Discussion:
RNT
(trop ancien pour répondre)
palmerclaude
2011-05-17 17:39:22 UTC
Permalink
Les spécialistes comprendront ce qui se passe. Le CSA ne veut pas se faire
passer pour incapable et avoir empoisonné tout le secteur par ses
consultations et ses décisions pas appliquées.
Il relance la RNT en dépit de l'avis de Kessler. Encore de belles bagarres
en perspective avec les réseaux.

http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id=133506
marc
2011-05-17 18:51:22 UTC
Permalink
Les sp�cialistes comprendront ce qui se passe. Le CSA ne veut pas se faire
passer pour incapable et avoir empoisonn� tout le secteur par ses
consultations et ses d�cisions pas appliqu�es.
Il relance la RNT en d�pit de l'avis de Kessler. Encore de belles bagarres
en perspective avec les r�seaux.
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id=133506
Et si le FM devient 64-108 Mhz?
--
--
What's on Shortwave guide: choose an hour, go!
http://shortwave.tk
700+ Radio Stations on SW http://swstations.tk
300+ languages on SW http://radiolanguages.tk
Thierry VIGNAUD
2011-05-17 20:56:37 UTC
Permalink
Post by marc
Les sp?cialistes comprendront ce qui se passe. Le CSA ne veut pas se faire
passer pour incapable et avoir empoisonn? tout le secteur par ses
consultations et ses d?cisions pas appliqu?es.
Il relance la RNT en d?pit de l'avis de Kessler. Encore de belles bagarres
en perspective avec les r?seaux.
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id=133506
Et si le FM devient 64-108 Mhz?
Et pourquoi pas la bande FM entre 30 et 300 MHz pendant qu'on y est ?

La majorité des pays de l'est qui utilisaient la bande OIRT l'ont abandonnée
voir largement réduite depuis 20 ans pour migrer vers les 88/108 MHz et tu
veux la remettre en service ?

Et on refait une planification internationale parce que la France a des
besoins particuliers ? Elle dispose de la moitié du nombre d'émetteurs FM de
l'ensemble des USA avec près de 5 fois moins d'habitants et une superficie
inférieure de 17 fois ?

Et les services de radiocommunication qui utilisent les fréquences en-dessous
de 87,5 MHz, il vont se faire voir ailleurs ?

Et qui paie les frais de tout ça ? Et qui va fabriquer les récepteurs spéciaux
pour la France ?

C'est peut-être bien de planner, mais il vaut peut-être mieux redescendre sur
Terre.

Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
François Guillet
2011-05-18 16:25:30 UTC
Permalink
"Thierry VIGNAUD" <***@no-spam_laposte.net> a écrit dans le
message de news: ***@4ax.com...
| On Tue, 17 May 2011 20:51:22 +0200, marc <***@be.com> wrote:
|
| >palmerclaude wrote:
| >
| >> Les sp?cialistes comprendront ce qui se passe. Le CSA ne veut pas se
faire
| >> passer pour incapable et avoir empoisonn? tout le secteur par ses
| >> consultations et ses d?cisions pas appliqu?es.
| >> Il relance la RNT en d?pit de l'avis de Kessler. Encore de belles
bagarres
| >> en perspective avec les r?seaux.
| >>
| >>
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id=133506
| >
| >
| >Et si le FM devient 64-108 Mhz?
| >
|
| Et pourquoi pas la bande FM entre 30 et 300 MHz pendant qu'on y est ?
|
| La majorité des pays de l'est qui utilisaient la bande OIRT l'ont
abandonnée
| voir largement réduite depuis 20 ans pour migrer vers les 88/108 MHz et tu
| veux la remettre en service ?

Pourquoi pas ? En tout cas la bande VHF I est sous-utilisée voire bientôt
inutilisée.

| Et on refait une planification internationale parce que la France a des
| besoins particuliers ?

Il suffit d'une note de bas de page. Il y en a dans tous les règlements de
l'UIT.

| Elle dispose de la moitié du nombre d'émetteurs FM de
| l'ensemble des USA avec près de 5 fois moins d'habitants et une superficie
| inférieure de 17 fois ?

Eh alors ? Je ne vois pas le rapport.
Il faudrait s'aligner ?
Un émetteur en France, ça gêne la réception américaine ?

| Et les services de radiocommunication qui utilisent les fréquences
en-dessous
| de 87,5 MHz, il vont se faire voir ailleurs ?

Même l'armée avait dégagé quand le 100-108 Mhz a été repris.
De toute façon, en dessous de 68 Mhz, il y a peu de services.

| Et qui paie les frais de tout ça ? Et qui va fabriquer les récepteurs
spéciaux
| pour la France ?

Il me semble que c'est ce qui s'est passé pour la TV 819 lignes, la
modulation positive, voire pour le secam

| C'est peut-être bien de planner, mais il vaut peut-être mieux redescendre
sur
| Terre.

La mise en oeuvre semble effectivement difficile mais pas insurmontable. Qui
sait. Ca relancerait peut-être la fabrication de récepteurs en France (et
puis on peut compter sur les Chinois. Mon degen a bien la bande FM
japonaise).
mpx958
2011-05-18 18:46:47 UTC
Permalink
Post by François Guillet
La mise en oeuvre semble effectivement difficile mais pas insurmontable. Qui
sait. Ca relancerait peut-être la fabrication de récepteurs en France (et
puis on peut compter sur les Chinois. Mon degen a bien la bande FM
japonaise).
Pas insurmontable, mais il faudrait m'expliquer l'intérêt de
l'opération.

En effet, il faudrait déplacer les services qui l'exploitent hors de
cette bande (qui paye ?), refaire une planification, lancer la
construction et la distribution des récepteurs, et attendre que le
public achète ces récepteurs construits pour un marché français.

Aujourd'hui il existe une bande en VHF III qui n'attend que d'être
utilisée pour la RNT, les récepteurs existent (et ils ne sont pas
destinés à un marché exclusivement franco-français). Alors tant qu'à
vouloir élargir l'offre et surmonter l'obstacle de l'achat de
récepteurs par le public, autant le faire avec un système un peu plus
moderne qui présente notamment les avantages de permettre la création
de SFN, qui exploite une bande qui lui est d'ors et déjà réservée, et
pour laquelle le cadre législatif existe.
Thierry VIGNAUD
2011-05-17 20:30:44 UTC
Permalink
Post by palmerclaude
Les spécialistes comprendront ce qui se passe. Le CSA ne veut pas se faire
passer pour incapable et avoir empoisonné tout le secteur par ses
consultations et ses décisions pas appliquées.
Il relance la RNT en dépit de l'avis de Kessler. Encore de belles bagarres
en perspective avec les réseaux.
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id=133506
Sauf erreur de ma part, suite au dernier appel à candidatures qui devait voir
la RNT démarrer sur l'Ile de France et la Côte d'Azur fin 2009, il n'y a eu
que des radios sélectionnées.

Ensuite il faut que ces radios signent une convention avec le CSA et ce n'est
qu'après que cela abouti à des décisions d'autorisations (datées et
numérotées) qui autorisent les services radiophoniques à utiliser une
ressource radioélectrique avec une date de départ et une date limite.

En outre avec la RNT, comme pour la TNT, il faut que des opérateurs de
multiplex soient également autorisés à opérer les fréquences.

Me fiant aux décisions du CSA publiées au journal officiel je n'ai vu aucune
DECISION d'autorisation pour une service RNT, pas plus que pour un opérateur
de multiplex. Donc à ce point il n'y a bien sûr aucun démarrage possible.

Alors quand tu parles de "DECISIONS" s'agit-il de l'acte administratif ayant
une valeur juridique ou plutôt d'un souhait du CSA ?

A partir du moment où l'ensemble des réseaux commerciaux qui représentent la
majorité de l'audience radio refusent de diffuser en numérique (ne veulent pas
supporter la double dépense d'une diffusion FM et numérique) il est bien
évident que lancer la RNTqui serait limitée à moins de 20 % des privées,
éventuellement augmentée de Radio France( qui ne semble pas être très claire
sur ce point), que doit-il se passer ?

Déjà il faudrait réellement savoir si les radios indépendantes et associatives
qui se disent en faveur du numérique, l'annonce parce qu'elle savent que ça
n'est pas prêt de démarrer et leur pemet de se mettre en opposition avec les
gros réseaux commerciaux ou parce qu'elles en ont réellement la volonté et les
moyens de financiers ? Si le CSA sortait des décisions d'autorisations à la
fin du mois et donnait 3 mois pour démarrer, à mon avis, il y aurait plus
d'une radio régionales ou nationale indépendante qui rigolerait moins le
moment où il s'agirait de signer un contrat de diffusion et les chèques qui
vont avec.

Parce que lancer des radios (avec l'interrogation Radio France) incluant les
réseaux les moins écoutés, en numérique ne signifie pas que les auditeurs vont
suivre et s'acheter le récepteur adéquat, notamment s'ils ont tout ce qui leur
convient sur la FM analogique.

Si les auditeurs ne suivent pas, les fabricants de récepteurs non plus, on se
retrouve avec qui intéressé par la RNT ? 80 % de la trentaine de posteurs
habituels du fr.rec.radio ? Quel pourcentage pourcentage de la population
française intéressée par la RNT ? A mon avis pas assez pour faire vivre un
seul industriel fabricant des récepteur RNT.

Alors que reste-t-il à faire ? Le CSA n'a pas ce pouvoir mais le législateur
peut toujours essayer de faire voter une loi instituant une date butoir pour
la fin de la radiodiffusion analogique en France.

Je n'ose à ce point évoquer le rapport Kessler et ses 10 pages mais peut-on
appeler ça un rapport ? Pour moi il dit beaucoup de choses vraies
(malheureusement pas assez étayées) qui confirment ce que j'ai dit dans ce
newsgroup, je pense que les lignes qui suivent sont à remarquer :
-----------------------
"De fait, un examen attentif du lancement de la RNT dans d’autres pays
européens montre que c’est un scénario du type « changement cumulatif » qu’il
faut envisager pour la France. En effet, dans tous les pays européens où elle
a été lancée, la RNT a été présentée comme devant se substituer rapidement à
l’analogique, et cela alors même que l’offre analogique était moindre qu’en
France, et que l’offre de la RNT semblait plus attractive et plus riche que
celle en analogique. Or si une partie des auditeurs adhèrent plus ou moins
rapidement à la RNT, une grande partie garde son mode d’écoute traditionnel, à
l’exception peut-être de pays comme la Norvège où l’extinction de l’analogique
semble aujourd’hui sérieusement envisagée. Cela conduit à des situations dans
lesquelles les pouvoirs publics fixent dans un premier temps des objectifs
d’extinction de l’analogique puis, dans l’impossibilité de pouvoir l’éteindre,
suspendent ou décalent de plusieurs années cette extinction L’offre de radios
étant particulièrement abondante en France, il apparaît maintenant clairement
que c’est le scénario qui se produira le plus probablement si la RNT devait
être lancée. Les responsables des radios, d’ailleurs, ne s’y trompent pas.
Très peu souhaitent l’arrêt rapide de la FM, et certains même ne l’envisagent
pas du tout.."

"Les fabricants ont fait savoir qu’ils étaient prêts à lancer la RNT, ainsi
que les réseaux de distribution. Cette position doit cependant être tempérée
par le fait qu’aucun grand fabricant n’a parmi ses produits présentés en 2010
lors de l’IFA, le grand salon annuel à Berlin, de prototypes concernant la
RNT. Ce point n’est pas anodin : en effet, tous les grands fabricants
ont, par contre, investi de manière massive dans la TV en 3D et dans la TV
connectée, alors que les programmes sont rares.

Cela signifie que le terminal destiné à la radio numérique, même si les
producteurs se disent prêts à en fabriquer, et malgré le fait que la RNT a été
lancée dans plusieurs pays européens, ne fait pas partie de leurs priorités
industrielles.

Il faut néanmoins mentionner l’exception que représentent notamment en Grande
Bretagne des entreprises plus petites qui ont fait de la fabrication des
radios numériques un élément majeur de leur stratégie."
--------------------------
Commentaire de ma part sur ce qui est dit ci-dessus où l'on cite 2 pays, la
Norvège et la Grande-Bretagne, l'Europe ce n'est pas 2 pays, mais pas loin
d'une cinquantaine !

Pour terminer je vais me répéter une nouvelle fois, la RNT ne pourra exister
un jour être viable et donc subsister que si les auditeurs en ont besoin. Or
en France ceux qui ont besoin de la RNT se limite aux "geeks" (peut-être la
majorité des quelques dizaines de posteurs de ce newsgroup), les opérateurs de
diffusion, mais certainement pas des dizaines de millions d'auditeurs de la
radio en France vu que la majorité de l'audience est effectuée par des réseaux
nationaux privés qui se refusent à démarrer en RNT.

Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Nicolas Croiset
2011-05-18 04:32:37 UTC
Permalink
"Les fabricants ont fait savoir qu'ils étaient prêts à lancer la RNT, ainsi
que les réseaux de distribution. Cette position doit cependant être tempérée
par le fait qu'aucun grand fabricant n'a parmi ses produits présentés en 2010
lors de l'IFA, le grand salon annuel à Berlin, de prototypes concernant la
RNT. Ce point n'est pas anodin : en effet, tous les grands fabricants
ont, par contre, investi de manière massive dans la TV en 3D et dans la TV
connectée, alors que les programmes sont rares.
Bonjour,

le Monsieur n'a pas bien cherché !
IFA 2010 les stands suivants avaient des récepteurs DAB/DMB en
présentation : Sangean, JVC, Pure, Kenwood, Sony et quelques autres
encore.

Il y avait des chinois qui présentaient également des récepteurs en OEM.

De toute façon la télé a toujours été envahissante par rapport à la
radio, il est normal que l'on voit beaucoup plus les grands écrans que
les petits récepteurs :-)
Pour terminer je vais me répéter une nouvelle fois, la RNT ne pourra exister
un jour être viable et donc subsister que si les auditeurs en ont besoin. Or
en France ceux qui ont besoin de la RNT se limite aux "geeks" (peut-être la
majorité des quelques dizaines de posteurs de ce newsgroup), les opérateurs de
diffusion, mais certainement pas des dizaines de millions d'auditeurs de la
radio en France vu que la majorité de l'audience est effectuée par des réseaux
nationaux privés qui se refusent à démarrer en RNT.
Pour attirer, il faut que la radio soit sexy ! Pour mémoire la loi
oblige la vente des récepteurs numérique et les magasins commencent à
prendre le pli.

Il ne faut pas oublier que ce sont ces mêmes réseaux nationaux qui ont
poussé la radio numérique (GRN) et du jour au lendemain quand c'est
devenu une réalité, ils ont fait volte face.

A+
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/DMB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2011-05-18 16:28:05 UTC
Permalink
"Nicolas Croiset" <***@brume.org> a �crit dans le message de news: ***@4ax.com...
| Thierry VIGNAUD <***@no-spam_laposte.net> wrote :
| >
| >"Les fabricants ont fait savoir qu'ils étaient prêts à lancer la RNT,
ainsi
| >que les réseaux de distribution. Cette position doit cependant être
tempérée
| >par le fait qu'aucun grand fabricant n'a parmi ses produits présentés en
2010
| >lors de l'IFA, le grand salon annuel à Berlin, de prototypes concernant
la
| >RNT. Ce point n'est pas anodin : en effet, tous les grands fabricants
| >ont, par contre, investi de manière massive dans la TV en 3D et dans la
TV
| >connectée, alors que les programmes sont rares.
|
|
| Bonjour,
|
| le Monsieur n'a pas bien cherché !
| IFA 2010 les stands suivants avaient des récepteurs DAB/DMB en
| présentation : Sangean, JVC, Pure, Kenwood, Sony et quelques autres
| encore.

incomplet, sans le DRM.
mpx958
2011-05-18 18:51:38 UTC
Permalink
Post by François Guillet
| >
| >"Les fabricants ont fait savoir qu'ils étaient prêts à lancer la RNT,
ainsi
| >que les réseaux de distribution. Cette position doit cependant être
tempérée
| >par le fait qu'aucun grand fabricant n'a parmi ses produits présentés en
2010
| >lors de l'IFA, le grand salon annuel à Berlin, de prototypes concernant
la
| >RNT. Ce point n'est pas anodin : en effet, tous les grands fabricants
| >ont, par contre, investi de manière massive dans la TV en 3D et dans la
TV
| >connectée, alors que les programmes sont rares.
|
|
| Bonjour,
|
| le Monsieur n'a pas bien cherché !
| IFA 2010 les stands suivants avaient des récepteurs DAB/DMB en
| présentation : Sangean, JVC, Pure, Kenwood, Sony et quelques autres
| encore.
incomplet, sans le DRM.
Peu importe... Aujourd'hui plein de gens écoutent la radio sur des
récepteurs analogiques très incomplets qui ne reçoivent que la FM et
éventuellement les OM... Les gens qui le souhaitent peuvent trouver
des récepteurs plus complets, mais cela ne concerne finalement qu'une
minorité infime de passionnés.
François Guillet
2011-05-20 17:49:19 UTC
Permalink
Post by François Guillet
| >
| >"Les fabricants ont fait savoir qu'ils étaient prêts à lancer la RNT,
ainsi
| >que les réseaux de distribution. Cette position doit cependant être
tempérée
| >par le fait qu'aucun grand fabricant n'a parmi ses produits présentés en
2010
| >lors de l'IFA, le grand salon annuel à Berlin, de prototypes concernant
la
| >RNT. Ce point n'est pas anodin : en effet, tous les grands fabricants
| >ont, par contre, investi de manière massive dans la TV en 3D et dans la
TV
| >connectée, alors que les programmes sont rares.
|
|
| Bonjour,
|
| le Monsieur n'a pas bien cherché !
| IFA 2010 les stands suivants avaient des récepteurs DAB/DMB en
| présentation : Sangean, JVC, Pure, Kenwood, Sony et quelques autres
| encore.
incomplet, sans le DRM.
| Peu importe... Aujourd'hui plein de gens écoutent la radio sur des
| récepteurs analogiques très incomplets qui ne reçoivent que la FM et
| éventuellement les OM... Les gens qui le souhaitent peuvent trouver
| des récepteurs plus complets, mais cela ne concerne finalement qu'une
| minorité infime de passionnés.

Si les gens n'éprouve pas le besoin de récepteurs "plus complets", il
peuvent pour la même raison, s'en tenir à la FM !
Eric Demeester
2011-05-20 21:20:11 UTC
Permalink
dans (in) fr.rec.radio, mpx958 <***@hotmail.com> ecrivait (wrote) :

Bonsoir,
Post by mpx958
Peu importe... Aujourd'hui plein de gens écoutent la radio sur des
récepteurs analogiques très incomplets qui ne reçoivent que la FM et
éventuellement les OM... Les gens qui le souhaitent peuvent trouver
des récepteurs plus complets, mais cela ne concerne finalement qu'une
minorité infime de passionnés.
C'est peut-être parce que dans les bandes DAB/DMB/etc et DRM, on ne
trouve que des émission en test diffusées avec des puissances
ridicules ?

La fonction crée l'organe, et l'offre dope la demande. S'il existait une
offre intéressante en DRM et en RNT, c'est à dire une offre
complémentaire de la FM plutôt que de doublonner avec l'existant (plus
de choix, plus de canaux, meilleure couverture, meilleure qualité de
réception) comme c'est par exemple le cas pour le DAB en Suisse, le coût
de fabrication des récepteurs capables de recevoir ces nouvelles bandes
étant dérisoire, on peut supposer que ça permettrait de faire décoller
le marché, non ?

Mais forcément, si les fréquences en DAB/DMB sont allouées à des
stations qui émettent déjà en FM et qu'il ne se décline aucun programme
alternatif en DRM, il ne faut pas s'étonner que le marché ne décolle
pas, hein.
--
Eric
Nicolas Croiset
2011-05-21 03:51:59 UTC
Permalink
Post by Eric Demeester
La fonction crée l'organe, et l'offre dope la demande. S'il existait une
offre intéressante en DRM et en RNT, c'est à dire une offre
complémentaire de la FM plutôt que de doublonner avec l'existant (plus
de choix, plus de canaux, meilleure couverture, meilleure qualité de
réception) comme c'est par exemple le cas pour le DAB en Suisse, le coût
de fabrication des récepteurs capables de recevoir ces nouvelles bandes
étant dérisoire, on peut supposer que ça permettrait de faire décoller
le marché, non ?
Bonjour,

le démarrage sur Lyon d'une diffusion de 23 radios dont 9 radios
n'existant pas en FM va permettre d'analyser l'engouement face à ces
nouveaux programmes. cf http://www.rntlyon.fr/ pour les détails.

A+
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/DMB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2011-05-21 18:12:50 UTC
Permalink
"Eric Demeester" <eric+***@galacsys.net> a écrit dans le message de news:
***@4ax.com...
| dans (in) fr.rec.radio, mpx958 <***@hotmail.com> ecrivait (wrote) :
|
| Bonsoir,
|
| > Peu importe... Aujourd'hui plein de gens écoutent la radio sur des
| > récepteurs analogiques très incomplets qui ne reçoivent que la FM et
| > éventuellement les OM... Les gens qui le souhaitent peuvent trouver
| > des récepteurs plus complets, mais cela ne concerne finalement qu'une
| > minorité infime de passionnés.
|
| C'est peut-être parce que dans les bandes DAB/DMB/etc et DRM, on ne
| trouve que des émission en test diffusées avec des puissances
| ridicules ?
|
| La fonction crée l'organe, et l'offre dope la demande. S'il existait une
| offre intéressante en DRM et en RNT, c'est à dire une offre
| complémentaire de la FM plutôt que de doublonner avec l'existant (plus
| de choix, plus de canaux, meilleure couverture, meilleure qualité de
| réception) comme c'est par exemple le cas pour le DAB en Suisse, le coût
| de fabrication des récepteurs capables de recevoir ces nouvelles bandes
| étant dérisoire, on peut supposer que ça permettrait de faire décoller
| le marché, non ?
|
| Mais forcément, si les fréquences en DAB/DMB sont allouées à des
| stations qui émettent déjà en FM et qu'il ne se décline aucun programme
| alternatif en DRM, il ne faut pas s'étonner que le marché ne décolle
| pas, hein.
|
| --
| Eric

Je pense aussi que des choix supplémentaires en programmes sont plus
motivants pour l'achat d'un équipement numérique, que seulement la diférence
de qualité par rapport à la FM.
Mais y aura-t-il de "vrais" choix ? Parce que si c'est pour avoir NRJ1,
NRJ2, NRJ3 au lieu de NRJ seulement, ce n'est pas la peine. Même sur la FM,
il y a beaucoup moins de choix que de stations, plusieurs stations
présentant le même style d'émission.
Mixture
2011-05-22 08:14:51 UTC
Permalink
salut,
Post by François Guillet
Je pense aussi que des choix supplémentaires en programmes sont plus
motivants pour l'achat d'un équipement numérique, que seulement la diférence
de qualité par rapport à la FM.
je suis d'accord.

d'autant plus qu'on nous a vendu la RNT avec comme services ajoutés la
présence d'un écran permettant la diffusion des références musicales
diffusées (ce que fait déjà le RDS), le logo de la radio (aucun
intérêt), la météo et autres chroniques pratiques (mais interdites sur
les autoradios), voire de la pub !

si on me dit que la RNT ne propose :
- 1° aucun choix de station supplémentaire par rapport à l'existant en FM ;
- 2° qu'une amélioration de qualité d'écoute (pas forcément qualité de
réception - autant en FM on peut supporter un petit crachouillement ou
soufflement, autant en RNT il est impossible de rester à l'écoute d'une
station qui coupe) ;
- avec 3° la possibilité de diffuser de la pub visuelle,
ce n'est pas envisageable...

mais le point essentiel du succès de la RNT a été annoncé dans les
précédents messages : il faut un choix élargi par rapport à l'existant.
or, la bande FM française est extrèmement riche et propose déjà un
grand nombre de stations.

qu'est-ce que la RNT pourrait offrir de plus, si ce n'est :
- 1° des stations communautaires (asiatiques par ex.) ou de niche ;
- et 2° des stations existantes mais non diffusées dans la zone
couverte (cas de FG, Nova, Oüi FM sur Lyon par ex.) ?
les parisiens ne vont pas se ruer sur la RNT, disposant déjà d'un grand
nombre de formats en FM.
Eric Demeester
2011-05-22 12:19:30 UTC
Permalink
dans (in) fr.rec.radio, Mixture ecrivait (wrote) :

Bonjour,
Post by Mixture
mais le point essentiel du succès de la RNT a été annoncé dans les
précédents messages : il faut un choix élargi par rapport à l'existant.
or, la bande FM française est extrèmement riche et propose déjà un
grand nombre de stations.
Certes, mais combien d'autres stations pourraient-elles potentiellement
être reçues par voie herzienne avec un son de bonne qualité en plus de
celles diffusant déjà en FM ? La réponse est : une multitude.
Post by Mixture
- 1° des stations communautaires (asiatiques par ex.) ou de niche ;
- et 2° des stations existantes mais non diffusées dans la zone
couverte (cas de FG, Nova, Oüi FM sur Lyon par ex.) ?
Sans oublier les stations internationales, impossibles à recevoir
actuellement si on ne dispose pas d'un équipement par satellite ou d'une
connexion Internet proposant un débit suffisant, ces deux solutions
excluant la réception nomade avec un récepteur bon marché.
Post by Mixture
les parisiens ne vont pas se ruer sur la RNT, disposant déjà d'un grand
nombre de formats en FM.
Sur les points que j'évoque ci-dessus, les parisiens ne sont pas mieux
lotis que les autres, il me semble.
--
Eric
Mixture
2011-05-22 13:06:39 UTC
Permalink
Salut,
Post by Eric Demeester
Certes, mais combien d'autres stations pourraient-elles potentiellement
être reçues par voie herzienne avec un son de bonne qualité en plus de
celles diffusant déjà en FM ? La réponse est : une multitude.
au niveau de la quantité, d'accord. quoi que, la ressource est elle
aussi limitée en numérique. mais pour proposer quoi de plus ? soit un
format communautaire, soit un format de niche.
Post by Eric Demeester
Sans oublier les stations internationales, impossibles à recevoir
actuellement si on ne dispose pas d'un équipement par satellite ou d'une
connexion Internet proposant un débit suffisant, ces deux solutions
excluant la réception nomade avec un récepteur bon marché.
par radios internationales, tu fais référence à la BBC World Service,
la Deutsche Welle, le NHK international, etc. ? une radio disposant
d'une fréquence sur le territoire français n'a t-elle pas l'obligation
de réaliser au moins 4h de programmes locaux par jour ? il me semble
que c'est le cas pour africa n° 1.
Post by Eric Demeester
Post by Mixture
les parisiens ne vont pas se ruer sur la RNT, disposant déjà d'un grand
nombre de formats en FM.
Sur les points que j'évoque ci-dessus, les parisiens ne sont pas mieux
lotis que les autres, il me semble.
quand même si ! quels sont les formats absents sur la FM parisienne ?
on arrive vite dans des formats de niche :
- une radio généraliste anglo-saxonne type BBC Radio 2 pour les
touristes et les français ;
- une radio pour la communauté asiatique ;
- des radios musicales dont le genre n'est pas présent en FM : hard
rock ? électro ? rap ?

as-tu en tête des formats absents de la bande FM qui intéresseraient
potentiellement un grand nombre de personnes ? il ne m'en vient aucun...
Nicolas Croiset
2011-05-22 13:54:26 UTC
Permalink
Post by Eric Demeester
Salut,
Post by Eric Demeester
Certes, mais combien d'autres stations pourraient-elles potentiellement
être reçues par voie herzienne avec un son de bonne qualité en plus de
celles diffusant déjà en FM ? La réponse est : une multitude.
au niveau de la quantité, d'accord. quoi que, la ressource est elle
aussi limitée en numérique. mais pour proposer quoi de plus ? soit un
format communautaire, soit un format de niche.
Il existe des programmes thématiques qui n'existe pas/plus sur la FM tel
qu'une radio sur le cinéma, des thématiques musicales beaucoup plus
nombreuses, tu as cité quelques thèmes après.
Post by Eric Demeester
Post by Eric Demeester
Sans oublier les stations internationales, impossibles à recevoir
actuellement si on ne dispose pas d'un équipement par satellite ou d'une
connexion Internet proposant un débit suffisant, ces deux solutions
excluant la réception nomade avec un récepteur bon marché.
par radios internationales, tu fais référence à la BBC World Service,
la Deutsche Welle, le NHK international, etc. ? une radio disposant
d'une fréquence sur le territoire français n'a t-elle pas l'obligation
de réaliser au moins 4h de programmes locaux par jour ? il me semble
que c'est le cas pour africa n° 1.
Au début des années 2000, le CSA avait autorisé WRN en DAB sur Lyon. Ce
n'est qu'un exemple de programme international possible. Il n'y avait
pas de contrepartie de programme local.
Post by Eric Demeester
Post by Eric Demeester
Post by Mixture
les parisiens ne vont pas se ruer sur la RNT, disposant déjà d'un grand
nombre de formats en FM.
Sur les points que j'évoque ci-dessus, les parisiens ne sont pas mieux
lotis que les autres, il me semble.
quand même si ! quels sont les formats absents sur la FM parisienne ?
- une radio généraliste anglo-saxonne type BBC Radio 2 pour les
touristes et les français ;
- une radio pour la communauté asiatique ;
- des radios musicales dont le genre n'est pas présent en FM : hard
rock ? électro ? rap ?
as-tu en tête des formats absents de la bande FM qui intéresseraient
potentiellement un grand nombre de personnes ? il ne m'en vient aucun...
Par définition ces programmes n'intéressent pas un nombre important de
personnes par contre si il est bien géré permet un rendement pub bien
meilleur.

A+
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/DMB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Mixture
2011-05-22 14:48:22 UTC
Permalink
salut,
Post by Nicolas Croiset
Il existe des programmes thématiques qui n'existe pas/plus sur la FM tel
qu'une radio sur le cinéma, des thématiques musicales beaucoup plus
nombreuses, tu as cité quelques thèmes après.
Par définition ces programmes n'intéressent pas un nombre important de
personnes par contre si il est bien géré permet un rendement pub bien
meilleur.
je suis d'accord, mais ces programmes supplémentaires, thématiques
(cinéma, genres musicaux absents) ou communautaires, ne vont pas
générer un déclenchement massif d'achat de récepteurs numériques. la
majorité des auditeurs trouve déjà son compte avec ce qui existe
actuellement.

tout le problème du lancement de la radio numérique consiste à inciter
un grand nombre d'auditeurs à basculer vers le numérique et pour les en
convaincre, il faut que l'offre proposée soit réellement supérieure à
celle existant actuellement.

si je reprends les présélectionnés en 2009 sur la zone de paris, les
nouveautés sont les suivantes : radio mandarin d'europe, r2o (enfants),
crooner fréquence numérique, antinea radio (berbère), jazz radio, lci
radio, et rtl l'équipe. soit 7 nouvelles stations "seulement", parmi
lesquelles aucune ne me branche réellement. si la radio numérique
existait à l'heure actuelle autrement qu'en phase de test, j'attendrais
qu'un de mes récepteurs analogiques me lache avant de passer au
numérique.

et pour répondre autrement, les programmes qui font défaut à la bande
FM parisienne et que j'aimerai recevoir sont :
- BBC Radio 2, un bon format généraliste qui me permettrait d'améliorer
ma compréhension de l'anglais (les radios internationales ne proposent
que de l'information et ne sont, à mes yeux, pas suffisamment
attractives) ;
- MplusM, webradio que je trouve bien sympathique (tant pour la musique
des années 80 que pour les répliques de films) ayant l'occasion de la
recevoir par la freebox ;
- Radio Monte Carlo (programme italien), station musicale pop qui
change de ce qu'on peut entendre ici ; je ne comprends d'ailleurs pas
pour quelle raison les titres diffusés sur cette station ne sont jamais
diffusés sur des radios françaises ;
- un programme lounge ;
- les radios généralistes publiques de la RTBF et de la RSR.
mais je le reconnais, ces choix personnels ne seraient certainement pas
des déclencheurs d'achat pour un grand nombre. je ne sais pas ce que
les autres auditeurs déplorent comme manques sur la bande fm actuelle.

cyril.
Nicolas Croiset
2011-05-22 16:57:38 UTC
Permalink
Post by Mixture
salut,
Post by Nicolas Croiset
Il existe des programmes thématiques qui n'existe pas/plus sur la FM tel
qu'une radio sur le cinéma, des thématiques musicales beaucoup plus
nombreuses, tu as cité quelques thèmes après.
Par définition ces programmes n'intéressent pas un nombre important de
personnes par contre si il est bien géré permet un rendement pub bien
meilleur.
je suis d'accord, mais ces programmes supplémentaires, thématiques
(cinéma, genres musicaux absents) ou communautaires, ne vont pas
générer un déclenchement massif d'achat de récepteurs numériques. la
majorité des auditeurs trouve déjà son compte avec ce qui existe
actuellement.
tout le problème du lancement de la radio numérique consiste à inciter
un grand nombre d'auditeurs à basculer vers le numérique et pour les en
convaincre, il faut que l'offre proposée soit réellement supérieure à
celle existant actuellement.
aujourd'hui, un récepteur RNT ne cuote pas plus cher qu'un récepteur FM
seul. Pourquoi se priver de la RNT lors de l'achat d'un récepteur neuf ?

Fin des années 70, on vendait bien des récepteurs avec la FM et pourtant
le choix était quasiment nul.

A+
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/DMB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2011-05-23 16:26:12 UTC
Permalink
<Mixture> a écrit dans le message de news:
4dd92236$0$10131$***@news.free.fr...
...
| - Radio Monte Carlo (programme italien), station musicale pop qui
| change de ce qu'on peut entendre ici ; je ne comprends d'ailleurs pas
| pour quelle raison les titres diffusés sur cette station ne sont jamais
| diffusés sur des radios françaises ;
...
Il n'y a quasiment plus de stations dont le choix est piloté par des gens
qui connaissent la musique, savent fouiner et en ont la liberté, pour nous
trouver les perles rares.

f4mbz
2011-05-18 07:01:17 UTC
Permalink
On Tue, 17 May 2011 19:39:22 +0200, "palmerclaude"
Thierry VIGNAUD
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Salut Thierry et la bande
Question :
Il existe sur les decoseurs TNT (le mien en particulier) une possibilité
radio mais il n'y a rien. Pourquoi?
La diffusion est nationale et pourrait comtenter l'amateur de jazz que je
suis qui ne le recoit pas sur caen.
Par satellit cela existe pourquoi pas en TNT.
Merci de votre réponse
JJ
Thierry VIGNAUD
2011-05-18 07:58:13 UTC
Permalink
Post by f4mbz
On Tue, 17 May 2011 19:39:22 +0200, "palmerclaude"
Thierry VIGNAUD
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Salut Thierry et la bande
Il existe sur les decoseurs TNT (le mien en particulier) une possibilité
radio mais il n'y a rien. Pourquoi?
La diffusion est nationale et pourrait comtenter l'amateur de jazz que je
suis qui ne le recoit pas sur caen.
Par satellit cela existe pourquoi pas en TNT.
Merci de votre réponse
JJ
Ce n'est pas parce qu'un fonction existe qu'elle doit être
obligatoirement utilisée.

En France et diffusion hertzienne terrestre il a été décidé que la
ressource des bandes UHF sont destinées à diffuser des programmes de
télévision et la bande VHF III est affectée à la RNT.

Donc c'est un choix. Si l'on veut mettre des radios en bande UHF il
faut retirer des chaînes TV ou dégrader leur diffusion. En plus ce
n'est pas "portable" la TNT. Peu de chances qu'on trouve des
"transistors" TNT pour écouter la radio.

J'ai vu qu'en Italie le mutliplex de la RAI diffusait quelques radios,
ici à Paris et je pense ailleurs, Numéricable diffuse 10 radios en
DVB-T, mais là il n'y a pas de ressources hertziennes concernées.


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
F1TAY
2011-05-18 09:47:48 UTC
Permalink
Sur le réseau câblé "Numéricable" qui transmet par câble avec la norme
TNT il y a des stations de radio diffusées.
En autre, le service antenne "norme TNT" comporte, outre les chaînes
télés de la TNT un certain nombre de station radio de la bande FM.
Daniel
Post by f4mbz
On Tue, 17 May 2011 19:39:22 +0200, "palmerclaude"
Thierry VIGNAUD
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Salut Thierry et la bande
Il existe sur les decoseurs TNT (le mien en particulier) une possibilité
radio mais il n'y a rien. Pourquoi?
La diffusion est nationale et pourrait comtenter l'amateur de jazz que je
suis qui ne le recoit pas sur caen.
Par satellit cela existe pourquoi pas en TNT.
Merci de votre réponse
JJ
F1TAY
2011-05-18 09:50:43 UTC
Permalink
J'ai oublié de préciser "parisien". :-?
"Sur le réseau cablé parisien..."
Sur le réseau câblé "Numéricable" qui transmet par câble avec la norme TNT il
y a des stations de radio diffusées.
En autre, le service antenne "norme TNT" comporte, outre les chaînes télés de
la TNT un certain nombre de station radio de la bande FM.
Daniel
Post by f4mbz
On Tue, 17 May 2011 19:39:22 +0200, "palmerclaude"
Thierry VIGNAUD
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Salut Thierry et la bande
Il existe sur les decoseurs TNT (le mien en particulier) une possibilité
radio mais il n'y a rien. Pourquoi?
La diffusion est nationale et pourrait comtenter l'amateur de jazz que je
suis qui ne le recoit pas sur caen.
Par satellit cela existe pourquoi pas en TNT.
Merci de votre réponse
JJ
Thierry VIGNAUD
2011-05-18 12:00:05 UTC
Permalink
On Wed, 18 May 2011 11:50:43 +0200, F1TAY
Post by F1TAY
J'ai oublié de préciser "parisien". :-?
"Sur le réseau cablé parisien..."
C'est vrai que c'est mieux de la préciser ne sachant pas ce qu'il peut
y avoir ailleurs, mais de mémoire il me semble qu'il a été rapporté
dans ce newsgroup ou le fr.rec.tv.terrestre que c'était aussi le cas
dans certaines villes hors Ile de France.

On peut ajouter que certains multiplex ont été recomposés par
Numéricable qui ne diffuse que les chaînes en clair, sauf C+ donc il
reste assez de place pour mettre d'autres services dont les radios,
deux canaux d'infographie Numéricable et une chaîne sportive non
diffusée en hertzien terrestre.


Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Eric Demeester
2011-05-20 21:26:42 UTC
Permalink
dans (in) fr.rec.radio, F1TAY
<***@wanadoo.fr> ecrivait (wrote) :

Salut,
Post by F1TAY
Sur le réseau câblé "Numéricable" qui transmet par câble avec la norme
TNT il y a des stations de radio diffusées.
Bien. Mais est-ce que quelqu'un peut m'expliquer le rapport qu'il y a
entre diffuser des stations de radio sur le câble (ou en ADSL, soyons
fou) et celui de propoager des radios en RNT ?
Post by F1TAY
En autre, le service antenne "norme TNT" comporte, outre les chaînes
télés de la TNT un certain nombre de station radio de la bande FM.
Dans un cas on a un câble ou une fibre optique ou un lien ADSL qui peut
transporter quantité d'information, dont des chaines de radio ; dans
l'autre, on parle de diffusion herzienne, ou alors je n'ai rien compris
à cette discussion ?
--
Eric
Thierry VIGNAUD
2011-05-20 21:48:14 UTC
Permalink
Post by Eric Demeester
dans (in) fr.rec.radio, F1TAY
Salut,
Post by F1TAY
Sur le réseau câblé "Numéricable" qui transmet par câble avec la norme
TNT il y a des stations de radio diffusées.
Bien. Mais est-ce que quelqu'un peut m'expliquer le rapport qu'il y a
entre diffuser des stations de radio sur le câble (ou en ADSL, soyons
fou) et celui de propoager des radios en RNT ?
Post by F1TAY
En autre, le service antenne "norme TNT" comporte, outre les chaînes
télés de la TNT un certain nombre de station radio de la bande FM.
Dans un cas on a un câble ou une fibre optique ou un lien ADSL qui peut
transporter quantité d'information, dont des chaines de radio ; dans
l'autre, on parle de diffusion herzienne, ou alors je n'ai rien compris
à cette discussion ?
L'explication c'est que c'est modulé en DVB-T. Donc pour recevoir ce signal
(radios diffusées en mode DVB-T) il faut un récepteur qui comporte un tuner
(bande IV/V), donc un téléviseur compatible aux normes numériques terrestres
ou ce que l'on appelle un adaptateur TNT et donc même si le signal ne passe
pas par un signal émis depuis un émetteur terrestre c'est le même appareil en
réception qui se connecte soit à une antenne TV ou sur une arrivée de câble
coaxial qui captera les mêmes signaux sur son tuner.

Et dans le réseau du câble il y a des modulateurs qui jouent le rôle
d'émetteurs TNT ou analogique norme L. C'est comme ça au moins sur le réseau
de Paris depuis sa création en 1986.

Je rappelle que dans ce fil il a été posé cette question :

"Il existe sur les decodeurs TNT (le mien en particulier) une possibilité
radio mais il n'y a rien. Pourquoi?"

Où il n'est pas question de diffusion hertzienne et j'expliquais que le même
appareil qui permettrait la réception de radios en DVB-T a son utilité s'il
est branché sur le câble qui lui délivre 10 radios dans ce mode. Rien de plus.

Il n'a pas été question un seul instant de dire que la diffusion DVB-T du
câble c'était une diffusion hertzienne, elle utilise la même norme que les
émetteurs terrestre, mais via des modulateurs (donc de mini-émetteurs UHF) qui
propagent leurs signaux jusque chez l'abonné via un câble coaxial avec un
signal identique à ce que produirait l'arrivée d'une antenne UHF sur le même
appareil.

Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
Eric Demeester
2011-05-22 12:22:50 UTC
Permalink
dans (in) fr.rec.radio, Thierry VIGNAUD
<***@no-spam_laposte.net> ecrivait (wrote) :

Bonjour Thierry,
Post by Thierry VIGNAUD
"Il existe sur les decodeurs TNT (le mien en particulier) une possibilité
radio mais il n'y a rien. Pourquoi?"
Où il n'est pas question de diffusion hertzienne
J'ai donc mal lu la question initiale et répondu à côté, toutes mes
excuses.
--
Eric
mpx958
2011-05-18 13:23:24 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Me fiant aux décisions du CSA publiées au journal officiel je n'ai vu aucune
DECISION d'autorisation pour une service RNT, pas plus que pour un opérateur
de multiplex. Donc à ce point il n'y a bien sûr aucun démarrage possible.
Toutes les étapes doivent en effet être franchies avant un démarrage
officiel. Cependant les lois existent, rien n'empêche le CSA
d'avancer.
Post by Thierry VIGNAUD
A partir du moment où l'ensemble des réseaux commerciaux qui représentent la
majorité de l'audience radio refusent de diffuser en numérique (ne veulent pas
supporter la double dépense d'une diffusion FM et numérique) il est bien
évident que lancer la RNTqui serait limitée à moins de 20 % des privées,
éventuellement augmentée de Radio France( qui ne semble pas être très claire
sur ce point), que doit-il se passer ?
En 1981 les périphériques et RF représentaient aussi une majorité de
l'audience. Les périphériques ne croyaient pas en la FM. Que croyez
vous qu'il arriva ?
Post by Thierry VIGNAUD
Déjà il faudrait réellement savoir si les radios indépendantes et associatives
qui se disent en faveur du numérique, l'annonce parce qu'elle savent que ça
n'est pas prêt de démarrer et leur pemet de se mettre en opposition avec les
gros réseaux commerciaux ou parce qu'elles en ont réellement la volonté et les
moyens de financiers ? Si le CSA sortait des décisions d'autorisations à la
fin du mois et donnait 3 mois pour démarrer, à mon avis, il y aurait plus
d'une radio régionales ou nationale indépendante qui rigolerait moins le
moment où il s'agirait de signer un contrat de diffusion et les chèques qui
vont avec.
La question est plutôt celle de la vitesse de déploiement, des zones
choisies pour le démarrage, et des impératifs de couverture des
allotissements. Si le CSA veut démarrer avec 50 radios en numérique
sur Paris pour faire une vitrine, en dupliquant la bande FM, cela n'a
aucune chance de décoller. Si, à l'inverse, les premières phases se
font sur des zones ou la RNT enrichi significativement l'offre de
programmes, cela peut marcher. D'un point de vue économique, il faut
aussi que les radios d'un multiplex aient une certaine liberté dans
l'évolution de la couverture de leurs allotissements: commencer par
les zones les plus peuplées, et au fil du développement du parc de
récepteurs, améliorer les choses (le SFN permet d'avancer
progressivement par ajout d'émetteurs / gap-fillers).

Ne soyez pas dupe des discours des réseaux: leur objectif est de
bloquer la RNT, mais si jamais cela devait se débloquer, ils seraient
probablement les premiers à foncer, quitte à faire accélérer le
calendrier pour noyer les opérateurs moins résistants.

S'agissant des opérateurs qui y ont intérêt, ils sont prêts à dépenser
pour cela démarre, mais veulent un calendrier réfléchi. A l'issue du
plan FM2006, plusieurs radios (notamment des petits réseaux
thématiques) ne sont pas satisfaites de leur couverture, et la RNT
constitue la seule voie de développement.

Certains calculs sont simples: par exemple, il existe un petit réseau
en catégorie D sur Lyon et Grenoble (notamment) qui est en vente
(Virage, ex. Couleur 3 France). Cela intéresse du monde, mais le prix
de 4 m€ est délirant (impossible à amortir sur les 15 ans des
autorisations). Pour ce prix là, il est plus économique pour un réseau
souhaitant se développer sur cette zone d'acheter des récepteurs de
RNT et de les offrir à ses auditeurs potentiels.
Post by Thierry VIGNAUD
Parce que lancer des radios (avec l'interrogation Radio France) incluant les
réseaux les moins écoutés, en numérique ne signifie pas que les auditeurs vont
suivre et s'acheter le récepteur adéquat, notamment s'ils ont tout ce qui leur
convient sur la FM analogique.
Effectivement, ce sont l'offre de programmes et le prix des récepteurs
qui sont les éléments déterminants.
Post by Thierry VIGNAUD
Alors que reste-t-il à faire ? Le CSA n'a pas ce pouvoir mais le législateur
peut toujours essayer de faire voter une loi instituant une date butoir pour
la fin de la radiodiffusion analogique en France.
Personne ne le souhaite.
Post by Thierry VIGNAUD
Je n'ose à ce point évoquer le rapport Kessler et ses 10 pages mais peut-on
appeler ça un rapport ?
Le rapport de quelqu'un qui ne souhaite peut-être pas se fâcher avec
des employeurs potentiels ?
mpx958
2011-05-18 13:39:53 UTC
Permalink
Post by mpx958
Certains calculs sont simples: par exemple, il existe un petit réseau
en catégorie D sur Lyon et Grenoble (notamment) qui est en vente
(Virage, ex. Couleur 3 France).
Vous aurez rectifié, Virage est en C (et non en D), et c'est pourquoi
il serait possible de la rattacher à un réseau en D sans nécessiter
d'acrobaties juridique, pour peu que le Conseil donne son aval.
Eric Demeester
2011-05-20 21:39:24 UTC
Permalink
Post by mpx958
La question est plutôt celle de la vitesse de déploiement, des zones
choisies pour le démarrage, et des impératifs de couverture des
allotissements. Si le CSA veut démarrer avec 50 radios en numérique
sur Paris pour faire une vitrine, en dupliquant la bande FM, cela n'a
aucune chance de décoller.
Voila, pile-poil. On en a déjà parlé ici mais ce n'est pas inutile
d'enfoncer le clou. Si la RNT doit être, à quelques améliorations de
qualité et de couverture de réception près, une copie conforme de ce
qu'on reçoit déjà en FM, c'est voué à l'échec (voir l'expérience du
Canada).

La RNT (pardon, le DAB/DAB+) a décollé en Suisse, parce que, en plus de
la reprise de certains programmes diffusés en FM, de nouveaux programmes
non disponibles en FM ont été proposés (il s'agit pour la pluspart de
stations thématiques publiques mais pas que). Et la Suisse a fait aussi
de gros efforts pour couvrir son territoire avec ces nouveaux émetteurs.

Petit pays me direz-vous, mais pas si simple, car c'est un pays
montagneux et il a fallu déployer de nombreux émetteurs radio numériques
pour avoir une bonne couverture du territoire.

En attendant le résultat est là, de nouveaux récepteurs sont en vente
partout à des prix raisonables, y compris des auto-radios, et la Suisse
est en train de réussir sa migration vers la RNT.
Post by mpx958
Si, à l'inverse, les premières phases se
font sur des zones ou la RNT enrichi significativement l'offre de
programmes, cela peut marcher.
Pile-poil, une fois de plus.
Post by mpx958
Effectivement, ce sont l'offre de programmes et le prix des récepteurs
qui sont les éléments déterminants.
J'en reste là, j'en ai assez d'être 100% d'accord avec ton analyse :)
--
Eric
palmerclaude
2011-05-18 14:16:33 UTC
Permalink
On Tue, 17 May 2011 19:39:22 +0200, "palmerclaude"
Post by palmerclaude
Les spécialistes comprendront ce qui se passe. Le CSA ne veut pas se
faire passer pour incapable et avoir empoisonné tout le secteur par
ses consultations et ses décisions pas appliquées.
Il relance la RNT en dépit de l'avis de Kessler. Encore de belles
bagarres en perspective avec les réseaux.
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id=133506
Sauf erreur de ma part, suite au dernier appel à candidatures qui
devait voir la RNT démarrer sur l'Ile de France et la Côte d'Azur fin
2009, il n'y a eu que des radios sélectionnées.
Ensuite il faut que ces radios signent une convention avec le CSA et
ce n'est qu'après que cela abouti à des décisions d'autorisations
(datées et numérotées) qui autorisent les services radiophoniques à
utiliser une ressource radioélectrique avec une date de départ et une
date limite.
En outre avec la RNT, comme pour la TNT, il faut que des opérateurs de
multiplex soient également autorisés à opérer les fréquences.
Me fiant aux décisions du CSA publiées au journal officiel je n'ai vu
aucune DECISION d'autorisation pour une service RNT, pas plus que
pour un opérateur de multiplex. Donc à ce point il n'y a bien sûr
aucun démarrage possible.
Alors quand tu parles de "DECISIONS" s'agit-il de l'acte
administratif ayant une valeur juridique ou plutôt d'un souhait du
CSA ?
Non, j'ai bien dit de décisions : les présélections de 28 radios sur Paris
Nice et Marseille étaient bien une décision, tout c omme l'affectation
effective d'un million d'euros au FSER par la Culture pour financer le
démarrage de ces radios..
A partir du moment où l'ensemble des réseaux commerciaux qui
représentent la majorité de l'audience radio refusent de diffuser en
numérique (ne veulent pas supporter la double dépense d'une diffusion
FM et numérique) il est bien évident que lancer la RNTqui serait
limitée à moins de 20 % des privées, éventuellement augmentée de
Radio France( qui ne semble pas être très claire sur ce point), que
doit-il se passer ?
Déjà il faudrait réellement savoir si les radios indépendantes et
associatives qui se disent en faveur du numérique, l'annonce parce
qu'elle savent que ça n'est pas prêt de démarrer et leur pemet de se
mettre en opposition avec les gros réseaux commerciaux ou parce
qu'elles en ont réellement la volonté et les moyens de financiers ?
Elles l'auront parce que si c'est un début d'uatrisation et pas des
expérimentations, le Fonds de soutien recevra les moyens nécessaires. Nous
savons aussi que les colelctivités qqui subventionnene tdéjà fonctionnement
et équipements, emboîteront le pas. C'est une affirmation fondée, parce que
j'ai à la gérer dans ma région avec un avis favorable.
Si le CSA sortait des décisions d'autorisations à la fin du mois et
donnait 3 mois pour démarrer, à mon avis, il y aurait plus d'une
radio régionales ou nationale indépendante qui rigolerait moins le
moment où il s'agirait de signer un contrat de diffusion et les
chèques qui vont avec.
C'ets une erreur grossière, et celles qui sont déjà en diffusion avec
plusieurs émetteurs par les trois gros diffuseurs, ont des propositions de
ces sociétés qui ne demandent qu'à développer leurs marchés.
Parce que lancer des radios (avec l'interrogation Radio France)
incluant les réseaux les moins écoutés, en numérique ne signifie pas
que les auditeurs vont suivre et s'acheter le récepteur adéquat,
notamment s'ils ont tout ce qui leur convient sur la FM analogique.
Si les auditeurs ne suivent pas, les fabricants de récepteurs non
plus, on se retrouve avec qui intéressé par la RNT ? 80 % de la
trentaine de posteurs habituels du fr.rec.radio ? Quel pourcentage
pourcentage de la population française intéressée par la RNT ? A mon
avis pas assez pour faire vivre un seul industriel fabricant des
récepteur RNT.
Alors que reste-t-il à faire ? Le CSA n'a pas ce pouvoir mais le
législateur peut toujours essayer de faire voter une loi instituant
une date butoir pour la fin de la radiodiffusion analogique en France.
Je n'ose à ce point évoquer le rapport Kessler et ses 10 pages mais
peut-on appeler ça un rapport ? Pour moi il dit beaucoup de choses
vraies (malheureusement pas assez étayées) qui confirment ce que j'ai
dit dans ce newsgroup, je pense que les lignes qui suivent sont à
remarquer : -----------------------
"De fait, un examen attentif du lancement de la RNT dans d'autres pays
européens montre que c'est un scénario du type « changement cumulatif
» qu'il faut envisager pour la France. En effet, dans tous les pays
européens où elle a été lancée, la RNT a été présentée comme devant
se substituer rapidement à l'analogique, et cela alors même que
l'offre analogique était moindre qu'en France, et que l'offre de la
RNT semblait plus attractive et plus riche que celle en analogique.
Or si une partie des auditeurs adhèrent plus ou moins rapidement à la
RNT, une grande partie garde son mode d'écoute traditionnel, à
l'exception peut-être de pays comme la Norvège où l'extinction de
l'analogique semble aujourd'hui sérieusement envisagée. Cela conduit
à des situations dans lesquelles les pouvoirs publics fixent dans un
premier temps des objectifs d'extinction de l'analogique puis, dans
l'impossibilité de pouvoir l'éteindre, suspendent ou décalent de
plusieurs années cette extinction L'offre de radios étant
particulièrement abondante en France, il apparaît maintenant
clairement que c'est le scénario qui se produira le plus probablement
si la RNT devait être lancée. Les responsables des radios,
d'ailleurs, ne s'y trompent pas. Très peu souhaitent l'arrêt rapide
de la FM, et certains même ne l'envisagent pas du tout.."
"Les fabricants ont fait savoir qu'ils étaient prêts à lancer la RNT,
ainsi que les réseaux de distribution. Cette position doit cependant
être tempérée par le fait qu'aucun grand fabricant n'a parmi ses
produits présentés en 2010 lors de l'IFA, le grand salon annuel à
en effet, tous les grands fabricants
ont, par contre, investi de manière massive dans la TV en 3D et dans
la TV connectée, alors que les programmes sont rares.
La voiture électrique n'était pas non plus au salon de Stuttgart la même
année :-)
Cela signifie que le terminal destiné à la radio numérique, même si
les producteurs se disent prêts à en fabriquer, et malgré le fait que
la RNT a été lancée dans plusieurs pays européens, ne fait pas partie
de leurs priorités industrielles.
Les usines chinoises (comme Hamei au hasard), sont capables en quelques
mois d'inonder le marché mondial.
Il faut néanmoins mentionner l'exception que représentent notamment
en Grande Bretagne des entreprises plus petites qui ont fait de la
fabrication des radios numériques un élément majeur de leur
stratégie." --------------------------
Commentaire de ma part sur ce qui est dit ci-dessus où l'on cite 2
pays, la Norvège et la Grande-Bretagne, l'Europe ce n'est pas 2 pays,
mais pas loin d'une cinquantaine !
Pour terminer je vais me répéter une nouvelle fois, la RNT ne pourra
exister un jour être viable et donc subsister que si les auditeurs en
ont besoin. Or en France ceux qui ont besoin de la RNT se limite aux
"geeks" (peut-être la majorité des quelques dizaines de posteurs de
ce newsgroup), les opérateurs de diffusion, mais certainement pas des
dizaines de millions d'auditeurs de la radio en France vu que la
majorité de l'audience est effectuée par des réseaux nationaux privés
qui se refusent à démarrer en RNT.
Thierry VIGNAUD
http://pagesperso-orange.fr/tvignaud
On appelle ce qui précède "freiner des quatre fers".
Pour ma part, et celles de mes amis (une quinzaine de fédérations et de
syndicats nationaux associatifs, techniciens de diffuseurs, et quelques
centaines de radios), on en a assez de ramer avec des colloques, des
décisions pas prises, des institutions qui font des effets d'annonce, des
buzz, puis des "officiels" et des lobbies qui se rétractent sous prétexte de
"bon sens". Ce qui est affirmé dans le rapport Kessler, ou Teyssier, ou
Hamelin, on le savait depuis le début de ces orientations. Au pire il ne
fallait pas parler d'une technologie bêtement calquée sur la TNT. Au vu du
dernier communiqué de presse du CSA, et compte-tenu de l'opposition des
réseaux dont on ne peut pas dire que ce sont des amis, nous prendrons en ce
moment des décisions d'ici à quelques semaines sur le sujet. C'est débattu
en ce moment au niveau fédéral en Poitou-Charentes, et national ce samedi.
Et puis, après tout, on ne peut pas non plus taxer le service public de
guignols.
Faut-il rappeler que, quelques dizaines d'entre nous ont été à l'initiative
du mouvement - il y a plus de trente ans d'ailleurs - et que par chance nous
avons une vision assez claire de l'avenir parce que nos générations lisent
le passé, vivent le présent et se projettent dans l'avenir, contrairement
aux politiciens et à nos successeurs qui ne voient que ce qui est devant
leur porte et immédiat et considèrent que tout se vaut, que rien n'est blanc
ou noir mais gris. A ceux-là nous répondons : on va bien voir.
Nos initiatives orientent le numérique et c'est déjà le cas, puisqu'on parle
de plus en plus d'abandon du T-DMB pour le DAB+, et n'en déplaise à
Bellanger, on n'ira pas sur l'IP exclusivement non plus.
Je rejoins Nicolas sur les postes radios existantes, on en trouve déjà tant
et plus à des prix faibles.
Si les radios savent, par exemple, développer des supports numériques
complémentaires, comme l'exploitation raisonnée des réseaux sociaux, des
ipod, des podcasts - ce qui soit dit en passant est dèjà largement amorcé,
et qu'elles créent aussi des programmations nouvelles pas simplement des
automatismes musicaux, le public viendra naturellement sur leur nouveau
support de diffusion. C'est aussi le point de vue des Indépendants.
Enfin, et je le dirai vendredi ou samedi au colloque du GRER, et c'est tout
bête :
les 620 et quelques associatives, c'est plusieurs milliers d'emplois et en
programme propre non musical, environ un million d'heures par an. Si cela
n'a pas de public, et n'en trouve pas un nouveau, je serai surpris...
Après, comme certains en 1983, les "Grands" arriveront en courant après
s'être rachetés entre eux de par la religion de la concentration nécessaire.
Il y aura des morts décimés en première ligne, mais comme on dit bêtement
devant des cerceuils "c'est la vie".

Le "doyen " a parlé. On écoute religieusement et on se tait :-))
Eric Demeester
2011-05-20 21:57:12 UTC
Permalink
dans (in) fr.rec.radio, "palmerclaude" <***@wanadoo.fr>
ecrivait (wrote) :

Bonsoir,
Post by palmerclaude
Non, j'ai bien dit de décisions : les présélections de 28 radios sur Paris
Nice et Marseille étaient bien une décision, tout c omme l'affectation
effective d'un million d'euros au FSER par la Culture pour financer le
démarrage de ces radios..
Le bug dans l'histoire des présélections, était (de mémoire), que les
stations en question, à de rares exceptions près (extension de
couverture des radios publiques genre FIP ou RFI, j'en oublie ?) étaient
d'ores et déjà présentes sur la bande FM. Alors du coup, l'idée de
repayer pour avoir un truc en double n'a pas fait recette dans le privé.
Post by palmerclaude
Post by Thierry VIGNAUD
A partir du moment où l'ensemble des réseaux commerciaux qui
représentent la majorité de l'audience radio refusent de diffuser en
numérique (ne veulent pas supporter la double dépense d'une diffusion
FM et numérique)
Bon sang mais ils ont raison ces réseaux commerciaux, parce que la
double diffusion d'un même programme en FM ou sur la RNT n'a aucun sens!
Post by palmerclaude
Post by Thierry VIGNAUD
Parce que lancer des radios (avec l'interrogation Radio France)
incluant les réseaux les moins écoutés, en numérique ne signifie pas
que les auditeurs vont suivre et s'acheter le récepteur adéquat,
notamment s'ils ont tout ce qui leur convient sur la FM analogique.
Voila. Je l'ai dit dans un autre article, mais si la RNT ne doit être
qu'une copie de ce qui est déjà diffusé en FM, ça ne marchera jamais,
parce que personne n'aura envie de payer le double pour diffuser la même
chose, même un peu mieux. Et aucun auditeur n'aura envie d'acheter un
nouveau récepteur si c'est pour entendre les mêmes stations sur la RNT
que sur la FM.

L'avenir de la RNT, c'est la proposition de nouveaux programmes, pas la
reprise de l'existant. Il faut multiplier l'offre comme ça a été fait
pour la TNT. Tu recevais 20 stations de radio ? Avec la RNT, tu vas en
recevoir 50 nouvelles que tu ne conaissais pas, et en plus la qualité
sera meilleure qu'en FM.

[ zap du reste de ta contribution, fort argumentée et intéressante au
demeurant, je pense que nous sommes d'accord sur le fond ]
--
Eric
Nicolas Croiset
2011-05-21 04:05:33 UTC
Permalink
Post by Eric Demeester
Post by Thierry VIGNAUD
Parce que lancer des radios (avec l'interrogation Radio France)
incluant les réseaux les moins écoutés, en numérique ne signifie pas
que les auditeurs vont suivre et s'acheter le récepteur adéquat,
notamment s'ils ont tout ce qui leur convient sur la FM analogique.
Voila. Je l'ai dit dans un autre article, mais si la RNT ne doit être
qu'une copie de ce qui est déjà diffusé en FM, ça ne marchera jamais,
parce que personne n'aura envie de payer le double pour diffuser la même
chose, même un peu mieux. Et aucun auditeur n'aura envie d'acheter un
nouveau récepteur si c'est pour entendre les mêmes stations sur la RNT
que sur la FM.
Concernant le mux Radio France, il est prévu de diffuser l'ensemble des
radios du groupe, ce qui permet à FIP et le Mouv' d'accroitre nettement
leur zone de diffusion.

Les appels à candidatures de 2008 permettaient d'obtenir 12 nouvelles
radios privées à Marseille, 7 nouvelles stations privées sur Paris et 13
nouvelles stations privées sur Nice/Cannes.

Détails :
http://www.csa.fr/actualite/decisions/decisions_detail.php?id=128781

A+
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/DMB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...