Discussion:
La difficile gestion des multiplex RNT
(trop ancien pour répondre)
Thierry VIGNAUD
2018-10-02 18:53:36 UTC
Permalink
En diffusion numérique, TNT et RNT, contrairement à l'analogique intervient un
nouvel intermédiaire l'opérateur de multiplex qui est chargé de la gestion des
radios et de les faire diffuser.

Le CSA délivre donc des autorisations à des radios, mais aussi à cet opérateur
de multiplex et un peu comme dans une copropriété ce sont les radios
autorisées qui doivent se mettre d'accord et désigner cet opérateur et elles
ont 2 mois pour le faire après avoir été autorisées.

C'est ainsi que ce matin 2 octobre 2018, 7 décisions du CSA publiées au
journal officiel annoncent que le multiplex sur le canal 5D de la zone
"Sélestat-Obernai-Schirmeck-Sainte-Marie-aux-Mines" ne verra pas le jour pour
le motif que les 7 radios autorisées :
AZUR FM 68
CERISE FM
FLOR FM
MAGNUM RADIO
RADIO DREYECKLAND
RADIO STAR
TOP MUSIC SELESTAT

n'ont pas proposé au CSA cet opérateur et ont vu leurs autorisation "retirée"
quant à cette zone.

Le CSA devrait donc lancer un nouvel appel à candidatures. Pas simple, pas
simple la RNT en France...

On avait déjà eu ce type de problème en 2013/2014 sur les 3 premières zones
RNT, pas de Mux 1 sur Paris semble-t-il à cause de Sud Radio qui aurait bloqué
l'opérateur choisi par les autres radios, idem sur Marseille et Nice qui
démarrent la RNT avec 4 multiplex au lieu de 6.

Autant en TV où on a une situation stable et peu d'opérateurs, autant en radio
avec un millier de radios, des situations très mouvantes, j'ai du mal à
comprendre comment on pourrait gérer efficacement des autorisations d'émettre
comme en FM (si elle disparaissait) avec ce type d'usine à gaz juridique et
des délais gigantesques entre une consultation publique et les 1ères
émissions. Sur la zone Alsace, les diffusion n'ont pas encore commencé, alors
que l'appel à candidature remonte à plus de 2 ans (juin 2016) et quant à la
consultation publique pour le CTA de Nancy pour la RNT, ça en devient risible,
c'était le 10 mai 2012, il y a plus de 6 ans !
https://www.csa.fr/Arbitrer/Consultations-publiques/Consultation-publique-pour-des-radios-numeriques-dans-le-ressort-du-CTA-de-Nancy/Consultation-publique-en-vue-du-lancement-d-un-appel-aux-candidatures-en-radio-numerique-terrestre-dans-le-ressort-du-CTA-de-Nancy

Maintenant si certains d'entre vous connaissent les procédures à l'étranger,
ça m'intéresserait de savoir si les réglementations des autres pays sont du
même type qu'en France, sur le principe que les radios autorisées doivent
désigner d'un commun accord un opérateur de diffusion qui lui-même sera
autorisé et si c'est l'ensemble des radios qui doivent se mettre d'accord ou
un partie.

Merci d'avance.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Nicolas Croiset
2018-10-02 19:49:36 UTC
Permalink
Bonsoir,

à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.

A+
Post by Thierry VIGNAUD
Maintenant si certains d'entre vous connaissent les procédures à l'étranger,
ça m'intéresserait de savoir si les réglementations des autres pays sont du
même type qu'en France, sur le principe que les radios autorisées doivent
désigner d'un commun accord un opérateur de diffusion qui lui-même sera
autorisé et si c'est l'ensemble des radios qui doivent se mettre d'accord ou
un partie.
Merci d'avance.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
bilou
2018-10-03 07:36:01 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une autorisation à
l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe ensuite des accords avec
des radios et le l'organisme de régulation donne juste son aval sur les
radios choisies.
Bonjour
Ce qui parait beaucoup plus simple et logique.
Il doit aussi exister un systeme simple pour eviter la multiplication
anarchique de pylones sur un meme site qui sévit aussi chez nous pour
le GSM.
Souvent,partout,depuis la nuit des temps, les emetteurs radio et TV
sont coimplantés.
Sauf chez nous cherchez l'erreur.
Birdy
2018-10-03 14:30:49 UTC
Permalink
Post by bilou
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une autorisation
à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe ensuite des accords
avec des radios et le l'organisme de régulation donne juste son aval sur
les radios choisies.
Bonjour
Ce qui parait beaucoup plus simple et logique.
Il doit aussi exister un systeme simple pour eviter la multiplication
anarchique de pylones sur un meme site qui sévit aussi chez nous pour
le GSM.
Souvent,partout,depuis la nuit des temps, les emetteurs radio et TV
sont coimplantés.
Sauf chez nous cherchez l'erreur.
en France la majorité des grands sites appartient ou appartenait à TDF
probablement revendus en partie à Towercast ?



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Thierry VIGNAUD
2018-10-03 16:45:46 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
A+
Post by Thierry VIGNAUD
Maintenant si certains d'entre vous connaissent les procédures à l'étranger,
ça m'intéresserait de savoir si les réglementations des autres pays sont du
même type qu'en France, sur le principe que les radios autorisées doivent
désigner d'un commun accord un opérateur de diffusion qui lui-même sera
autorisé et si c'est l'ensemble des radios qui doivent se mettre d'accord ou
un partie.
Merci d'avance.
Merci de l'info Nicolas,

Je comprends effectivement que ça doit être plus simple d'autoriser des radios
numériques dans certains pays étrangers que chez nous avec tous les barrages
juridiques que s'inflige le CSA. En plus avec un conseiller d'Etat à sa
tête...
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Nicolas Croiset
2018-10-04 03:50:01 UTC
Permalink
L'autre méthode existe bien dans la loi car lors des autorisations
d'Ondes Numérique, c'est ce qui avais été fait.

cf : www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=CSAC1301870S

A+
Post by Thierry VIGNAUD
Merci de l'info Nicolas,
Je comprends effectivement que ça doit être plus simple d'autoriser des radios
numériques dans certains pays étrangers que chez nous avec tous les barrages
juridiques que s'inflige le CSA. En plus avec un conseiller d'Etat à sa
tête...
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
marc
2018-10-03 16:49:28 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
En roulant un petit tour local ici a coté de Winnezeele(59), j'ai capté 4 (QUATRE) fois "J A Z Z RADIO"


4 fois! Sur le DAB+ ...

Enfin, la voiture DAB est arrivé ... ;-)


Marc
--
--
What's on Shortwave guide: choose an hour, go!
http://shortwave.tk
700+ Radio Stations on SW http://swstations.tk
300+ languages on SW http://radiolanguages.tk
Thierry VIGNAUD
2018-10-03 20:15:28 UTC
Permalink
Post by marc
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
En roulant un petit tour local ici a coté de Winnezeele(59), j'ai capté 4 (QUATRE) fois "J A Z Z RADIO"
4 fois! Sur le DAB+ ...
Enfin, la voiture DAB est arrivé ... ;-)
Marc
--
Cela ne semble pas anormal, elle est diffusée sur 5 multiplex :
5B Calais
7A Valenciennes
7D Lille
8D Dunkerque
11D Douai/Lens
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
marc
2018-10-03 21:26:33 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
7A Valenciennes
trop loin celui ...
--
--
What's on Shortwave guide: choose an hour, go!
http://shortwave.tk
700+ Radio Stations on SW http://swstations.tk
300+ languages on SW http://radiolanguages.tk
François Guillet
2018-10-04 15:24:56 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une autorisation à
l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe ensuite des accords avec
des radios et le l'organisme de régulation donne juste son aval sur les
radios choisies.
A+
Rappelons ton propos du 27/10/2014 :
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu
maitrises ta chaine de A à Z."

Ce à quoi j'avais répondu :
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."

On voit que dans les faits, j'avais raison.
Voilà pourquoi ça coince aujourd'hui et pourquoi la RNT n'est pas de la
radiodiffusion mais bien de la radiodistribution.
Or en radiodistribution, on a mieux que la RNT :
"En IP tu peux changer de fournisseur comme tu veux, et une fois que tu
as contractualisé la capacité nécessaire au débit, tu n'as pas plus
besoin de maîtriser le réseau qu'en RNT.
En RNT tu es tributaire d'un seul réseau pour diffuser dans ta zone."
(28/10/2014)
Birdy
2018-10-04 16:29:17 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une autorisation
à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe ensuite des accords
avec des radios et le l'organisme de régulation donne juste son aval sur
les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu maitrises ta
chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex nécessite
un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est incompatible avec
l'indépendence d'une radio particulière."
On préconisait aussi quand j'ai pour la première fois traité ce sujet
avec TDF, le CSA, d'autres fournisseurs en 2008 lors d'une réunion dans
la salle pléinière de la région.
Il y avait du monde pour l'autodiffusion en DRM et Nicolas dans la
société qui a disparu depuis, le savait bien..
On voit que dans les faits, j'avais raison.
Voilà pourquoi ça coince aujourd'hui et pourquoi la RNT n'est pas de la
radiodiffusion mais bien de la radiodistribution.
"En IP tu peux changer de fournisseur comme tu veux, et une fois que tu as
contractualisé la capacité nécessaire au débit, tu n'as pas plus besoin de
maîtriser le réseau qu'en RNT.
En RNT tu es tributaire d'un seul réseau pour diffuser dans ta zone."
(28/10/2014)
Pire :l'opérateur proposé à un prix élévé à Strasbourg, n'a pas pu
faire le plein du Mux : Le CSA vient de retirer l'autorisation :

"Ce matin 2 octobre 2018, 7 décisions du CSA publiées au
journal officiel annoncent que le multiplex sur le canal 5D de la zone
"Sélestat-Obernai-Schirmeck-Sainte-Marie-aux-Mines" ne verra pas le
jour pour
le motif que les 7 radios autorisées :
AZUR FM 68
CERISE FM
FLOR FM
MAGNUM RADIO
RADIO DREYECKLAND
RADIO STAR
TOP MUSIC SELESTAT

n'ont pas proposé au CSA cet opérateur et ont vu leurs autorisation
"retirée quant à cette zone".



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Nicolas Croiset
2018-10-04 18:36:31 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu
maitrises ta chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios
qui émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives de
Marseille.

Une autodiffusion n'implique pas des sites séparé, cela fait des années
que des radios s'autodiffusent en partageant un site de diffusion entree
plusieurs radios.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Birdy
2018-10-05 07:47:10 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une autorisation
à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe ensuite des accords
avec des radios et le l'organisme de régulation donne juste son aval sur
les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu maitrises
ta chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios qui
émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives de
Marseille.
Une autodiffusion n'implique pas des sites séparé, cela fait des années que
des radios s'autodiffusent en partageant un site de diffusion entree
plusieurs radios.
Dialectique habile, Nicolas, sauf que j'ai tous les exemples inverses :
le programme d'une radio en RNT est pour toi "l'autodiffusion du
progamma habituel", pas le regroupement géré et contrôlé par des radios
A pour un mltiplex qu'ils occupent eux-même avec des radios
commerciales sans passer par une SCIC externe.
exempls Toulouse ou Strasbourg, là ou le CSA a refusé ces options....



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Nicolas Croiset
2018-10-06 04:51:18 UTC
Permalink
Post by Birdy
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu
maitrises ta chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios
qui émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives
de Marseille.
Une autodiffusion n'implique pas des sites séparé, cela fait des
années que des radios s'autodiffusent en partageant un site de
diffusion entree plusieurs radios.
le programme d'une radio en RNT est pour toi "l'autodiffusion du
progamma habituel", pas le regroupement géré et contrôlé par des radios
A pour un mltiplex qu'ils occupent eux-même avec des radios commerciales
sans passer par une SCIC externe.
exempls Toulouse ou Strasbourg, là ou le CSA a refusé ces options....
Le refus est logique vu que ce n'est pas prévu par la loi.

Quand les radios sont actionnaires de l'opérateur de multiplex et gère
directement la diffusion et les investissements en faisant appel qu'à
des ressources interne à ces radios. Pour moi c'est de l'autodiffusion
car les radios ne paient pas de prestation de service associées aux
investissements initiaux mais uniquement lié au fonctionnement (EDF par
exemple). Très souvent le montant des "loyers" n'est pas fixe mais
directement lié aux dépenses engagées.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2018-10-08 13:48:14 UTC
Permalink
Il se trouve que Nicolas Croiset a formulé :
...
Post by Nicolas Croiset
Quand les radios sont actionnaires de l'opérateur de multiplex et gère
directement la diffusion et les investissements en faisant appel qu'à des
ressources interne à ces radios. Pour moi c'est de l'autodiffusion car les
radios ne paient pas de prestation de service associées aux investissements
initiaux mais uniquement lié au fonctionnement (EDF par exemple).
La petite radio FM qui a mis en place son/ses émetteurs et les gère
sans en référer à personne, ne peut plus exister ainsi avec le DAB.
L'autodiffusion est un terme écran.
Autodiffusée ou pas, un radio reste tributaire d'autres partenaires et
n'est donc pas indépendante.
Birdy
2018-10-08 17:20:01 UTC
Permalink
...
Post by Nicolas Croiset
Quand les radios sont actionnaires de l'opérateur de multiplex et gère
directement la diffusion et les investissements en faisant appel qu'à des
ressources interne à ces radios. Pour moi c'est de l'autodiffusion car les
radios ne paient pas de prestation de service associées aux investissements
initiaux mais uniquement lié au fonctionnement (EDF par exemple).
La petite radio FM qui a mis en place son/ses émetteurs et les gère sans en
référer à personne, ne peut plus exister ainsi avec le DAB.
L'autodiffusion est un terme écran.
Autodiffusée ou pas, un radio reste tributaire d'autres partenaires et n'est
donc pas indépendante.
Comme dit par de nombreux spécialistes, Chapot,Surpin etc, A quoi bon
faire de la FM terrestre ou du DAB+ alors que l'avnir c'est l'écoute
par IP. D'ailleurs, parfois en ambulance,vers un hôpital, le chauffeur
m'insulte en passant par son smartphonee relié à la radio en m'imposant
NRJ ou Nostalgie. J'aurai dû tuer Baudecroux ou Guazzini au début des
radios libres quand ils pourrissaident par surexcusion, produits de
surmodulation et puissance abusive depuis Bagnolet...ce qui rendaient
nos petits émetteurs de 100w sur Paris inaudibles.
Et comme me confiait il y a quelque temps l'ex présidente de la HA : on
lui avait donné cette mission à laquelle elle ne comprenait rien. :-(



---
L'absence de virus dans ce courrier électronique a été vérifiée par le logiciel antivirus Avast.
https://www.avast.com/antivirus
Thierry VIGNAUD
2018-10-08 20:06:59 UTC
Permalink
Post by Birdy
...
Post by Nicolas Croiset
Quand les radios sont actionnaires de l'opérateur de multiplex et gère
directement la diffusion et les investissements en faisant appel qu'à des
ressources interne à ces radios. Pour moi c'est de l'autodiffusion car les
radios ne paient pas de prestation de service associées aux investissements
initiaux mais uniquement lié au fonctionnement (EDF par exemple).
La petite radio FM qui a mis en place son/ses émetteurs et les gère sans en
référer à personne, ne peut plus exister ainsi avec le DAB.
L'autodiffusion est un terme écran.
Autodiffusée ou pas, un radio reste tributaire d'autres partenaires et n'est
donc pas indépendante.
Comme dit par de nombreux spécialistes, Chapot,Surpin etc, A quoi bon
faire de la FM terrestre ou du DAB+ alors que l'avnir c'est l'écoute
par IP
Moi, je dis qu'il faut se méfier des dons de voyance y compris s'ils émanent
de professionnels de la radiodiffusion. Maintenant ce sont des prévisions à
combien d'années ? 10 ans, 20 ans, 50 ans ? Si on ne donne pas une date pour
la réalisation d'une prévision, n'importe qui peut faire de la prospective
sans se mouiller et dire n'importe quoi.

Si l'on peut se rappeler des engouements pour le DRM en Europe (ça c'est pour
parer aux commentaires hors sujet inutiles sur des situations asiatiques
puique l'on parle de ce qui se passe chez nous) au milieu des années 2000, ça
testait à droite et à gauche y compris en France.

Il en reste quoi une quinzaine d'années plus tard du DRM en France ou chez nos
voisins ?

Pour moi l'erreur des visionnaires en herbe c'est de croire qu'on ne devrait
avoir qu'un seul système pour diffuser des radios, alors qu'ils sont tous
complémentaires selon les situations d'écoute (les coûts n'étant pas
identiques tant ceux des matériels que d'éventuels abonnements s'ils sont
nécessaires pour certains modes de diffusion), entre la bande FM, la RNT, la
radio par IP filaire, par IP sur des fréquences affectées à la
radiotéléphonie. Les bandes radio entre 150 kHz et 30 MHz je n'en parle même
pas, elles finiront par se vider pour défaut d'usage, déjà bien entamé, en
Europe.

Contrairement à la TV il n'y a pas d'abandon prévu de manière autoritaire des
diffusions hertziennes terrestres analogiques pour la radio.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
François Guillet
2018-10-09 09:05:55 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Birdy
...
Post by Nicolas Croiset
Quand les radios sont actionnaires de l'opérateur de multiplex et gère
directement la diffusion et les investissements en faisant appel qu'à des
ressources interne à ces radios. Pour moi c'est de l'autodiffusion car les
radios ne paient pas de prestation de service associées aux
investissements initiaux mais uniquement lié au fonctionnement (EDF par
exemple).
La petite radio FM qui a mis en place son/ses émetteurs et les gère sans en
référer à personne, ne peut plus exister ainsi avec le DAB.
L'autodiffusion est un terme écran.
Autodiffusée ou pas, un radio reste tributaire d'autres partenaires et
n'est donc pas indépendante.
Comme dit par de nombreux spécialistes, Chapot,Surpin etc, A quoi bon
faire de la FM terrestre ou du DAB+ alors que l'avnir c'est l'écoute
par IP
Moi, je dis qu'il faut se méfier des dons de voyance y compris s'ils émanent
de professionnels de la radiodiffusion. Maintenant ce sont des prévisions à
combien d'années ? 10 ans, 20 ans, 50 ans ? Si on ne donne pas une date pour
la réalisation d'une prévision, n'importe qui peut faire de la prospective
sans se mouiller et dire n'importe quoi.
Entre 10 et 15 ans.
Post by Thierry VIGNAUD
Si l'on peut se rappeler des engouements pour le DRM en Europe (ça c'est pour
parer aux commentaires hors sujet inutiles sur des situations asiatiques
puique l'on parle de ce qui se passe chez nous) au milieu des années 2000, ça
testait à droite et à gauche y compris en France.
Il en reste quoi une quinzaine d'années plus tard du DRM en France ou chez
nos voisins ?
Pour moi l'erreur des visionnaires en herbe c'est de croire qu'on ne devrait
avoir qu'un seul système pour diffuser des radios, alors qu'ils sont tous
complémentaires selon les situations d'écoute (les coûts n'étant pas
identiques tant ceux des matériels que d'éventuels abonnements s'ils sont
nécessaires pour certains modes de diffusion), entre la bande FM, la RNT, la
radio par IP filaire, par IP sur des fréquences affectées à la
radiotéléphonie.
Le fait que le DRM ait capoté est le signe que la radiodiffusion
traditionnelle ne fait plus recette, au moins en Europe (en Amérique et
en Asie, l'AM se porte encore bien). Il faut en tirer les conséquences.
Certes le DAB n'est pas de la "vraie" radiodiffusion mais est considéré
comme telle par les acteurs du secteur, on ne voit donc vraiment pas ce
qui le sauverait. Le fait supplémentaire qu'il soit un réseau dédié, à
une époque où l'on fait tout passer par Internet, en rajoute à sa
précarité. Pas sûr qu'il ait le temps d'être finalisé avant de
disparaître.
Post by Thierry VIGNAUD
Les bandes radio entre 150 kHz et 30 MHz je n'en parle même
pas, elles finiront par se vider pour défaut d'usage, déjà bien entamé, en
Europe.
Oui. Il restera les amateurs, les militaires, les radars, peut-être
quelques applications comme le Navtex.
Post by Thierry VIGNAUD
Contrairement à la TV il n'y a pas d'abandon prévu de manière autoritaire des
diffusions hertziennes terrestres analogiques pour la radio.
En France.
PP
2018-10-09 15:07:12 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Le fait que le DRM ait capoté est le signe que la radiodiffusion
traditionnelle ne fait plus recette, au moins en Europe (en Amérique et
en Asie, l'AM se porte encore bien). Il faut en tirer les conséquences.
La DRM en grandes ondes et moyennes et petites ondes a un problème
qualité surtout.
S D
2018-10-09 15:56:24 UTC
Permalink
Post by PP
La DRM en grandes ondes et moyennes et petites ondes a un problème
qualité surtout.
Et de robustesse, vu que l'on a été trop permissif avec les normes de compatibilité électromagnétiques. On n'allait pas s'encombrer avec le contrôle d'appareils qui perturbaient les OL, OM et OC, des trucs de vieux à l'abandon. J'étais dubitatif sur la qualité de la compression audio en DRM si l'on voulait un signal robuste qui ne saute pas à chaque démarrage du frigo ou de la machine à laver de madame Michu, voire des lampes fluocompactes du foyer (une calamité chez moi). La technologie était aboutie, mais pour moi n'était opérationnelle pour un usage domestique qu'avec le maintien de grandes puissances d'émission et l'utilisation de SFN, donc pas intéressante financièrement pour les radios.

Concernant le démarrage du DAB+ en Alsace, ce sera depuis Les Halles à Strasbourg, l'ancienne usine DMC à Mulhouse, et un site déjà utilisé en FM à Logelbach pour Colmar (source Cartoradio). De quoi diffuser plusieurs années en respectant le seuil de couverture en population sans s'encombrer d'une diffusion coûteuse pour les campagnards. Vu le délai qu'il faudra pour couvrir les petites villes, pour moi la radio c'est en 4G désormais.

Stéphane
bilou
2018-10-09 15:58:01 UTC
Permalink
Post by PP
La DRM en grandes ondes et moyennes et petites ondes a un problème
qualité surtout.
C'est vrai que c'est tellement bon que les autres stations ont bien du
soucis a se faire .
Heureusement que les recepteurs sont si rares.
PP
2018-10-09 16:36:17 UTC
Permalink
Post by bilou
Post by PP
La DRM en grandes ondes et moyennes et petites ondes a un problème
qualité surtout.
C'est vrai que c'est tellement bon que les autres stations ont bien du
soucis a se faire .
Heureusement que les recepteurs sont si rares.
Sans être ironique, la technologie est extraordinaire.
Réussir à faire transiter un signal audio dans aussi peu de bande
passante sur des distances parfois importantes, c'est fort.
Par contre la bande passante n'est pas suffisante en l'état actuel pour
une qualité audio même moyenne. Simplement compréhensible.

Par contre en bande II (FM 92-108MHz), avec une bande passante à
100-100kHz, on arrive à des choses de bonne qualité. C'est dommage de ne
pas l'utiliser.
bilou
2018-10-09 18:15:40 UTC
Permalink
Post by PP
Par contre la bande passante n'est pas suffisante en l'état actuel pour
une qualité audio même moyenne. Simplement compréhensible.
Désolé de vous contredire mais je trouve la qualité tout a fait
correcte
Supérieure meme a certains programmes FM quand a la dynamique.
En OC j'entend le soufle et le pré écho du jingle de RRI dont la
qualité est par ailleurs médiocre
La "pseudo" stereo est aussi très convaincante.
je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de voir ce que ça donnait
avec
des canaux de 20 ou 18KHz.
Aucune expérience non plus du DRM+
Malheureusement de trop nombreuses stations ,dont la BBC, ne tirent pas
profit des possibilités de la DRM et encodent un signal déja compressé
et limité a 5 KHz.
C'est pas le cas de TDF,du Koweit ou de feu la REE et Vatican radio.
François Guillet
2018-10-09 20:19:30 UTC
Permalink
Post by PP
Post by François Guillet
Le fait que le DRM ait capoté est le signe que la radiodiffusion
traditionnelle ne fait plus recette, au moins en Europe (en Amérique et
en Asie, l'AM se porte encore bien). Il faut en tirer les conséquences.
La DRM en grandes ondes et moyennes et petites ondes a un problème
qualité surtout.
Lequel ?
PP
2018-10-10 08:26:51 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Post by PP
Post by François Guillet
Le fait que le DRM ait capoté est le signe que la radiodiffusion
traditionnelle ne fait plus recette, au moins en Europe (en Amérique et
en Asie, l'AM se porte encore bien). Il faut en tirer les conséquences.
La DRM en grandes ondes et moyennes et petites ondes a un problème
qualité surtout.
Lequel ?
C'est ridicule.
Le son est extrêmement compressé et altéré.
Certes on ne peux pas avoir de la Hifi avec une aussi petite bande
passante. Le programme s'écoute et il est compréhensible.
Mes les auditeurs ne veulent pas de cela, que cela plaise ou non.
Le nombre de fois que mes enfants ne veulent pas écouter la radio en AM
parce que le son est mauvais en est un bon exemple.
L'auditeur moderne zap dès que la qualité ne suit pas.
François Guillet
2018-10-10 12:51:26 UTC
Permalink
Post by PP
Post by François Guillet
Post by PP
Post by François Guillet
Le fait que le DRM ait capoté est le signe que la radiodiffusion
traditionnelle ne fait plus recette, au moins en Europe (en Amérique et
en Asie, l'AM se porte encore bien). Il faut en tirer les conséquences.
La DRM en grandes ondes et moyennes et petites ondes a un problème
qualité surtout.
Lequel ?
C'est ridicule.
Le son est extrêmement compressé et altéré.
La compression du son n'est pas liée à la norme DRM.
Pour l'altération, cela dépend du débit, lequel est une option de la
station. Plus on réduit le débit pour favoriser la correction
d'erreurs, moins il y aura de coupures mais plus l'audio sera dégradée.

A 23,62 Kb/s, voilà ce que ça donne :
https://tinyurl.com/y8ynkyy5 (recodé en mp3 128 kb/s), c'est
acceptable, nettement mieux que l'AM mais moins bien que la FM.

A 11,64 Kb/s, là c'est médiocre, pas mieux que l'AM :
https://tinyurl.com/yazjrndd

(Autres échantillons ici : http://exvacuo.free.fr/div/Radio/drm/ )

N'oublions cependant pas que le DRM était fait pour remplacer l'AM, pas
la FM. Il devait garder la compatibilité avec le pas de canal à 9 ou 10
KHz. Avec 50 KHz en DRM+ permettant de remplacer la FM, on a la qualité
CD, ça ne prend pas plus de place par station que le DAB, et la station
peut rester maître de toute sa chaîne d'émission.
PP
2018-10-10 17:10:58 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Post by PP
Post by François Guillet
Post by PP
Post by François Guillet
Le fait que le DRM ait capoté est le signe que la radiodiffusion
traditionnelle ne fait plus recette, au moins en Europe (en Amérique et
en Asie, l'AM se porte encore bien). Il faut en tirer les
conséquences.
La DRM en grandes ondes et moyennes et petites ondes a un problème
qualité surtout.
Lequel ?
C'est ridicule.
Le son est extrêmement compressé et altéré.
La compression du son n'est pas liée à la norme DRM.
Tout à fait, la norme n’est responsable que du peut de place qu’il y a.
Post by François Guillet
Pour l'altération, cela dépend du débit, lequel est une option de la
station. Plus on réduit le débit pour favoriser la correction d'erreurs,
moins il y aura de coupures mais plus l'audio sera dégradée.
https://tinyurl.com/y8ynkyy5 (recodé en mp3 128 kb/s), c'est acceptable,
nettement mieux que l'AM mais moins bien que la FM.
la qualité n’est pas trop mauvaise en effet, mais quand est-il avec les
programmes que nos radios veulent nous faire entendre
Post by François Guillet
https://tinyurl.com/yazjrndd
moi je dirais qu’on a la même qualité que l’AM
Post by François Guillet
(Autres échantillons ici : http://exvacuo.free.fr/div/Radio/drm/ )
N'oublions cependant pas que le DRM était fait pour remplacer l'AM, pas
la FM. Il devait garder la compatibilité avec le pas de canal à 9 ou 10
KHz. Avec 50 KHz en DRM+ permettant de remplacer la FM, on a la qualité
CD, ça ne prend pas plus de place par station que le DAB, et la station
peut rester maître de toute sa chaîne d'émission.
C’est pour cela que j’aime bien la DRM personnellement.
Cela parait être le mode moderne de recevoir la radio.

Les multiplex sont souvent une source de « non avancement », alors que
la DRM aurait pu permettre une simple modernisation.

bilou
2018-10-09 08:23:44 UTC
Permalink
La petite radio FM qui a mis en place son/ses émetteurs et les gère sans en
référer à personne, ne peut plus exister ainsi avec le DAB.
L'autodiffusion est un terme écran.
Autodiffusée ou pas, un radio reste tributaire d'autres partenaires et n'est
donc pas indépendante.
Bonjour
D'un autre coté l'autodiffusion implique une multiplication
anarchique de sites et d'antennes.
Pour moi elle n'aurait jamais du etre autorisée en bande FM.
Depuis avec le GSM c'est vraiment pas les sites qui manquent et y
ajouter des antennes RNT serait une formalité.
On pourrait enfin se mettre a utiliser les possibilités de SFN dont on
m'a dit ici meme qu'elles etaient fondamentales en RNT :-)
François Guillet
2018-10-09 09:17:23 UTC
Permalink
Post by bilou
La petite radio FM qui a mis en place son/ses émetteurs et les gère sans en
référer à personne, ne peut plus exister ainsi avec le DAB.
L'autodiffusion est un terme écran.
Autodiffusée ou pas, un radio reste tributaire d'autres partenaires et
n'est donc pas indépendante.
Bonjour
D'un autre coté l'autodiffusion implique une multiplication
anarchique de sites et d'antennes.
Pour moi elle n'aurait jamais du etre autorisée en bande FM.
Je ne vois pas pourquoi, à part pour le pauvre radioamateur ou
l'auditeur qui habite à 100 m d'une antenne d'émission de qqs KW :-(.
La quasi-totalité des auditeurs ont des antennes non directionnelles,
peu leur importe d'où vient l'émission.
Post by bilou
Depuis avec le GSM c'est vraiment pas les sites qui manquent et y
ajouter des antennes RNT serait une formalité.
On pourrait enfin se mettre a utiliser les possibilités de SFN dont on
m'a dit ici meme qu'elles etaient fondamentales en RNT :-)
La RNT utilise des zones bien plus larges que les cellules de la
téléphonie mobile en fonction desquelles les sites et pylônes sont
dimensionnés. Et si la RNT doit se calquer sur la téléphonie mobile,
c'est une raison de plus de ne pas le faire, on a déjà un tel réseau.
bilou
2018-10-09 15:40:43 UTC
Permalink
Post by bilou
Bonjour
D'un autre coté l'autodiffusion implique une multiplication
anarchique de sites et d'antennes.
Pour moi elle n'aurait jamais du etre autorisée en bande FM.
Je ne vois pas pourquoi, à part pour le pauvre radioamateur ou l'auditeur qui
habite à 100 m d'une antenne d'émission de qqs KW :-(.
La quasi-totalité des auditeurs ont des antennes non directionnelles, peu
leur importe d'où vient l'émission.
Justement sauf a avoir une antenne directive et un recepteur de course
celui qui est proche d'une locale ne capte plus rien d'autre.
Sur les antennes collectives on a meme supprimé la FM a cause du risque
de saturation de toute l'installation du jour au lendemain suivant les
fantaisies du CSA.
Le radio amateur on lui impose une identification et un controle a
distance sur un relais de moins de 100W PAR
En FM le CSA laisse des porteuses de 1KW pendant des années sans
reagir.
Post by bilou
Depuis avec le GSM c'est vraiment pas les sites qui manquent et y
ajouter des antennes RNT serait une formalité.
On pourrait enfin se mettre a utiliser les possibilités de SFN dont on
m'a dit ici meme qu'elles etaient fondamentales en RNT :-)
La RNT utilise des zones bien plus larges que les cellules de la téléphonie
mobile en fonction desquelles les sites et pylônes sont dimensionnés. Et si
la RNT doit se calquer sur la téléphonie mobile, c'est une raison de plus de
ne pas le faire, on a déjà un tel réseau.
Inutile d'equiper tous les sites.
On en prend un bien situé on y met 10KW PAR et les trous on les bouche
localement avec beaucoup moins sur les sites GSM existants.
François Guillet
2018-10-09 20:27:34 UTC
Permalink
bilou a exposé le 09/10/2018 :
...
Justement sauf a avoir une antenne directive et un recepteur de course celui
qui est proche d'une locale ne capte plus rien d'autre.
Sur les antennes collectives on a meme supprimé la FM a cause du risque
de saturation de toute l'installation du jour au lendemain suivant les
fantaisies du CSA.
C'est surtout le lot des récepteurs trop bon marché. Ensuite il faut
voir quelle part d'auditeurs est réellement touchée. Amha c'est moins
de 1 pour 10000.
Le radio amateur on lui impose une identification et un controle a
distance sur un relais de moins de 100W PAR
Oui, le radioamateur français a toujours été le dernier des derniers vu
de l'administration. La situation est très différente au Royaume-Uni.
En FM le CSA laisse des porteuses de 1KW pendant des années sans reagir.
Et bien fait pour les électrosensibles :-).

...
Inutile d'equiper tous les sites.
On en prend un bien situé on y met 10KW PAR et les trous on les bouche
localement avec beaucoup moins sur les sites GSM existants.
Les sites pour mobiles sont quand même plutôt dans les zones peuplées.
10KW PAR et tu te retrouves avec le problème que tu signalais.
bilou
2018-10-05 12:03:30 UTC
Permalink
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios qui
émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives de
Marseille.
Une autodiffusion n'implique pas des sites séparé, cela fait des années que
des radios s'autodiffusent en partageant un site de diffusion entree
plusieurs radios.
Bonjour
C'est vrai mais pour Paris la couverture est assez minable
On se demande pourquoi des radios ont rejoint ce multiplex
alors qu'ici elles ont perdu au moins 10 dB.
Pour moi c'est un peu l'exception qui confirme la regle et François n'a
pas tort.
Toutefois c'est nettement mieux que disparaitre totalement comme
d'autres radios.
François Guillet
2018-10-05 16:43:02 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une autorisation
à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe ensuite des accords
avec des radios et le l'organisme de régulation donne juste son aval sur
les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu maitrises
ta chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios qui
émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives de
Marseille.
"autodiffusion" est un mot creux.
De quoi parle-t-on ? D'une radio seule qui veut émettre en toute
indépendance, comme il est possible de le faire en AM ou FM.
En DAB ce n'est pas possible, sauf à accepter qu'une station émette
elle-même son "multiplex" avec son seul programme, ce qui serait
absurde et n'est évidemment pas autorisé.
Dans tous les autres cas, elle sera tributaire de ses partenaires
partageant le multiplex et de l'inutile intermédiaire gérant le
multiplex, inutile puisque la station en question était prête à gérer
elle-même son émission.
Nicolas Croiset
2018-10-06 04:41:29 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu
maitrises ta chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios
qui émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives
de Marseille.
"autodiffusion" est un mot creux.
De quoi parle-t-on ? D'une radio seule qui veut émettre en toute
indépendance, comme il est possible de le faire en AM ou FM.
En DAB ce n'est pas possible, sauf à accepter qu'une station émette
elle-même son "multiplex" avec son seul programme, ce qui serait absurde
et n'est évidemment pas autorisé.
Dans tous les autres cas, elle sera tributaire de ses partenaires
partageant le multiplex et de l'inutile intermédiaire gérant le
multiplex, inutile puisque la station en question était prête à gérer
elle-même son émission.
Pour moi une autodiffusion c'est une diffusion par soi même direct ou
indirect.

Je te rappelle tout de même que les radios diffusées via le multiplex
parisien et Marseillais sont également actionnaires de leur opérateur de
multiplex qui lui même gère la diffusion, donc, chaque radio est
propriétaire d'au moins une partie des équipements utilisés.

Quand tu n'es pas en autodiffusion tu paies pour une prestation de
service ET tu n'es pas propriétaire des équipements assurant cette
diffusion.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
François Guillet
2018-10-08 13:32:06 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu maitrises
ta chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios qui
émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives de
Marseille.
"autodiffusion" est un mot creux.
De quoi parle-t-on ? D'une radio seule qui veut émettre en toute
indépendance, comme il est possible de le faire en AM ou FM.
En DAB ce n'est pas possible, sauf à accepter qu'une station émette
elle-même son "multiplex" avec son seul programme, ce qui serait absurde et
n'est évidemment pas autorisé.
Dans tous les autres cas, elle sera tributaire de ses partenaires
partageant le multiplex et de l'inutile intermédiaire gérant le multiplex,
inutile puisque la station en question était prête à gérer elle-même son
émission.
Pour moi une autodiffusion c'est une diffusion par soi même direct ou
indirect.
Quelle différence entre autodiffusion directe et autodiffusion
indirecte ?
Post by Nicolas Croiset
Je te rappelle tout de même que les radios diffusées via le multiplex
parisien et Marseillais sont également actionnaires de leur opérateur de
multiplex qui lui même gère la diffusion, donc, chaque radio est propriétaire
d'au moins une partie des équipements utilisés.
Etre propriétaire "d'au moins une partie" est le contraire de
l'indépendance puisqu'on n'est propriétaire d'aucune des autres
parties.
L'indépendance, c'est être propriétaire de la totalité.
Post by Nicolas Croiset
Quand tu n'es pas en autodiffusion tu paies pour une prestation de service ET
tu n'es pas propriétaire des équipements assurant cette diffusion.
Quand tu es en autodiffusion, tu ne paies peut-être pas mais tu es
tributaire des "colocataires", donc pas indépendant.
marc
2018-10-08 22:38:14 UTC
Permalink
Post by François Guillet
En DAB ce n'est pas possible, sauf à accepter qu'une station émette
elle-même son "multiplex" avec son seul programme, ce qui serait
absurde et n'est évidemment pas autorisé.
Attention, en Hollande, je vois des multiplex avec UNE (1 !) radio. Un autre en a 4.


Mar
--
--
What's on Shortwave guide: choose an hour, go!
http://shortwave.tk
700+ Radio Stations on SW http://swstations.tk
300+ languages on SW http://radiolanguages.tk
François Guillet
2018-10-09 09:21:10 UTC
Permalink
Post by marc
Post by François Guillet
En DAB ce n'est pas possible, sauf à accepter qu'une station émette
elle-même son "multiplex" avec son seul programme, ce qui serait
absurde et n'est évidemment pas autorisé.
Attention, en Hollande, je vois des multiplex avec UNE (1 !) radio. Un autre en a 4.
C'est là qu'on voit qu'on a loupé le coche avec le DRM.
Le DAB était sûrement plus rentable pour les diffuseurs, leurs lobbies
ont oeuvré, et on commence à en voir la gabegie du résultat.
Nicolas Croiset
2018-10-09 04:50:44 UTC
Permalink
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu
maitrises ta chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios
qui émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives
de Marseille.
"autodiffusion" est un mot creux.
De quoi parle-t-on ? D'une radio seule qui veut émettre en toute
indépendance, comme il est possible de le faire en AM ou FM.
J'en déduis donc, selon ta définition, que des radios diffusant en FM
depuis un même site de diffusion utilisant les mêmes antennes FM ne sont
pas en autodiffusion car elles partagent le même pylône, le même feeder
et les mêmes antennes.

exemple Marseille, Galère, Grenouille et United Radio qui partagent le
même site.

En DAB, dans ce partage d'équipements tu ajoutes simplement l'émetteur
et le multiplexeur. L'encodeur est lui propre à chaque radio.

Que tu le veuilles ou non, des radios diffusent en DAB sans passer par
des diffuseurs institutionnels.
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
F1TAY
2018-10-09 12:20:18 UTC
Permalink
Je connais pas de radio par IP qui s'autodiffuse ! lol L'IP c'est tout
benef pour Orange, Free, Bouygue, TDF et quelques autres... :-?

Daniel
Post by François Guillet
Post by Nicolas Croiset
Bonsoir,
à l'étranger très souvent l'organisme de régulation donne une
autorisation à l'opérateur de multiplex et ensuite celui-ci passe
ensuite des accords avec des radios et le l'organisme de régulation
donne juste son aval sur les radios choisies.
A+
"Pouvoir s'autodiffuser en RNT est une forme d'indépendance. tu maitrises
ta chaine de A à Z."
"Personne ne peut s'autodiffuser. La mise en oeuvre d'un multiplex
nécessite un regroupement d'intérêts d'acteurs multiples, donc est
incompatible avec l'indépendence d'une radio particulière."
C'est faux l'autodiffusion existe en DAB nous avons le cas des radios qui
émettent depuis Montmartre sur Paris et à les radios associatives de
Marseille.
"autodiffusion" est un mot creux.
De quoi parle-t-on ? D'une radio seule qui veut émettre en toute
indépendance, comme il est possible de le faire en AM ou FM.
J'en déduis donc, selon ta définition, que des radios diffusant en FM depuis
un même site de diffusion utilisant les mêmes antennes FM ne sont pas en
autodiffusion car elles partagent le même pylône, le même feeder et les mêmes
antennes.
exemple Marseille, Galère, Grenouille et United Radio qui partagent le même
site.
En DAB, dans ce partage d'équipements tu ajoutes simplement l'émetteur et le
multiplexeur. L'encodeur est lui propre à chaque radio.
Que tu le veuilles ou non, des radios diffusent en DAB sans passer par des
diffuseurs institutionnels.
François Guillet
2018-10-09 20:30:52 UTC
Permalink
Je connais pas de radio par IP qui s'autodiffuse ! lol L'IP c'est tout benef
pour Orange, Free, Bouygue, TDF et quelques autres... :-?
Daniel
Bof, quitte à perdre son indépendance, Orange, Towercast ou TDF,
qu'est-ce que ça change ? Mais avec les opérateurs de téléphonie, il y
a évidemment une économie d'échelle.
Loading...