Discussion:
La fin de la FM pour les radios non locales, en Norv�ge
(trop ancien pour répondre)
Thierry VIGNAUD
2018-01-16 18:51:25 UTC
Permalink
Avec un peu de retard, j'ai écouté l'émission de France Culture "Culture
Monde" du 19 décembre 2017 dont le thème était : "Médias publics, médias
d'Etat d’Athènes à Berlin, réformer l’audiovisuel public"

Présentation et écoute via ce lien
https://www.franceculture.fr/emissions/cultures-monde/cultures-monde-mardi-19-decembre-2017

A 42'36" du début, évocation de l'arrêt de la diffusion des radios non-locales
(et aussi publiques) en FM au profit de la RNT en Norvège.

Ce qui a été dit, non pas vu de France mais d'une interview téléphonique d'une
journaliste norvégienne, voici ce qu'elle dit :

- 1er pays au monde à passer entièrement au numérique ;

- passage pas positif ;

- la décision de passer au tout numérique a été prise de manière unilatérale
et secrète sans concertation (très rare pour la Novège) contrairement aux
habitudes de ce pays, avec par la suite l'éventualité d'une création d'une
commission parlementaire ;

- Sondage publié par un journal :
66 % des norvégiens contre l'abandon de la FM et seulement 17 % favorables

- Autre sondage :
56 % des norvégiens sont mécontents, 1 auditueur sur 5 a disparu et le nombre
de norvégiens qui écoutent la radio après l'arrêt des émetteurs FM, a baissé
de 10 % ;

- Evocation du problème de l'écoute en voiture, avec mise en vente
d'adaptateurs qui permettent de pouvoir continuer l'écoute en mobiles ;

La radio nationale NRK (6 radio) a perdu 21 % de ses auditeurs.
--
Thierry VIGNAUD
Emetteurs radio et TV :
http://tvignaud.pagesperso-orange.fr/
marc
2018-01-16 20:47:05 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
- la décision de passer au tout numérique a été prise de manière unilatérale
et secrète sans concertation (très rare pour la Novège) contrairement aux
habitudes de ce pays, avec par la suite l'éventualité d'une création d'une
commission parlementaire ;
Fonds de pension Norkring!

"Si il y a qq part une dictature, on aura aussi notre dictature dans
une democratie: faudrais remplacer le sale travail des chefs dans
une dictature par le sale travail des actionnaires dans
une soi disante libre marche..."
--
--
What's on Shortwave guide: choose an hour, go!
http://shortwave.tk
700+ Radio Stations on SW http://swstations.tk
300+ languages on SW http://radiolanguages.tk
Zeldus
2018-01-27 16:03:41 UTC
Permalink
Post by Thierry VIGNAUD
Avec un peu de retard, j'ai écouté l'émission de France Culture "Culture
Monde" du 19 décembre 2017 dont le thème était : "Médias publics, médias
d'Etat d’Athènes à Berlin, réformer l’audiovisuel public"
Présentation et écoute via ce lien
https://www.franceculture.fr/emissions/cultures-monde/cultures-monde-mardi-19-decembre-2017
A 42'36" du début, évocation de l'arrêt de la diffusion des radios non-locales
(et aussi publiques) en FM au profit de la RNT en Norvège.
Ce qui a été dit, non pas vu de France mais d'une interview téléphonique d'une
- 1er pays au monde à passer entièrement au numérique ;
- passage pas positif ;
- la décision de passer au tout numérique a été prise de manière unilatérale
et secrète sans concertation (très rare pour la Novège) contrairement aux
habitudes de ce pays, avec par la suite l'éventualité d'une création d'une
commission parlementaire ;
66 % des norvégiens contre l'abandon de la FM et seulement 17 % favorables
56 % des norvégiens sont mécontents, 1 auditueur sur 5 a disparu et le nombre
de norvégiens qui écoutent la radio après l'arrêt des émetteurs FM, a baissé
de 10 % ;
- Evocation du problème de l'écoute en voiture, avec mise en vente
d'adaptateurs qui permettent de pouvoir continuer l'écoute en mobiles ;
La radio nationale NRK (6 radio) a perdu 21 % de ses auditeurs.
Il y a eu une conférence à ce sujet au salon de la radio cette semaine
par le représentant norvégien de la radio nationale. Evidemment, le
discours "officiel" était tout autre: gain énorme de couverture pour un
nombre d'émetteurs réduit et perte minime d'auditeurs qui va être
rapidement rattrapée. Tout va bien et tout le monde est passé ou va
passer au DAB+.

Les chiffres très intéressants que vous donnez ont tous été passés sous
silence...
F1TAY
2018-01-28 14:15:07 UTC
Permalink
La Norvège comme la Suisse est un pays très vallonné et dans ce cas le
gain financier d'une diffusion numérique (DAB+) par rapport à une
diffusion analogique est évident; grâce à la diffusion SFN possible en
DAB+ il faut beaucoup moins d'émetteurs que en FM. C'est exactement le
même cas que pour la télévision avec la RNT.
Par contre dans un pays plat comme la Hollande le gain financier serait
moindre.
C'est donc pas par hasard que ce soit des pays montagneux qui les
premiers abandonnent la FM.
Daniel
Post by Thierry VIGNAUD
Avec un peu de retard, j'ai écouté l'émission de France Culture "Culture
Monde" du 19 décembre 2017 dont le thème était : "Médias publics, médias
d'Etat d’Athènes à Berlin, réformer l’audiovisuel public"
Présentation et écoute via ce lien
https://www.franceculture.fr/emissions/cultures-monde/cultures-monde-mardi-19-decembre-2017
A 42'36" du début, évocation de l'arrêt de la diffusion des radios non-locales
(et aussi publiques) en FM au profit de la RNT en Norvège.
Ce qui a été dit, non pas vu de France mais d'une interview téléphonique d'une
- 1er pays au monde à passer entièrement au numérique ;
- passage pas positif ;
- la décision de passer au tout numérique a été prise de manière unilatérale
et secrète sans concertation (très rare pour la Novège) contrairement aux
habitudes de ce pays, avec par la suite l'éventualité d'une création d'une
commission parlementaire ;
66 % des norvégiens contre l'abandon de la FM et seulement 17 % favorables
56 % des norvégiens sont mécontents, 1 auditueur sur 5 a disparu et le nombre
de norvégiens qui écoutent la radio après l'arrêt des émetteurs FM, a baissé
de 10 % ;
- Evocation du problème de l'écoute en voiture, avec mise en vente
d'adaptateurs qui permettent de pouvoir continuer l'écoute en mobiles ;
La radio nationale NRK (6 radio) a perdu 21 % de ses auditeurs.
Il y a eu une conférence à ce sujet au salon de la radio cette semaine par le
représentant norvégien de la radio nationale. Evidemment, le discours
"officiel" était tout autre: gain énorme de couverture pour un nombre
d'émetteurs réduit et perte minime d'auditeurs qui va être rapidement
rattrapée. Tout va bien et tout le monde est passé ou va passer au DAB+.
Les chiffres très intéressants que vous donnez ont tous été passés sous
silence...
Loading...