondes longues et moyennes de jour seul l'onde du sol se propage. La
nuit il se produit des réflexions sur l'ionosphère ce qui permet des
réceptions lointaines.
En ondes courtes la propagation est essentiellement du a la réflexion
sur l'ionosphère. En général sur les fréquence basse (environ entre 3
et 7 MHz) la propagation est meilleur la nuit; sur les fréquences
hautes (environ 15 à 30 MHz) c'est plutôt meilleur le jour.
En VHF surtout dans la bande FM (88 à 108 MHz) la propagation
ionosphérique est rare. Il y a des réflexions sur la couche E
sporadique en général entre mai et août et cela permet des réceptions a
quelques milliers de kilomètres. Il peut y avoir aussi au sommet du
cycle solaire (environ tous les 11 ans)des réflexions par la couche F2.
C'est surtout dans le bas des VHF (jusqu'au environ de 50 MHz) que cela
se produit, au delà cela devient rarissime (et très peu probable entre
88 et 108 MHz). Par la couche F2 on peut recevoir des stations du monde
entier.
Les réceptions a plusieurs centaines de kilomètres en VHF (comme
d'ailleurs en UHF) sont essentiellement du à des phénomènes
météorologiques.
Daniel
Post by Pierre PANTALÉON
Post by Thierry VIGNAUD
On Tue, 17 Oct 2006 12:34:15 +0200, Pierre PANTALÉON
Post by Pierre PANTALÉON
Post by Olivier Boudot
Peux-tu étayer ton affirmation ?
Par rapport à tous tes commentaires, c'est exactement ce que je pense.
En gros, la FM c'est de la propag à vue sauf la nuit sur les couches
atmosphériques.
Pas du tout, on est pas dans les bandes hectométriques, le jour ou la
nuit n'ont aucune influence en VHF.
disons que cela me rappellait mon enfance, ou je captais les radios
Parisiennes la nuit.
Post by Thierry VIGNAUD
Par contre dans cette bande, se sont principalement l'influence de la
couche E sporadique ou en période froide au sol, les inversions de
températures qui permettent aux émetteurs VHF/UHF d'être captés à
plusieurs centaines de km, ou même dépasser le millier de km.
Phénomènes qui peuvent tout aussi bien se produire de jour comme de
nuit.
Enfin c'était mon impression, et c'est ce qu'il me semblait avoir lu dans un
Quid à l'époque !
Alca
2006-10-18 11:59:38 UTC
Permalink
Olivier,

Tu cites le plan GE84 concernant les puissances et contraintes
d'émission des programmes de Radio France. Je m'intéresse aux
secteurs d'azimuth concernés par des contraintes d'émission pour les
radios publiques.

Sais-tu si ce plan est accessible sur l'Internet ? As-tu une idée d'un
endroit où je pourrais y avoir accès ?

Je t'en remercie par avance.
Post by Olivier Boudot
Certains émetteurs principaux, utilisant une puissance électrique de 10 kW
ont, pour des raisons liées à la présence de relief proche (grande Etoile)
ou du fait des contraintes de la planification internationale (Bouvigny)
des restrictions de rayonnement dans des azimuts donnés. C'est ainsi que,
vers l'Est (Ste Baume) la Grande Etoile est limitée à 25 kW PAR, et ne
couvre d'ailleurs même pas jusqu'à Cassis; de même, vers la Belgique,
Bouvigny est limité à 40 kW PAR (tout cela d'après le plan GE84). Il est
alors possible, en utilisant un nombre important de panneaux superposés sur
le pylône, et en distribuant la puissance disponible de manière hétérogène
selon les nappes d'aériens en fonction de leur orientation en azimut,
d'obtenir des PAR très élevées (400 kW à la Grande Etoile comme à Bouvigny
sur certaines fréquences). La raison principale d'un tel choix est souvent
de "gagner" dans les cas extrêmes (fonds de vallée assez éloignés de
l'émetteur, en limite de zone de service) les quelques dB qui manqueraient
avec une puissance légèrement inférieure pour couvrir correctement la zone.
Cela permet par exemple de faire l'économie d'un réémetteur. C'est ainsi
que dans la région de Marseille en Beauvaisis (Oise), France Info, qui ne
dispose pas de fréquence ni à St Just en Chaussée, ni à Grand Couronne
contrairement aux autres stations nationales de Radio-France, peut être
correctement reçue depuis Bouvigny.
Olivier Boudot
2006-10-18 12:58:13 UTC
Permalink
Post by Alca
Olivier,
Tu cites le plan GE84 concernant les puissances et contraintes
d'émission des programmes de Radio France. Je m'intéresse aux
secteurs d'azimuth concernés par des contraintes d'émission pour les
radios publiques.
Sais-tu si ce plan est accessible sur l'Internet ?
Les plans peuvent être commandés à l'UIT sous diverses formes :
http://www.itu.int/publications/default.aspx , mais c'est assez cher...
Post by Alca
As-tu une idée d'un
endroit où je pourrais y avoir accès ?
Si j'en juge pas tes en-têtes, je pense que tu devrais tenter le coup à la
bibliothèque du CNET à Issy-les-Moulineaux. A l'époque (il y a une quinzaine
d'années) ils avaient les actes finals version papier avec les micro-fiches
qui vont avec ;-). Le problème, ce que la bibliothèque du CNET n'est plus ce
qu'elle était, il n'est donc pas du tout certain que tu y trouves ton bonheur
désormais.

L'autre piste consiste à aller voir à la bibliothèque de l'ENST Paris. Là,
ils ont certainement tous les plans, y compris sous forme électronique. Je
pense que tu as des chances raisonnable d'y avoir accès à GE84 modifié (il
l'est en permanence), voire même de pouvoir en récupérer une partie sans
bourse délier !

Attention cependant de bien relever les fréquences et les sites qui
t'intéressent avant, car le classement se fait pas pays et par fréquence,
l'affectataire final (le radiodiffuseur) n'est évidemment jamais mentionné.
--
A+,

Olivier
s***@willemijns.com
2006-11-12 17:46:27 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Il n'y a pas plus puissant que 400 kW PAR, avec France Info Bouvigny
en terme de puissance maximale autorisée.
hello, quelles sont les frequences a 400 kW sur le nord ? il n'y a que
france info ?
jl
2006-11-12 22:02:30 UTC
Permalink
c'est la seule frequence a cette puissance. sinon toutes les autres radios
du groupe sont à 125kw sur meme site
Post by Thierry VIGNAUD
Il n'y a pas plus puissant que 400 kW PAR, avec France Info Bouvigny
en terme de puissance maximale autorisée.
hello, quelles sont les frequences a 400 kW sur le nord ? il n'y a que
france info ?

François Guillet
2006-10-17 17:19:09 UTC
Permalink
"jl" <***@bigfoot.com> a écrit dans le message de news:
4532d564$0$22363$***@nan-newsreader-07.noos.net...
|
|
| 400 kw oui j'ai bien dit 400kw, c'est la puissance de quelques emetteurs
| pour radio France en Fm à Septèmes-les-Vallons (aix en provence).
| Est ce l' emmeteur Fm le plus puissant de france?

Cela est peu significatif, car il s'agit de la puissance apparente (puissance
multipliée par le gain de l'antenne), et non de la puissance réelle de l'émetteur.
Tu peux avoir un émetteur fournissant seulement une puissance de1 Kw réel (efficace)
dans une antenne de 26 dB de gain, et cela te fait 400 Kw de puissance "apparente"
dans le maximum de la zone pointée par l'antenne.
Avec une antenne omnidirectionnelle il te faudrait 400 kW pour obtenir le même
résultat dans cette zone.
Pourtant la puissance apparente est la même dans les deux cas (mais pas la
consommation électrique de l'émetteur !).
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...