Discussion:
OM, encore une radio de moins sur Paris ?
(trop ancien pour répondre)
Thierry VIGNAUD
2007-02-11 10:33:23 UTC
Permalink
J'ai évoqué cette semaine l'arrêt ou la panne ? de Téléramaradio sur la région
parisienne 1062 kHz depuis près de 15 jours maintenant.

Ça va vraiment pas fort pour les OM sur Paris.

Depuis vendredi soir ou samedi matin, Loisirs AM sur 1314 kHz est elle aussi
muette depuis son site TDF de Villebon. Ce n'est pas une grosse perte car elle
n'a jamais émis autre chose que de la musique non stop depuis son démarrage il
y a près de 3 ans.

Des 6 radios privées autorisées sur l'Ile de France, il n'en reste plus qu'une
active ce jour : La radio des nouveaux talents (groupe Bolloré) sur 1575 kHz.

***@NO-SPAM_laposte.net
Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud
chabot-pierre
2007-02-11 15:56:44 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
J'ai évoqué cette semaine l'arrêt ou la panne ? de Téléramaradio sur la région
parisienne 1062 kHz depuis près de 15 jours maintenant.
Ça va vraiment pas fort pour les OM sur Paris.
Depuis vendredi soir ou samedi matin, Loisirs AM sur 1314 kHz est elle aussi
muette depuis son site TDF de Villebon. Ce n'est pas une grosse perte car elle
n'a jamais émis autre chose que de la musique non stop depuis son démarrage il
y a près de 3 ans.
Des 6 radios privées autorisées sur l'Ile de France, il n'en reste plus qu'une
active ce jour : La radio des nouveaux talents (groupe Bolloré) sur 1575 kHz.
Bonsoir Thierry,

C'est bien dommage. Quel gâchis ! Mais on a accumulé les maladresses dans
cette tentative de relance de l'AM. Aussi bien les acquéreurs des fréquences
qui ont fait preuve d'une grande naïveté et n' ont pas consulté les
conseillers techniques et financiers qu'il aurait fallu, que le CSA qui,
normalement (ou c'est à désespérer de tout !), savait très bien qu'avec des
puissances nocturnes aussi faibles et une bande MW aussi encombrée, ces
projets n'étaient pas viables, même en supposant que le DRM démarre plus
rapidement. J'ai lu quelque part que certains acquéreurs, s'estimant
trompés, auraient l'intention de lancer une action judiciaire contre le CSA.
Les procès sont très à la mode en ce moment ! (Cf l'affaire de la Tour
Eiffel).
Rosko
2007-02-11 19:19:20 UTC
Permalink
Post by chabot-pierre
Post by Thierry VIGNAUD
J'ai évoqué cette semaine l'arrêt ou la panne ? de Téléramaradio sur la région
parisienne 1062 kHz depuis près de 15 jours maintenant.
Ça va vraiment pas fort pour les OM sur Paris.
Depuis vendredi soir ou samedi matin, Loisirs AM sur 1314 kHz est elle aussi
muette depuis son site TDF de Villebon. Ce n'est pas une grosse perte car elle
n'a jamais émis autre chose que de la musique non stop depuis son démarrage il
y a près de 3 ans.
Des 6 radios privées autorisées sur l'Ile de France, il n'en reste plus qu'une
active ce jour : La radio des nouveaux talents (groupe Bolloré) sur 1575 kHz.
Bonsoir Thierry,
C'est bien dommage. Quel gâchis ! Mais on a accumulé les maladresses dans
cette tentative de relance de l'AM. Aussi bien les acquéreurs des fréquences
qui ont fait preuve d'une grande naïveté et n' ont pas consulté les
conseillers techniques et financiers qu'il aurait fallu, que le CSA qui,
normalement (ou c'est à désespérer de tout !), savait très bien qu'avec des
puissances nocturnes aussi faibles et une bande MW aussi encombrée, ces
projets n'étaient pas viables, même en supposant que le DRM démarre plus
rapidement. J'ai lu quelque part que certains acquéreurs, s'estimant
trompés, auraient l'intention de lancer une action judiciaire contre le CSA.
Les procès sont très à la mode en ce moment ! (Cf l'affaire de la Tour
Eiffel).
Bonsoir,

Effectivement quel gachis, mais dès le départ cette nouvelle
expérience de l'AM en France semblait bien compromise au vu des
fréquences et puissances accordées aux nouvelles radios. L'absence
d'auditeurs et de sponsors firent le reste.
D'ailleurs comment faire pour attirer des auditeurs sur la modulation
d'amplitude , autres que quelques passionnés, quand depuis plus de 25
ans maintenant radio rime avec FM ?
L'AM en France, contrairement aux autres pays, a été abandonnée...à
tord !
Thierry VIGNAUD
2007-02-11 19:48:49 UTC
Permalink
Post by Rosko
Effectivement quel gachis, mais dès le départ cette nouvelle
expérience de l'AM en France semblait bien compromise au vu des
fréquences et puissances accordées aux nouvelles radios. L'absence
d'auditeurs et de sponsors firent le reste.
D'ailleurs comment faire pour attirer des auditeurs sur la modulation
d'amplitude , autres que quelques passionnés, quand depuis plus de 25
ans maintenant radio rime avec FM ?
L'AM en France, contrairement aux autres pays, a été abandonnée...à
tord !
Oui mais à mon avis la France a une particularité historique qui n'existe pour
aucun autre pays au monde.

Replaçons-nous, disons avant la prolifération des radios libres sur la FM
(1981-1983). Quelles étaient les stations les plus écoutées :

France Inter, Europe 1, RTL et RMC

Sur quelle bande émettaient ces radios ? Sur les grandes ondes où l'on pouvait
(c'est toujours le cas) les écouter sur une fréquence unique sur tout ou
partie du territoire. Donc le français moyen pour écouter sa station favorite
n'avait pas à chercher beaucoup ou changer de fréquence en changeant de
région, voir n'avait qu'à appuyer sur un bouton de préréglage sur un
autoradio.

Une telle situation est unique au monde pour un pays en terme de superficie et
de population équivalentes.

Et d'un autre côté vu le développement de la bande FM, là aussi la France est
en proportion un des pays au monde qui a le plus d'émetteurs en service
(environ 6000 sur la métropole) comparé aux USA dont le WRTH signale environ
8000 émetteurs FM en service en mars 2006. Alors pour un auditoire habitué à
avoir une certaine qualité d'écoute, la stéréo, difficile d'aller se replonger
dans des aigus qui plafonnent à 4500 kHz et les éventuels parasites.

Je dirai qu'à ce niveau il n'y a que RMC et France Info qui ont fait le bon
choix leur permettant d'être audible dans des régions où elles ne sont pas
couvertes en FM et ce sont des stations qui ont un réel auditoire en national
donc un public assez motivé pour basculer en OM, contrairement à des auditeurs
de radios musicales type NRJ, FUN, SKYROCK ou autres.

***@NO-SPAM_laposte.net
Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud
Rosko
2007-02-12 18:36:36 UTC
Permalink
Une telle situ>
Post by Thierry VIGNAUD
Post by Rosko
Effectivement quel gachis, mais dès le départ cette nouvelle
expérience de l'AM en France semblait bien compromise au vu des
fréquences et puissances accordées aux nouvelles radios. L'absence
d'auditeurs et de sponsors firent le reste.
D'ailleurs comment faire pour attirer des auditeurs sur la modulation
d'amplitude , autres que quelques passionnés, quand depuis plus de 25
ans maintenant radio rime avec FM ?
L'AM en France, contrairement aux autres pays, a été abandonnée...à
tord !
Oui mais à mon avis la France a une particularité historique qui n'existe pour
aucun autre pays au monde.
Replaçons-nous, disons avant la prolifération des radios libres sur la FM
France Inter, Europe 1, RTL et RMC
Sur quelle bande émettaient ces radios ? Sur les grandes ondes où l'on pouvait
(c'est toujours le cas) les écouter sur une fréquence unique sur tout ou
partie du territoire. Donc le français moyen pour écouter sa station favorite
n'avait pas à chercher beaucoup ou changer de fréquence en changeant de
région, voir n'avait qu'à appuyer sur un bouton de préréglage sur un
autoradio.
Effectivement c'est une particularité nationale due aussi, je pense,
au fait de la difficulté passée voire de l'impossibilité pour les
postes périphériques d'installer leurs émetteurs sur le territoire et
en conséquence si ceux-ci voulaient toucher un maximum de monde, un
bon gros émetteur en GO installé aux frontières fait bien l'affaire !
Post by Thierry VIGNAUD
Et d'un autre côté vu le développement de la bande FM, là aussi la France est
en proportion un des pays au monde qui a le plus d'émetteurs en service
(environ 6000 sur la métropole) comparé aux USA dont le WRTH signale environ
8000 émetteurs FM en service en mars 2006. Alors pour un auditoire habitué à
avoir une certaine qualité d'écoute, la stéréo, difficile d'aller se replonger
dans des aigus qui plafonnent à 4500 kHz et les éventuels parasites.
Difficile en effet, il suffit de voire la tête des gens lorsque je
leur dis que j'écoute la station Hollandaise Arrow Classic Rock (en
voiture souvent) !
"Elle pas mal cette radio, on comprend rien, le son est pas terrible
mais ils passent de la bonne musique, c'est sur quelle fréquence ? !"
- 675 Khz
- 675 quoi ?
- kilohertz, c'est en petite ondes ou ondes moyennes si tu
préfères...c'est de l'AM quoi !
- De l'AM ? késako l'AM, je connais la FM mais jamais entendu parler
d'AM !
etc...
etc...

Donc pas facile de convaincre, même en glissant quelques arguments
techniques (ou pas) tels que la portée diurne et nocturne
Post by Thierry VIGNAUD
Je dirai qu'à ce niveau il n'y a que RMC et France Info qui ont fait le bon
choix leur permettant d'être audible dans des régions où elles ne sont pas
couvertes en FM et ce sont des stations qui ont un réel auditoire en national
Oui et le format "parlé" de ces 2 stations est tout à fait compatible
avec l'AM. Je ne comprend même pas ce qu'elles font sur la FM, France-
info en particulier qui dispose en AM, de fait, de l'ex-réseau
régional de feu-ORTF et dans certaines régions cela fait "doublon". Je
préférais que France-Info, là où c'est possible, reste en AM et
restitue ses fréquences FM au profit de FIP par exemple qui manque
beaucoup dans ma région (le Nord) depuis son remplacement par le Mouv'
chabot-pierre
2007-02-12 23:27:42 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Oui mais à mon avis la France a une particularité historique qui n'existe pour
aucun autre pays au monde.
C'est vrai, et c'est une déjà longue histoire qui évoque chez moi bien des
souvenirs (triste privilège de l'âge). Depuis la Libération, les habitudes
d'écoute des Français ont traversé en gros 3 époques qui ont abouti à un
délaissement presque complet des ondes moyennes:

1. 1945-1952: Le choix est simple: Les grandes ondes de Radio Luxembourg ou
les ondes moyennes de la RDF. Les récepteurs à lampes sont alors très
sensibles et R°Luxembourg retrouve d'emblée la popularité qu'elle avait
avant guerre, du moins dans la moitié nord de la France. Au-delà, c'est plus
problématique, il faut bien se contenter des OM de la radio publique. Et
même dans la région parisienne et d'autres grandes villes, beaucoup
d'auditeurs renoncent à écouter la radio du Grand-Duché, qui n'ayant à
l'époque que 150 kw, ne parvient pas toujours à couvrir les parasites. A
Paris, le Programme Parisien et le Programme National ont une audience
importante et fidèle en OM. Et puis apparaît une petite station (sur 506
mètres, comme on disait alors) qui utilise l'émetteur de Rueil-Malmaison,
abandonné par l'armée américaine, et qui séduit bien des auditeurs: c'est
Paris-Inter. A cette époque, au fur et à mesure que la RDF/RTF renforce son
réseau, les ondes moyennes ont encore de belles cartes à jouer.

2. 1952/1954-1981: 1er grand chambardement. Arrivent successivement en GO
France-Inter renaissant enfin de ses cendres et, avec un style nouveau très
accrocheur, Europe 1 qui émet d'emblée avec 400 kW (puissance considérable
pour l'époque). Immédiatement, les auditeurs plébiscitent les GO qu'on
repère facilement sur le cadran et qui couvrent un vaste territoire,
d'autant plus que (concurrence oblige), la course à la puissance s'engage et
qu'on va passer chez les 3 rivales à 500, puis 1000, puis 2000 kW (ce qui
rend l'écoute beaucoup plus confortable sur un territoire de plus en plus
vaste). On voit fleurir les récepteurs à touches préréglées sur ces
émetteurs, de même que les auto-radio pareillement équipés: c'est bien
pratique. La mise en sevice de Radio Monte-Carlo à Roumoules en 1974
parachève le phénomène du triomphe des GO. Vers1975, les ondes moyennes sont
au trente-sixième dessous. Je me souviens d'un auditeur (dont le récepteur
était calé sur Radio-Luxembourg), qui un jour de panne prolongée de
l'émetteur, s'est précipité chez un réparateur radio. Quand à la FM, elle
reste longtemps confidentielle, du fait du monopole, à part France- Inter,
les 2 autres progammes FM n'ont rien de très attractif pour le grand public.
En 1974, l'auditeur français n'est pas encore passé à la FM, et a quasiment
abandonné les ondes moyennes d'ailleurs très perturbées pour beaucoup le
soir du fait de l'encombrement de cette bande où on ne s'y retrouve plus et
où fading et brouillages découragent les ruraux éloignés des émetteurs.
France-Inter a beau se dédoubler en ondes moyennes pour diffuser du sport ou
le soir l'intéressant programme très élaboré d'Inter-Variétés, rien n'y
fait. Et c'est là que s'installe solidement la "particularité française".
Dans une grand moitié nord du pays on capte confortablement 3 stations GO
(France-Inter, Europe 1, RTL) et 2 dans le sud (France-Inter et
Monte-Carlo). De plus, les auditeurs peuvent les écouter en voiture sur de
longues distances sans changer de fréquence ou en pianotant allègrement sur
3 ou 4 touches, alors que la FM s'évanouit derrière la première colline.
C'est alors le triomphe des G.O. et une situation certainement unique au
monde. Les Anglais (qui n'ont qu'une station ondes longues), écoutent
toujours beaucoup les ondes moyennes, de même que les Allemands, et par la
force des choses (ils n'ont pas d'OL !), les Espagnols et les Italiens
aussi. Mais dans ces pays (surtout en Italie, la FM commence son essor alors
qu'elle végète en France).

3. A partir de 1981, 2ème révolution: la FM prolifère. Après quelques années
d'anarchie, tout rentre dans l'ordre; les grands réseaux s'installent
solidement; les stations GO, bouillant d'impatience, y arrivent en force;
les Français goûtent avec délice à une qualité d'écoute radio qui les ravit;
le RDS apparaît puis se démocratise, apportant une solution radicale aux
problèmes des automobilistes; les touches préréglés en FM se multiplient
avec l'affichage digital à un prix de plus en plus modique.

Résultat du match: 2 manches contre 1 (bien lointaine) au dépens des ondes
moyennes. Les ondes moyennes, vous connaissez ? Ah oui, peut-être aux
Etats-Unis, mais je crois bien qu'en France ça n' existe pas, mon bon
monsieur...

Continuer la lecture sur narkive:
Résultats de la recherche pour 'OM, encore une radio de moins sur Paris ?' (groupes de discussion et listes de diffusion)
60
réponses
Radio avant 1983
démarré 2004-09-25 17:16:44 UTC
fr.rec.radio
38
réponses
Interview de Blanc : "Chaban-Delmas : un musée"
démarré 2009-04-23 08:04:46 UTC
fr.rec.sport.football
170
réponses
F 6 B S W la star des radioamateurs de radioamateur-online !
démarré 2011-07-20 10:10:52 UTC
fr.misc.engueulades
24
réponses
Superloustic muette sur Paris 999 kHz
démarré 2006-06-19 18:27:10 UTC
fr.rec.radio
52
réponses
CSA : synthèse de la consultation publique sur la radio numérique
démarré 2006-02-10 07:42:24 UTC
fr.rec.radio
Résultats de recherche pour 'OM, encore une radio de moins sur Paris ?' (Questions et réponses)
7
réponses
Comment affûter une scie circulaire ou une lame de scie à onglets
démarré 2015-03-21 23:53:49 UTC
travail du bois
2
réponses
Licence britannique complète en visite aux États-Unis: puis-je utiliser des fréquences aux États-Unis mais pas une licence britannique?
démarré 2018-07-02 02:46:10 UTC
radio amateur
Sujets non liés mais intéressants
5
réponses
Comment enlever la vis à bois cisaillée derrière un trou de 5 mm?
démarré 2020-01-20 10:47:13 UTC
5
réponses
Est-il sécuritaire de retirer les membrures inférieures d'une série de fermes de toit de garage?
démarré 2019-08-19 21:43:21 UTC
10
réponses
Vous tournez un écrou difficile d'accès?
démarré 2019-03-17 14:09:10 UTC
10
réponses
Comment dissimuler les espaces entre le revêtement de sol stratifié et la garniture murale?
démarré 2019-10-29 12:02:55 UTC
7
réponses
Dans quelle direction les poignées de porte de type levier doivent-elles être orientées?
démarré 2015-02-19 15:16:03 UTC
Loading...