Discussion:
[RNT] Radios autorisées en Rhône-Alpes
(trop ancien pour répondre)
Thierry VIGNAUD
2020-11-01 09:33:56 UTC
Permalink
Suite à l'appel à candidature de juillet 2018, le CSA a publié cette semaine
la liste des radios qui sont autorisées dans ces zones :

Annecy - Mux étendu - 7C
FRANCE BLEU PAYS DE SAVOIE
RADIO SCOOP
RADIO FG
RCF SAVOIE MONT-BLANC
RADIO MONT BLANC
TSF JAZZ
CHANTE FRANCE
OUI FM
CROONER RADIO
RADIO NOVA
MELODY
SWIGG
SUD RADIO

Annecy - Mux local - 11D
RADIO FMR
SEQUENCE FM
H2O
RADIO SEMNOZ
LIFE STYLE 74
HOT RADIO
ODS
LA RADIO PLUS
CHERIE FM ALPES
NRJ ALPES
RADIO ORIENT
VIRAGE RADIO
JAZZ RADIO

Annemasse - Mux local - 7D
VIRAGE RADIO
LIFE STYLE 74
FC RADIO
LA RADIO PLUS
C'RADIO
PLEIN AIR
NRJ LEMAN
NOSTALGIE LEMAN
RADIO ORIENT
GENERATIONS
JAZZ RADIO
CAPSAO

Chambéry - Mux local - 6D
RADIO GRESIVAUDAN
ELELBORE
SEQUENCE FM
H2O
RADIO ISA
MAX FM
MONTAGNE FM
HOT RADIO
CHERIE FM ALPES
NRJ ALPES
RADIO ESPERANCE
RADIO PITCHOUN
CAPSAO

Grenoble - Mux étendu - 5D
FRANCE BLEU ISERE
TONIC RADIO, LA RADIO DU SPORT
RADIO SCOOP
RADIO ORIENT
TSF JAZZ
OUI FM
MELODY
RCF ISERE
VIRAGE RADIO
SWIGG
JAZZ RADIO
CAPSAO
SUD RADIO

Grenoble - Mux local - 9C
CHERIE FM GRENOBLE
NRJ GRENOBLE
RADIO FG
BEUR FM
RADIO PITCHOUN
RADIO RKS
NEWS FM
CAMPUS GRENOBLE
RADIO ISA
MAX FM
HOT RADIO
ALPES1 RHONES ALPES
NOSTALGIE GRENOBLE

Saint Etienne - Mux étendu - 6C
FRANCE BLEU SAINT ETIENNE
RADIO ESPERANCE
ACTIV RADIO
RADIO SCOOP
RADIO ORIENT
TSF JAZZ
CHANTE FRANCE
OUI FM
RADIO NOVA
GENERATIONS
MELODY
JAZZ RADIO
SUD RADIO

Saint Etienne - Mux local - 8A
RADIO ONDAINE
RLF
TONIC RADIO, LA RADIO DU SPORT
CHERIE FM SAINT ETIENNE
NRJ LOIRE
NOSTALGIE LYON
RADIO FG
BEUR FM
CROONER RADIO
VIRAGE RADIO
SWIGG
RADIO PITCHOUN
CAPSAO

Prochaine étape : choix des opérateurs de multiplex par les radios autorisées,
puis leur autorisation par le CSA et ensuite autorisations des sites de
diffusion.

Encore quelques mois avant un démarrage effectif. On atteindra peut-être pas
les 3 ans entre l'appel à candidatures et le démarrage de la diffusion, mais
on s'en approche :-)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Jerome D
2020-11-02 04:45:32 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Suite à l'appel à candidature de juillet 2018, le CSA a publié cette semaine
.../...>
Post by Thierry VIGNAUD
Prochaine étape : choix des opérateurs de multiplex par les radios autorisées,
puis leur autorisation par le CSA et ensuite autorisations des sites de
diffusion.
Encore quelques mois avant un démarrage effectif. On atteindra peut-être pas
les 3 ans entre l'appel à candidatures et le démarrage de la diffusion, mais
on s'en approche :-)
l'appel à candidatures ayant été fait le 18 juillet 2018, il y a de très
fortes chances qu'on dépasse les 3 ans.
La diffusion de ces sites ne se fera pas avant le lancement des 2 mux
nationaux et des mux de Toulon, Dijon et Avignon (arc
Paris-Lyon-Marseille), prévus en juillet 2021.
geomar troucuar
2020-11-02 06:59:22 UTC
Permalink
Post by Jerome D
Post by Thierry VIGNAUD
Suite à l'appel à candidature de juillet 2018, le CSA a publié cette semaine
.../...>
Post by Thierry VIGNAUD
Prochaine étape : choix des opérateurs de multiplex par les radios autorisées,
puis leur autorisation par le CSA et ensuite autorisations des sites de
diffusion.
Encore quelques mois avant un démarrage effectif. On atteindra peut-être pas
les 3 ans entre l'appel à candidatures et le démarrage de la diffusion, mais
on s'en approche :-)
l'appel à candidatures ayant été fait le 18 juillet 2018, il y a de très
fortes chances qu'on dépasse les 3 ans.
La diffusion de ces sites ne se fera pas avant le lancement des 2 mux
nationaux et des mux de Toulon, Dijon et Avignon (arc
Paris-Lyon-Marseille), prévus en juillet 2021.
Et ben, bravo le CSA quelle rapidité ces fonctionnaires ou assimilés...
Thierry VIGNAUD
2020-11-02 08:02:48 UTC
Permalink
Post by geomar troucuar
Post by Jerome D
Post by Thierry VIGNAUD
Suite à l'appel à candidature de juillet 2018, le CSA a publié cette semaine
.../...>
Post by Thierry VIGNAUD
Prochaine étape : choix des opérateurs de multiplex par les radios autorisées,
puis leur autorisation par le CSA et ensuite autorisations des sites de
diffusion.
Encore quelques mois avant un démarrage effectif. On atteindra peut-être pas
les 3 ans entre l'appel à candidatures et le démarrage de la diffusion, mais
on s'en approche :-)
l'appel à candidatures ayant été fait le 18 juillet 2018, il y a de très
fortes chances qu'on dépasse les 3 ans.
La diffusion de ces sites ne se fera pas avant le lancement des 2 mux
nationaux et des mux de Toulon, Dijon et Avignon (arc
Paris-Lyon-Marseille), prévus en juillet 2021.
Et ben, bravo le CSA quelle rapidité ces fonctionnaires ou assimilés...
Il y a quand même lieu de tenir compte de la crise sanitaire qui a vu certains
plannings de démarrages reportés de 6 mois. C'est jeudi prochain, 5 novembre
que doivent normalement démarrer les émissions numériques dans les zones de
Bordeaux et Toulouse au lieu de l'été dernier, idem pour le report de 6 mois
des 2 multiplex nationaux ainsi que la mesure d'obligation de vendre des
récepteurs radios qui devront être équipés RNT, à partir du 20 décembre
prochain au lieu du 20 juin 2020.

Ça serait intéressant de savoir comment cela se passe à l'étranger. En France
depuis l'arrivée du numérique avec la télévision, il y a l'intermédiaire de
l'autorisation délivrée à un opérateur de multiplex.

Alors que pour la FM une radio est autorisée à diffuser sur une fréquence et
un site déterminé via une décision, en numérique (radio ou TV) le CSA délivre
des autorisations en 3 temps :
- décisions des radios ;
- décisions des opérateurs de multiplex après choix des radios qui doivent
l'utiliser ;
- les sites de diffusion via un ajout à la décision de l'opérateur de
multiplex.

Et je ne parle pas ensuite de la gestion des radios autorisées du fait qu'une
fréquence diffuse jusqu'à 13 radios et donc que les contraintes d'émission, de
couverture sont identiques pour toutes. Donc avec une ressource disponible sur
un multiplex local, on est en principe pas censé diffuser une radio régionale
ou de catégorie C, dans ce cas doit-on utiliser cette ressource par un service
non prévu, etc...

Le numérique c'est une source énorme de complexifications administratives,
juridiques par rapport à l'analogique :-)
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Nicolas Croiset
2020-11-02 19:19:45 UTC
Permalink
Le législateur n'a pas vraiment simplifié la chose. Celui-ci a imposé
que la gestion des multiplex soit calquée sur les multiplex TNT, autant
cette législation est adaptée lorsqu'il y a 5 multiplex nationaux mais
au niveau local c'est très compliqué car on multiple le nombre
d'opérateurs multiplex avec à chaque fois (ou presque) une personne
juridique à créer ce qui ralenti les choses. L'entité juridique ne peut
pas être une association ce qui rends la chose encore plus complexe pour
les radios associatives qui doivent prendre des parts dans une société
commerciale !

Surtout que dans les faits cette société est une coquille vide car les
radios signent directement un contrat avec le diffuseur. L'opérateur
étant juste là pour choisir le diffuseur et négocier les tarifs, en
réalité c'est une ou 2 radios de chaque multiplex qui fait ce travail au
nom des radios du mux...

Il aurait été plus simple de donner directement les autorisations pour
l'usage d'une portion du spectre à chaque radio du mux.
Post by Thierry VIGNAUD
Post by geomar troucuar
Et ben, bravo le CSA quelle rapidité ces fonctionnaires ou assimilés...
Il y a quand même lieu de tenir compte de la crise sanitaire qui a vu certains
plannings de démarrages reportés de 6 mois. C'est jeudi prochain, 5 novembre
que doivent normalement démarrer les émissions numériques dans les zones de
Bordeaux et Toulouse au lieu de l'été dernier, idem pour le report de 6 mois
des 2 multiplex nationaux ainsi que la mesure d'obligation de vendre des
récepteurs radios qui devront être équipés RNT, à partir du 20 décembre
prochain au lieu du 20 juin 2020.
Ça serait intéressant de savoir comment cela se passe à l'étranger. En France
depuis l'arrivée du numérique avec la télévision, il y a l'intermédiaire de
l'autorisation délivrée à un opérateur de multiplex.
Alors que pour la FM une radio est autorisée à diffuser sur une fréquence et
un site déterminé via une décision, en numérique (radio ou TV) le CSA délivre
- décisions des radios ;
- décisions des opérateurs de multiplex après choix des radios qui doivent
l'utiliser ;
- les sites de diffusion via un ajout à la décision de l'opérateur de
multiplex.
Et je ne parle pas ensuite de la gestion des radios autorisées du fait qu'une
fréquence diffuse jusqu'à 13 radios et donc que les contraintes d'émission, de
couverture sont identiques pour toutes. Donc avec une ressource disponible sur
un multiplex local, on est en principe pas censé diffuser une radio régionale
ou de catégorie C, dans ce cas doit-on utiliser cette ressource par un service
non prévu, etc...
Le numérique c'est une source énorme de complexifications administratives,
juridiques par rapport à l'analogique :-)
--
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : ***@brume.org |
| Annuaire des radios AM/FM/RNT : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Thierry VIGNAUD
2020-11-03 22:32:26 UTC
Permalink
Post by Nicolas Croiset
Le législateur n'a pas vraiment simplifié la chose. Celui-ci a imposé
que la gestion des multiplex soit calquée sur les multiplex TNT, autant
cette législation est adaptée lorsqu'il y a 5 multiplex nationaux mais
au niveau local c'est très compliqué car on multiple le nombre
d'opérateurs multiplex avec à chaque fois (ou presque) une personne
juridique à créer ce qui ralenti les choses. L'entité juridique ne peut
pas être une association ce qui rends la chose encore plus complexe pour
les radios associatives qui doivent prendre des parts dans une société
commerciale !
Surtout que dans les faits cette société est une coquille vide car les
radios signent directement un contrat avec le diffuseur. L'opérateur
étant juste là pour choisir le diffuseur et négocier les tarifs, en
réalité c'est une ou 2 radios de chaque multiplex qui fait ce travail au
nom des radios du mux...
Effectivement pour les multiplex TNT ils sont tous hébergés à des adresses
connues pour être celles de groupes audiovisuels : France Télévisions, TF1, M6
ou Canal +

Pour les muliplex RNT, avec les nouveaux je m'amuse souvent à regarder les
adresse des sociétés qui les opère et on tombe aussi sur des adresses de
radios.

Comme les dernières autorisations d'opérateurs, on a :

OPENMUX au 116 AV DU PRESIDENT KENNEDY 75016 PARIS

COMPAGNIE DES MULTIPLEX DAB au 20 BD POISSONNIERE 75009 PARIS qui est
l'adresse du siège social de TSF JAZZ
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
Loading...